Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Comment purger un radiateur ?

Un radiateur à eau qui fait du bruit, qui fuit, qui chauffe moins bien que d’habitude ? Il est vraisemblablement temps de le purger. Cette action fait partie de l’entretien simple de votre chauffage central. Elle vous permettra de gagner en confort de chauffe et de prolonger la durée de vie de votre chaudière. Vous ferez aussi surtout des économies d’énergie. Pourquoi, quand et comment le faire ? Nous vous livrons toutes les clés de cette intervention indispensable au bon usage de vos radiateurs à eau.

Purger un radiateur

Qu’est-ce que la purge d’un radiateur ?

La purge des radiateurs concerne tous les systèmes de chauffage hydrauliques, c’est-à-dire ceux qui fonctionnent grâce à un circuit d’eau chaude alimentant les appareils de chauffage. Pour produire de la chaleur, le radiateur à eau doit être raccordé à un système de chauffage central (chaudière à gaz, fioul ou bois, une pompe à chaleur, etc.). Deux canalisations relient alors le radiateur au système de production de chaleur (la chaudière). Le premier permet l’arrivée de l’eau chaude dans les parois creuses du radiateur et le second redirige l’eau refroidie dans le système central. C’est ce que l’on appelle le système de chauffage bitube.

Au fil du temps, il arrive que des bulles d’air soient emprisonnées dans le circuit d’eau de l’installation. Bien que le circuit de chauffage soit fermé, l’air peut provenir de l’eau de remplissage ou passer au travers d’éléments en matière synthétiques comme des flexibles en caoutchouc, des raccords, des tubes, etc. La présence d’air dans les radiateurs est un problème que la purge vise à éviter : purger un radiateur veut dire retirer l’air qui s’y trouve. Cela concerne :

  • les radiateurs en fonte ;
  • les radiateurs au gaz. Attention, il s’agit ici d’un abus de langage, car techniquement, c’est la chaudière qui fonctionne au gaz, les radiateurs utilisent quant à eux l’eau chaude produite par cette dernière ;
  • les radiateurs au fioul, là aussi, c’est le système de chauffage qui utilise cette énergie, les radiateurs sont alimentés en eau chaude ;
  • les radiateurs dans un immeuble au chauffage collectif. Selon les cas, une purge annuelle peut être faite par un professionnel sur tous les radiateurs du bâtiment ;
  • les planchers chauffants hydrauliques, mais pas le chauffage au sol électrique.

Quand on purge un radiateur, faut-il enlever toute l’eau ?

L’objectif de la purge est uniquement de laisser s’échapper l’air contenu dans le circuit, et en aucun cas de retirer toute l’eau qui y circule. Il peut parfois être nécessaire de vider cette eau (par exemple pour démonter un radiateur) ou de la changer entièrement, mais cela s’appelle alors une vidange de radiateur et non une purge.

Tous les types de radiateur ne sont pas concernés par la purge ; comme précisé plus haut, ce sont les appareils branchés à un circuit d’eau chaude qui en ont besoin. Il n’est donc pas nécessaire de purger :

  • les radiateurs électriques (convecteurs, panneaux radiants, chauffage à inertie ou accumulation). Il suffit de les dépoussiérer avant de les remettre en route pour éviter de désagréables odeurs de brûlé ;
  • les chauffages d’appoint au gaz qui ne contiennent pas de circuit d’eau chaude, et n’ont donc pas besoin de purge. Comme dans le cas du chauffage électrique, il est conseillé d’éliminer la poussière avant utilisation ;
  • les radiateurs à bain d’huile qu’il serait même dangereux d’essayer de purger. S’il ne fonctionne plus (ou mal), il convient de contrôler l’état des fils et connexions électriques, puis le fonctionnement du thermostat et des résistances à l’aide d’un multimètre. Pour les consommateurs qui bricolent peu, il convient de faire intervenir un professionnel ;
  • les radiateurs sèche-serviette électriques. Ils sont les plus courants dans les salles de bains car ils montent très vite en température ce qui les rend très adaptés à un usage ponctuel.

Purger un radiateur avec purgeur automatique

Les modèles les plus récents de radiateurs à eau sont parfois équipés d’un purgeur automatique. Il est également possible d’en installer sur des appareils déjà en place. Les personnes disposant de ce système n’ont pas besoin de s’occuper elles-mêmes de purger les radiateurs.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Comment purger un radiateur à eau ?

La purge des radiateurs à eau est une tâche très simple à réaliser, il n’y a pas besoin d’être très bricoleur ni très bien outillé pour s’en occuper.

Combien de temps pour purger un radiateur ?

La purge des appareils de chauffage est une opération rapide, il faut compter environ cinq minutes par radiateur. À moins d’avoir un purgeur bloqué ou un radiateur inaccessible, il n’y a pas de raison de faire intervenir un professionnel pour réaliser cette tâche.

Avec quoi purger un radiateur ?

La liste du matériel à prévoir est assez basique et il est assez facile de la réunir. Pour purger un radiateur, il faut :

  • des gants de protection pour éviter les blessures ;
  • une clé de purge, une pince multiprise ou un tournevis plat pour desserrer la vis de purge ;
  • un récipient pour recueillir l’eau ;
  • un chiffon, une serviette ou une serpillière à installer sous le radiateur.

Quelles sont les étapes de la purge ?

Évacuer l’air des radiateurs est une manœuvre très facile à réaliser en cinq étapes :

  1. éteindre la chaudière et s’assurer que l’ensemble des radiateurs de l’installation sont totalement refroidis. L’idéal est de la placer en position « été » ou « vacances » pour être sûr qu’elle ne se mette pas en route. Cette étape nécessaire et préviendra les brûlures, car l’eau présente dans les radiateurs peut atteindre 90 °C ;
  2. disposer un récipient sous la vis de purge. Ce bouton en laiton est le plus souvent situé en haut du radiateur du côté opposé à la vanne de réglage du chauffage. Pour la dévisser, un tournevis ou une pince multiprise suffisent, mais sur des modèles plus anciens, il faut une clé de purge pour ouvrir le purgeur ;
  3. desserrer la vis de purge puis laisser l’air s’échapper jusqu’à ce que de l’eau s’écoule. Le mieux est de laisser couler l’équivalent d’un verre d’eau afin d’être sûr qu’il n’y a plus d’air dans le radiateur ;
  4. refermer le robinet et répéter l’opération sur les autres radiateurs ;
  5. rallumer la chaudière et vérifier la pression de l’eau du circuit. Pour un appartement ou une maison de plain-pied, celle-ci doit se situer entre 1 et 1,5 bar ; pour un logement à étage, comptez entre 1,8 et 2 bars. Pour faire augmenter la pression, il faut ouvrir le robinet de remplissage du circuit qui se trouve généralement en dessous de la chaudière. Si la pression est trop élevée, ce qui est très peu probable (particulièrement après une purge), il convient de laisser s’écouler un peu plus d’eau depuis un radiateur.

Purge des radiateurs : l’eau ne coule pas ?

Dans certains cas, il peut arriver qu’un particulier essaie de purger ses radiateurs mais que l’eau ne vienne pas, ce qui peut laisser perplexe. Cela peut arriver si la pression est très basse dans le circuit : il faut vérifier cela sur le manomètre de la chaudière et ouvrir la vanne d’arrivée d’eau depuis le réseau d’eau de ville jusqu’à atteindre la pression recommandée.

Si la pression du système est correcte et qu’un seul radiateur est concerné par le problème, il est conseillé de regarder du côté de tuyau d’évacuation de l’eau froide : une petite vanne se trouve généralement à la sortie froide du radiateur. Celle-ci doit obligatoirement être ouverte pour permettre le fonctionnement normal de l’appareil ; lorsqu’elle est fermée, le radiateur ne chauffe pas.

Quelles précautions pour purger les radiateurs ?

Comme mentionné plus haut, il est facile et rapide de purger les radiateurs, et les risques pour la personne et le logement sont très faibles. Toutefois, quelques règles sont à respecter pour que cette opération se passe dans les meilleures conditions :

  • il est dangereux de purger les radiateurs avec la chaudière allumée. Cela n’apporte aucun avantage et fait courir un risque de brûlure à la personne réalisant l’opération. Il est vivement conseillé d’éteindre la chaudière ou de la mettre en position « été » et d’attendre au minimum 30 minutes pour pouvoir purger les radiateurs à froid ;
  • pour faciliter la purge, il faut que les radiateurs soient ouverts entièrement au niveau de la vanne thermostatique ; cela augmente le débit d’eau qui circule. Il peut être judicieux de vérifier que la sortie d’eau de chaque appareil est également en position ouverte ;
  • pour éviter les variations brusques de pression et de température sur le circuit, il est conseillé de prendre son temps avec l’ouverture et la fermeture de chaque vanne et robinet.

Dans quel ordre purger les radiateurs ?

La disposition des radiateurs a son importance au moment de la purge : il faut purger en premier le radiateur le plus proche de la chaudière, puis passer au suivant en continuant de s’éloigner de l’appareil de chauffe. Pour une maison avec un étage, il faut commencer au niveau le plus bas (rez-de-chaussée, parfois sous-sol) puis monter étage par étage.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Comment savoir s’il faut purger un radiateur ?

La purge fait partie de l’entretien régulier d’un système de chauffage. Idéalement, cette opération doit être effectuée chaque année. Pour affronter l’hiver en toute sérénité, mieux vaut réaliser cette action à la fin de l’hiver ou juste avant la date d’allumage du chauffage. Parfois, la purge des radiateurs est incluse dans l’entretien annuel de la chaudière qui doit obligatoirement être effectué par un professionnel.

Pendant la saison de chauffe, il est parfois nécessaire :

  • de purger un radiateur qui fait du bruit, par exemple s’il siffle ou si l’écoulement de l’eau s’y entend distinctement, il contient certainement de l’air qu’il faut faire sortir ;
  • d’évacuer l’air d’un radiateur qui ne chauffe pas correctement. Un radiateur inefficace est souvent le signe que de l’air s’est infiltré dans le système, particulièrement si la partie basse de l’appareil chauffe mais que la partie haute reste froide. L’air est plus léger que l’eau, il s’accumule en hauteur et empêche l’eau de chauffer cette partie ;
  • de purger un radiateur pour faire baisser la pression sur le circuit d’eau de la chaudière. Si la pression a tendance à augmenter sans raison apparente, il est important de contacter un chauffagiste rapidement pour faire contrôler l’installation ;
  • de réaliser l’opération s’il y a une fuite ou des gouttes d’eau au niveau du raccordement des tuyaux d’eau sur le radiateur. Si cela ne règle pas le problème, il est aussi possible de resserrer doucement les écrous incriminés. Si la fuite est toujours présente, il faut faire appel à un professionnel.

Purge d’un radiateur et présence de boue

En purgeant les radiateurs, il est possible de voir sortir une eau foncée, à l’apparence boueuse. Cela peut être la conséquence de la corrosion des composants métalliques due à la présence d’air. Le calcaire de l’eau peut aussi entartrer l’installation. De plus, dans les réseaux à basse température et dans les systèmes qui n’ont pas été nettoyés depuis longtemps, des micro-organismes peuvent se développer et risquent de boucher les conduits. Une installation embouée fonctionne moins bien, peut générer une surconsommation de près de 15 % et s’use prématurément. Il est donc essentiel de désembouer l’installation dès que la purge laisse apparaître un changement de couleur de l’eau.

Pourquoi purger un radiateur ?

Comme expliqué ci-dessus, il est indispensable de purger les radiateurs d’un chauffage central de manière régulière. En effet, cela assure leur bon fonctionnement dans la durée, car en présence d’air dans les radiateurs :

  • des bruits sont constatés dans le système de chauffage. Les radiateurs bruyants peuvent siffler, des bruits d’écoulement apparaissent dans la tuyauterie et la robinetterie. Cela peut être très dérangeant, particulièrement dans les chambres ;
  • l’eau et la chaleur circulent mal. La présence de bulles d’air peut freiner, voire bloquer la circulation de l’eau et un débit instable entraîne un manque d’irrigation de certaines zones des radiateurs qui chauffent alors moins bien ;
  • une panne des circulateurs de chauffage peut intervenir parce que les pompes tournent à sec ou subissent une cavitation ;
  • corrosion et érosion apparaissent. L’oxygène de l’air mis au contact de métal ferreux et d’eau va provoquer une oxydation des radiateurs et conduites d’eau. Cette corrosion entraîne non seulement des dépôts de rouille ou de magnétite (embouage), mais aussi une érosion des éléments de l’installation (perte de puissance, risques de fuites, de blocage des robinetteries, etc.)
  • une baisse de pression et une modification des débits et de l’équilibrage peuvent se manifester. Dès lors, pour chauffer de la même manière un logement, la chaudière va devoir consommer plus. Purger les radiateurs améliore ainsi la performance du chauffage et fait gagner en confort thermique. La chaleur est répartie de façon plus homogène dans la maison.

Purger les radiateurs, locataire ou propriétaire ?

Comme dans le cas de l’entretien annuel de la chaudière, c’est à l’occupant du logement de s’occuper de la purge des radiateurs. S’il y a un locataire, c’est donc à lui de réaliser cette opération tous les ans.

Si malgré la purge, des bruits persistent, des fuites apparaissent au niveau des radiateurs ou de la chaudière, il est préférable de demander l’intervention d’un chauffagiste. Il se peut que l’installation soit défectueuse ou vieillissante. Des réparations plus en profondeur seront peut-être à réaliser, voire un remplacement complet du système de chauffage central. Pour les logements en location, il convient alors de contacter le propriétaire ou l’agence qui gère ce bien pour expliquer le problème et trouver une solution.

Faire baisser les factures de chauffage

Effectuer une purge des radiateurs permet donc d’assurer le bon fonctionnement du système de chauffage. Cela prolonge sa durée de vie et prévient certaines pannes. En améliorant la performance du système de chauffage, la purge fait aussi réaliser des économies sur la facture de gaz, de fioul ou de bois, selon l’énergie de chauffage du logement.

Ce n’est toutefois pas la seule solution pour payer le chauffage moins cher, et d’autres pistes peuvent être suivies par les consommateurs soucieux de faire des économies tout en limitant l’impact environnemental du chauffage :

Toutes ces solutions, associées à la purge régulière des radiateurs à eau, ont un effet sur les factures qui se ressent fortement sur le long terme.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?