Tarifs Réglementés du gaz d’Engie : une augmentation importante au 1er août

« Au 1er août 2021, les tarifs réglementés hors taxe d’Engie augmentent de 5,3 % par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er juillet 2021 » a fait savoir la CRE par voie de délibération le 27 juillet 2021.

Cette hausse dépend de l’usage du gaz fait par les consommateurs. Elle se produira ainsi :

  • + 1,6 % pour un usage de cuisson (tarif base) ;
  • + 3,3 % pour un usage de cuisson et de production d’eau chaude (tarif B0) ;
  • + 5,5 % pour le chauffage au gaz d’un logement individuel (tarif B1) ;
  • + 6,3 % pour le chauffage au gaz dans une petite copropriété (tarif B2i).

Après une hausse de 9,96 % en moyenne en juillet 2021, cette nouvelle augmentation pénalisera davantage les ménages chauffés au gaz. Les conséquences de ces évolutions risquent d’être importantes puisque, selon l’Ademe, le chauffage représente 60 % des dépenses en énergie d’un ménage.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies
vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Pourquoi une hausse des prix du gaz ?

Plusieurs facteurs sont à l’origine de l’augmentation des tarifs réglementés du gaz d’Engie :

  • une forte de demande sur les marchés asiatiques qui ont eu pour effet de faire grimper le cours du gaz naturel liquéfié (GNL). Il s’agit de gaz naturel mis sous forme liquide pour en faciliter le transport. Il est regazéifié pour être injecté dans les réseaux de gaz et consommé par les particuliers et les entreprises ;
  • le remplissage des centres de stockages européens en prévision de l’hiver ;
  • l’augmentation du prix des quotas d’émission de CO2 sur le marché du carbone. La combustion du gaz naturel émet du CO2, lorsque le prix du carbone augmente le marché du gaz est impacté ;
  • des opérations de maintenance en mer du Nord qui ont limité l’approvisionnement en gaz norvégien. Pour rappel, selon GRDF en 2018, 43 % du gaz consommé en France venait de Norvège.

Changer de fournisseur pour pallier la hausse des TRV

L’électricité et le gaz étant amenés à augmenter, il est intéressant de voir comment protéger son pouvoir d’achat. Pour cela, le plus simple reste de changer de fournisseur d’énergie.

Dans un contexte de hausse, avoir recours à une offre à prix fixe pour le gaz. Ainsi, on peut bénéficier d’un prix du kWh stable pendant 1, 2, 3 ou 4 ans. On évite ainsi les vagues de hausse du TRV.

Afin de trouver le fournisseur le moins cher, vous pouvez utiliser un comparateur de gaz. Le changement de fournisseur est gratuit et n’implique aucune intervention sur le compteur de gaz. Tout se fait à distance. Il suffit de souscrire chez le fournisseur de votre choix. Vous n’avez pas besoin de résilier votre ancien contrat, votre nouvel opérateur s’en charge pour vous.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation