L’hydrogène est un des piliers de la transition énergétique

L’hydrogène – le gaz le plus léger de tout l’Univers – est l’un des piliers de la transition énergétique.

Il peut être produit via divers procédés. On parle d’hydrogène renouvelable – ou encore d’hydrogène vert – lorsqu’il est produit par électrolyse de l’eau. 95 % de l’hydrogène consommé dans le monde est néanmoins aujourd’hui issu de combustibles fossiles comme le charbon (IFP Energies Nouvelles, Tout savoir sur l’hydrogène).

L’hydrogène bénéficie de nombreuses applications essentielles à la transition énergétique. On peut notamment citer :

La filière hydrogène a connu un essor sans précédent au cours des dernières années. Un plan hydrogène a été lancé en 2018 à l’initiative de Nicolas Hulot. Il est doté d’une enveloppe de 100 millions d’euros. La filière hydrogène est également au cœur du plan France Relance.

La difficulté à transporter l’hydrogène constitue l’un des principaux freins à l’essor de la filière

La demande en hydrogène à l’échelle de l’Union Européenne et du Royaume-Uni devrait s’élever à 2 300 Térawattheures (TWh) en 2050 (Gas for Climate, a path to 2050, European Hydrogen Backbone, Analysing future demand, supply and transport of hydrogen, Juin 2021).

Dans ce contexte, on distingue deux limites majeures au développement de la filière hydrogène : la difficulté à stocker ce gaz d’une part et à le transporter d’autre part.

C’est en ce sens que Thierry Trouvé – Directeur Général de GRTgaz – rappelle que « la nécessité de penser et planifier les futures infrastructures de transport d’hydrogène grandit partout en Europe. C’est un sujet majeur si l’Europe et la France veulent atteindre leur objectif de neutralité carbone en 2050. » (Communiqué de presse de Téréga, GRTgaz et Téréga lancent une consultation des acteurs du marché de l’Hydrogène bas-carbone et renouvelable).

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Où en est le développement des infrastructures de transport d’hydrogène ?

La réflexion autour du développement d’un réseau de transport d’hydrogène en France – et plus largement en Europe – s’articule autour de l’initiative de la Dorsale hydrogène européenne, née en juillet 2020. Elle est également connue sous ta traduction anglophone : European Hydrogen backbone.

Cette Dorsale s’étendait initialement sur 10 pays, et s’échelonnait sur 23 000 kms. En mai 2021, 12 nouveaux gestionnaires de réseau de transport de gaz ont rejoint la dorsale hydrogène européenne. Le nombre total de gestionnaires ayant pris part à l’initiative s’élève alors à 23. On peut citer des acteurs comme Gasgrid Finland, Fluxys Belgium ou encore Nordion Energi. L’objectif de l’initiative de la Dorsale hydrogène européenne est alors porté à la construction d’un réseau d’infrastructures de 39 700 kilomètres à horizon 2040. Ce réseau relierait pas moins de 21 pays.

Bon à savoir

Vous pouvez vous aussi être acteur de la transition énergétique en souscrivant à des offres vertes d’électricité et de gaz. Ces offres vous assurent que les fournisseurs d’énergie réinjectent l’équivalent de votre consommation d’électricité ou de gaz sur le réseau de distribution sous forme d’électricité ou de gaz renouvelable. Pensez à utiliser notre comparateur des fournisseurs de gaz et d’électricité pour identifier l’offre la moins chère et la plus adaptée à votre profil de consommation.

mature european hydrogen backbone can be created by 2040
Dorsale hydrogène européenne
Source : Extending the European Hydrogen Backbone – A european hydrogen infrastructure vision convering 21 countries – Avril 2021

Contrairement aux idées reçues, la création de la Dorsale hydrogène ne repose pas uniquement sur la création de nouvelles infrastructures, bien au contraire. Comme le souligne Téréga, « deux tiers du réseau reposeraient sur la reconversion de canalisations de gaz existantes » (Téréga, La dorsale hydrogène européenne atteint 40 000 km et s’étend sur 11 nouveaux pays). On parle alors de repurposing.

Bon à savoir

Selon GRTgaz, le coût total d’investissement nécessaire au déploiement de la Dorsale hydrogène européenne est compris entre 43 et 81 milliards d’euros. Le transport par canalisations est aujourd’hui la solution de transport d’hydrogène envisagée la plus compétitive, par opposition au transport par voie maritime ou au transport indirect via lignes électriques.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h