En quoi consiste le raccordement au réseau public d’électricité ?

Le raccordement au réseau d’électricité, ou raccordement électrique, est l’opération qui permet de raccorder l‘installation électrique d’un terrain, d’un bâtiment, d’une maison individuelle ou d’un immeuble collectif au réseau public de distribution d’électricité.

Opérée par Enedis, ex-ERDF, cette opération peut nécessiter une extension du réseau public jusque chez vous afin de permettre le branchement. Son coût total dépend de la puissance souhaitée et de l’ampleur des travaux d’extension nécessaires.

Enedis s’occupe de tout ce qui concerne le réseau de distribution jusqu’au compteur. Au-delà, les travaux nécessaires pour raccorder le compteur au tableau électrique sont de votre responsabilité et doivent être confiés à un installateur électricien.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies
vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Comment se déroule le raccordement à l’électricité ?

Le raccordement d’une installation électrique au réseau de distribution est une prérogative exclusive d’Enedis sur près de 95 % du territoire. Sur les 5 % restants, les travaux sont confiés à une Entreprise locale de distribution, ou ELD.

Pour savoir qui gère le réseau public de distribution d’électricité sur votre commune et à qui adresser votre demande de raccordement, rendez-vous sur le site energie-info.fr.

Retrouvez ci-dessous les différentes étapes à respecter depuis votre demande de raccordement jusqu’à la mise en service de l’électricité :

La demande de raccordement

Si vous souhaitez superviser vous-même le raccordement de votre installation électrique au réseau, la première étape est de déposer une demande en ligne de raccordement directement depuis le site internet d’Enedis.

Vous devrez notamment y indiquer la puissance de raccordement souhaitée et la date à laquelle vous souhaitez pouvoir mettre en service l’électricité chez vous.

Retrouvez ci-dessous la liste complète des informations et des documents à fournir dans le cadre d’une demande de raccordement :

  • la copie de l’autorisation d’urbanisme ou le permis de construire délivré par la commune ;
  • le plan de situation du terrain qui correspond généralement à un extrait de cadastre ;
  • le plan de masse de votre projet de construction matérialisant les accès de votre terrain à la voie publique et l’emplacement des branchements envisagés sur les réseaux ;
  • des photos du terrain montrant, le cas échéant, les ouvrages électriques déjà présents avant le projet de construction ;
  • la puissance de raccordement souhaitée (12 kVA monophasé ou 36 kVA triphasé).

Si vous optez pour une puissance de raccordement de 12 kVA monophasé, vous ne pourrez ensuite souscrire qu’une puissance au compteur allant de 3 à 12 kVA. Pour pouvoir bénéficier d’une puissance au compteur supérieure, vous devez choisir une puissance de raccordement de 36 kVA triphasé.

Pour déterminer la puissance de raccordement nécessaire, tout dépend de vos besoins en électricité. Si la somme des puissances électriques des appareils susceptibles de fonctionner simultanément n’excède pas 12 000 W, une puissance de raccordement de 12 kVA suffit. Au-delà, il faudra privilégier une puissance de raccordement de 36 kVA.

Quoi qu’il en soit, prenez garde à choisir dès votre demande initiale la bonne puissance de raccordement, le passage ultérieur de l’une à l’autre entraînant des frais conséquents. La puissance de raccordement détermine également la longueur maximale du branchement sans qu’il soit nécessaire de procéder à une extension du réseau, à savoir :

Puissance de raccordement Longueur maximale de branchement
Aérien 25 mm2 AluSouterrain 35 mm2 Alu
12 kVA monophasé24 m36 m
36 kVA triphasé48 m72 m

Sachez que vous pouvez mandater un tiers, au choix un fournisseur d’électricité, un professionnel du bâtiment ou un architecte par exemple, afin qu’il s’occupe pour vous de l’ensemble des démarches relatives à votre raccordement électrique. Vous pouvez télécharger ici le mandat de représentation à remplir et à signer par les deux parties.

Il n’est pas nécessaire que les travaux de construction soient achevés pour faire votre demande de raccordement. Étant donné les délais importants entre la demande et l’achèvement des travaux, il est même plutôt conseillé de s’y prendre en avance.

La proposition commerciale d’Enedis

Après étude de votre demande, Enedis vous envoie sous 10 jours une proposition de raccordement. Ce délai passe à 6 semaines si votre demande exige des travaux d’extension du réseau. Cette proposition rassemble plusieurs éléments, à savoir :

  • un descriptif complet des travaux à réaliser ;
  • un devis indiquant le coût total de l’opération ;
  • un échéancier prévisionnel de livraison des travaux ;
  • une description des travaux qui resteront à votre charge pour relier le compteur à votre tableau électrique.

La proposition d’Enedis comprend notamment un plan des travaux avec l’emplacement du Point de livraison et celui du coffret installé en limite de propriété. Elle fixe également les responsabilités des différentes parties concernées par les travaux.

Vous disposez d’un délai de 3 mois pour accepter cette proposition commerciale en renvoyant le devis signé accompagné de l’acompte demandé. Au-delà de ces 3 mois, le devis est considéré comme caduque. Vous devrez renouveler votre demande.

Il est possible, au moins en théorie, de contester la proposition technique et financière d’Enedis. Si vous rencontrez des difficultés à faire valoir vos arguments, vous pouvez solliciter l’aide du médiateur national de l’énergie. Toutefois, les prestations d’Enedis étant en partie forfaitisées, il est rare d’obtenir une seconde proposition modifiée.

Les travaux de raccordement

Après avoir accepté la proposition commerciale d’Enedis, les travaux sont programmés. Leur durée varie selon la complexité de l’opération et la nécessité ou non de faire une extension du réseau jusqu’à votre propriété. Comptez en général entre 2 et 6 mois.

Le coffret de branchement qui accueille le Coupe-circuit principal individuel (CCPI) est installé en limite de parcelle. À défaut d’indication dans le plan de masse, la position du CCPI est déterminée au plus court par rapport au réseau électrique existant.

Les techniciens Enedis procèdent ensuite au branchement du CCPI avec le compteur électrique. En fonction de l’éloignement entre le logement à raccorder et les limites de propriété, il sera fait un branchement de type 1 ou un branchement de type 2 :

  • si la distance entre la limite de votre propriété et votre logement est inférieure à 30 mètres, on parle d’un branchement de type 1. Le compteur électrique est installé à proximité immédiate du tableau électrique à l’intérieur de votre maison. Le câble de dérivation qui traverse votre propriété pour relier le CCPI au compteur électrique ne fait pas partie de votre installation électrique intérieure ;
  • si la distance entre la limite de votre propriété et votre maison excède 30 mètres, on parle alors d’un branchement de type 2. Le compteur électrique est installé directement dans le coffret de branchement en limite de propriété. Le câble de liaison qui va jusqu’au tableau électrique de votre domicile fait alors partie de votre installation électrique intérieure et doit être installé par un électricien.

Dans un cas comme dans l’autre, type 1 ou 2, s’il est nécessaire de faire une tranchée et de mettre en place un fourreau dans la partie privative du raccordement, le mandataire des travaux doit en confier la mise en œuvre à un tiers qui doit suivre les préconisations d’Enedis en la matière.

La réception des travaux

La fin des travaux est matérialisée par la signature d’une convention d’exploitation. Cette formalité est obligatoire et doit avoir lieu dans les 3 mois qui suivent l’achèvement du chantier de raccordement.

La convention d’exploitation renseigne notamment le mandataire des travaux sur les règles à respecter quant à la mise en service de l’installation suite au raccordement et sur les questions relatives à l’entretien des différents éléments du branchement.

Bon à savoir

Si les travaux dépassent les délais prévus et inscrits dans la proposition commerciale initiale, vous êtes en droit de réclamer le paiement d’indemnité de retard à Enedis.

La mise en service de l’électricité

Une fois les travaux de raccordement terminés et la convention d’exploitation signée, vous devez régler la somme restante due à Enedis. Il ne vous reste plus qu’à souscrire une offre d’électricité auprès d’un fournisseur d’énergie pour pouvoir demander l’ouverture du compteur électrique et la mise en service de l’électricité.

À ce stade, n’oubliez pas de transmettre à votre fournisseur l’attestation de conformité de votre installation électrique intérieure. Ce document est indispensable pour une première mise en service. Pour être valide, il doit être établi par votre électricien puis visé par le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (Consuel).

Notez que vous n’êtes pas obligé de souscrire une offre auprès d’EDF. Il existe de nombreux fournisseurs alternatifs d’électricité qui, à service égal, affichent des tarifs souvent plus intéressants que ceux du fournisseur historique d’électricité.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous une sélection d’offres concurrentes au Tarif Bleu d’EDF (tarifs et réductions par rapport aux TRV valables à compter du 1er août 2020 en option Base pour une puissance au compteur de 6 kVA) :

Fournisseur OffreDescriptifTarif de l’abonnement (en € TTC)Différence par rapport au tarif réglementé de l’abonnementTarif du kWh (en € TTC)Différence par rapport au tarif réglementé du kWh
EDFTarif BleuL’offre aux tarifs réglementés d’EDF10,66 €0,1557 €
Cdiscount ÉnergieÉlectricité– Électricité d’origine conventionnelle
– Service client 100 % online
– Offre à prix indexé
10,66 €0 %0,1430 €– 8,15 %
VattenfallÉlectricité Eco– Électricité neutre en carbone
– Service client 100 % online
– Offre à prix indexé
10,56 €– 0,94 %0,1432 €– 8,03 %
Total Direct ÉnergieÉlectricité Online– Électricité d’origine conventionnelle
– Service client 100 % online
– Offre à prix indexé
10,66 €0 %0,1440 €– 7,51 %
Énergies E. LeclercÉlectricité– Électricité verte
– Service client 100 % online
– Offre à prix indexé
10,66 €0 %0,1440 €– 7,51 %
Mint ÉnergieClassique & Green– Électricité verte d’origine française
– Service client joignable par téléphone
– Offre à prix indexé
10,66 €0 %0,1492 €– 4,17 %
IlekÉlectricité– Électricité d’origine française et renouvelable
– Prix fixe pendant 1 an
– Service client joignable par téléphone
12,20 €+ 14,44 %0,1536 €– 1,35 %
Planète OuiEco– Électricité d’origine renouvelable
– Réduction importante sur le prix de l’abonnement
– Service client joignable par téléphone
– Offre à prix indexé
8,86 €– 16,88 %0,1557 €0 %
EniAstucio Eco– Électricité d’origine conventionnelle
– Prix fixe pendant 3 ans an uniquement révisable à la baisse
– Service client joignable par téléphone
11,60 €+ 8,81 %0,1577 €+ 1,28 %

Pour trouver l’offre qui convient à votre profil de consommation et estimer en quelques clics le montant des économies que vous pourriez réaliser en choisissant un autre fournisseur qu’EDF, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur d’électricité gratuitement.

Votre fournisseur d’électricité transmet ensuite votre demande à Enedis. Sous 10 jours, un technicien intervient chez vous pour procéder à l’ouverture de votre compteur électrique et mettre en service l’électricité à votre domicile.

Retrouvez ci-dessous les tarifs d’Enedis et les délais de mise en service de l’électricité pour une première mise en service dans un logement neuf :

Délais de mise en serviceTarifs (en € TTC)
Première mise en service10 jours50,10 €
Première mise en service expresse5 jours88,04 €

Bon à savoir

Les frais de mise en service de l’électricité vous sont facturés par votre fournisseur d’électricité puis rétrocédés à Enedis.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies
vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Comment demander un raccordement provisoire ?

Dans la plupart des cas, le raccordement au réseau d’électricité concerne une maison ou un bâtiment neuf. Sachez qu’il est également possible de demander un raccordement provisoire afin d’alimenter en électricité une installation provisoire.

On distingue deux types de raccordements provisoires :

  • les raccordements forains, marchés et manifestations publiques (basse tension uniquement) pour une durée inférieure à 28 jours ;
  • les raccordements provisoires pour un chantier (basse ou haute tension) d’une durée supérieure à 28 jours.

Pour un raccordement provisoire, il vous suffit de souscrire une offre auprès d’un fournisseur d’électricité. Ce dernier s’occupe de contacter Enedis pour organiser le raccordement du terrain et la pose d’un compteur provisoire.

La prestation d’Enedis pour un raccordement provisoire couvre les opérations de raccordement au réseau public de distribution, la mise en service, la résiliation et le dé-raccordement.

Notez que la réfaction tarifaire, c’est-à-dire la part des coûts pris en charge par le TURPE, s’applique uniquement aux opérations de raccordement et non à celles liées à la mise en service, à la résiliation et au dé-raccordement.

Un raccordement provisoire est prévu pour une période donnée pendant laquelle vous devrez louer à Enedis ou à un prestataire spécialisé un dispositif de comptage qui permettra de mesurer vos consommations.

Vous devrez également fournir l’ensemble du matériel nécessaire au raccordement des installations provisoires (câble, coffret, etc.).

Combien coûte un raccordement à l’électricité ?

Le coût total du raccordement au réseau public d’électricité se divise en deux parties :

  • les coûts correspondant aux éventuels travaux d’extension du réseau pour faire arriver ce dernier jusqu’en limite de votre propriété ;
  • les coûts liés à la pose du CCPI et du compteur et à leur branchement.

Enedis ne fournit pas de grille tarifaire pour les travaux d’extension du réseau. Ils font systématiquement l’objet d’un devis personnalisé. Selon la complexité de l’opération, leur coût peut s’élever jusqu’à plus de 15 000 euros.

Les coûts liés à la pose du coffret abritant le CCPI et aux différents branchements jusqu’au compteur obéissent en revanche à une logique forfaitaire. Ils diffèrent selon la puissance de raccordement souhaitée et votre situation géographique.

La zone ZFA correspond aux communes rurales de moins de 10 000 habitants et aux petites agglomérations de 10 000 à 100 000 habitants. La zone ZFB correspond aux grandes agglomérations et aux villes de plus de 100 000 habitants.

Zone Puissance de raccordementTarifs (en € HT)Tarifs (en € TTC)
ZFA3 kVA sans comptage (raccordement provisoire)1 687 €2 024,40 €
12 kVA monophasé1 735 €2 082 €
36 kVA triphasé1 809 €2 170,80 €
ZFB3 kVA sans comptage (raccordement provisoire)1 875 €2 250 €
12 kVA monophasé1 850 €2 200 €
36 kVA triphasé1 944 €2 332,80 €
Tarif forfaitaire Enedis 2020 pour un branchement complet

En fonction des installations électriques existantes, vous pouvez être amené à ne demander qu’un branchement concernant uniquement le domaine public (pose seule du coffret de branchement) ou uniquement le domaine privé (pose d’un nouveau compteur et raccordement à un coffret de branchement préexistant), à savoir :

Zone Puissance de raccordementTarifs (en € HT)Tarifs (en € TTC)
ZFA12 kVA monophasé1 510 €1 812 €
36 kVA triphasé
ZFB12 kVA monophasé1 625 €1 950 €
36 kVA triphasé
Tarifs forfaitaires Enedis 2020 pour un branchement en domaine public
Puissance de raccordement Tarifs (en € HT)Tarifs (en € TTC)
12 kVA monophasé403 €483,60 €
36 kVA triphasé462 €554,40 €
Tarifs forfaitaires Enedis 2020 pour un branchement en domaine privé

Bon à savoir

Pour un raccordement de type 2, notez que la pose du câble de liaison reliant votre maison au coffret de branchement situé en limite de propriété et abritant à la fois le CCPI et le compteur est toujours de votre responsabilité et à votre charge.

Qui paye les coûts du raccordement électrique ?

C’est en principe au propriétaire du logement ou du terrain concerné ou au mandataire des travaux de raccordement de prendre en charge le coût du raccordement au réseau d’électricité.

Néanmoins, sachez que 40 % du coût total du raccordement est couvert par le TURPE (Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité).

Ce pourcentage correspond au taux de réfaction, c’est-à-dire à la part moyenne des coûts de raccordement pris en charge par le TURPE. Toutefois, le taux de réfaction est déjà soustrait de la proposition commerciale qu’Enedis adresse au mandataire des travaux de raccordement.

De plus, si les travaux de raccordement nécessitent une extension ou un renforcement du réseau, Enedis adresse à votre commune une copie de la proposition commerciale qui vous a été faite avec la contribution demandée à la commune pour les travaux d’extension.

Selon la politique d’urbanisme appliquée par votre commune, cette dernière peut vous refacturer tout ou partie de cette contribution. Renseignez-vous au préalable auprès de votre mairie pour savoir qui paye quoi si une extension du réseau est nécessaire.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies
vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h