Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

La consommation électrique de la TV

La télévision occupe une place importante dans les loisirs des Français. Selon l’institut Médiamétrie, les Français regarderaient la télévision en moyenne 4 h 07 par jour. Le téléviseur s’est démocratisé dans les foyers à partir des années 1960 et a depuis beaucoup évolué, présentant de nombreuses nouvelles technologies. En effet, il existe désormais des modèles de TV se déclinant en différentes tailles, technologies (LCD, LED, OLED, etc.), définitions de l’affichage, fréquence (fluidité de l’image), etc. Si le téléviseur n’est pas l’appareil le plus gourmand en électricité dans un foyer, en comparaison d’un lave-linge ou d’un réfrigérateur, il a tout de même un impact sur la facture d’électricité. Quelle est la consommation électrique d’une télévision ? Quels modèles sont les plus énergivores ? Comment choisir sa TV ? Retrouver toutes les réponses à ces questions dans notre article.

Consommation TV

Télévisions : quelles sont les différentes technologies ?

Le téléviseur est un des appareils domestiques ayant le plus évolué au cours des dernières années. En effet, il y a quelques années, les foyers étaient équipés de TV cathodiques. Encombrante et présentant une qualité d’image moins bonne que les nouveaux modèles, elle a rapidement été remplacée par des écrans plats. Le téléviseur écran plat est désormais le modèle mis en vente sur le marché. Les collectionneurs peuvent encore se procurer des TV cathodiques dans les vide-greniers et les brocantes ou sur Internet.

Le fonctionnement d’un téléviseur dépend de sa technologie. Voici les différentes technologies dans l’ordre chronologique de leur apparition dans nos quotidiens :

  • le téléviseur cathodique : un canon à électrons est contenu dans l’écran. Ce canon produit un faisceau d’électrons et les projette sur une grille percée de trous, grâce à un mécanisme électromagnétique de positionnement de l’électron. Ce système permet d’envoyer un pixel à un point défini sur l’écran ;
  • le téléviseur écran plat, ou écran LCD (Liquid Cristal Display) :
  1. le téléviseur à écran plasma : ancien concurrent de la TV LCD, il a aujourd’hui disparu du fait de son coût et de sa durée de vie limitée par rapport aux nouvelles technologies. Cette technologie fonctionne à l’aide de gaz, argon et xénon, contenus dans les pixels de l’écran. Avec l’effet du courant électrique, le gaz produit un rayonnement lumineux. Une fois converti, ce rayonnement se transforme en 16 millions de couleurs, permettant d’obtenir une image de très bonne qualité ;
  2. le téléviseur LCD classique : il fonctionne grâce à des cristaux liquides. Ceux-ci sont disposés contre un panneau transparent et produisent des pixels lorsque le courant électrique les traverse. Des tubes néon de la même taille que l’écran sont disposés à l’arrière de l’appareil afin d’éclairer l’écran lorsqu’il est en marche ;
  3. le téléviseur LED (Light-Emiting Diode) : ce type de téléviseur fait partie des TV LCD. Néanmoins, la technologie utilisée pour le rétroéclairage diffère. En effet, ce ne sont pas des tubes néon qui permettent le rétroéclairage des TV LED, mais des diodes électroluminescentes. Plus nombreuses, celles-ci permettent un éclairage plus unifié qu’avec des tubes néon. Il existe deux technologies pour les TV LED :edge LED : les diodes se trouvent sur le pourtour de l’écran et sont dirigées vers son centre. Il s’agit de la technologie la moins onéreuse ;
  4. full LED : les diodes sont réparties sur tout l’écran, permettant un rétroéclairage plus homogène.
  5. le téléviseur OLED (Organic Light-Emitting Diode, ou diode électroluminescente organique) : le fonctionnement des TV OLED est similaire à celui des TV LED. Ce qui les différencie est le type de diodes utilisées pour le rétroéclairage. En effet, les diodes de la TV OLED sont des diodes électroluminescentes organiques. Elles sont composées de plusieurs couches de matière organique qui produisent une couleur particulière. Cette technologie permet d’éclairer au sous-pixel près. Ainsi, chaque pixel produit sa propre lumière ;
  6. le téléviseur QLED (diode électroluminescente à points quantiques) : cette technologie récente utilise des particules Quantum Dot. Elle permet d’offrir une meilleure luminosité et une plus grande profondeur des couleurs.

Il existe également plusieurs options disponibles sur différentes technologies de télévision :

  • le téléviseur 3D : un système de polarisation de l’image permet à la télévision d’animer en relief les images diffusées sur l’écran. La 3D peut être disponible sur toutes les technologies de télévisions : LCD, LED, OLED ou écran plasma. Arrivée sur le marché en 2010, la TV 3D a connu un bref succès dans les années 2012, 2013. Depuis, ce type de télévision a peu à peu disparu du marché. En effet, ces téléviseurs ont peu intéressé les consommateurs. Il en existe tout de même chez la plupart des grandes marques dans différentes gammes de prix. Il est important de noter que les TV 3D nécessitent de s’équiper d’un lecteur Blu-Ray, et donc de films adaptés ;
  • la Smart TV (ou télévision connectée) : ces télévisions sont connectées à Internet, par un câble ethernet ou une connexion Wi-Fi. La connexion à Internet peut permettre de profiter de différents services et contenus. Il est notamment possible de regarder du streaming avec sa Smart TV, en accédant à différentes plateformes de VOD (vidéo à la demande), comme Netflix, Amazon Prime Video ou myCanal (selon les abonnements de l’utilisateur). Il est également possible d’utiliser différentes applications sur une Smart TV. Ainsi, de la même manière que sur l’App Store ou le Google play Store, le consommateur peut accéder à diverses applications à télécharger sur des thèmes variés : jeux, sport, cuisine, etc.

Les différents modèles de télévisions et leurs technologies, ont chacun leurs particularités, leurs avantages et leurs inconvénients. La qualité de l’image et la consommation d’électricité varient grandement selon la technologie utilisée.

Quelle est la différence entre un téléviseur LCD, LED OLED et QLED ?

Les écrans LCD et les écrans LED sont tout deux des écrans LCD. La seule différence est le rétroéclairage :

• télévision LCD : le rétroéclairage fonctionne grâce à des tubes ;

• télévision LED : l’écran est rétroéclairé par des LED (diodes électroluminescentes) ;

• télévision OLED : fonctionne également avec des diodes. Cependant, il s’agit de diodes électroluminescentes organiques ;

• télévision QLED : les diodes sont des diodes électroluminescentes à points quantiques.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Les différents modèles de télévisions : avantages et inconvénients

Actuellement, sur le marché, il existe une grande variété de modèles de téléviseurs, de la TV LCD classique aux prix d’entrée de gamme, aux derniers modèles de TV OLED ou QLED, proposant une très grande qualité d’image.

Technologies de télévision – avantages, inconvénients et prix
Type de TV AvantagesInconvénientsTaille diagonale de l’écran (en pouces)Prix
TV LCDTV LCD « classique »– Prix abordable
– Tailles variées
– Facilité d’installation et d’utilisation
– Pas d’effet miroir sur l’écran.
– Moins bonne fluidité de l’image qu’avec d’autres modèles
– Angle de vision réduit
– Faible contraste et profondeur des couleurs
– Énergivore
– Encombrant car les écrans sont assez larges et lourds
– Un pixel qui ne fonctionne plus se remarque vite à l’écran
– Pas écologique car contient du mercure.
De 10 à 50”De 100 à 1 500 €
TV LED– Écran fin
– Bonne qualité d’image
– Contraste plus important
– Peu gourmande en électricité
– Longévité
– Écologique car ne contient pas de mercure.
– Prix plus importants que pour une TV LCD
– Peu de choix de tailles.
De 22 à 98”De 250 à 6 500 €
TV OLED– Très bonne qualité de l’image (couleurs et éclairage)
– Bon contraste
– Angles de vision larges
– Écran très fin et léger
– Finesse des matériaux permettant des TV incurvées
– Consommation d’énergie très faible.
– Prix très élevé
– Sa durée de vie peut être plus courte que celle d’autres modèles de TV.
De 32 à 85”De 1 500 à 2 500 €
TV QLED– Luminosité élevée
– Profondeur des couleurs importante.
– Écran très fin et léger
– Finesse des matériaux permettant des TV incurvées
– Angles de vision larges
– Consommation d’énergie très faible.
Prix très élevé.De 500 à 12 000 €
Options disponibles pour les différents modèles de TV
TV 3D– Expérience visuelle unique
– Bonne qualité d’image
– Contraste élevé.
– Prix très élevé
– Achat d’accessoires indispensable (lecteur Blu-Ray, lunettes polarisantes, vidéothèque adaptée, etc.)
– Peu de programmes adaptés en 3D
– Consommation d’électricité importante.
De 40 à 98”De 1 000 à 5 000 €
Smart TV– Se connecte à Internet
– Accès à des plateformes de VOD (vidéo à la demande)
– Possibilité d’accéder à des applications (YouTube, Skype, etc.)
– Possibilité de connecter des appareils entre eux (portable, ordinateur, etc.).
– Consommation importante d’électricité. – Obsolescence des programmes d’exploitation rapide, pouvant causer des bugs. – Nécessite une bonne connexion Internet.De 24 à 98”De 170 à 8 000 €

Comment convertir des pouces en centimètres ?

La taille des écrans de TV est exprimée en pouces (”). Il est possible de convertir des pouces en centimètres : 1” = 2,54 cm et 1 cm = 1/2,54” = 0,3937” :
• la conversion des pouces en centimètres se fait en multipliant par 2,54 : pour 85 pouces = 2,54 x 85 pouces = 215,9 cm ;
• la conversion des centimètres en pouces se fait en divisant par 0,3937 : pour 215,9 cm = 0,3937 x 215,9 cm = 85 pouces.

Quelle est la consommation électrique d’une télévision ?

La consommation électrique d’une télé peut être calculée simplement en fonction de chaque modèle. Afin de connaître combien l’utilisation de sa télévision représente sur sa facture d’électricité, il est également important de prendre en compte la consommation des appareils complémentaires utilisés avec la télé.

Calculer combien consomme sa TV

Chaque modèle de téléviseur a une consommation d’électricité différente. La consommation d’une télévision dépend de plusieurs critères, notamment de la taille de l’écran ou de la technologie utilisée. En effet, l’élément auquel se référer afin de connaître la consommation de l’appareil est sa puissance, exprimée en Watts. Celle-ci est indiquée sur la documentation fournie avec le téléviseur ou son étiquette énergie. Plus la puissance est importante, plus l’appareil consomme de l’énergie pour son fonctionnement.

D’après Médiamétrie (2019), les Français passeraient en moyenne 4 h 07 devant la télé chaque jour. Pour un consommateur passant 3 h devant sa télévision, tous les jours de l’année, le calcul à réaliser afin de connaître la consommation annuelle du téléviseur est le suivant :

  • afin d’obtenir la consommation en kWh sur un an du téléviseur :

Nombre d’heures d’utilisation x Nombre de jours d’utilisation x (Puissance appareil en Watts/1 000) = Nombre kWh

Par exemple, pour une TV d’une puissance de 75 W, utilisée 3 heures par jour et pendant 365 jours : 3 x 365 x (75/1 000) = 82,13 kWh.

  • afin de connaître le coût de la consommation annuelle de sa télé, il est possible de faire le calcul suivant :

Prix du kWh x Consommation en Watts = Consommation annuelle de l’appareil

Par exemple, pour une TV consommant 82,13 kWh/an avec le tarif réglementé de l’électricité en vigueur en octobre 2020 : 0,1557 x 83,13 = 12,80 €.

Le coût de la consommation annuelle de cette télévision est donc de 12,80 €.

La consommation des différents appareils complémentaires

Une télévision est rarement utilisée seule. En effet, elle est souvent associée à d’autres équipements, tels qu’un décodeur, un lecteur DVD ou une console de jeux. Ces appareils consommant également de l’électricité, il est important de les prendre en compte afin de savoir ce que représente la consommation électrique totale liée à l’utilisation du téléviseur.

Le tableau ci-dessous indique la consommation annuelle en kWh, et en euros (avec le tarif réglementé d’EDF en novembre 2020), de quelques appareils couramment associés à une télévision :

Consommation annuelle des appareils utilisés avec une télévision
Appareils associés à la TV Consommation (en kWh par an)Consommation (en euros par an)
Décodeur150 à 300 kWhDe 23,4 à 46,7 €
Lecteur DVD23 kWh3,6 €
Console de jeux181 kWh28,2 €
Source : TotalEnergies

Comment choisir sa TV pour moins consommer ?

Avant de se lancer dans l’achat de sa nouvelle télé, il est important de prendre en considération un certain nombre d’éléments afin de savoir quel modèle sera le plus adapté :

  • le prix : d’après UFC-Que Choisir, pour les budgets serrés, il est préférable d’opter pour un écran plus petit de milieu de gamme qu’un grand écran d’entrée de gamme afin de profiter d’un meilleur rapport qualité/prix ;
  • la taille de l’écran : il est important de choisir une taille d’écran adaptée à la pièce dans laquelle la télévision sera utilisée. Les tailles des diagonales d’écrans des TV sont exprimées en pouces et vont, le plus souvent, de 24″ (61 cm) à 98″ (248 cm). Il faut noter que la perception de l’espace en magasin n’est pas la même du fait de la grande surface des espaces de vente et des nombreux modèles de télévisions présentés. L’écran semble donc souvent plus petit en magasin que dans un salon. Le recul par rapport à l’écran est à prendre en compte. Il n’est pas nécessaire d’acheter un écran géant lorsque le canapé se trouve près de la TV. Un téléviseur de 32″ peut suffire pour un usage d’appoint, dans une chambre, par exemple. Avant l’arrivée des TV HD, il était conseillé de choisir un écran dont la diagonale devait correspondre à la distance entre la télé et le canapé divisée par trois. Avec la HD, il n’est plus nécessaire de prévoir un espace aussi important puisque les pixels sont moins visibles, même en s’approchant de l’écran. Pour une TV 4K UHD, il est possible de calculer la distance idéale écran-spectateur en divisant la distance par 1,6 ;
  • écran plat ou incurvé : parmi les téléviseurs à écran plat, il existe des écrans incurvés. Ces derniers permettraient de bénéficier d’une vision uniforme. Face à la télévision, les yeux sont à équidistance de toute la surface de l’écran. Le confort serait donc meilleur pour la vision de l’utilisateur. Ce type d’écran permettrait également d’apporter une meilleure immersion, comme c’est le cas des écrans de cinéma. Toutefois, UFC-Que Choisir souligne que, d’après leurs tests réalisés depuis plusieurs années, « l’écran incurvé n’améliore en rien la qualité d’image, déjà excellente sur les écrans UHD (Ultra HD) qui sont arrivés sur le marché en même temps. L’écran incurvé peut même s’avérer gênant à cause des réflexions qu’il génère » ;
  • la technologie : LCD classique, LED, OLED, etc., la technologie est à prendre en compte afin de savoir quel type de télé correspond le mieux à l’usage que l’utilisateur va en faire. En effet, selon la technologie utilisée, la qualité de l’image n’est pas la même. Tous les consommateurs ne souhaitent pas avoir la même qualité d’image. Il est donc essentiel de considérer ce point en fonction de ses attentes et du temps passé devant la TV ;
  • la définition : elle permet de connaître le nombre de pixels présents sur la dalle (l’élément de la TV sur lequel l’image s’affiche). Cette information indique la qualité de l’image. Plus les pixels sont nombreux, plus la qualité de l’image est bonne, détaillée et réaliste. Le téléviseur HD est un téléviseur haute définition. Avec une télévision standard, l’image se compose de 480 à 625 lignes. Alors qu’avec la HD, il y en a 720, 1 080 en Full-HD, 2 160 en UHD et en 4K-UHD. La définition n’a pas de gros impact sur la consommation d’énergie du téléviseur. Elle dépend surtout du type de TV, LCD, LED, OLED, Smart TV, etc. ;
  • la fréquence : exprimée en Hertz (Hz), elle indique la fluidité de l’image. Par exemple, une TV de 50 Hz diffuse 50 images/seconde. Plus la fréquence est importante, plus l’image est fluide, plus elle est basse, plus l’image est saccadée. Cette information est particulièrement intéressante pour les amateurs de jeux vidéo, de sport et de films d’action ;
  • l’étiquette énergie : cette étiquette indique la classe énergétique des appareils électroniques sur une échelle allant de E (en rouge) à A (en vert). La classe « E » est attribuée aux appareils les plus énergivores, alors que la « A » correspond aux appareils les moins gourmands en énergie. La classe A est également divisée en A+, A++ et A+++. Cette dernière est attribuée aux téléviseurs ayant les meilleures performances énergétiques. Les informations mentionnées sur l’étiquette énergie d’une télé sont les suivantes :
  1. la classe d’efficacité énergétique ;
  2. la consommation d’énergie, en kWh/an, sur la base de 4 h/jour ;
  3. la diagonale de l’écran en cm et en pouces ;
  4. la présence d’un bouton on/off ;
  5. la puissance de fonctionnement en Watts.
  • les ecolabels : les labels environnementaux permettent aux consommateurs de choisir des appareils dont l’impact sur l’environnemental est moindre, tout au long de leur cycle de vie. Pour les télévisions, il existe l’Ecolabel européen et le label EPEAT TV. Tous deux garantissent une bonne efficacité énergétique des produits, une réduction des consommations lors de la fabrication, l’utilisation de substances dangereuses limitée (métaux lourds), l’allongement de la durée de vie et leur recyclabilité. Le label EPEAT TV distingue trois niveaux d’exigence pour les téléviseurs :
  1. bronze ;
  2. silver ;
  3. gold.

L’Ademe ne recommande que les appareils ayant obtenu le silver ou le gold aux consommateurs.

Étiquette énergie : des changements d’ici 2021

L’étiquette énergie va changer à partir du 1er mars 2021, afin de rendre les informations qu’elle comporte plus claires pour les consommateurs. L’échelle actuelle comprise entre E et A sera remplacée par une échelle allant de G à A. De plus, les mentions A+, A++ et A+++ seront supprimées. Les étiquettes énergie comporteront également un QR code permettant d’obtenir des informations supplémentaires sur le produit. Ce changement concernera, dans un premier temps, les lave-vaissellelave-linge, sèche-linge, réfrigérateurs, lampes et dispositifs d’affichage électronique (téléviseurs et ordinateurs). D’ici 2030, les étiquettes de tous les produits électroménagers doivent être remplacées par cette nouvelle version.

Faire des économies avec sa télévision

Les consommateurs peuvent faire baisser la consommation d’électricité liée à leur télévision de deux manières : en réduisant leur consommation d’énergie et en payant moins cher leur électricité.

Consommer moins d’électricité avec sa TV

Il est possible de diminuer la consommation d’électricité de sa télévision en adoptant quelques gestes simples et en choisissant un modèle moins énergivore :

  • le choix de sa télévision : afin de réduire sa facture d’électricité, il est conseillé d’opter pour un téléviseur LED ou OLED, plutôt qu’un LCD classique. En effet, ces technologies plus récentes sont moins énergivores que les modèles plus anciens, comme les TV LCD classiques, les écrans plasma ou les télés cathodiques ;
  • ne pas laisser sa télévision branchée : d’après l’Ademe, une télévision en veille consomme en moyenne 20 W/h. Elle est laissée en veille environ 20 heures par jour. Cela représente une surconsommation de 146 kwh/an, soit 22,73 €/an (au tarif réglementé de l’électricité EDF en novembre 2020). Laisser sa TV en veille pendant 20 h consomme autant que de la regarder pendant 4 h. Il vaut donc mieux l’éteindre plutôt que de la laisser en veille. Une télévision éteinte et branchée consomme toujours un peu d’électricité, Il est donc possible de brancher sa TV sur une multiprise équipée d’un interrupteur, d’un coupe-veille avec un minuteur intégré ou de boîtiers qu’il est possible de contrôler à l’aide d’une télécommande. En utilisant un coupe-veille, le courant peut être totalement coupé lorsque la télé est éteinte ;
  • débrancher les autres équipements : les appareils utilisés avec la télévision consomment également de l’énergie. Par exemple, le lecteur de DVD ou la console de jeux. Il est donc recommandé de débrancher ces équipements lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Changer de fournisseur d’énergie pour payer moins cher

Au-delà des économies qu’il est possible de faire en réduisant la consommation d’électricité de son téléviseur, les consommateurs peuvent réaliser des économies sur leur facture d’électricité en payant un prix du kWh moins cher.

L’ouverture du marché de l’énergie en 2007 a permis aux consommateurs de faire le choix de leur fournisseur d’énergie. En effet, il est désormais possible de changer de fournisseur et de profiter de tarifs avantageux en choisissant les offres des fournisseurs alternatifs. Les fournisseurs alternatifs, concurrents des fournisseurs historiques d’électricité et de gaz naturel, EDF et Engie (ex-GDF Suez), commercialisent des offres avec des remises sur le prix du kWh et/ou de l’abonnement.

Le changement de fournisseur d’électricité est une démarche simple, rapide et gratuite qui peut permettre de réduire significativement le montant de ses factures de gaz et/ou d’électricité. De plus, les contrats d’énergie sont sans engagement de durée. Le consommateur peut donc changer de fournisseur d’énergie à tout moment.

Découvrez dans le tableau ci-dessous le prix du kWh pour quelques offres d’électricité compétitives en 2020 :

Fournisseurs alternatifs VS fournisseur historique – Comparaison des prix du kWh en option Base selon la puissance souscrite (août 2020)
Puissance souscrite (en kVA) EDF – Tarif BleuTotalEnergies – Offre OnlineEngie – Offre Ajust fixe 1 anHapp-e by Engie – Offre Classique
30,1557 €0,1439 €0,1658 €0,1509 €
60,1474 €
90,1597 €0,1475 €0,1694 €0,1512 €
12
15
18
24
30
36

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?