Renault Kangoo, Citroen Berlingo, Peugeot Partner et Volkswagen Caddy, des familiales compétitives

Ludospace et multispace

Ludospaces, multispaces, ou quelle que soit leur appellation selon les marques, ces utilitaires qui sont devenus des familiales n’ont plus rien à envier aux monospaces ou aux SUV en termes d’équipements, de confort ou d’habitabilité. Mais tiennent-ils la comparaison sur tous les points ? Les ludospaces peuvent-ils répondre à vos attentes ? C’est ce que nous allons voir.

 

Nom

Renault

Kangoo

Citroën

Berlingo

Peugeot

Partner

Volkswagen

Caddy

Ludospace

Logo constructeur

Motorisation

1.6 l Energy dCi
90 ch

1.6 l BlueHDi
100 ch

1.6 l BlueHDi
100 ch

2.0 l TDi
BlueMotion
102 ch

Consommation mixte

(chiffres constructeurs)

4,3 l4,3 l4,1 l4,6 l

Finition

ExtremXTROutdoorTrendline

Puissance fiscale

5 cv5 cv5 cv5 cv

Boîte

Manuelle 5Manuelle 5Manuelle 5Manuelle 5

Longueur

4,28 m

4,38 m4,38 m4,40 m

Largeur

1,83 m1,81 m1,81 m1,79 m

Hauteur

1,89 m1,86 m1,86 m1,82 m

Poids

1 320 kg1 374 kg1 429 kg1 536 kg

Volume coffre

660 l / 2 600 l

675 l / 3 000 l675 l / 3 000 l750 l / 2 852 l

Réservoir

60 l53 l53 l55 l

Emission de CO2
(en g/100 km)

112 g113 g109 g119 g

Bonus/malus ecologique

0 €0 €0 €0 €

Prix catalogue

23 190 €23 250 €24 150 €

22 980 €

 

Caractéristiques du comparatif

 

Il nous faut une voiture familiale pratique, confortable, spacieuse, et autant que possible bien équipée. Et comme nous aimons partir en escapades, un bloc Diesel performant s’impose.

Si nous n’optons pas pour un monospace ou un SUV, c’est que notre budget est millimétré. Alors nous voulons trouver cette perle rare pour moins de 25 000 €.

 

Peugeot Partner

 

Des physiques d’utilitaires

 

Contrairement aux monospaces, les ludospaces n’évoluent que peu quant à leur design, conservant des lignes très utilitaires. Il faut dire que la marge de manœuvre est limitée.

A ce jeu là, le Caddy reste plus traditionnel, presque désuet, le Kangoo s’affirme sans grande finesse, et les cousins de chez PSA adoptent un physique à mi-chemin entre futurisme et baroud.

 

"Dans sa finition Extrem, le Kangoo se pare de stickers d’un goût discutable."

 

Renault Kangoo

 

Pour les rangements le Berlingo propose une capucine, des espaces dans les portes, d’un tiroir sous le siège conducteur, de deux trappes dans le plancher arrière, des aumônières et des tablettes aviation aux dos des sièges avant, ce qui accentue le confort pour les passagers.

Le Partner le suit de très près en faisant seulement un peu moins bien.

 

Citroën Berlingo

 

Le Kangoo et le Caddy sont loin de proposer autant de volume et d’espaces de rangement.

Et si le français, pourtant le plus court ici, sait combler les passagers arrière, c’est bien l’allemand qui montre une finition intérieure des plus irréprochables.

 

Volkswagen Caddy

 

La dotation

 

Dans sa version Extrem, notre Renault Kangoo adopte les vitres arrière surteintées, les portes latérales (droite et gauche) coulissantes avec vitre entrebâillante, les barres de toit, les rétroviseurs électriques dégivrants, les antibrouillards et les allonges de feux arrière crystal particulièrement distinctives.

N’oublions pas les toits panoramiques dont deux à l’avant s’entrouvrent, et un à l’arrière reste fixe. Tout ceci confère au Kangoo une excellente luminosité intérieure.

 

Renault Kangoo

 

Pour le confort intérieur, le ludospace au losange propose un accoudoir central avant avec rangement, la climatisation manuelle avec filtre à pollen, le siège conducteur réglable en hauteur, le Bluetooth et l’USB.

La conduite est suppléée par le régulateur limiteur de vitesse, et par la fonction Eco Mode censée apporter une économie de carburant d’environ 10 % en diminuant le couple moteur (mais notre version 90 ch devient alors d’une mollesse à tomber d’ennui).

 

"Quatre freins à disques pour le Berlingo."

 

Enfin, pour la sécurité, Renault mise sur l’ABS, l’EBV (répartiteur électronique de freinage), l’ESP, l’aide au démarrage en côte, l’avertisseur de perte de pression des pneus, l’airbag frontal passager et l’assistance au freinage d’urgence.

A noter que les freins arrière sont des modèles à tambours.

 

Renault Kangoo

 

Le Berlingo XTR joue aussi la sécurité en incluant l’ABS, le répartiteur électronique de freinage nommé REF par Citroën, l’assistance au freinage d’urgence, l’ESP, l’ASR, quatre freins à disques et l’aide au démarrage en côte.

Il embarque également le régulateur limiteur de vitesse, les antibrouillards, le kit de réparation des pneumatiques, et les airbags frontaux et latéraux.

 

Citroën Berlingo

 

Berlingo se dote du lecteur CD MP3, du siège conducteur réglable en hauteur, du volant réglable en hauteur et en profondeur, des deux portes latérales coulissantes, de la climatisation manuelle et de l’accoudoir central avant.

Sur son cousin, le Peugeot Partner Outdoor, la climatisation devient automatique et bizone, et l’on hérite du Pack Visibilité qui comprend les détecteurs de pluie et de luminosité.

 

Peugeot Partner

 

Le Peugeot embarque également l’ESC, le régulateur limiteur de vitesse, les airbags frontaux et latéraux, les antibrouillards et le CD MP3.

A l’extérieur, le Peugeot se pare d’une signature LED sur le pare-choc avant, des vitres teintées, des barres de toit longitudinales, et d’une seule porte latérale coulissante à gauche.

 

"Le Partner est le seul de ce comparatif à ne proposer qu’une seule porte coulissante."

 

Peugeot Partner

 

Tout comme le Caddy Trendline est le seul à ne pas proposer les barres de toit de série.

Mais en revanche il embarque les airbags latéraux et frontaux, des feux diurnes, le régulateur limiteur de vitesse, la direction assistée asservie à la vitesse, l’assistance au démarrage en côte, le siège conducteur réglable en hauteur, et le Front Assist avec fonction de secours.

 

Volkswagen Caddy

 

L’allemand se dote également d’un écran tactile de 5 ’’ pour bénéficier de l’affichage Multifonction Plus ainsi que de la radio Composition Colour. Mais comme notre version n’est qu’à 22 980 €, nous pouvons nous permettre d’ajouter quelques options.

A ce jeu là nous choisissons les barres de toit pour 209 €, la caméra de recul pour 282 €, ainsi que le pack Cool & Find, pour 908 €, qui comprend le système de navigation, le détecteur de fatigue, la climatisation automatique, l’USB, et l’amplificateur de voix.

Il est même possible de se fendre de 336 € supplémentaires pour accéder au pack Family qui ajoute les tablettes escamotables, et les sièges confort à l’avant avec tiroirs de rangement.

 

Volkswagen Caddy

 

Sur la route

 

Evidemment, nos candidats ne sont pas des foudres de guerre sur route, ce n’est pas ce qu’on leur demande. D’ailleurs, l’offre moteur, mis à part chez Volkswagen, demeure particulièrement restreinte.

Toutefois, le 90 ch du Kangoo nous étonne par sa souplesse et sa vaillance. Un peu bruyant, il répond dans une certaine mesure aux sollicitations de la pédale.

 

Renault Kangoo

 

Ce qui est un peu moins le cas des BlueHDi 100 ch de PSA, moins réactifs, mais au comportement plus feutré. Plus doux.

Le 2.0 l BlueMotion de Volkswagen (non concerné par le scandale) tire son épingle du jeu en offrant de belles reprises en toutes situations. Plus confortable au volant, il apporte un agrément de conduite quasi inédit sur ce segment. 

Mais le Caddy reste toutefois handicapé par son surpoids face à des concurrents plus légers et donc plus agiles.

Côté consommation, les blocs choisis ne sont pas des plus gourmands, mais il faut signaler une surconsommation évidente au-delà de 100 km/h. En cause, un aérodynamisme totalement absent de ces silhouettes atypiques.

 

Citroën Berlingo

 

  
 

Le coup de coeur de Choisir.com

 

Le Berlingo XTR est notre choix du moment car il sait concilier pragmatisme et confort, le tout avec une qualité perçue des plus satisfaisantes.

 

 

 

Berlingo et Partner en passe de se renouveler

En 2018, le Berlingo et le Partner vont se renouveler pour une troisième génération. Ils partageront toujours de nombreux éléments (comme la plateforme EMP2), mais bénéficieront cette fois ci de designs bien différenciés. Le Citroën Berlingo adopte une silhouette type van qui le place en petit frère direct du Space Tourer. Sa signature lumineuse sera elle aussi identique au fourgon du constructeur.

Le Peugeot Partner  conservera quant à lui l'aspect plongeant de son pare-brise.

 

"Le Berlingo et le Partner seront enfin identifiables."

 

Cette nouvelle génération, notamment au travers de l'adoption de la plateforme EMP2, permettra à nos deux ludospaces de faire le plein d'équipements. Notamment en matière d'aides à la conduite : lecture des panneaux de signalisation, caméra à 180°, alerte collision ou encore surveillance des angles morts.

Un bon technologique qui devrait permettre à PSA de s'imposer face au duo vieillissant Renault Kangoo et Fiat Doblo. Tous deux ne devant pas être renouvelés avant 2019.

 

Des ludospaces électrisés

La guerre de l'électrique se déroule aussi, et surtout, sur le segment des ludospaces. Une particularité née des besoins des professionnels urbains. Le Kangoo ZE vient de connaître des modifications majeures afin de mieux répondre aux problématiques d'autonomie et de puissance. Il faut dire que l'utilitaire au losange a un statut à défendre dans ce domaine avec 1 380 exemplaires écoulés sur la première moitié de l'année 2017 (contre 398 pour le Partner électrique et 251 pour le Berlingo électrique).

Le Kangoo ZE affiche désormais 270 km de trajet en cycle NEDC, mais son habitacle revu en profondeur en fait le minimum histoire de s'alléger.

Du côté de Peugeot et Citroën, il faudra attendre 2020 pour que la troisième génération de ludospaces dispose des blocs électriques et hybrides.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Difficile de détrôner le Kangoo, mais l'alliance PSA ne baisse pas les bras et inscrit ses prochains Partner et Kangoo dans un objectif familial davantage affirmé qu'auparavant.

 

 

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise