Projet Hercule : vers une scission d’EDF ?

Le projet Hercule vise à restructurer l’organisation d’EDF, notamment afin de gérer la dette du groupe. Pour rappel, l’endettement net de l’entreprise atteignait 41 milliards d’euros fin 2019.

Comme l’a souligné Jean Bernard Lévy, le PDG d’EDF devant le sénat le 10 février dernier, « cette réforme “Hercule” est nécessaire parce que notre développement, notre croissance, nos investissements sont gravement entravés par le niveau de la dette que nous avons accumulée depuis des années ».

Dès lors, pour pallier l’endettement, le projet s’oriente vers une scission des activités de l’énergéticien en :

  • Un EDF bleu, 100% nationalisé, centré sur le nucléaire. Il inclurait également le transport d’électricité sur les lignes à haute tension via sa filiale RTE ;
  • Un EDF vert, dont le capital serait partiellement ouvert en bourse, visant à développer une partie des énergies renouvelables (solaire et éolien) ;
  • Un EDF azur, qui n’était pas initialement prévu, chargé de la production d’électricité verte via les centrales hydroélectrique. En fonction du cours des négociations, cette activité pourrait être publique ou ouverte aux acteurs privés.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d'électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Pourquoi une opposition à Hercule ?

Le projet Hercule suscite une vive opposition de la part des syndicats d’EDF. En effet, selon eux, privatiser les énergies renouvelables et nationaliser le nucléaire fait perdre le groupe en rentabilité. Pour les syndicats, cela revient à « une socialisation des pertes et une privatisation des profits ».

Pour les rassurer Jean Bernard Lévy a affirmé qu’« EDF doit rester un groupe intégré, avec une même stratégieLes différentes entités ne se font pas concurrence, les salariés du groupe peuvent circuler d’une entité à l’autre. »

Quand le projet sera-t-il mis en place ?

Le projet est en cours de négociations à Bruxelles entre EDF, l’Etat français et l’Union européenne. Mais pour l’instant, les négociations ne semblent pas aboutir. « À ce jour nous n'avons pas même la certitude de parvenir à un accord », a reconnu Barbara Pompili.

En effet, les problématiques liées au nucléaire cristallisent les tensions. En échange de cette réorganisation, EDF espère que les autorités publiques cèderont sur le dispositif de l’Accès Régulé à l’Énergie Nucléaire Historique (ARENH). Celui-ci oblige EDF à vendre à ses concurrents jusqu’à 100 TWh d’énergie nucléaire à 42 € le MWh. Depuis 2012, le montant de l’ARENH n’a pas été revu. Si EDF réussit à faire entendre ses arguments, l’aboutissement de Hercule pourrait se traduire par une revalorisation du montant de l’ARENH.

La Commission européenne reste sceptique sur le dispositif de l’ARENH. C’est ce qu’explique RTL, « l'institution souhaite la garantie qu'une nouvelle régulation du prix de vente du nucléaire ne serve pas à bénéficier les autres activités d'EDF, afin de ne pas nuire à la libre concurrence. »

Quelles conséquences pour les ménages ?

Si le projet Hercule venait à voir le jour, il aurait une incidence sur les prix de l’électricité. Sans avoir accès au plan complet et concret, il est difficile d’estimer quelles seront les conséquences. Ce qui est sûr, c’est qu’une hausse de l’ARENH entrainerait une augmentation des tarifs bleus d’EDF.

En effet, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) prend le montant de l’ARENH comme variable pour établir la grille de prix du tarif réglementé de l’électricité. Or, à l’heure actuelle, plus de 70% des ménages sont encore clients du tarif bleu. Ce sont donc autant de ménages qui pourraient voir leur facture grimper.

Bon à savoir

Le Tarif Bleu d’EDF n’est pas le moins cher du marché. Vous pouvez trouver des offres plus économiques en passant par un comparateur d’électricité. Le changement d’offre est gratuit et sans engagement. Il n’implique aucune intervention sur le compteur, ni coupure de courant. C’est donc sans contrainte pour vous.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h