Choisir.com - Comparez, économisez.

La production nucléaire d’EDF en berne jusqu’en 2024

L’alimentation en électricité de la France s’annonce compliquée pour cet hiver. D’après les dernières prévisions d’EDF publiées à la mi-septembre 2022, la production d’électricité nucléaire en France devrait rester à un niveau historiquement bas jusqu’en 2024 au moins. La situation délicate risque donc de se prolonger sur les prochaines années ; voici les détails.

production electrique EDF 2024

Prévisions de production d’électricité nucléaire d’EDF

L’énergéticien EDF a annoncé la quantité d’électricité nucléaire qu’il pense être en mesure de produire pour les deux prochaines années :

  • 300 à 330 TWh en 2023 ;
  • 315 à 345 TWh en 2024.

Pour comprendre en quoi ces données sont problématiques, il faut revenir sur la production nucléaire française des années précédentes :

Production d’électricité nucléaire sur l’année en TWh
Électricité produiteProduction prévue
2015201620172018201920202021202220232024
417 TWh384 TWh379 TWh393 TWh380 TWh335 TWh361 TWh280 à 300 TWh300 à 330 TWh315 à 345 TWh
Production annuelle d’électricité d’origine nucléaire par EDF en France

Le niveau de production de 2020 était le plus bas atteint depuis 1992 (322 TWh), et nous constatons que la situation ne devrait pas s’améliorer à court terme.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Pourquoi la production nucléaire est en baisse ?

Aujourd’hui, sur les 56 réacteurs nucléaires servant à produire de l’électricité en France, près d’une trentaine sont à l’arrêt. Il existe deux raisons principales à cela :

  • des opérations de maintenances étaient programmées sur la période 2019-2024 et ont entraîné l’arrêt temporaire (plusieurs mois tout de même) d’une partie des réacteurs. De plus, la crise du Covid a retardé la réalisation de certaines de ces interventions ;
  • des problèmes de corrosion ont été découverts fin 2021, ce qui entraîne la réalisation de travaux avant réouverture.

Notons également que les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim ont été définitivement fermés en 2020, ce qui a également participé à la diminution de la capacité de production électronucléaire française.

Arrêt des réacteurs nucléaires français, quelles conséquences ?

Avec le froid qui revient en France, cette baisse de production est inquiétante. En effet :

  • près de 70 % de l’électricité consommée en France est produite dans les centrales nucléaires ;
  • le marché du gaz est perturbé par la guerre en Ukraine, cette énergie est habituellement utilisée pour faire face aux pics de consommation électrique hivernaux.

La conséquence directe de cette situation est que l’approvisionnement en électricité pour l’hiver 2022-2023 s’annonce compliquée en France.

Pour faire face à ce défi, la reprise d’activité de 28 réacteurs français d’ici la fin de l’année a été décidée. Cependant, il ne s’agit que d’une solution à très court terme, et les opérations de maintenance les moins urgentes seront reportées sur 2023 et 2024. De plus, les pouvoirs publics prévoient d’autres mesures pour éviter les coupures d’électricité cet hiver :

  • un plan de sobriété énergétique a été annoncé par le Président Macron le 14 juillet. Le but est d’encourager les consommateurs, entreprises et collectivités à économiser toute l’énergie possible, particulièrement en période de grand froid ;
  • la centrale à charbon de Saint-Avold sera remise en route si la production d’électricité décarbonée ne suffit pas à couvrir la consommation française. Une bien mauvaise nouvelle pour l’environnement.

En dernier recours, le gestionnaire du réseau de transport de l’électricité RTE pourrait procéder à des délestages, des coupures ponctuelles de moins de deux heures visant à préserver l’équilibre sur le réseau et l’alimentation des sites prioritaires comme les hôpitaux.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation