Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Électricité : une hausse des tarifs différente selon les cas en 2023

Ce n’est malheureusement pas une surprise : le prix de l’électricité va suivre, en 2023, la même évolution que celui du gaz. Le tarif réglementé de l’électricité augmentera en effet à partir du 1er février prochain. Si cette hausse sera encore freinée par le prolongement du bouclier tarifaire, ce dernier protégera néanmoins moins efficacement les foyers qu’en 2022. Les ménages ne devraient d’ailleurs pas être impactés de façon identique selon les contrats et les options souscrits. Retour sur cette augmentation qui va rendre encore plus complexe et délicate la gestion du budget des familles et des entreprises françaises.

hausse prix élec 2023

Une augmentation de l’électricité de 15 % en moyenne

Dans ce contexte d’inflation galopante qui frappe toujours plus intensément le porte-monnaie des ménages, c’est une nouvelle dont beaucoup auraient sans doute souhaité se passer. En effet, l’électricité va suivre l’évolution des prix du gaz qui ont augmenté de 15 % depuis le 1er janvier 2023.

Tout comme le gaz, le tarif réglementé de vente (TRV) de l’électricité va également connaître une hausse de 15 % en moyenne. Cela correspond en réalité au Tarif Bleu proposé par EDF. D’après la Commission de régulation de l’énergie (CRE), 63 % des foyers français disposent de ce type de contrat.

En revanche, à la différence du gaz, cette augmentation ne rentrera en vigueur qu’à partir du 1er février de cette année. Une évolution qui sera ressentie durement par de nombreux foyers et de multiples entreprises qui subissent déjà pleinement la crise énergétique qui les frappe depuis de longs mois. Depuis février 2022, la hausse des prix de l’électricité avait été bloquée à 4 % par le bouclier tarifaire. Si ce dernier est toujours en place en 2023, il ne limitera cependant plus la hausse des prix à 4 % mais donc à 15 % désormais.

Concrètement, cela signifie que, en moyenne, les ménages doivent s’attendre à un gonflement de leur facture d’électricité d’environ 20 euros par mois dès le 1er février. Sans l’existence du bouclier tarifaire, l’augmentation aurait été de 180 euros par mois. C’est simple, selon l’exécutif, les factures auraient alors en réalité doublé. Par contre, aucune autre élévation des prix de l’électricité n’est normalement prévue pour 2023, au contraire du gaz.

Cette hausse de 15 % en moyenne concerne tous les ménages, « les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes » a fait savoir le gouvernement.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Une augmentation des prix qui ne frappera pas tous les foyers de façon identique

Sauf que, en réalité, cette hausse devrait être ressentie de façon différente selon les foyers et les ménages. Cela dépendra en réalité du type de contrat souscrit, car ceux-ci ne seront pas impactés de la même manière par cette poussée des prix de l’électricité.

L’augmentation de 15 % annoncée n’est donc bel et bien qu’une moyenne. Comme l’explique Caroline Keller, des services du Médiateur national de l’énergie, « en février 2022, lors de la précédente révision des TRV, les différentes hausses dépendaient du type d’option choisie. »

En effet, le tarif réglementé de vente propose, à la souscription, différentes options et offres :

  • l’option dite « de base » ;
  • l’option « Heures Pleines/Heures Creuses (HP/HC) » : celle-ci propose des prix d’électricité qui varient selon les heures de la journée ;
  • l’offre « Tempo » : celle-ci convie les clients à diminuer leur consommation pendant les pics de demande en électricité.

En 2022, l’augmentation des prix de l’électricité avait été de 4 % en moyenne. Sauf que, dans les faits, les situations avaient été finalement assez diverses selon les cas :

  • les clients ayant une offre HP/HC ont connu une hausse de « seulement » 3 à 5 % ;
  • les clients ayant souscrit à l’option de base ont vu leur facture augmenter de 6 à 9 % ;
  • les clients de l’offre Tempo, pour certains d’entre eux, ont même pu bénéficier d’une baisse de leur facture !

Cette logique a par conséquent toutes les chances d’être la même en 2023 qu’en 2022. L’augmentation des prix de l’électricité devrait donc frapper de manière moins importante les clients ayant souscrit à l’offre Tempo et aux HP/HC par rapport à ceux ayant l’option de base. Une hausse différente selon les contrats et les options choisis qui intervient dans un contexte de baisse de la consommation électrique. En effet, même s’il tend à se réduire, le risque de coupure de courant flotte bien au-dessus de la France depuis le début de l’hiver.

Enfin, les prix de l’électricité devraient aussi varier en fonction de la puissance des compteurs et donc de la quantité réelle d’énergie consommée. Ils devraient donc s’élever davantage (et de façon logique) pour les plus gros consommateurs d’électricité. Toutefois, « les majorations précises selon les contrats seront connues fin janvier » a indiqué Frédérique Feriaud, directrice générale du Médiateur national de l’énergie.

En tout cas, si vous allez vous retrouver en fin de contrat courant 2023, pensez à utiliser le Comparateur Électricité de Choisir.com ! Grâce à celui-ci, vous pourrez comparer sereinement les offres pour vous assurer de choisir le fournisseur qui vous convient et de réaliser des économies sur votre facture !

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation