Prêt à taux zéro, PEL, prêt employeur, crédit immobilier classique… Une acquisition immobilière est aujourd’hui souvent le fruit de plusieurs sources de financement. Avec pour conséquence des difficultés pour maîtriser son budget.

Imaginez, en effet, que vous ayez un crédit immobilier classique sur 15 ans, à 2 %, combiné à un prêt à taux zéro (PTZ) qui s’étale sur 5 ans.

Si vous ne faites rien, vous rembourserez au cours des cinq premières années des mensualités supérieures, destinées à payer le crédit classique et le prêt à taux zéro.

Votre effort financier sera important, puis, une fois le prêt à taux zéro parvenu à échéance, vos mensualités diminueront. Vous ne rembourserez plus que votre crédit classique.

Imaginez à quel point la situation peut encore se complexifier si vous disposez de plus de lignes de crédit simultanées ! Difficile d’anticiper le moment exact où les mensualités évoluent.

Un lissage fonction de ses capacités de remboursement

Lisser son crédit permet de prendre en compte l’intégralité des prêts en cours et de moduler les mensualités pour obtenir une somme unique à rembourser chaque mois.

Pour parvenir à un tel résultat, la banque réalise un montage sur le montant des mensualités et sur la durée des crédits.

Si l’on reprend notre exemple ci-dessus, une des solutions sera de réduire les mensualités du crédit principal les cinq premières années pendant lesquelles court le PTZ, puis de les augmenter pour les dix années restantes du prêt principal.

L’effort de financement est donc constant, mieux encore, cela permet de considérer la capacité d’emprunt de manière globale.

Car si les remboursements sont multiples en début de crédit, la totalité des mensualités peut alors dépasser la capacité d’endettement tolérée par les banques, qui est d’environ 33 % des revenus.

Le lissage de crédits peut être ajusté en fonction de vos capacités de remboursement et donc jouer sur la durée totale de votre crédit :

  • Si vous souhaitez harmoniser vos mensualités dans le but de les réduire, vous allongerez la durée de votre crédit. Il vous coûtera donc, in fine, plus cher, car vous devrez verser plus d’intérêts.
  • La banque peut aussi lisser vos crédits en déduisant le montant de vos mensualités de votre durée de prêt initiale, si vous ne souhaitez pas l’allonger.
  • Enfin, le lissage de crédit peut aussi servir à gonfler vos mensualités, si vos finances le permettent. Vous réduirez donc le coût global du crédit.

Où en faire la demande ?

Toutes les banques ne pratiquent pas le lissage de prêts, il faut se renseigner auprès des établissements. Certains ne prennent en compte que les prêts destinés à financer une acquisition immobilière, d’autres pratiquent des lissages en combinant tous types de prêts (sauf le crédit auto, dans la plupart des cas).