Comment fonctionne un aspirateur ?

L’aspirateur a un principe de fonctionnement très simple :

  • les poussières sont retenues dans une brosse ;
  • les saletés sont ensuite entraînées à l’intérieur, grâce à la dépression créée par le moteur de l’appareil ;
  • les saletés sont collectées dans :
    • un sac ;
    • ou un contenant rigide et amovible.

L’aspiration peut se faire de trois manières différentes :

  • par aspiration horizontale : c’est le cas avec les aspirateurs traîneaux disposant d’un sac. Le moteur est traversé par un souffle d’air permettant de le refroidir et d’entraîner les saletés jusque dans le sac en papier ;
  • par aspiration verticale : ce type d’aspiration est utilisée avec les aspirateurs balais. Dans ce cas, les saletés n’entrent pas en contact avec le moteur. En effet, celui-ci ne nécessite pas d’être refroidi par l’air, qui permet d’aspirer la poussière, puisqu’il possède sa propre turbine. Avec l’aspiration verticale, il est donc possible d’aspirer du liquide sans qu’il n’y ait de risque d’endommager le moteur puisque le liquide et le moteur ne peuvent être en contact ;
  • par aspiration cyclonique : elle est utilisée avec les aspirateurs sans sac. Le mouvement de l’air qui entraîne les saletés dans l’appareil est accéléré. C’est la force centrifuge qui permet d’envoyer la poussière dans un compartiment dédié. Un filtre évacue l’air tout en gardant les dernières particules de poussières.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d'électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Les différents modèles d’aspirateur

Il existe différents types d’aspirateur sur le marché. Tous ne sont pas adaptés aux mêmes utilisations et aux mêmes surfaces. Voici les modèles d’aspirateurs les plus répandus actuellement :

  • l’aspirateur traîneau : des roulettes permettent de le déplacer derrière soi. Son tuyau flexible, relié à un manche en métal, permet d’aspirer les saletés. Différents accessoires peuvent être fixés au manche selon le type de surface à nettoyer. Il est possible de trouver des aspirateurs traîneaux avec ou sans sac. S’il existe des aspirateurs traîneaux compacts, la plupart des modèles sont tout de même encombrants. Cet aspirateur n’est donc pas le plus adapté pour les petits espaces. L’aspirateur traîneau a également une puissance plus importante que les autres modèles d’aspirateur. Il est donc plus gourmand en énergie ;
  • l’aspirateur balai : il s’agit généralement d’un aspirateur sans fil qui fonctionne sur batterie. Un système électrique permet de faire fonctionner des brosses rotatives. Il se présente sous la forme d’un appareil vertical. Une poignée en haut permet à l’utilisateur de le manier. La cuve se trouve au milieu, et la brosse est située en bas de l’appareil. Il convient particulièrement aux petites surfaces, car il est moins encombrant qu’un aspirateur traîneau et peut être facilement rangé dans un placard ;
  • l’aspirateur robot : il se présente comme un appareil rond et plat et peut aspirer la poussière en toute autonomie. Cet aspirateur fonctionne sur batterie et peut se déplacer dans le logement sans que le consommateur n’ait à intervenir. Si l’appareil se trouve face à un obstacle, il change de direction automatiquement. Grâce à sa petite taille, il peut également aller dans les plus petits recoins. Il est possible de délimiter son champ d’action en définissant un mur virtuel ou de programmer le parcours de l’appareil. Une télécommande peut aussi permettre de le diriger. Dans certains cas, cet aspirateur ne fait pas qu’aspirer puisqu’il peut aussi nettoyer le sol avec une lingette. Une fois que le robot a fini d’aspirer, il peut retourner se brancher sur sa station de charge tout seul. Certains modèles doivent être branchés manuellement.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous les avantages, les inconvénients et les fourchettes de prix des différents modèles d’aspirateurs :

Types d’aspirateurs : avantages, inconvénients et prix
Type d’aspirateur Avantages Inconvénients Prix
Aspirateur traîneau- Grande puissance d’aspiration.
- Facile à manier, il permet d’accéder aux endroits difficiles d’accès.
- Convient sur tout type de sols.
- Certains modèles sont dotés d’un manche télescopique pour s’adapter à la taille de l’utilisateur.
- Fixe.
- Plus énergivore que les autres modèles.
- Plus lourd et difficile à manier dans les escaliers.
- Peut parfois nécessiter de se baisser pour accéder à certains endroits.
De 30 à 500 €
Aspirateur balai- Moins énergivore que l’aspirateur traîneau.
- Avec ou sans fil.
- Convient sur tout type de sols.
- Léger et facile à manier.
- Peu encombrant.
- Certains modèles sont dotés d’un manche télescopique pour s’adapter à la taille de l’utilisateur.
- Se manie le dos droit.
- Sa puissance est moins importante que celle de l’aspirateur traîneau.
- Sa capacité est moins importante que celle de l’aspirateur traîneau.
De 20 à 600 €
Aspirateur robot- Fait le ménage à votre place.
- Sans fil.
- Moins énergivore que l’aspirateur traîneau.
- Peut se glisser partout.
- Convient sur tout type de sols.
- Possède de nombreuses fonctionnalités.
- Cher à l’achat.
- Nécessite une bonne prise en main afin de paramétrer les différentes fonctionnalités.
- Ne peut aspirer dans les escaliers, les dénivelés ou ailleurs que sur un sol plat.
De 300 à 2 000 €

Quelle est la consommation électrique d’un aspirateur ?

La consommation en électricité d’un aspirateur dépend de sa puissance. Toutefois, il est indispensable de distinguer deux types de puissance : la puissance électrique et la puissance utile de l’aspirateur. C’est grâce à la puissance de l’appareil qu’il est possible de connaître sa consommation annuelle d’électricité.

Puissance électrique et puissance utile

Deux puissances sont indiquées pour le moteur d’un aspirateur :

  • la puissance électrique : exprimée en watts, c’est elle qui indique combien d’électricité consomme le moteur de l’aspirateur ;
  • la puissance utile : cet indicateur permet de connaître la quantité d’énergie électrique convertie en puissance réelle. Cette donnée est donc, généralement, moins haute que la puissance électrique de l’aspirateur. Cependant, elle est plus proche des capacités de l’appareil à aspirer des saletés et à les envoyer jusqu’à son réservoir. La puissance utile correspond au rapport entre le débit d’air, exprimé en décimètre cube par seconde (dm³/s), et la dépression qui s’exprime en kilos pascals (kPA). Le débit d’air indique la capacité de l’appareil à envoyer la poussière vers le réservoir, alors que la dépression sert à connaître la vitesse à laquelle l’aspirateur aspire les saletés. Le rapport idéal estimé entre les deux est de 40 kPA/40 dm³/s.

Pour les aspirateurs à fil, la puissance est calculée lorsque l’appareil fonctionne. Dans le cas des aspirateurs sans fil, la puissance est calculée lors de sa charge. De nombreux fabricants n’indiquent que la puissance électrique de l’aspirateur et ne mentionnent pas la puissance utile. Ce manque d’informations sur le produit masque souvent la puissance utile faible de l’appareil.

Si les deux types de puissances sont liés, il est tout de même important de savoir qu’une puissance électrique importante ne garantit pas nécessairement une bonne aspiration. Mais notez que plus la puissance électrique est élevée, plus l’aspirateur est énergivore.

Puissance électrique des aspirateurs limitée à 900 watts

Depuis le 1er septembre 2017, une réglementation impose plusieurs normes aux fabricants d’aspirateurs :
• la puissance électrique des nouveaux modèles d’aspirateurs ne peut plus excéder 900 W. Depuis septembre 2014, la limite s’élevait à 1 600 W. Attention toutefois, cette interdiction concerne uniquement les aspirateurs traîneaux (avec ou sans sac) et les aspirateurs balais avec fil. Tous les aspirateurs fonctionnant avec une batterie, comme les aspirateurs balais ou robots, peuvent encore avoir des puissances dépassant 900 W ;
• la consommation électrique annuelle des aspirateurs est limitée à 42 kWh maximum (sur la base d’une utilisation standard d’1 h par semaine dans un logement de 87 m²). Les fabricants doivent donc concevoir leurs aspirateurs en fonction de cette limite ;
• la durée de vie des moteurs d’aspirateurs doit être au moins de 500 h, etc.

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

Comment calculer la consommation d’électricité de son aspirateur ?

La consommation d’énergie d’un aspirateur dépend de la puissance de son moteur et de sa fréquence d’utilisation. Afin de connaître le coût de la consommation annuelle de votre aspirateur, il vous est possible de réaliser deux calculs très simples :

  • afin d’obtenir la consommation en kWh sur un an de l’appareil :

Nombre d'heures d'utilisation x Nombre de jours d'utilisation x (Puissance appareil (en Watts)/1 000) = Nombre kWh

Par exemple, pour un aspirateur traîneau d’une puissance de 400 W, utilisé 1 heure par semaine et 52 jours par an : 1 x 52 x (400/1 000) = 20,8 kWh ;

  • afin de connaître le coût de la consommation annuelle de cet aspirateur, il est possible de faire le calcul suivant :

Prix du kWh x Consommation (en Watts) = Consommation annuelle

Par exemple, pour un aspirateur traîneau consommant 20,8 kWh/an avec le tarif réglementé de l’électricité en vigueur en janvier 2021 : 0,1558 x 20,8 = 3,24 €.

Le coût de la consommation annuelle de cet aspirateur traîneau est donc de 3,24 €.

Quelle est la consommation des aspirateurs sans fil ?

Les aspirateurs sans fil (balai ou robot) doivent être chargés au préalable. Ces aspirateurs consomment donc de l’électricité pendant leur temps de charge. Attention, lorsque l’appareil est chargé, il continue de consommer. En effet, l’appareil reste en veille une fois rechargé. Il est possible de débrancher le support de charge ou, dans certains cas, de l’éteindre avec un bouton on/off afin de réaliser des économies d’électricité.

Comment choisir son aspirateur ?

Avant d’acheter un aspirateur, il est important de prendre en compte différents éléments pour choisir un appareil performant et adapté à ses besoins :

  • avec ou sans sac : les deux options ont leurs avantages et inconvénients. Alors que les aspirateurs sans sac permettent de simplement vider l’aspirateur sans devoir y replacer un sac par la suite, les modèles avec sac ont l’avantage d’être plus hygiéniques. En effet, changer le sac ne nécessite pas d’entrer directement en contact avec la poussière. Ce point-là peut être particulièrement important pour les personnes sujettes aux allergies. Toutefois, il faut prévoir de renouveler l’achat des sacs, pour lesquels il faut compter 1 à 2 € par sac ;
  • la puissance utile : il est déconseillé d’acheter un aspirateur dont la puissance utile est inférieure à 250 W. Les puissances utiles recommandées s’élèvent environ à :
    • 400 W : pour un aspirateur à sac ;
    • 300 W : pour un aspirateur sans sac.

Le choix de la puissance de votre aspirateur dépend également de son utilisation. Il est particulièrement important de prendre en compte le type de sol de votre logement. En effet, s’il s’agit de carrelage ou de parquet, la puissance nécessaire ne sera pas aussi importante que si vous avez de la moquette ou beaucoup de tapis chez vous. La puissance nécessaire sera également différente selon la composition de la famille, famille nombreuse, animaux de compagnie, etc. ;

  • la brosse principale : les poils doivent être bien répartis sur le contour de la brosse et les rainures ne doivent pas être trop larges, afin de garantir la bonne performance de l’appareil ;
  • les accessoires : ils permettent à l’aspirateur d’être plus efficace en s’adaptant aux différents types de sols et en permettant d’atteindre des endroits plus difficiles d’accès ;
  • le variateur de puissance : il permet de régler la puissance afin que l’embout de l’aspirateur ne soit pas collé au sol à cause d’une aspiration trop forte. Ainsi, la puissance peut être modulée suivant les différents sols, qui ne nécessitent pas tous la même puissance. Cela évite également de surconsommer ;
  • le niveau sonore : il est exprimé en décibels (dB). Depuis 2017, le niveau sonore des aspirateurs est limité à 80 dB. Il existe également des modèles silencieux ;
  • les écolabels : certains appareils portent un label environnemental, comme l’Ecolabel européen ou le label NF Environnement. Ils permettent de garantir que ces appareils ont un impact moindre sur l’environnement et la santé, ainsi qu’un bon niveau de performance ;
  • l’étiquette énergie : elle donne des informations aux consommateurs concernant les performances énergétiques des appareils électroménagers. Jusqu’en 2018, l’étiquette énergie était obligatoire pour les aspirateurs. Elle n’est plus obligatoire aujourd’hui. Cependant, les fabricants sont encore libres de garder ou non l’étiquette énergie. On y trouve notamment :
    • le nom du fabricant ;
    • la classe énergétique : allant de A+++ (en vert), pour les appareils les plus performants, à D (en rouge), pour les plus énergivores ;
    • la consommation d’électricité en kWh par an sur la base de 50 heures d’utilisation ;
    • le niveau sonore (en dB) ;
    • la performance d’aspiration sur sols durs ;
    • la performance d’aspiration sur moquette ou tapis ;
    • les émissions de poussières en mg/m³.

L’étiquette énergie annulée pour les aspirateurs : une révision prévue pour 2021

Le tribunal de l’Union européenne a été saisi par le fabricant Dyson qui demandait l’annulation de l’étiquetage énergétique des aspirateurs. Si le fabricant a demandé que les étiquettes énergie soient retirées, c’est parce que les classes énergétiques ne reflètent pas toujours les conditions réelles d’utilisation. En effet, les tests des appareils seraient effectués avec des réservoirs vides. Or, il est nécessaire de réaliser ces tests avec un réservoir plein afin de refléter les conditions réelles d’utilisation de l’aspirateur. Les étiquettes énergie sont en cours de révision. Il est prévu de revenir à un système plus ancien de l’échelle de classement de l’efficacité énergétique. En effet, allant de A+++ à D, l’échelle sera désormais comprise entre A et G. Les mentions A+, A++ et A+++ vont également être supprimées. Ce changement est dû au fait que les performances des appareils évoluent et qu’ils se trouvent, pour beaucoup, dans la classe A.

Comment réaliser des économies d’électricité avec son aspirateur ?

Des astuces simples peuvent permettre de réduire la consommation électrique de son aspirateur. Il est également possible de faire baisser le montant de ses factures d’électricité en changeant de fournisseur d’énergie.

Consommer moins d’électricité avec son aspirateur

Quelques gestes simples peuvent permettre de limiter le coût de la consommation électrique liée à l’utilisation de votre aspirateur :

  • remplacez votre vieil aspirateur pour un modèle plus performant : selon l’Agence de la transition écologique (Ademe), alors qu’un aspirateur traîneau de classe F reviendrait à un coût de 85 € sur 7 ans, un aspirateur traîneau de classe A reviendrait à 40 € sur la même durée. Remplacer ses vieux appareils énergivores par des modèles plus performants peut donc permettre de réaliser des économies sur ses factures d’électricité ;
  • nettoyez le filtre à poussière : s’il est plein, il ne laisse pas circuler l’air et le moteur doit forcer afin de conserver la même puissance d’aspiration. Cela crée donc une surconsommation ;
  • nettoyez le filtre à moteur : s’il est mal entretenu, des poussières risquent de se glisser dans le moteur et sa consommation d’électricité augmentera, car il devra forcer pour fonctionner. De plus, un filtre de moteur mal entretenu peut entraîner une panne de l’appareil ;
  • changez régulièrement le sac : le principe est le même qu’avec les filtres, si l’aspirateur est obstrué, il doit consommer davantage d’électricité pour fonctionner correctement.

Changer de fournisseur d’énergie pour payer moins cher

Il est très simple de réaliser des économies sur ses factures d’énergie grâce à un simple changement de fournisseur. En effet, depuis l’ouverture du marché de l’énergie en 2007, les consommateurs peuvent profiter d’un prix du kWh moins cher avec les offres de fournisseurs alternatifs. Ce changement leur a permis d’avoir le choix de leur fournisseur d’énergie. Il est donc désormais possible de changer très facilement de fournisseur afin de profiter des prix avantageux proposés par les concurrents du fournisseur historique, EDF. Les fournisseurs alternatifs proposent souvent des offres avec des remises sur le prix du kWh ou de l’abonnement par rapport au tarif réglementé (Tarif Bleu) d’EDF.

Changer de fournisseur d’énergie est une démarche simple, rapide et totalement gratuite. Les contrats d’énergie en France sont également sans engagement de durée. Il est donc possible de changer de fournisseur d’énergie à tout moment et sans frais.

Le choix entre les différentes offres pouvant être difficile pour les consommateurs, il est possible d’appeler le 09 74 59 19 97 (appel gratuit) afin d’être conseillé et accompagné dans son choix et sa souscription. S’aider d’un comparateur d'électricité en ligne peut également être utile afin de comparer les offres et de trouver celle s’adaptant le mieux à vos besoins.

Découvrez dans le tableau ci-dessous le prix du kWh pour quelques offres d’électricité compétitives en 2021 :

Fournisseurs alternatifs vs fournisseur historique - Comparaison des prix du kWh en option Base selon la puissance souscrite (janvier 2021)
Puissance souscrite (en kVA)EDF – Tarif Bleu Total Direct Énergie - Offre Online Engie - Offre Elec Energie garantie 2 ans Happ-e by Engie - Offre Classique
30,1558 €0,1442 €0,1633 €0,1558 €
60,1453 €
90,1599 €0,1478 €0,1676 €0,1490 €
12
15
18
24
30
36

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d'électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h