Choisir.com - Comparez, économisez.
09 74 59 56 94 rappel gratuit

Quel abonnement d’électricité choisir ?

L’abonnement d’électricité est inclus dans toutes les offres proposées par les fournisseurs d’énergie électrique. Sur une facture d’électricité, il s’ajoute au montant total du nombre de kilowattheures consommés, ainsi qu’aux différentes taxes. Le coût de l’abonnement d’électricité dépend de nombreux critères, que nous allons lister afin de vous aider à trouver le vôtre.

Abonnement électricité

Qu’est-ce qu’un abonnement d’électricité ?

Avant de voir comment choisir un abonnement d’énergie électrique, il convient d’expliquer ce qu’indique le terme « abonnement ».

Un terme désignant parfois le contrat d’électricité

L’abonnement d’électricité fait généralement référence à la part fixe payée tous les mois par un client consommateur. Ce montant figure sur chaque facture et s’ajoute au coût des consommations, des services optionnels et des taxes sur l’électricité. Aucun client ne peut s’affranchir de l’abonnement d’électricité, cette part est due par tous les titulaires d’un contrat et sert à couvrir divers frais engagés par le fournisseur, comme nous allons l’expliquer par la suite.

Un abonnement d’électricité peut également désigner un contrat souscrit auprès d’un fournisseur d’électricité. Les termes sont souvent confondus et il n’est pas faux de dire qu’un abonnement d’électricité est un contrat conclu avec un opérateur énergétique. Dans ce cas précis, il désignera plutôt l’engagement pris entre un client et un fournisseur.

Dans cet article présentant l’abonnement d’électricité, nous parlerons de la part fixe du contrat souscrit auprès d’un fournisseur d’énergie.

À quoi sert un abonnement d’électricité ?

Pour le consommateur, l’abonnement sert à rémunérer le fournisseur d’électricité en échange d’un service. Une fois l’abonnement souscrit, le fournisseur s’engage à délivrer de l’électricité au client consommateur. En retour, le consommateur doit s’acquitter des sommes prévues par le contrat.

Pour le fournisseur d’électricité, l’abonnement sert à couvrir des coûts qu’il est libre de fixer lui-même et d’autres qui lui sont imposés. Explications.

Des coûts qui sont fixés par les autorités (dits « non-fixes »)

Les coûts déterminés par les pouvoirs publics sont ceux liés à l’acheminement de l’énergie électrique jusqu’au compteur du client consommateur. Il s’agit donc d’un prix à payer par le fournisseur pour pouvoir utiliser le réseau d’acheminement d’électricité entre les points de production (centrales nucléaires, barrages hydrauliques, etc.) et le compteur du client final, celui relié au logement. Par ailleurs, il faut noter que les coûts liés à l’acheminement incluent l’entretien du réseau d’électricité, ainsi que la maintenance des compteurs électriques (d’anciennes générations et Linky).

Pour éviter les dérives, c’est la Commission de régulation de l’énergie, CRE, qui fixe les coûts d’utilisation des réseaux d’électricité (il y en a deux, un pour le transport et un autre pour la distribution de l’énergie électrique). On peut donc dire que la CRE détermine ces frais qui sont imposés à tous les fournisseurs d’électricité. Une fois les sommes collectées auprès des clients finaux (grâce à une partie de l’abonnement d’électricité), le fournisseur reverse la part qui revient aux gestionnaires des réseaux français d’électricité, c’est-à-dire à :

  • Enedis qui gère le réseau de distribution de l’électricité et qui est en charge des lignes de moyenne et de basse tension (maintenance, entretien, développement, ainsi que la modernisation du réseau et donc des compteurs) ;
  • RTE (Réseau de transport de l’électricité) qui s’occupe de transporter l’électricité grâce aux lignes de haute tension. Ce gestionnaire veille également à maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité, pour éviter les pénuries d’énergie ou la production excessive (rappelons que l’électricité ne peut pas être stockée en grandes quantités).

Ces frais fixés par les autorités sont revus tous les ans par la CRE. Ils varient selon les frais relatifs à l’acheminement de l’électricité. Ainsi, lorsqu’un gestionnaire de réseau fait face à des dépenses importantes (rénovation des lignes, réparations suite à une catastrophe naturelle, etc.), la CRE peut décider de revoir à la hausse les tarifs d’acheminement.

Ces frais sont les mêmes pour tous les fournisseurs. Il s’agit d’une part que l’opérateur ne peut contrôler et dont il doit s’acquitter.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Les coûts fixés par le fournisseur (dits « fixes »)

En plus des coûts liés à l’acheminement de l’électricité, l’abonnement comprend des coûts qui sont déterminés par le fournisseur d’énergie. Il s’agit de frais engagés par le fournisseur pour le fonctionnement de sa société de fourniture d’électricité. Les sommes collectées reviennent entièrement au fournisseur d’électricité. Elles servent à couvrir les différents coûts de fonctionnement de la société, comme :

  • la publicité ;
  • les salaires des différents employés ;
  • les locaux de l’entreprise ;
  • les autres coûts, comme la production de documents à destination des clients (contrats, factures, etc.) et leur affranchissement, etc.

Le fournisseur est libre de définir cette part de l’abonnement. Cependant, pour rester compétitif, il suit de près les tarifs de ses concurrents.

Abonnement et kilowattheure d’électricité, quelles différences ?

Lorsque vous comparez les offres d’électricité, deux éléments principaux sont mis en avant :

  • le prix de l’abonnement ;
  • le prix du kilowattheure d’électricité.

Le prix du kilowattheure (kWh) d’électricité est le coût d’un kilowattheure consommé. Il représente la partie variable de votre facture. Lorsque vous comparez les offres d’électricité, le prix du kWh est généralement indiqué hors taxes (HT), vous devez donc prendre en compte la TVA pour avoir un prix TTC. Le taux actuellement en vigueur est de 20 % pour les consommations d’électricité.

Le prix de l’abonnement (avec les parts précédemment décrites) est en sus, c’est-à-dire qu’il est ajouté au prix des kWh que vous consommez. Contrairement aux kilowattheures d’électricité qui évoluent en fonction de votre consommation, le prix de l’abonnement ne bouge pas au cours de votre contrat, c’est donc une part fixe de votre facture. Le coût de l’abonnement peut cependant évoluer si le contrat d’électricité le prévoit. Dans ce cas, les tarifs sont définis tous les ans par la CRE (frais d’utilisation du réseau, etc.).

Les critères qui font évoluer le prix d’un abonnement d’électricité ?

Nous l’avons évoqué, le prix d’un abonnement comprend pour le fournisseur des charges relatives au fonctionnement de sa société et celles pour l’utilisation des réseaux d’électricité. Ces frais vont être répercutés sur le coût de l’abonnement qui sera appliqué au client final.

Du côté du client, le coup de l’abonnement diffère selon divers critères que nous allons présenter.

Puissance de compteur et prix de l’abonnement

Le prix de l’abonnement est la part fixe de votre facture. Il dépend :

  • du fournisseur, qui va répercuter les différents frais précédemment décrits sur le tarif de l’abonnement ;
  • de la puissance souscrite du compteur.

Une puissance qui s’adapte aux besoins

La puissance souscrite d’un compteur électrique est la puissance électrique maximale que l’appareil de comptage va pouvoir supporter lorsque vos équipements fonctionneront en même temps. C’est vous qui la définissez (avec les conseils du fournisseur), selon différents critères, comme :

  • la taille du logement ;
  • vos besoins en électricité ;
  • votre profil de consommateur (faites-vous attention à votre consommation ? êtes-vous équipé en appareils électriques peu énergivores ? etc.) ;
  • les performances thermiques de votre domicile (bonne ou mauvaise isolation) ;
  • l’alimentation énergétique de votre système de chauffage (électricité ou autre source).

Quelle puissance est la plus choisie ?

6 kVA est la puissance souscrite la plus choisie par les foyers français. Elle est a priori suffisante pour alimenter en électricité un logement de taille moyenne (entre 60 et 80 m²). Ceci est vrai si l’habitation est bien isolée et qu’il y a une quantité raisonnable d’appareils électriques fonctionnant en même temps. Cependant, selon les habitudes de consommation des occupants, deux logements de taille et de conception similaires peuvent avoir des besoins différents. De plus, une habitation plus grande chauffée uniquement à l’électricité nécessitera sûrement une puissance plus élevée.

Calibrage du compteur d’électricité

C’est Enedis qui calibre la puissance d’un compteur Linky ou d’un ancien modèle mécanique ou électronique. Le gestionnaire du réseau d’électricité va réaliser l’opération à votre demande. Pour modifier la puissance de votre compteur, il vous suffit de contacter votre fournisseur d’électricité qui demandera ensuite à Enedis d’intervenir. La modification ne se fera pas sans frais.

L’influence de la puissance souscrite sur le coût de l’abonnement

Il existe une relation entre la puissance du compteur et le prix de l’abonnement. En effet, plus la puissance souscrite va être élevée, plus le tarif de l’abonnement sera haut. Ceci s’explique par des besoins plus importants en électricité, et donc en acheminement (rappelez-vous, nous avons vu que l’acheminement est facturé par les gestionnaires de réseau à travers les coûts imposés au fournisseur d’électricité).

Cependant, tous les fournisseurs d’électricité n’appliquent pas cette règle. Certains vont proposer un prix de l’abonnement équivalent pour les puissances allant de 3 à 12 kVA. D’autres vont regrouper 3 et 6 kVA sous un même prix, 6 et 9 kVA sous un autre tarif, etc.

Type d’offre et prix de l’abonnement

Passons à la relation entre le type d’offre et le prix de l’abonnement.

Nous avons vu que les coûts dus par les fournisseurs sont revus chaque année par la CRE. Certaines offres d’électricité sont appelées à évoluer au cours d’un contrat, c’est notamment le cas des offres au tarif règlementé de vente (TRV) et des offres à prix indexé. Avec ce type de contrats, le fournisseur peut revoir le coût de l’abonnement lorsque les frais relatifs à l’utilisation des réseaux évoluent à la hausse. Ceci lui permet de répercuter les augmentations appliquées par la CRE, en général une fois par an.

Lorsque les tarifs sont voués à ne pas évoluer au cours d’un contrat (offres à prix fixe), le fournisseur doit pouvoir anticiper les éventuelles augmentations. C’est pour cette raison que souvent, le coût de l’abonnement est plus élevé dans une offre à prix bloqué, par rapport à une offre indexée ou au tarif règlementé, par exemple.

Des prix fixes vraiment fixes ?

Attention ! Dans une offre à prix fixe, le fournisseur peut s’engager uniquement sur le blocage du prix du kWh d’électricité. En d’autres termes, s’il ne spécifie pas que le prix de l’abonnement est lui aussi bloqué, cela sous-entend que ce dernier peut bouger pendant la durée du contrat (notamment en raison d’une revalorisation par la CRE des coûts d’utilisation des réseaux par le fournisseur, comme nous l’avons évoqué plus haut).
Il existe très peu d’offres où le prix de l’abonnement est aussi bloqué. Cependant, les hausses sont minimes et se remarquent à peine.
Pour être sûr que le prix de l’abonnement sera lui aussi bloqué, n’hésitez pas à contacter l’un des conseillers Choisir.com qui vous guidera dans vos démarches pour choisir l’offre d’électricité la moins chère.

Option tarifaire et prix de l’abonnement

Il existe différentes options tarifaires appliquées aux offres d’électricité :

Ces deux options sont proposées par la grande majorité des fournisseurs d’électricité. Les clients utilisant l’électricité pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire peuvent ainsi profiter de tarifs préférentiels à certains moments de la journée (la nuit notamment, ce qui permet de remplir le ballon d’eau chaude à moindre coût, entre autres).

Il faut savoir que le fournisseur historique EDF propose une troisième option tarifaire, qui n’est pas reprise par les fournisseurs alternatifs. Il s’agit de l’option Tempo qui comprend 6 tarifs du kWh d’électricité selon :

  • les jours de l’année (bleus, blancs et rouges ; rouge étant un jour où la demande est particulièrement forte et donc le tarif du kWh est haut) ;
  • l’heure de la journée, sur le même principe que les heures pleines et creuses.

Enfin, EDF applique une autre option tarifaire qui a disparu du catalogue d’offre, mais qui concerne d’anciens contrats toujours actifs. Il s’agit de l’option EJP (effacement jour de pointe). Pour les clients concernés, cette option tarifaire consiste à bénéficier d’un tarif du kWh avantageux pendant les heures dites « normales ». A contrario, pendant les heures dites « de pointe mobile », le prix du kWh grimpe fortement. Cette option a été proposée jusqu’en 1998, avant d’être remplacée par l’offre Tempo.

Selon l’option tarifaire choisie, le prix de l’abonnement diffère. Il convient donc de choisir celle qui est la plus adaptée à vos besoins pour être sûr de faire des économies sur votre facture d’électricité. Nous comparerons le coût de l’abonnement et les options tarifaires dans la suite de l’article.

Taxes sur l’électricité et prix de l’abonnement

Vous avez certainement constaté que des taxes sur l’électricité sont ajoutées sur chacune de vos factures. Il s’agit :

La TVA s’applique sur l’abonnement, mais aussi sur la consommation d’électricité. Cependant, le taux de la taxe diffère entre l’abonnement et les consommations. Ainsi, la TVA sur l’abonnement est actuellement fixée à 5,5 %, tandis qu’elle est à un taux de 20 % sur le prix des consommations (sur le montant total des kWh d’électricité consommés, plus exactement).

Depuis 2010, la CTA est détaillée dans la rubrique « Taxes et contributions » de la facture d’électricité. Avant cette date, elle était incluse dans l’abonnement.

Lorsque vous comparez le prix des abonnements d’électricité des différents fournisseurs, il est judicieux de regarder les tarifs hors taxes (HT). En effet, certains fournisseurs incluent déjà les taxes sur l’électricité dans le coût de leur abonnement. Ceci fait inévitablement grimper le prix et la comparaison avec un fournisseur qui ajoute les taxes dans une autre partie de la facture peut être faussée.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Comment savoir quel abonnement convient le mieux ?

Chaque client consommateur aura des besoins différents par rapport à un autre. Cela dépend essentiellement du logement occupé, mais aussi des habitudes de consommation de chacun.

Prendre en compte votre logement

Nous l’avons évoqué précédemment, les caractéristiques de votre logement vont peser sur le type d’abonnement à choisir. Voici les critères les plus essentiels à prendre en compte :

  • la surface habitable ;
  • le nombre de niveaux ;
  • le nombre de pièces ;
  • la configuration des pièces : espaces ouverts ou présence de portes pour retenir la chaleur ;
  • l’orientation des pièces de vie (un salon dirigé vers le sud et équipé de baies aux vitrages performants sera chauffé naturellement par la chaleur du soleil, ce qui induira des économies de chauffage) ;
  • la hauteur sous-plafond (un plafond très haut peut entrainer une surconsommation de chauffage) ;
  • le type d’isolation et la présence de ponts thermiques (espaces non isolés créant des déperditions thermiques qui peuvent être éliminées grâce à une bonne isolation) ;
  • le moyen de chauffage (radiateurs électriques énergivores ou appareils performants).

Tous ces critères vont permettre de déterminer la puissance souscrite de votre compteur, ce qui influera sur le coût de l’abonnement. Moins vous aurez besoin d’électricité à un moment donné, plus vous ferez des économies sur l’abonnement, mais aussi sur le nombre de kWh utilisés.

Déterminer votre profil de consommation

Petit, moyen ou gros consommateur, l’abonnement d’électricité dépend aussi de votre profil de consommation. Ce dernier varie selon différents critères :

  • vous occupez le logement tous les jours : c’est donc votre résidence principale ou au contraire, vous ne venez que le week-end (résidence secondaire non louée) ;
  • le nombre d’habitants dans votre logement ;
  • la quantité d’appareils que vous utilisez (un seul téléviseur pour toute la famille ou au contraire, vous en avez un dans chaque pièce, etc.) ;
  • les performances énergétiques de vos appareils électriques (un appareil classé D consommera plus d’énergie qu’un même modèle avec une étiquette énergétique A+++) ;
  • la présence d’appareils très énergivores (une piscine chauffée, par exemple) ;
  • votre présence dans le logement : vous êtes absent la journée, vous n’êtes là que le week-end, vous faites du télétravail depuis votre domicile, etc.

Ces questions vous aideront à définir la puissance souscrite dont vous avez besoin.

Votre profil de consommation peut aussi être étudié afin de déterminer l’option tarifaire qui vous conviendra le mieux :

  • vous avez l’habitude de programmer certains appareils (grâce à l’option de départ différé) pour qu’ils fonctionnent la nuit ou durant les heures creuses. Cela peut être le lave-vaisselle, le lave-linge, le ballon d’eau chaude, etc. ;
  • vous êtes chez vous seulement le soir, pendant les pics de consommation, et vous utilisez vos appareils pendant cette plage horaire.

Selon vos habitudes, vous pouvez opter pour l’option Base ou l’option Heures Pleines/Heures Creuses. Comme nous allons le voir dans le prochain tableau, le prix de l’abonnement diffère selon la plage horaire. Vous avez donc tout intérêt à choisir celle qui est la mieux adaptée à votre comportement.

Fournisseur historique ou alternatif : vers qui se tourner ?

Pour savoir quel abonnement d’électricité est le moins cher, il est essentiel de comparer les tarifs.

Fournisseur historique ou alternatif, qui est le moins cher ?

Voyons quelques exemples du prix de l’abonnement selon l’option tarifaire choisie chez certains fournisseurs. Nous retiendrons la puissance souscrite de 9 kVA, ce qui correspond aux besoins d’une famille utilisant un moyen de chauffage électrique dans un logement d’environ 100 m².

Fournisseurs
d’électricité
Offres*Caractéristiques de l’offreAbonnement mensuel TTC (en euros)*
Option tarifaire BaseOption HP/HC
EDFDigiwattOffre à prix de marché du fournisseur historique.
Prix de l’abonnement identique à celui du Tarif Bleu.
14,27 €15,42 €
EngieElec Énergie Garantie 1 anOffre à prix de marché avec un prix du kWh fixe.14,27 €15,42 €
EniWebeo 1 anOffre avec prix du kWh fixe.
Offre 100 % en ligne.
15,33 €16,48 €
Planète OuiOffre EcoÉlectricité verte.
Coût de l’abonnement identique à l’offre Safe.
15,49 €16,72 €
PlümOffre VerteÉlectricité verte.14,27 €15,42 €
SoweeOffre Élec’Prix fixe du kWh durant 3 ans.14,27 €15,43 €
TotalEnergiesOffre ClassiqueOffre à prix indexé avec -5 % sur le prix HT du kWh**.14,27 €15,42 €
VattenfallÉco + GreenOffre à prix indexé
-10 % sur le prix HT du kWh**
Électricité 100 % verte.
17,33 €18,47 €
*Offres et tarifs en vigueur au 15 septembre 2021.
**Par rapport au Tarif Bleu EDF (TRV).

Avec ce tableau, nous pouvons constater que le prix de l’abonnement d’électricité évolue entre l’option tarifaire Base et l’option Heures Pleines/Heures Creuses, et cela chez tous les fournisseurs d’électricité pris en exemple.

La plupart proposent un prix de l’abonnement identique au Tarif Bleu d’EDF qui est le tarif règlementé de vente servant de référence.

Les prix donnés en TTC comprennent les taxes sur l’électricité en vigueur au 1er octobre 2021.

Des tarifs évolutifs selon la puissance souscrite

Dans le tableau précédent, les prix donnés en exemple concernant la puissance souscrite de 9 kVA.

Il faut savoir que selon la puissance souscrite, le prix de l’abonnement d’électricité varie. Ainsi, plus vous aurez besoin d’énergie, plus le coût de l’abonnement sera élevé. Cette augmentation ne va pas épargner le prix du kWh qui pourra lui aussi être plus important si la puissance souscrite est élevée.

Lorsque vous souscrivez un contrat, il est donc essentiel de bien choisir la puissance souscrite de votre compteur.

Comment payer un abonnement d’électricité moins cher ?

Après avoir vu quel abonnement d’électricité peut être le plus intéressant, passons aux différents moyens pour réduire son coût.

Comparer les offres des fournisseurs

Utiliser un comparateur d’offres d’électricité est la clé pour réduire le montant des factures d’énergie. L’outil servant à confronter les différentes offres va mettre en évidence les prix des divers abonnements proposés par les fournisseurs présents sur le marché de l’électricité.

Vous pourrez ensuite choisir l’abonnement le plus intéressant. Attention, pour que l’offre soit vraiment rentable, il faut aussi comparer le prix du kWh d’électricité. Il arrive parfois que l’abonnement mensuel soit plus bas que les tarifs des concurrents, mais que le prix du kWh d’électricité soit plus haut.

Par ailleurs, il est inutile de comparer les taxes appliquées par les différents fournisseurs, elles sont les mêmes pour tous !

Réduire la puissance souscrite du compteur

Comme nous l’avons dit dans le paragraphe dédié, la puissance souscrite fait bouger le prix de l’abonnement d’électricité. Ainsi, plus la puissance souscrite est haute, plus le prix de l’abonnement monte.

Pour alléger le coût de l’abonnement, il est possible de réduire la puissance souscrite du compteur (d’en faire la demande à Enedis, plus exactement). Mais attention, ceci est envisageable si :

  • la puissance souscrite du compteur dépasse vos besoins (elle a été mal évaluée par vous et/ou votre fournisseur d’énergie) ;
  • vous avez réalisé des travaux de rénovation énergétique, ce qui implique une réduction de vos besoins en chauffage ;
  • votre situation familiale a changé : les enfants ont quitté le nid, vous n’êtes plus que deux au lieu de quatre, vos besoins ont donc diminué ;
  • vous avez fait installé un nouveau moyen de chauffage et/ou de production d’eau chaude sanitaire (poêle à granules, chauffe-eau solaire, etc.).

Dans le cas où la puissance souscrite répond exactement à vos besoins, il n’est pas conseillé de la réduire. En effet, avec moins d’énergie, vous risqueriez ne pas pouvoir utiliser certains de vos appareils en même temps (four et plaque électrique, par exemple). Cela ferait inévitablement disjoncter le compteur de votre logement.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Changer d’option tarifaire

Nous l’avons vu, l’abonnement pour l’option tarifaire Heures Pleines/Heures Creuses est plus élevé que celui avec l’option Base. Ceci s’explique par un prix du kWh très bas durant les heures creuses. En facturant au minimum le kWh pendant les heures dites creuses, l’opérateur est obligé de se « rattraper » autre part, c’est-à-dire sur le prix de l’abonnement d’électricité.

Si vous n’avez pas réellement besoin des Heures Pleines et Heures Creuses, vous pouvez migrer votre l’option Base qui propose un abonnement et un prix du kWh moins élevé.

Cependant, la différence tarifaire mensuelle au niveau de l’abonnement est modeste, environ 1,20 € TTC chez la majorité des fournisseurs. Changer d’option tarifaire n’est pas toujours la meilleure solution pour payer un abonnement d’électricité moins cher, en particulier si vous consommez beaucoup d’énergie durant les heures creuses (machine à laver, ballon d’eau chaude, lave-vaisselle, etc.).

Comment souscrire un abonnement d’électricité ?

L’abonnement d’électricité est indissociable d’un contrat. Il vous permettra de profiter de la fourniture d’énergie. Voici brièvement comment souscrire un abonnement d’électricité chez n’importe quel opérateur.

Trouver un fournisseur d’électricité

Avant de souscrire un contrat, il est nécessaire de trouver le fournisseur d’électricité le moins cher ou celui qui vous proposera des tarifs intéressants en fonction de vos besoins.

Le comparateur d’offre d’électricité est de loin le meilleur moyen pour trouver rapidement une offre d’électricité pas chère. En quelques minutes, vous obtenez une courte liste de fournisseurs qui proposent les meilleurs tarifs afin que vous choisissiez le vôtre.

Une fois le fournisseur d’électricité sélectionné, vous devrez prendre contact avec lui, par téléphone ou en ligne. Vous pouvez aussi vous faire aider par un conseiller Choisir.com.

Choisir une offre

Un fournisseur d’énergie peut proposer plusieurs offres d’électricité. De nombreux opérateur laissent ainsi le choix à leurs clients qui peuvent comparer les offres et opter pour celle qui est la mieux adaptée aux besoins. Vous pouvez ainsi, par exemple, choisir une offre :

  • d’électricité verte (ce type d’offre s’oppose à un contrat « classique » qui inclut une grande part d’électricité d’origine fossile (nucléaire, notamment) ;
  • au tarif réglementé, à prix fixe, indexé, etc. ;
  • 100 % en ligne, etc.

Les informations à fournir

Une fois le fournisseur et l’offre choisis, il faudra délivrer certains éléments à l’opérateur afin qu’il puisse constituer le contrat :

  • votre identité ;
  • vos coordonnées (adresse postale, e-mail) ;
  • l’adresse exacte du logement concerné par le contrat ;
  • le numéro PDL (point de livraison) du compteur ou PRM (point référence mesure) si c’est un boîtier Linky ;
  • l’index de consommation figurant sur le compteur ;
  • l’offre choisie ;
  • les options sélectionnées (si concerné) ;
  • la date souhaitée pour le début du contrat ;
  • le type de facturation choisi (facture annuelle avec mensualisation, facture bimensuelle, etc.) ;
  • le moyen de paiement sélectionné (prélèvement automatique, chèque, virement, TIP SEPA, etc.) ;
  • un relevé d’identité bancaire (RIB), dans le cas où vous optez pour le prélèvement automatique.

Comment résilier un abonnement d’électricité ?

La résiliation d’un abonnement d’électricité va automatiquement entrainer la résiliation du contrat. Voici dans quelles circonstances et comment résilier l’abonnement d’énergie électrique.

Pourquoi résilier un abonnement d’électricité ?

Plusieurs raisons peuvent vous conduire à résilier un abonnement :

  • un déménagement ;
  • une offre plus intéressante chez un autre fournisseur d’électricité ;
  • une séparation qui entrainera la résiliation d’un contrat souscrit à deux ;
  • un décès, etc.

Comme précisé dans les lignes précédentes, la résiliation d’un abonnement s’apparente à la rupture d’un contrat d’électricité. Ainsi, si vous souhaitez ne plus payer votre abonnement, vous devez résilier le contrat d’énergie. Ceci entrainera la coupure de la fourniture d’électricité, sauf si vous souscrivez un autre contrat d’électricité, chez le même fournisseur ou chez un concurrent.

Changer d’abonnement sans résilier un contrat

Il est possible de changer d’abonnement au cours d’un contrat, sans le résilier. En effet, si vous constatez que la puissance souscrite ou que l’option tarifaire sélectionnée ne vous convient pas, une modification de l’une ou de l’autre (ou des deux) pourra entrainer un changement tarifaire pour votre abonnement.

Remarquez que la modification de la puissance souscrite ou le changement de tarification horaire entrainera une intervention d’Enedis. En effet, ce genre de modification nécessite une opération au niveau du compteur d’électricité, sur place ou à distance, selon le type de boîtier installé et des travaux à effectuer. Dans certains cas, l’intervention peut être facturée par Enedis (le coût apparaîtra sur votre prochaine facture d’électricité, le fournisseur reversera ensuite la somme à Enedis).

Comme précisé précédemment, avec un boîtier de comptage Linky, l’opération pourra être réalisée à distance, sans nécessiter le déplacement d’un technicien à votre domicile. Dans ce cas, la programmation du compteur Linky à distance est :

  • facturée 3,76 € TTC* pour une modification de puissance seule ;
  • gratuite, pour une modification de formule tarifaire seule ;
  • facturée 3,76 € TTC* pour modifier simultanément la puissance souscrite du compteur et la formule tarifaire.

*Tarifs au 1er octobre 2021.

Dans le cas où le boîtier Linky nécessite un changement (disjoncteur ou compteur lui-même) ou un réglage particulier ne pouvant être exécuté à distance, l’opération sera payante. Enedis appliquera les tarifs en vigueur et pourra envoyer un devis avant l’intervention.

La procédure de résiliation

Vous résiliez votre contrat d’électricité (et donc votre abonnement) pour déménager ? Vous devez contacter votre fournisseur d’électricité qui fera le nécessaire. Quelques informations sont à donner :

  • vos coordonnées ;
  • le numéro PDL du compteur ou PRM si Linky ;
  • votre index de consommation figurant sur le boîtier de comptage ;
  • la date souhaitée pour la coupure d’énergie ;
  • votre nouvelle adresse, pour l’envoi de la facture de clôture.

La résiliation concerne un changement de fournisseur ? Dans ce cas, vous devez prendre contact avec votre nouveau fournisseur (et non avec l’ancien) qui se chargera lui-même de la résiliation de votre ancien contrat puis de la souscription du nouveau. Vous devrez bien entendu choisir l’abonnement d’électricité qui vous convient (puissance souscrite, option tarifaire, etc.). L’opérateur vous demandera lui aussi plusieurs informations, comme :

  • vos coordonnées (identité, adresse postale, e-mail) ;
  • le numéro PDL du compteur ou PRM si c’est un boîtier Linky ;
  • votre numéro de client (chez l’ancien fournisseur) ;
  • votre index de consommation qui se trouve sur le compteur ;
  • la date souhaitée pour le changement ;
  • un RIB ;
  • vos préférences de facturation (mensualisation, facture bimensuelle, etc.) ;
  • vos préférences de paiement (prélèvement automatique, chèque, TIP SEPA, etc.).

L’abonnement d’électricité est l’un des éléments majeurs de votre facture d’électricité. Toutes ces informations vous ont permis de savoir à quoi il sert ou encore comment réduire son montant, selon vos besoins et vos possibilités.

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?