Qu’est-ce que le coefficient de conversion ?

Pour l’électricité, compteur et facturation font bon ménage. Chez vous, le compteur électrique enregistre votre consommation électrique en kWh (kilowattheure). Cette donnée est ensuite transmise à votre fournisseur d’électricité qui vous fait parvenir une facture avec comme unité de mesure le kWh.

Service gratuit

Etes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Pour le gaz, c’est différent car il y a deux unités de mesure : le kWh et le m3. La facturation se fait, comme pour l’électricité, en kWh. Le volume du gaz, lui, se calcule avec une unité de mesure bien particulière : le m3.

Bon à savoir

Le m3 est l’unité de mesure internationale du volume. Il correspond à un cube d’un mètre d’arête. Un m3 se calcule de la façon suivante : l x L x H. Qu’importe le liquide ou le gaz : 1 m3 = 1 000 litres.

Dans le coefficient de conversion, la conversion en question est le passage du volume du gaz (en m3) à la quantité d’énergie consommée (en kWh). Pour calculer ce coefficient, trois paramètres sont pris en compte.

Les paramètres du coefficient de conversion

Pour le calcul du coefficient de conversion du gaz, on retrouve donc trois facteurs : l’altitude, la pression lors de la livraison et la composition du gaz.

L’altitude

Première variable : l’altitude. En effet, l’altitude de la commune va jouer sur la pression atmosphérique, qui va elle-même influer sur le volume du gaz. Plus l’altitude est haute, moins la pression atmosphérique l’est. Cela signifie donc que l’énergie contenue dans un m3 de gaz sera moins importante dans les régions hautes. En somme, plus la commune où vous êtes situé est haute, moins votre gaz domestique contiendra d’énergie.

Bon à savoir

En moyenne, à 1 000 mètres d’altitude, le coefficient de conversion est 10 % inférieur à la normale.

La pression lors de la livraison

La fourniture en gaz naturel ne sera pas la même selon le type de consommateur. Par exemple, si vous êtes un professionnel ou une copropriété avec un chauffage collectif, la pression nécessaire lors de la livraison sera d’environ 300 mbar. Pour un client particulier, elle ne sera que de 20 ou 25 mbar (ce qui est donc 12, voire 15 fois inférieur). Un particulier aura donc un coefficient de conversion différent de celui d’un professionnel parce que la livraison de son énergie ne se réalisera pas de la même façon.

La composition du gaz

Enfin, dernière composante essentielle dans la conversion du gaz : sa composition et son origine. En France, il existe deux types de gaz, le gaz B (pour Bas pouvoir calorifique) et le gaz H (pour Haut pouvoir calorifique) :

D’où vient le gaz et où est-il livré ?---------
Type de gaz OrigineFourniturePouvoir calorifique
Gaz BGroningue – Pays-BasAisne, Oise, Nord, Pas-de-Calais, Somme et une partie de la Seine-MaritimeBas
Gaz HMer du Nord, Russie, AlgérieReste de la FranceFort

Bon à savoir

Le pouvoir calorifique correspond à l’énergie dégagée par un combustible lorsqu’il est enflammé. Pour du gaz naturel, le rapport est en kWh/m3.

Le gaz de Marseille produira donc plus d’énergie que celui consommé à Lille par exemple puisque son pouvoir calorifique est supérieur. Si ce dernier paramètre est essentiel, c’est qu’à la différence de l’altitude et de la pression de livraison, la composition du gaz peut changer selon son origine. La composition du gaz est en quelque sorte la variable de l’équation puisqu’elle est amenée à souvent changer.

Bon à savoir

La fin du gaz B est annoncée pour 2029 due à un changement d’approvisionnement (baisse de production anticipée dans le gisement de Groningue).

C’est pour cette raison que lors de chaque relevé effectué sur un compteur de gaz, GRDF utilise les dernières mesures effectuées sur la composition du gaz distribué dans son réseau (les mesures sont réalisées régulièrement). Ainsi, ils peuvent appliquer un coefficient thermique précis au volume consommé enregistré chez un particulier à une date précise. C’est pour cela qu’un coefficient thermique n’est jamais le même entre deux relevés, ni même entre voisins.

Ces trois paramètres connus vont être très utiles pour calculer le coefficient de conversion et, par la suite, la quantité de gaz consommée.

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

Du coefficient de conversion à la quantité de gaz consommée

Comme expliqué précédemment, c’est le coefficient de conversion qui permet de connaître sa consommation de gaz. Mais ce dernier n’est calculé ni par le consommateur, ni par le fournisseur. C’est la mission du gestionnaire de réseau GRDF. Comment fait-il pour le déterminer ?

Le coefficient de conversion

Le coefficient de conversion dépend des données d’altitude de la commune du consommateur ainsi que de la pression de livraison. Comme expliqué précédemment, elles sont connues du gestionnaire puisqu'elles ne changent pas.

À cela, GRDF récupère les analyses effectuées chaque jour pour connaître la composition du gaz distribué dans le réseau de distribution. Une fois ces trois paramètres connus, le gestionnaire de réseau calcule deux coefficients :

  • le coefficient PCS (Pouvoir calorifique supérieur), qui correspond uniquement aux données liées au gaz (sa composition) ;
  • le coefficient PTA (Pression température altitude), qui correspond uniquement aux données extérieures (pression lors de la livraison, température et altitude).

Bon à savoir

Le coefficient de conversion doit respecter trois conditions pour être calculé : la température doit être à 0 °C, la pression atmosphérique à 1 013 mb et la livraison du gaz doit être faite à basse pression.

Ce sont ces deux coefficients qui déterminent par la suite le coefficient de conversion. Elles sont donc essentielles. Une fois ce coefficient calculé par GRDF, il va pouvoir être utilisé pour calculer la quantité de gaz consommée.

La méthode de calcul pour connaître la quantité de gaz consommée

Avec le coefficient de conversion connu, le gestionnaire de réseau applique la formule suivante pour connaître la quantité de gaz consommée chez vous :

Nombre de m3 x Coefficient de conversion = Nombre de kWh

Le résultat de ce calcul est donc celui qui apparaît sur votre facture comme la quantité de gaz que vous avez consommée.

Où trouver mon coefficient de conversion ?

Pour connaître votre coefficient de conversion, il existe plusieurs solutions :

  • vous pouvez consulter la page dédiée sur le site de GRDF en renseignant votre code postal ;
  • vous pouvez le retrouver au dos de votre facture de gaz ;
  • vous pouvez utiliser les valeurs moyennes selon le type de gaz : 10 kWh/m3 pour du gaz B et 11,2 kWh/m3 pour du gaz H.

Voici d’ailleurs quelques exemples de coefficients :

Exemples de coefficients selon la ville------------
Ville GazMoyenMiniMaxi
Paris 19H11,0510,8811,5
LilleB10,03910,16
Marseille 1H11,41112
Chamonix Mont BlancH9,839,6610,04
BrestH11,3610,9912

Quel est le prix du m3 de gaz ?

Le coefficient de conversion du gaz est élémentaire dans sa tarification puisqu’il est une des quatre composantes. On y trouve donc :

Mais alors, que sont la zone tarifaire, la classe de consommation et que représentent les autres coûts et taxes du fournisseur ?

Qu’est-ce que la zone tarifaire ?

Chaque commune en France est située dans une zone tarifaire spécifique. Ce qui détermine cette zone, c’est la distance entre cette commune et le centre de stockage le plus proche qui achemine la commune concernée en gaz. Il existe 6 zones différentes, avec une tarification différente :

Zone Évolution du prix du gazNombre de villes
1Prix de base2 920
2+ 1 %1 990
3+ 2 %1 561
4+ 3 %993
5+ 4 %623
6+ 5 %1 334

Bon à savoir

La zone tarifaire ne concerne pas les foyers consommant moins de 6 000 kWh de gaz.

Pour connaître votre zone tarifaire, vous pouvez vous rendre directement sur cette page dédiée et renseigner votre code postal. Toutes les villes françaises ne sont pas raccordées en gaz, mais une majeure partie l’est. À titre d’exemple, voici la zone tarifaire pour les villes utilisées précédemment :

Zone tarifaire selon la ville------
Ville ZoneÉvolution du prix du gaz
Paris 192+ 1 %
Lille1Prix de base
Marseille 1llllll
Chamonix Mont Blanc6+ 5 %
Brest2+ 1 %

Qu’est-ce que la classe de consommation ?

Le tarif du gaz est aussi calculé en fonction de votre consommation. Les besoins en gaz ne seront pas les mêmes entre une famille qui l’utilise pour sa gazinière et une autre qui en a besoin pour se chauffer. Pour cela, 4 classes de consommation ont été établies :

Tarif UtilisationConsommation annuelleType de consommateur
BaseCuissonInférieure à 1 000 kWhParticulier
B0Eau chaude + chauffageEntre 1 000 kWh et 6 000 kWhlll
B1Cuisson + eau chaude + chauffageEntre 6 000 kWh et 30 000 kWhlll
B2iChauffage collectifEntre 30 000 et 300 000 kWhCollectivité

Coûts et taxes des fournisseurs

La zone tarifaire et la classe de consommation varient selon le consommateur. Les coûts et les taxes sont fixés en amont. Ils rentrent dans le prix de vente du gaz et peuvent être consultés sur la facture de gaz.

Les fournisseurs alternatifs sont libres pour fixer le prix de leur gaz. Les fournisseurs historiques, eux, doivent respecter les directives de la CRE (Commission de régulation de l’énergie). Les types de coûts sont les mêmes pour les deux fournisseurs, mais la CRE a plus de poids puisque les coûts varient en fonction des fluctuations du marché pétrolier. Pour les fournisseurs historiques, la répartition des coûts se procède de la façon suivante :

Coût Pourcentage des coûts
Approvisionnement55 %
Utilisation des réseaux de distribution25 %
Commercialisation10 %
Utilisation des réseaux de transport5 %
Stockage5 %

Le fournisseur a des frais qui se retrouvent sur la facture du consommateur mais il doit aussi inclure trois taxes. Ces dernières sont directement liées au milieu du gaz naturel ou à la réglementation sur la consommation en France :

Quelques offres de gaz

Maintenant que vous savez tout sur la tarification du gaz, il est plus parlant d’illustrer ces propos par quelques exemples d’offres de gaz. Entre le fournisseur historique Engie, le fournisseur alternatif Eni et le fournisseur vert Vattenfall, les offres de gaz varient, tout comme leurs prix au kWh :

L’offre Gaz Énergie Garantie du fournisseur historique Engie ------------
Classe de consommation ---Base et B0B1B2i
Abonnement annuel (en € TTC) ---116,64 €248,62 €---
Prix du kWh (en € TTC) Groupe A 0,0706 €0,0479 €0,0468 €
lll Groupe B lll0,0486 €0,0475 €
lll Groupe C lll0,0507 €0,0496 €
lll Groupe D lll0,0531 €0,0520 €
lll Groupe E lll0,0554 €0,0543 €
lll Groupe F lll0,0579 €0,0567 €
lll Groupe G lll0,0589 €0,0578 €
lll Groupe H lllllllll

Bon à savoir

Engie va au-delà des 6 zones tarifaires de gaz et propose des groupes de A à H. Pour connaître le groupe dans lequel se trouve votre commune, faites une simulation sur le site d’Engie.

L’offre Evo du fournisseur alternatif Eni ------------
Classe de consommation ---Base et B0B1B2i
Abonnement annuel (en € TTC) ---126,37 €276,11 €---
Prix du kWh (en € TTC) Zone 1 0,06479 €0,04254 €---
lll Zone 2 lll0,04319 €---
lll Zone 3 lll0,04384 €---
lll Zone 4 lll0,04448 €---
lll Zone 5 lll0,04513 €---
lll Zone 6 lll0,04578 €---
L’offre Gaz Fixe 36 mois du fournisseur vert Vattenfall ------------
Classe de consommation ---Base et B0B1B2i
Abonnement annuel (en € TTC) ---110,13 €256,60 €---
Prix du kWh (en € TTC) Zone 1 0,0722 €0,0509 €---
lll Zone 2 lll0,0515 €---
lll Zone 3 lll0,0523 €---
lll Zone 4 lll0,0529 €---
lll Zone 5 lll0,0535 €---
lll Zone 6 lll0,0542 €---

Bon à savoir

Vous trouvez que votre offre de gaz n’est pas adaptée à votre consommation et vous souhaitez en changer ? Sachez qu’en France, le marché de l’énergie est très flexible pour les consommateurs et il est très facile de changer de contrat de gaz quand bon vous semble, sans aucune contrainte administrative.
Pour trouver un contrat de gaz adéquat à vos besoins, n’hésitez pas à consulter notre comparateur de gaz pour trouver votre nouveau fournisseur. Souscrivez et attendez ! Votre nouveau service client se chargera de la résiliation de votre ancien contrat.

Service gratuit

Etes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h