Qui sont les candidats en lice pour développer le 8ème parc éolien en mer français ?

La construction d’un parc éolien en mer au large des côtes du Cotentin – dans le département de la Manche – a été annoncée par Barbara Pompili et Annick Girardin en décembre 2020. Il s’agit huitième parc éolien français et du quatrième parc éolien normand, après ceux de Dieppe, Fécamp et Courseulles.

La construction du parc éolien au large des côtes du Cotentin a d’abord fait l’objet d’un débat public rassemblant les différentes parties prenantes du parc comme les pêcheurs. L’objectif de ce débat était de permettre une bonne intégration du parc dans son écosystème.

Suite à ce débat, les différents développeurs éoliens désireux de participer à l’appel d’offres pour la construction du parc ont alors pu définir leur projet. Parmi eux, six ont été retenus par l’Etat et ont été dévoilés fin avril. On retrouve des acteurs majeurs du monde de l’énergie, comme :

  • EDF (dans le cadre d’un consortium mené avec Enbridge et CPPIB) ;
  • des acteurs piliers du développement des énergies renouvelables comme Iberdrola, Vattenfall (en partenariat avec WPD et la Banque des Territoires.) ou encore Oceans Winds, qui regroupe Engie et l’entreprise portugaise EDPR ;
  • des acteurs de l’industrie pétrolière : Total (dans le cadre d’un consortium avec RWE) et Shell.

Bon à savoir

Le développeur éolien retenu pour la construction du parc sera désigné l’année prochaine, c’est-à-dire en 2022. Il devrait entrer en service en 2028. Sa puissance s’élèvera à 1 GW, soit l’équivalent d’un réacteur de centrale nucléaire.

Où en est le développement de l’éolien en mer en France ?

Comme le rappelle France Energie Eolienne dans L’éolien en mer en chiffres, la France bénéficie de la deuxième surface maritime, avec 11 millions de kilomètres carrés de zone maritime sous juridiction. Elle possède donc des atouts naturels particulièrement propices au développement de l’éolien en mer. Selon l’Agence de la Transition Ecologique, la France bénéficie du deuxième gisement de vent pour l’énergie éolienne en mer en Europe après la Grande-Bretagne.

La première procédure de mise en concurrence pour la construction d’un parc éolien en mer a été lancée en 2011. Depuis, sept autres projets ont vu le jour, notamment en Bretagne, en Normandie et en Méditerranée. Les premiers chantiers ont débuté en 2019. Les premiers parcs éoliens en mer français devraient être en mesure de produire de l’électricité à horizon 2022.

Parcs éolien en mer Français
Emplacement des projets éoliens en mer issus des appels d’offres en France (Juillet 2020) Source : Projet éoliennes flottantes au sud de la Bretagne – Débat public – Dossier du maître d’ouvrage, Juillet 2020 – Ministère de la Transition Ecologique, Région Bretagne, RTE

Comme le rappelle Les Echos dans Eolien en mer : la France tente un nouveau départ, le parc éolien à venir au large des côtes du Cotentin représente le « plus gros parc mis sur le marché à ce jour en France. ».

Eolien en mer : que prévoit la Programmation Pluriannuelle de l’Energie ?

La Programmation Pluriannuelle de l’Energie fixe l’objectif de 33 % d’énergie renouvelable et 40 % d’électricité renouvelable dans le mix énergétique français à l’horizon 2030. De par les atouts naturels de la France, l’éolien en mer a un rôle majeur à jouer dans l’atteinte de ces objectifs. La PPE prévoit alors l’attribution de projets éoliens en mer pour une puissance cumulée de 3,35 GW entre 2019 et 2023. A partir de 2024, 1 GW d’éolien en mer devra être attribué chaque année. Cela signifie qu’un ou plusieurs nouveaux projets de parc éolien en mer d’une puissance totale de 1GW devront être identifiés et approuvés chaque année. Selon la Ministre de la Mer Annick Girardin, « 25 % de l’électricité française pourrait être produite en mer d’ici 2050 ».

Soutenir le développement des énergies renouvelables grâce aux offres d’électricité verte

Chaque consommateur d’énergie peut jouer un rôle dans l’accélération de la transition énergétique, la lutte contre le dérèglement climatique et la sortie des énergies fossiles.

Les offres d’électricité verte vous permettent de vous assurer que l’équivalent d’un certain pourcentage de votre consommation d’électricité est réinjecté sur le réseau de distribution sous forme d’énergie issue de sources renouvelables. Cette électricité est alors décarbonée, ce qui signifie que sa production et sa consommation n’entrainent que très peu d’émissions de gaz à effet de serre et est donc peu polluante. L’électricité verte est issue de d’énergies primaires renouvelables, à savoir :

Bon à savoir

Plusieurs fournisseurs comme Planète Oui proposent des contrats d’électricité verte. Pour sélectionner l’offre la plus adaptée à votre profil de consommation, vous pouvez utiliser notre comparateur des fournisseurs d’électricité et de gaz. Changer de fournisseur est simple et gratuit. Votre nouveau fournisseur s’occupe de réaliser l’ensemble des démarches.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h