x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Modifier ou solder un placement peu rémunérateur : quelles possibilités pour booster son patrimoine ?

Épargne

Gérer son patrimoine seul est de plus en plus aisé grâce aux possibilités offertes par les plateformes et banques opérant en ligne. Petit inconvénient : il n’est alors pas toujours facile d’avoir une vue globale sur ses placements et sur leur efficacité. Il est important de faire régulièrement un bilan des produits d’épargne et d’investissement que vous possédez, pour améliorer ceux qui peuvent l’être ou vous débarrasser de certains.

 

Un produit d’épargne ouvert par une grand-mère, un autre par vos parents, une assurance vie souscrite au début de votre vie active, avant de vous concentrer finalement aujourd’hui sur les PEL et autres produits en lien avec l’immobilier… A bien y regarder, votre patrimoine n’affiche pas une grande logique.

Deux problèmes peuvent alors se poser :

  • vos produits d’investissement peuvent ne plus correspondre avec vos objectifs actuels. Ils sont tournés sur l’immobilier alors que vous commencez à anticiper votre retraite, ils ont un profil très sécurisé car à l’époque vous veniez de fonder une famille alors qu’aujourd’hui vous seriez prêt à prendre plus de risque…
  • des placements qui vous semblaient hier intéressants peuvent aujourd’hui s’avérer peu rémunérateurs par rapport à d’autres opportunités présentes sur le marché.

 

Une marge de manœuvre variable

 

Que faire de ces produits obsolètes ou inadaptés ? A-t-on le droit de fermer ou modifier ses placements à sa guise ? Les réponses varient en fonction des produits :

 

 Nom

Modifiable ou transférable

ClôturableSpécificités
Assurance viePossibilité de faire des arbitrages dans ses allocations (fonds euros, unités de compte)
Non transférable
OuiIl est possible de clôturer une assurance vie au rendement trop faible pour en souscrire une autre. Mais si elle a plus de 8 ans, vous perdez alors l’avantage fiscal qui y est associé pour repartir de zéro
Retraite : Perp ou MadelinPossibilité de transférer son contrat dans un autre établissementNon sauf cas exceptionnels (invalidité, décès du conjoint…)Le transfert est gratuit au bout de dix ans, mais comptez 5 % de l’encours en frais de dossier en dessous de 10 ans
SCPI : société civile de placement immobilierNonOui pour les SCPI classiques (revente des parts)
Non, ou dans des conditions rédhibitoires, pour les SCPI à avantage fiscal
Attention à la décote pratiquée sur le prix des parts de SCPI à la revente
Epargne salarialeArbitrages possibles entre différents supports d’investissementAu bout de 5 ans pour le PEE
Bloqué à jusqu’à la retraite pour le Perco
Prendre en considération les avantages fiscaux qui varient entre le Perco et le PEE pour faire des arbitrages au sein de son épargne salariale

 

N’attendez pas d’avoir un besoin financier spécifique pour passer au crible votre patrimoine et évaluer la cohérence de vos investissements.

Mieux vaut en effet procéder à des arbitrages sereinement, plutôt que d’y être contraint, dans un marché qui peut s’avérer alors défavorable.  

 

  
 

Le conseil de Choisir.com

 

Il est judicieux de se séparer de placements qui ne sont plus rémunérateurs, notamment par rapport aux autres types de produits proposés sur le marché. Mais attention à bien prendre en compte tous les paramètres pour juger s’il est financièrement avantageux de modifier ou clôturer un placement. Outre les rendements, jugez aussi des frais de dossier ou de transfert que l’on pourra vous imputer, et prenez en compte la possible perte d’un avantage fiscal associé à votre produit initial. 

 

 

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez les assurances vie jusqu'à 2,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com