Les banques utilisent l’argent de leurs clients et leurs revenus à des fins parfois controversées, notamment dans l’industrie lourde et dans les énergies fossiles. Selon l’organisme Oxfam, les 6 principaux groupes bancaires français sont responsables d’une production de carbone équivalente à presque huit fois celle de la France entière. Partant de ce constat, de nouvelles entreprises développent des offres vertes à impact positif.

Changer de banque pour encourager une économie plus verte

Les consommateurs sont de plus en plus responsables et conscients des enjeux écologiques lors de leurs achats, qu’il s’agisse d’alimentation, de biens ou de services. Alors pourquoi ne pas étendre cette prise de conscience à la banque ?

Qui sont les bons et les mauvais élèves en matière d’écologie ?

Lorsque l’on s’inscrit dans une démarche de développement durable, il est essentiel d’analyser toutes les sources possibles de pollution. Peu connu, l’impact négatif du secteur de la finance est pourtant considérable. Rien d’étonnant, puisque selon l’Oxfam, le pétrole et le gaz représentent à eux seuls 40 % des émissions de carbone de la BNP Paribas, de la Société Générale, de la BPCE (groupe Banque Populaire et Caisse d’Epargne) et du Crédit Agricole. Mais face aux grands noms du secteur, plusieurs établissements se démarquent grâce à un fonctionnement entièrement centré sur l’écologie et le respect de l’environnement.

Panorama des néobanques à impact positif

Depuis quelques années, des néobanques un peu particulières ont vu le jour : les néobanques à impact positif. Parmi les plus connues, on retrouve notamment :

Toutes ont un point commun : financer uniquement des activités durables et éthiques. Il peut s’agir par exemple de la protection de la biodiversité, des énergies renouvelables ou encore de l’agriculture durable. Par ailleurs, ces entreprises sont indépendantes des grands groupes bancaires qui accaparent la quasi-totalité des parts de marché, une caractéristique qu’elles revendiquent haut et fort.

Des trois noms cités précédemment, OnlyOne est l’entreprise la plus ancienne. La néobanque a vu le jour en 2018, mais a réellement lancé son offre de compte courant à compter de septembre 2020. De son côté, Green-Got a été créée en janvier 2020, suivie quelques mois plus tard, en mars, par Helios. Ces trois entreprises sont donc dans une même phase de développement et cherchent à conquérir de nouveaux clients parmi une clientèle jeune, autonome et consciente des enjeux climatiques.

Quelle est la meilleure banque à impact positif ?

Les dates de création des principales néobanques vertes tiennent dans un mouchoir de poche. L’ancienneté n’est donc pas un critère déterminant. Mais d’autres éléments peuvent peser dans la balance, notamment la qualité des services, les prix pratiqués ou les produits proposés. Le comparatif pour l’année 2021.

Les services bancaires des néobanques décarbonées

Au-delà de l’impact environnemental d’un compte courant, son fonctionnement même doit être étudié avant de changer de banque. Voici les caractéristiques des offres commercialisées par Green-Got, Helios et OnlyOne en 2021 :

NéobanqueGreen-GotHeliosOnlyOne
Type de compteIndividuel
Type de carteMastercard en bois ou plastique recycléVisa en boisVisa en plastique recyclé
Niveau de gammeStandard
DébitImmédiat
ChéquierNon
Dépôt de chèque ou d’espècesNon
Découvert autoriséNon
Comparatif des services des néobanques à impact positif en 2021

En termes de services bancaires, les trois néobanques présentées ici sont interchangeables. Leur fonctionnement est proche de celui des néobanques classiques. Les services sont réduits au strict nécessaire pour des clients autonomes et/ou pour un compte courant secondaire. La seule différence concerne la matière de la carte bancaire. Quand Green-Got laisse le choix entre bois et PVC recyclé, Helios propose exclusivement une Visa en bois, et OnlyOne une Visa en plastique recyclé.

Les comptes courants verts des néobanques

La plupart des néobanques ont la particularité de proposer une seule formule de compte courant. C’est aussi le cas de Green-Got, Helios et OnlyOne. Récapitulons leurs modalités respectives :

NéobanqueGreen-GotHeliosOnlyOne
Frais de tenue de compteInclus
Retraits en France2 par mois, puis 1,5 €/opération5 gratuits par mois, puis 0,85 €/opération2 par mois, puis 1,5 €/opération
Paiements à l’étrangerSans frais1 %2 % à l’international
Retraits à l’étranger2 %1,5 € + 1 %1,50 % en Europe hors zone euro, 2,50 % à l’international
Condition de revenusAucune
Tarif6 €/mois
Comparatif des comptes courants des néobanques à impact positif en 2021

Avec des tarifs strictement identiques, les formules de Green-Got, Helios et OnlyOne ont un certain nombre de points communs, à commencer par la gratuité des frais de tenue de compte et l’absence de condition de revenus. Elles tirent ici leur épingle du jeu, puisque de nombreuses banques en ligne conditionnent tout ou partie de leurs produits à un certain niveau de ressources. Grâce à la gratuité totale des paiements à l’étranger, Green-Got peut intéresser les Français les plus friands de voyages, à condition d’éviter de réaliser un trop grand nombre de retraits d’espèces, coûteux. Pour une utilisation localisée en France, c’est Helios qui prend l’avantage avec ses 5 retraits gratuits par mois, et ses frais réduits à 0,85 € pour chaque transaction supplémentaire.

Les autres produits responsables de la gamme des néobanques

Bien qu’il soit difficile de faire d’une néobanque sa banque principale, la présence de certains produits d’épargne, de crédit et d’assurance peut se révéler utile pour de petits ou de grands projets. Voyons ce qu’il en est chez Green-Got, Helios et OnlyOne en 2021 :

NéobanqueGreen-GotHeliosOnlyOne
Compte épargneEn projet
Assurance-vie
CréditEn projet
Assurance
Comparatif des gammes de produits des néobanques à impact positif en 2021

Une fois de plus, Green-Got sort du lot, puisqu’il s’agit de la seule néobanque verte qui dispose à la fois d’un compte épargne et d’un contrat d’assurance-vie. Cependant, comme chez OnlyOne, le compte épargne n’est pas rémunéré, et permet simplement de déposer de l’argent sur un sous-compte dissocié du compte chèque principal. En revanche, l’assurance-vie de Green-Got aura de quoi ravir les investisseurs qui veulent allier placement financier et écologie.

L’avis de Choisir.com

Actuellement, trois néobanques occupent principalement le secteur des banques à impact positif. Très proches, leurs formules se distinguent avant tout par quelques détails qui peuvent séduire certains utilisateurs. C’est le cas des voyageurs, qui auront tout intérêt à se rapprocher de Green-Got pour ne pas avoir de frais sur leurs paiements par carte en devise. En revanche, les personnes qui restent essentiellement en France pourront privilégier Helios, dont les frais sur les retraits dans l’hexagone sont les plus avantageux. Enfin, dans la catégorie des banques les plus complètes, c’est à nouveau Green-Got qui s’illustre grâce à son compte épargne et à son assurance-vie verte.

Dans tous les cas, quel que soit votre choix entre Green-Got, Helios et OnlyOne, la finalité reste la même : réduire son empreinte carbone. Une ambition louable que ces nouveaux acteurs permettent d’étendre au monde financier, sans pouvoir espérer remplacer totalement les banques traditionnelles pour le moment, certains services essentiels tels que le crédit et l’assurance faisant partie des grands absents.