Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Crise énergétique : que retenir des annonces d’Élisabeth Borne ?

L’énergie est un sujet qui inquiète les Français. Selon un sondage mené par BVA pour Vattenfall, « 92 % des ménages sont préoccupés par l’évolution des prix à venir dans l’année à venir. » Face à la crise, le gouvernement a décidé de prendre des mesures. Elles ont été annoncées par Élisabeth Borne le 14 septembre 2022. Quelles sont-elles ? Choisir.com fait le point.

Crise de l'énergie

Prix de l’énergie : un plafonnement de la hausse à 15 %

Pour éviter une flambée de la facture d’énergie des ménages, le gouvernement a décidé de contenir la hausse des tarifs réglementés du gaz et de l’électricité à 15 % au lieu de « 120 % ».

Cette mesure entrera en vigueur en janvier pour le gaz et en février 2023 pour l’électricité. Comme l’a précisé la Première ministre, elle concernera « tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes ».

Une prolongation du bouclier tarifaire

Cette hausse de 15 % sera la seule de l’année à prévoir pour les Français. Le gouvernement a choisi de maintenir le bouclier tarifaire, un gel des tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz et de l’électricité. Ce dispositif permettra de prévenir une explosion du budget énergie des consommateurs. Selon le ministère de la Transition écologique, les dépenses en énergie représentent 8,9 % du budget des ménages (chiffres 2019).

Les nouvelles modalités du bouclier tarifaire conduiront à « une hausse moyenne des factures de l’ordre de 25 € par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz, au lieu d’environ 200 € par mois sans bouclier tarifaire, et à une augmentation moyenne de 20 euros par mois pour les ménages qui se chauffent à l’électricité, au lieu de 180 euros par mois sans bouclier tarifaire », selon Élisabeth Borne.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?

Un chèque énergie exceptionnel pour 12 millions de ménages

Enfin, comme l’an dernier, à l’hiver 2022, le gouvernement distribuera un chèque énergie exceptionnel aux « 12 millions de foyers les plus modestes, soit quatre foyers sur dix ». Le montant de ce chèque oscillera entre 100 € et 200 €.

Pour rappel, le chèque énergie est une aide pour lutter contre la précarité énergétique. Il peut servir à :

  • payer les factures de chauffage domestiques (gaz, électricité, fioul ou bois) ;
  • régler un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Il n’y a aucune démarche à faire pour le demander. Si vous êtes éligible, vous le recevrez dans votre boîte aux lettres.

Une invitation à la sobriété énergétique

Malgré les mesures prises, le gouvernement invite chacun à la sobriété énergétique. Les consommateurs sont engagés à réduire leur consommation énergétique par des écogestes. Par exemple, en diminuant d’un degré la température des radiateurs, on peut réaliser jusqu’à 7 % d’économies de chauffage.

« Ce sont donc des millions de décisions individuelles, chaque jour, de chacun d’entre nous, qui sont indispensables pour que l’hiver prochain se passe bien » a souligné la Première ministre.

Bon à savoir

Pour limiter votre consommation d’énergie, le mieux reste d’entamer des travaux d’isolation. Vous gagnerez également en confort thermique. Pour financer des travaux, il existe des aides à la rénovation comme la Prime Énergie ou MaPrimeRénov’. Ouvertes à tous, elles permettent de limiter le reste à charge des ménages.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation