Quels moyens pour bien préparer sa retraite au plus tôt ?

Retraite

La question de la retraite est essentielle pour l’ensemble des travailleurs. D’importantes baisses de prestations sont prévues pour les années à venir par les différentes caisses, de quoi inquiéter les jeunes générations. Toutefois, il existe des solutions afin d’anticiper sa retraite.

 

Une question d’âge

 

Aujourd’hui, il n’est plus question d’attendre la fin de sa carrière professionnelle pour préparer sa retraite. L’idéal est d’y penser entre 30 et 40 ans et de commencer à placer votre argent.

Si cela peut paraître jeune, c’est un âge où l’on a généralement un emploi stable et où les bénéfices réalisés peuvent être conséquents. En effet, il faut au moins compter une vingtaine d’années afin de se constituer un capital intéressant.

 

Plusieurs placements possibles

 

  • Les différents plans d’épargne

Le Plan d’épargne retraite populaire (PERP) est un produit d’épargne à long terme spécialement dédié à la retraite. L’épargne versée est bloquée jusqu’à la retraite. À ce moment, elle vous est reversé sous forme d’une rente viagère ou de capital à hauteur de 20 %.

À savoir que l’épargne peut aussi servir à l’acquisition d’une première résidence principale.

Le PERP a aussi une fiscalité intéressante. Les sommes versées chaque année sont déductibles de vos revenus dans la limite d’un plafond qui, en 2017 était de 10 % des revenus de 2016 ou une déduction maximale de 30 893 €.

Vous pouvez aussi ouvrir un Plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) ou un Plan d’épargne en actions (PEA).

Dans le cadre d’un Perco, les sommes sont bloquées jusqu’à la retraite et les gains générés sont exonérés d’impôts sur le revenu mais restent soumis aux prélèvements sociaux. L’épargne, une fois la retraite arrivée, est disponible sous forme de rente ou de capital.

Le PEA vous permettra de diversifier votre capital et de détenir un portefeuille d’actions tout en bénéficiant, sous certaines conditions, d’une exonération d’impôts.

 

PERP ou Madelin : que choisir pour sa retraite ?

 

  • L’assurance vie

Lorsqu’on pense retraite, on doit penser diversification. L’assurance vie peut être une option et elle doit être envisagée à long terme.

Il faut savoir qu’à l’inverse des plans étudiés ci-dessus, l’épargne reste disponible, ce qui peut en rassurer certains. Une fois arrivé à la retraite, différentes possibilités existent.

Vous pouvez retirer les fonds sous forme de capital ou bénéficier d’une rente viagère, dont le montant dépendra de votre âge et du capital existant.

Rappelons aussi que l’assurance vie présente des avantages fiscaux, notamment lors d’une succession. Les héritiers sont exonérés d’impôts à hauteur de 152 500 € pour les sommes versées avant 70 ans.

 

Comment choisir son contrat d'assurance vie ?

 

  • L’immobilier locatif

Toujours dans un but de diversification, l’immobilier locatif peut permettre de se constituer un complément de revenus en vue de la retraite. Pour ça, vous pouvez investir dans une SCPI, cela permettra de mutualiser les risques.

Vous pouvez aussi vous tourner vers la Location meublée non professionnelle (LMNP) ou vers l’achat dans le neuf avec la loi Pinel et obtenir ainsi une réduction d’impôts. 

 

Pourquoi investir son épargne dans une SCPI ?

 

  
 

Le conseil de Choisir.com

 

Inutile donc de rester passif face à la baisse prévue des pensions de retraite. En vous y prenant tôt vous avez la possibilité de l’anticiper et de la préparer au mieux. Selon vos moyens et vos perspectives, diversifier vos placements est la meilleure option pour se faire des revenus complémentaires confortables.

 

 

demandez un bilan gratuit et personnalisé pour votre retraite