Marché de l’électricité : une concurrence qui s’ouvre peu à peu

La concurrence s’accroit petit à petit sur le marché de l’électricité en France. Toutefois, si les fournisseurs alternatifs arrivent à se faire une place sur le marché de l’énergie, ils ne remettent pas en cause la position d’EDF de numéro 1.

EDF, une position de leader

Selon les données de la CRE, au 31 décembre 2020, la majorité des Français reste souscrite au tarif bleu d’EDF. 69 % des ménages sont encore clients des tarifs réglementés. 14 ans après l’ouverture à la concurrence, EDF, le fournisseur historique d’électricité conserve une place de choix chez les consommateurs.

Une avancée progressive des fournisseurs alternatifs

Si la première position d’EDF n’est pas contestée, le fournisseur tend à perdre des parts de marché au profit des opérateurs alternatifs. Au 1er semestre 2020, 26 % des Français avaient souscrit une offre auprès d’un fournisseur alternatif contre 28 % fin 2020.

Marché du gaz : une libéralisation plus importante

La situation est un peu différente sur le marché du gaz. Les offres de marché sont les plus plébiscitées. À l’heure actuelle, seuls 31 % des clients demeurent clients des tarifs réglementés du gaz. Cela ne veut pas dire que les 69 % restants ont décidé de faire confiance à un fournisseur alternatif.

Le fournisseur historique de gaz, Engie, reste en première position en termes de parts de marché. En effet, Engie a réussi à séduire les ménages. 32% des consommateurs sont en offre de marché chez Engie. A l’inverse, 37% des ménages sont clients d’un fournisseur alternatif.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Énergie : comment expliquer le développement de la concurrence ?

Si la CRE ne donne pas de clé d’analyses sur les changements des ménages, on peut penser que trois facteurs concomitants expliquent cette légère perte de vitesse des fournisseurs historiques.

La fin des tarifs réglementés du gaz

La fin des tarifs réglementés du gaz aura lieu en juillet 2023. Pour la préparer, les autorités publiques ont mis un terme à la commercialisation du tarif réglementé de vente (TRV) du gaz d’Engie en novembre 2019. Seuls peuvent rester clients ceux qui étaient déjà clients et n’ont pas engagé de déménagement. Cela pourrait expliquer le recul important des TRV dans les choix de consommation des Français.

Le facteur prix

En outre, on peut penser que le facteur prix a joué sur les pratiques d’achat des consommateurs. En effet, de nombreuses offres de marché sont moins chères que celles d’EDF et d’Engie.

Par exemple, en optant pour une offre à tarif indexé sur le TRV, on s’assure un pourcentage de réduction par rapport au montant des tarifs réglementés. Dans une optique de faire baisser la facture d’électricité et de gaz, le changement de fournisseur peut-être une bonne option. En comparant les fournisseurs, un ménage peut réduire sa facture de 200 €.

La transition énergétique

Enfin, les problématiques environnementales intéressent de plus en plus les consommateurs. Selon OpinionWay, environ 94% des Français appuient le développement des énergies renouvelables.

D’autant plus que les énergies propres ne coutent pas forcément plus cher que les offres classiques d’énergie. Un grand nombre d’offres d’électricité verte et certaines offres de biométhane sont moins chères que les tarifs réglementés. De quoi combiner l’adoption d’un mode de vie plus écologique avec la réduction de la facture d’énergie.

Changer d’offre d’électricité leur permet donc de trouver un fournisseur moins cher et plus adéquat en termes de valeurs. Pour découvrir le fournisseur le moins cher, pensez à utiliser le comparateur d’électricité et de gaz de Choisir.com.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h