Les applications GPS sur smartphones peuvent-elles remplacer les GPS traditionnels ?

GPS sur Smartphone

Pour nos vacances mais aussi pour nos déplacements professionnels ou quotidiens, le GPS a su devenir un outil indispensable pour beaucoup d’entre nous. Mais voilà qu’il a tendance à se développer jusque dans nos smartphones. Que faut-il en penser ? Et pour quelles applications faut-il opter ?

 

Il y avait la bonne vieille carte de France, à sortir à toutes les occasions. Puis le boîtier GPS a fait son petit bonhomme de chemin, allant jusqu’à devenir un instrument quasi indispensable.

Mais voilà, que ce nouvel instrument est à sont tours concurrencé par le smartphone.

Aujourd'hui, des dizaines d’applications de navigation mobile se disputent le marché. Mais que valent-elles réellement ? Le smartphone peut-il supplanter le GPS traditionnel ?

 

Les solutions payantes

 

La qualité se paierait-elle ? Les leaders du marché des boitiers GPS n’entendent pas si facilement se faire griller la politesse avec l’émergence de la navigation mobile.

Leurs applications sont soit directement disponibles à l’achat sur les plateformes de téléchargement ou peuvent aussi nécessiter la souscription d’un abonnement spécifique.

Cependant, valent-elles forcément l'investissement ?

 


 

* Tom Tom Go Mobile à droite ; Navigon de Garmin à gauche

 

  • Tom Tom Go Mobile
     

Intuitive, l'application présente une cartographie précise, régulièrement mise à jour. Le calcul des itinéraires est par ailleurs assez rapide et il est possible de choisir sa voix de guidage.

Toute la cartographie est sauvegardée sur la carte mémoire du terminal et ne nécessite par conséquent aucune connexion au réseau mobile.

Le GPS peut donc fonctionner en zone blanche ou à l’étranger sans ponctionner l’enveloppe data. 

L'application est particulièrement onéreuse pour celui qui n’aurait qu’un usage ponctuel de son GPS. Elle est disponible à l’achat sur l’App Store (59.99 €) ou en location sous Androïd (19.99 € par an ou 49.99 € sur trois ans)..

 

Systèmes d'exploitation :  Tom Tom est disponible uniquement sur Androïd et IOS.

 

  • Navigon de Garmin
     

Premier concurrent direct de Tom Tom, il bénéficie d’une interface et d’une cartographie particulièrement claire et visible.

Sa cartographie est aussi disponible en mode "on-board". Prévoyez toutefois de la place pour l’installer sur votre téléphone car l’ensemble pèse plus lourd que chez le concurrent : 644.2 Mo pour la France contre 497 Mo.

A contrario, Navigon bénéficie d’un guidage piéton des plus efficaces avec son option "Urban Guidance", qui permet de calculer avec précision son temps de parcours en ville, en tenant compte du trajet à pied mais aussi des différents transports en commun.

La aussi, la solution est onéreuse, en particulier sur IOS et Windows Phone (près de 80 €). Curieusement, la facture est moins élevée pour Androïd (59.95 €).

 

Systèmes d'exploitation : Navigon est disponible à la fois sur Androïd, IOS et Windows Phone.

 

Les solutions gratuites

 

Si vous n’avez qu’une utilisation ponctuelle du GPS et que votre vie professionnelle ou personnelle ne rime pas avec mobilité, les plateformes de téléchargement regorgent aussi d’une multitude d’applications gratuites.

Pour le meilleur et pour le pire. Il suffit donc de bien savoir faire son choix !

 


 

* Google Maps à droite; Nokia Here à gauche

 

  • Google Maps
     

Google Maps compte parmi les applications GPS les plus téléchargées et utilisées

Elle est appréciée pour sa simplicité d’emploi, la sobriété de son interface, et la rapidité de calcul de ses itinéraires.

Elle intègre des informations sur les conditions de circulation et permet de guider aussi bien les automobilistes que les cyclistes voire les piétons. 

Si elle s’appuie sur un mode "off-board", elle intègre toutefois le préchargement progressif du trajet, ce qui vous permet de continuer à être guidé si vous passez temporairement par une zone blanche.

En revanche, son utilisation requiert de la bande passante. Il convient par conséquent de faire attention aux risques de hors forfait si vous n’êtes pas titulaire d’un forfait adapté ou si vous l’utilisez depuis l’étranger.

Au niveau des déceptions, on regrettera aussi l’absence d’affichage des plans en 3D.

 

Systèmes d'exploitation : Google Maps est disponible à la fois sur Androïd, IOS et Windows Phone.

 

  • Mappy GPS
     

 

Filiale du groupe Pages Jaunes, l’application intègre un catalogue complet de points d’intérêts et d’adresses.

Elle est aussi une des rares applications gratuites à proposer un mode hors connexion pour la France. La cartographie est par ailleurs agréable et relativement ergonomique.

La solution est toutefois à conseiller pour des utilisations avant tout ponctuelles.

En cause : un système de guidage qui n’est pas sans connaître quelques "couacs" et notamment des recalculs d’itinéraire parfois longs.

 

Systèmes d'exploitation : Mappy GPS est disponible à la fois sur Androïd, IOS et Windows Phone.

 

  • Nokia Here
     

Encore peu connue, l’application a pourtant l'avantage de proposer gratuitement en téléchargement et en mode hors connexion la cartographie de 130 pays. Un atout de poids quand on a l’âme d’un globe-trotter.

Il est donc possible de naviguer sans connexion Internet. Comptez toutefois sur 9 Go d’espace libre rien que pour l’Europe.

L’interface est simple et suffisamment précise. Elle intègre notamment un système d’affichage de la vitesse et diverses infos trafic.

 

Systèmes d'exploitation : Nokia Here est disponible à la fois sur Androïd, IOS et Windows Phone.

 

  • Apple Plans
     

L’application de navigation made in Apple a connu des débuts difficiles avec de nombreux "couacs" à répétition, des zones non identifiées ainsi que des calculs d’itinéraires parfois totalement fantaisistes.

La cartographie n’est pas des plus visibles, en particulier en mode paysage, et la prononciation des noms de rues est parfois approximative.

A l’inverse de Google Maps, elle n’intègre pas le principe de préchargement des cartes. Résultat : il faut impérativement se situer en zone de couverture réseau pour pouvoir s’en servir.

 


 

* Apple plans

 

Systèmes d'exploitation : L’application n’est pour l’heure disponible que sur les terminaux d’Apple. Pas sûr qu’en l’état, elle manque aux autres utilisateurs...

 

Waze : Une application de navigation communautaire

 

Waze apparaît comme un ovni dans le milieu des applications de navigation mobile. Et pour cause, en plus d’être un GPS, elle est surtout la seule application de navigation communautaire et un assistant d’aide à la conduite. 

Chaque utilisateur, préalablement inscrit, participe à la vie du petit logiciel en envoyant au reste de la communauté des informations sur l’état du trafic.

A l’image du géant des avertisseurs de radars iCoyote, elle est en mesure de proposer un signalement précis et en temps réel des embouteillages, des accidents, des radars et des contrôles de police. Quitte à lorgner avec les limites du cadre légal…

Son utilisation nécessite forcément une connexion au réseau mobile. Attention à la consommation de data assez conséquente si vous l’utilisez souvent et aux risques de hors forfait à l’étranger.

En cas de passage même temporaire en zone blanche, l’application devient inopérante. L’interface cartographique, sans être des plus raffinées, demeure correcte pour une solution gratuite. 

 


 

* Waze

 

Systèmes d'exploitation: Waze est disponible à la fois sur Androïd, IOS et Windows Phone.  

 

Bien choisir son forfait mobile 
A moins d'utiliser une application disposant de la cartographie en mode hors connexion, vous aurez probablement besoin d'un forfait mobile avec une enveloppe data assez conséquente. Notre comparateur vous permet de mettre en opposition plus de 100 offres de forfaits mobiles. En quelques clics, sachez dénicher la meilleure affaire !

 

Faut-il troquer son GPS contre son smartphone ?

 

Tout dépend de votre terminal… Si certaines applications n’ont désormais plus rien à envier aux boîtiers GPS classiques, elles ne vous seront pas d’un grand secours si votre mobile lui-même intègre une puce GPS de piètre qualité et une localisation approximative.

Pour un affichage fluide de la cartographie, votre téléphone a également tout intérêt à disposer d’un bon processeur. 

Utiliser son mobile pour se guider doit donc surtout être considéré comme une solution de repli, à manier sur de courtes distances.

A ce titre, le bon vieux boîtier GPS n’a peut-être pas encore dit son dernier mot...

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Pour ceux qui en ont l'utilité, la solution de navigation de Tom Tom est probablement la plus complète. Pour une utilisation plus ponctuelle, Google Maps tient la barre haute. Seul souci : pour fonctionner, il a besoin de se connecter au réseau mobile. A ce titre, l'application Nokia Here semble prometteuse. Quant à Waze, sa richesse est de proposer gratuitement une solution d'aide à la conduite à faire pâlir les applications payantes. Mais pas forcément toujours légales. 

 

 

Les conseils pour bien choisir son mobile

smartphone