Comparatif des meilleures voitures électriques du moment

voiture-electrique

Si la voiture électrique représente aujourd’hui moins de 2 % des ventes de véhicules neufs, les récentes annonces sur la fin des voitures thermiques ne vont pas manquer de faire décoller ce chiffre au cours des prochaines années. Mais où en sont les constructeurs à l’heure actuelle ? Les voitures électriques sont elles capables d’offrir le confort et l’autonomie attendus ? La réponse au travers des modèles les plus emblématiques du moment.

 

Les critères de choix d’une voiture électrique

Lorsque l’on parle de voiture électrique, le premier critère de choix qui vient à l’esprit est l’autonomie (et de fait les modes recharges proposés qui sont plus ou moins rapides). Viennent ensuite les tarifs, et le design.

Mais comme pour tout véhicule, une voiture électrique se doit d’être confortable, bien équipée, et si possible offrir du répondant en termes d’accélération.

Avec des modèles qui présentent aujourd’hui, pour les entrées de gamme, une autonomie d’au moins 150 km, la plupart des trajets quotidiens (travail, école,…) sont couverts.

 

Le bonus électrique 2020

Les conditions d’obtention du bonus à l’achat d’un véhicule électrique se sont légèrement durcies en 2020. Cependant, le bonus reste accessible pour la majorité des voitures de gamme moyenne :

  • 6 000 € si le prix du véhicule électrique est inférieur à 45 000 €.
  • 3 000 € si le prix du véhicule électrique est compris entre 45 000 et 60 000 €.
  • Aucun bonus pour les véhicules qui affichent un prix dépassant les 60 000 €.

 

Renault Zoé

La star française n’a cessé de confirmer son statut de leader au fil des années pour aujourd’hui se renouveler avec une nouvelle batterie et une silhouette un peu plus attrayante. Certes, elle n’est pas la plus « sexy » de ce comparatif, mais sa nouvelle batterie de 52 kWh et son intérieur plus cosy qu’auparavant lui confèrent de sacrés atouts.

 

"La Zoé est proposée en deux puissances : 80 kW (108 ch) et 100 kW (135 ch)."

Renault Zoé

La Zoé est aujourd’hui homologuée pour 390 km d’autonomie selon le nouveau cycle WLTP. Cependant, Renault se veut prudent en communicant sur une réalité à 380 km en été (sans la climatisation) et 250 km en hiver.

 

"Pour 1 000 € supplémentaires, la Zoé embarque le chargeur Combo pouvant aller jusqu’à 50 kW."

 

La petite Renault est proposée en prix de base à 32 000 € avec l’achat de batteries, ou à 23 900 € avec les batteries en location. Un montant auquel il faut retirer les 6 000 € de bonus qui s’appliquent, pour finalement obtenir une voiture électrique très abordable, mais cependant légèrement équipée dans ce modèle d’entrée de gamme (4 finitions disponibles).

 

Peugeot e-208

La Peugeot e-208 a du style à revendre. A l’image de la 208 thermique, sa silhouette racée et sa signature optique dans la veine de la nouvelle gamme donnent immédiatement le ton. A l’intérieur, la griffe Peugeot est bien là : confort, fermeté et finitions sont de haute volée. De plus, celle qui a été élue voiture de l’année 2020 dans sa version thermique, se pare des très jolis passages de roues noirs, dédiés habituellement à la version GT, sur toutes les finitions électriques

 

"Peugeot impose l’achat des batteries."

Peugeot e-208

Rivale directe de la Zoé, la e-208 propose logiquement une autonomie proche de l’électrique au losange, mais toutefois légèrement inférieure. Une différence qui a tendance à s’accroître dès que l’on se laisse aller à piloter en mode sport pour réaliser un 0 à 100 km/h en seulement 8,1 s. Et si le poids des batteries se fait sentir au volant de la lionne, nul doute que son agrément de conduite reste une perle dans le monde de l’électrique.

 

"Une palette d’équipements digne d’une Peugeot."

 

Virtual cockpit, affichage tête haute, reconnaissance des panneaux de signalisation, écran tactile de 7 ’’,… la e-208 est bien équipée. Mais attention à la consommation en énergie. D’autant que notre petite lionne se contente d’un chargeur de 11 kW maximum là où la Zoé le propose en 22 kW.

Dans la même veine, l’excellent 2008 se décline désormais lui aussi en e-2008 dont le tarif d’entrée de gamme est de 37 100 €.

 

Tesla Model 3

Elle représente le modèle le moins onéreux de chez Tesla et offre une autonomie alléchante de 409 km dans sa version « Standard plus ». Mais elle est aussi disponible en « Grande autonomie » pour 560 km ou encore en « Performance », qui offre une vitesse de pointe à 261 km/h, pour 530 km selon le WLTP.

 

"La Model 3 démarre à 49 600 €."

Tesla Model 3

Soutenue par le réseau de Supercharger (120 kW) de la marque, la Model 3 peut réaliser des recharges rapides de 80 % des batteries en 30 mn. En revanche, la californienne pêche un peu du côté des finitions. Si son physique extérieur de sportive spatiale est à la hauteur de sa réputation, son intérieur et ses équipements sont finalement un peu décevants.

 

DS3 Crossback e-Tense

La marque de luxe à la française se lance dans l’électrique et ne fait pas les choses à moitié. D’ailleurs cette version électrique ne donne pas dans la demi-mesure et reprend la plupart des artifices et équipements de sa grande sœur thermique (avec notamment les poignées de portes escamotables). A l’intérieur, confort et luxe sont également au rendez-vous.

 

"L’habitabilité et l’espace aux jambes sont assez limités."

DS3 Crossback e-Tense

Cette DS3 Crossback e-Tense propose une autonomie de 450 km en NEDC et une recharge complète en 5 h sur une Wallbox, ou de 80 % en 90 mn via la recharge Combo.

La Crossback e-Tense représente l’une des solutions électriques du marché destinées à un véritable usage familial.

 

Hyundai Kona

Premier SUV urbain électrique du marché lors de sa sortie en 2018, le Hyundai Kona électrique embarque une batterie de 64 kWh qui lui permet d’atteindre les 482 km d’autonomie. Mais cette version à plus de 40 000 € n’est pas forcément accessible à tous les foyers. Alors devant la concurrence grandissante le constructeur à décidé de sortir une finition d’entrée de gamme à 34 900 € qui embarque une batterie plus modeste de 39,2 kWh pour 289 km d’autonomie.

Hyundai Kona

A ce prix là, le SUV coréen propose tout de même l’aide active au maintien dans la voie, le régulateur de vitesse, l’accès et démarrage mains libres, le Bluetooth et l’écran tactile 7 ’’.

 

Nissan Leaf

En 2019, la Nissan Leaf s’est fait dérober son statut de leader mondial par la Tesla Model 3. Mais le japonais a décidé de réagir, en jouant notamment sur ses offres et en s’adaptant aux nouvelles règles du bonus en France.

En effet, si la version de 40 kWh avec 270 km d’autonomie propose toujours un ticket d’entrée à 36 400 €, la déclinaison « e+ » à 62 kWh pour 385 km reste en dessous des 45 000 € pour permettre aux clients français de continuer à bénéficier du bonus écologique.

 

"Longtemps leader du marché, la Leaf subit désormais une concurrence redoutable."

Nissan Leaf e+

Côté équipement Nissan a également fait des efforts avec une dotation plutôt généreuse. La finition Tekna embarque par exemple la sellerie mixte cuir-suédine, le système audio Bose, le Pro Pilot (conduite semi assistée) ou encore les jantes alliage de 17 ’’.

 

Kia e-Niro

Concurrent direct du Hyundai Ioniq, le e-Niro partage en fait sa motorisation électrique avec ce dernier. Et là aussi, deux puissances de batterie sont proposées pour pouvoir répondre à tous les budgets : 39,2 kWh (289 km) et 64 kWh (455 km).

 

"L’e-Niro est plus agréable à conduire que son homologue hybride."

Kia e-Niro

Etonnant de dynamisme, le Kia e-Niro est également une voiture polyvalente agréable à vivre au quotidien. Sa tenue de route est notamment à saluer, avec une très faible prise de roulis en virage malgré un poids conséquent d’environ 1 800 kg.

 

Opel Corsa-e

Pour sa sixième génération, la citadine historique d’Opel se décline en électrique. Désormais dans le giron de PSA, la marque allemande peut ainsi bénéficier de la plateforme de l’e-208. Identique en tous points aux modèles thermiques, la Corsa-e camoufle même sa prise de recharge derrière la trappe à carburant du modèle original.

 

"L’Opel Corsa-e débute à 29 900 €."

Opel Corsa-e

Grâce à sa batterie de 50 kWh, l’allemande est capable de proposer 330 km d’autonomie. Et comme les dites batteries sont logées sous le plancher, le volume de coffre n’est pas impacté et continue de proposer 309 l de charge utile.

 

Audi e-tron

Modèle luxe dans la catégorie électrique, l’Audi e-tron n’y va pas par quatre chemins avec son modèle d’entrée de gamme à 72 300 €, l’excluant de tout bonus gouvernemental. Doté de deux moteurs électriques, ce SUV compact profite naturellement de la transmission intégrale.

Audi e-tron

Dans sa version e-tron 50, avec sa batterie d’une capacité de 71 kWh, l’allemand propose 300 km d’autonomie. Cette dernière grimpe à 436 km sur le modèle e-tron 55 à 95 kWh.

 

BMW i3

Pionnière des électriques haut de gamme, la i3 ne souffre plus d’un positionnement bancal du à la présence du moteur thermique destiné à alimenter les batteries afin de prolonger l’autonomie. Aujourd’hui, c’est du 100 % électrique pour l’allemande qui annonce désormais 285 km d’autonomie.

 

"BMW a renoncé au range extender thermique."

BMW i3

L’i3 se paie même le luxe de nous proposer une version sportive, la i3s, qui annonce 14 ch de plus (184 ch), des suspensions abaissées et des jantes de 20 ’’.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Choisir une voiture électrique aujourd’hui, c’est simplement choisir une voiture. Bien évidemment, l’autonomie est un critère de choix essentiel, mais tellement d’autres paramètres entrent en compte selon les habitudes de vie de chacun. Avec 25 modèles électriques disponibles sur le marché français, chacun pourra désormais y trouver chaussure à son pied.

 

 

toutes les voitures hybrides et électriques

hybrides-electriques