Comment fonctionne une chaudière hybride ?

La chaudière hybride, comme son nom l’indique, est un système de chauffage qui utilise non pas un mais deux appareils. Récente sur le marché (un peu plus d’une décennie), elle est réputée pour être une solution très économique et écologique. Mais pourquoi ?

L’anatomie de la chaudière hybride

La chaudière hybride combine deux appareils et un système intelligent pour les faire fonctionner :

Ce système de pilotage, qui fonctionne 24 h/24 et 7 j/7, permet de tirer profit des deux systèmes. La plupart d’entre eux sont équipés de deux modes :

  • un mode économique. Selon la température extérieure et le prix des énergies du gaz et de l’électricité renseignés dans la chaudière, le système de pilotage électronique calcule le COP (Coefficient de performance) de la pompe à chaleur et met en route le système le plus économe en énergie ;
  • une mode écologique, afin de consommer le moins d’énergies fossiles possible. C’est donc le plus souvent la pompe à chaleur qui est utilisée, nous verrons pourquoi.

On trouve aussi deux types de chaudières hybrides :

  • la chaudière monobloc, où la chaudière et la pompe à chaleur sont toutes les deux dans le même bloc ;
  • la chaudière bi-bloc, où la chaudière à condensation se situe à l’intérieur du logement et la pompe à chaleur à l’extérieur (comme c’est souvent le cas pour ce type d’appareil).

Enfin, il existe deux configurations possibles :

  • la chaudière hybride murale, qui se fixe donc au mur à l’intérieur du logement ;
  • la chaudière hybride au sol, qui se trouve donc à l’extérieur.

Cela nous permet d’avoir une vue d’ensemble plus précise sur les différents types de chaudières hybrides. Voici un résumé de ce que l’on vient de voir :

Type de chaudière / ConfigurationMuraleAu sol
Chaudière monobloc✔️
Chaudière bi-bloc✔️

Mais qui de la chaudière à condensation ou de la pompe à chaleur chauffe le plus la maison ?

Qui chauffe quand ?

Dans une chaudière hybride, ce n’est pas la température intérieure qui permet de réguler le fonctionnement de la chaudière mais la température extérieure.

  • Quand la température est douce (supérieure à 7 °C), la pompe à chaleur récupère la chaleur extérieure et s’en sert pour réchauffer le logement. Aucun combustible n’est utilisé, seule l’électricité permet de faire fonctionner la chaudière.
  • Quand la température est moyenne, la chaudière gaz vient en appui de la pompe à chaleur pour compenser.
  • Quand la température est basse, voire négative, c’est la puissance de la chaudière gaz qui permet d’obtenir à la fois du chauffage et de l’eau chaude sanitaire (ECS).

En résumé, voici comment fonctionne le système de pilotage électronique d’une chaudière hybride :

Température extérieurePompe à chaleurChaudière gaz à condensation
Douce✔️
Moyenne✔️En appui
Basse
(voire négative)
✔️

Alors, qui dit plusieurs appareils dit plusieurs énergies. Mais quelles sont-elles ?

Quelles sont les énergies utilisées ?

D’habitude, les chaudières utilisent une seule et même énergie pour produire de la chaleur. C’est en cela que la chaudière hybride est différente puisqu’elle en utilise une par appareil :

  • la chaudière à condensation peut aussi bien fonctionner au fioul qu’au gaz naturel ;
  • la pompe à chaleur fonctionne uniquement à l’électricité.

Bon à savoir

L’utilisation de plusieurs énergies va inévitablement induire la nécessité de souscrire à plusieurs contrats d’énergie.

Dans le cas d’une chaudière à condensation au gaz, il est possible de souscrire un abonnement « duo » qui comprend à la fois le gaz et l’électricité. Néanmoins, dans le cas d’une chaudière à fioul, vous devrez souscrire un contrat d’approvisionnement pour remplir votre cuve de fioul.

À noter que la chaudière hybride utilise aussi deux autres énergies, gratuite celles-ci : l’air et l’eau. En effet, la pompe à chaleur tire l’air chaud de l’extérieur pour réchauffer l’eau qui sera destinée à chauffer le logement. Et c’est grâce à la vapeur d’eau condensée dans l’air que la chaudière à gaz ou à fioul génère de la chaleur.

Besoin d’y voir plus clair ? Voici un petit tableau récapitulatif :

ÉnergieChaudière à condensationPompe à chaleur
Gaz✔️
Fioul✔️
Électricité✔️
Air✔️
Eau✔️

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

La consommation d’une chaudière hybride

Il est difficile d’estimer la consommation d’une chaudière hybride tant les variables sont nombreuses. Citons-en quelques-unes :

Les températures extérieures

Il y a d’abord l’aspect météorologique. Plus les températures à l’année sont élevées dans une commune, moins le système de chaudière sera sollicité. À l’inverse, dans les régions où les températures peuvent être faibles (comme en montagne par exemple), la chaudière sera indispensable et la consommation d’énergies fossiles sera donc plus importante. Il vous faut donc connaître les Degrés jours unifiés (DJU) sur votre commune. Ils « aident les professionnels du chauffage ou de la climatisation à quantifier les dépenses d’énergie nécessaires au maintien d’une température de confort dans les bâtiments collectifs. » (source : Météo France).

L’approvisionnement en énergie

Ensuite, votre position géographique va aussi avoir un autre impact sur votre facture : celle du coût de l’approvisionnement en gaz (dans le cas où votre chaudière hybride fonctionnerait au gaz). Si vous êtes situés dans une zone loin du réseau de distribution, le coût sera majoré, comme nous vous l’expliquions dans cet article sur les zones tarifaires du gaz.

L’isolation de votre logement

Enfin, il est évident que l’isolation de votre maison va avoir un effet sur votre consommation. Une chaudière hybride, aussi performante soit-elle, ne sera pas réellement efficace si l’isolation de votre logement est de mauvaise qualité. Alors, avant de vous équiper en chaudière hybride, la première étape sera de réaliser un bilan énergétique.

La meilleure façon de vous donner une idée de la consommation d’une chaudière hybride ? Consulter sa fiche énergétique. Elle vous donnera de nombreuses informations utiles sur la chaudière.

Envie d’en savoir plus à ce sujet ?

Consultez notre article sur les classes énergétiques.

Ingénieux et économe sont les mots qui pourraient qualifier la chaudière hybride. Mais dans le détail, est-ce que ce système est vraiment avantageux ? Découvrons-le.

Avantages et inconvénients de la chaudière hybride

La chaudière hybride est-elle vraiment performante ? Son coût est-il élevé ? Pour vous permettre d’y voir plus clair, nous vous avons listé les différents avantages et inconvénients de la chaudière hybride.

Les avantages de la chaudière hybride

On loue de nombreux avantages au chauffage hybride :

AvantagesDétail
Système très performantElle bénéficie à la fois des avantages d’une chaudière à condensation et d’une pompe à chaleur air/eau
Convient à toutes les saisonsEn été, elle utilise la pompe à chaleur pour utiliser le moins d’énergie possible. La chaudière à condensation vient en appui ou prend le relais quand les températures sont basses
Système très intelligentEn fonction des données rentrées dans le système de contrôle et de la température extérieure, le système de pilotage choisit le meilleur rendement possible pour vous faire réaliser des économies
Solution très économique– 10 % à 20 % par rapport à une chaudière à condensation.
– 40 % par rapport à une chaudière gaz standard.
Solution très écologiqueEn plus de disposer d’un mode écologique, elle répond aussi à la norme de réglementation thermique RT 2012 et RT 2020
Installation simpleUne connexion hydraulique suffit entre la chaudière et l’unité extérieure (pas de connexion frigorifique) et peut être réalisée par un artisan chauffagiste
Très pratique pour les logements anciensEn rénovation, elle est facile à installer s’il existe déjà un chauffage central
Très utilisée dans les constructions neuvesElle est conforme avec la norme RT 2012 et RT 2020 (en vigueur depuis le 1er janvier 2021)
Très fiableSa garantie est d’environ 10 ans
Financement facilitéElle bénéficie de plusieurs aides financières (MaPrimeRénov’, prime énergie, éco-PTZ, TVA à 5,5 %)

Les inconvénients du chauffage hybride

Comme tout système de chauffage, la chaudière hybride a aussi ses inconvénients :

InconvénientsDétail
Coût encore assez élevéEntre 6 000 € et jusqu’à 10 000 € HT avec pose
Entretien contraignantComme elle combine deux systèmes, cela demande deux fois plus d’entretien. De plus, l’artisan doit être qualifié Professionnel gaz (PG) pour la chaudière à gaz et Qualit’PAC pour la pompe à chaleur
Installation qui nécessite de la placeUne pompe à chaleur est visible et produit du bruit. Il faut idéalement choisir un endroit discret pour l’installer (sur les côtés de la maison par exemple) et envisager d’installer des haies ou des canisses pour la dissimuler.
Encore peu développée sur le marchéPrésente depuis une décennie dans le milieu du chauffage domestique, peu de marques se sont lancées dans la chaudière hybride (pour le moment)
Aucune aide au financement possible dans le neufUniquement dans la rénovation

Coût, installation et entretien d’une chaudière hybride

Combien vous coûtera une chaudière hybride ? Comment se déroule l’installation et par qui ? En quoi consiste l’entretien de votre chaudière performante ? Nous répondons à toutes vos questions.

Le coût d’une chaudière hybride

Une chaudière hybride va induire de nombreux coûts :

  • la fourniture et la pose ;
  • l’entretien annuel.
OpérationFourchette basse
(en € TTC)
Fourchette haute
(en € TTC)
Fourniture et pose6 000 €10 000 €
Entretien annuel200 €300 €

Mais d’autres coûts optionnels peuvent s’ajouter :

  • le raccordement au gaz de ville (si votre logement n’est pas relié au réseau) ;
  • la fourniture et la pose d’une cuve à fioul (dans le cas où la chaudière à condensation fonctionnerait au fioul).
OpérationFourchette basse
(en € TTC)
Fourchette haute
(en € TTC)
Raccordement au gaz de ville400 €
(TVA à 5,5 %)
455 €
(TVA à 20 %)
Fourniture et pose d’une cuve à fioul400 €2 000 €
Source : GRDF

Maintenant que vous avez une idée du montant d’un tel investissement, intéressons-nous à l’installation de la chaudière hybride.

L’installation d’une chaudière hybride

Tout d’abord, l’installation ne sera pas la même si votre logement possède un système de chauffage central. Dans le cas contraire, il vous faudra installer ce système, opération qui aura un coût. De même, profitez-en pour vérifier l’état général de votre système de chauffage central (radiateurs, conduits, planchers chauffants, etc.).

Ensuite, l’installation de ce type de chaudière est relativement simple. Selon le type, vous devrez faire un trou dans un mur pour relier les deux appareils (chaudière bi-bloc) ou fixer votre appareil sur un mur dans une pièce dédiée (chaudière monobloc murale).

Vous voulez bénéficier d’une aide financière pour l’achat de votre chaudière hybride ?

Vous devez impérativement faire appel à un chauffagiste certifié Reconnu garant de l’environnement (RGE).

Par ailleurs, deux évacuations seront nécessaires au bon fonctionnement de la chaudière à condensation :

  • une évacuation pour les fumées ;
  • une évacuation pour les eaux usées.

Raison pour laquelle l’installation de votre chaudière hybride doit impérativement être installée par un professionnel (notamment à cause du risque d’intoxication des fumées).

L’entretien d’une chaudière hybride

L’entretien d’une chaudière hybride est obligatoire. Pourquoi ? Car depuis le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009, « les chaudières alimentées par des combustibles gazeux, liquides ou solides dont la puissance nominale est supérieure ou égale à 4 kW et inférieure ou égale à 400 kW font l’objet d’un entretien annuel ».

Dans ce même texte, on trouve les différentes opérations que doit réaliser l’artisan chauffagiste. L’entretien comporte :

  • la vérification de la chaudière, le cas échéant son nettoyage et son réglage ;
  • la fourniture des conseils nécessaires portant sur le bon usage de la chaudière en place ;
  • les améliorations possibles de l’ensemble de l’installation de chauffage et l’intérêt éventuel du remplacement de celle-ci.

Au-delà de l’opération, le professionnel doit remplir « les conditions de qualification professionnelle prévues au II de l’article 16 de la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 ». Dans ce cas de figure, le chauffagiste doit avoir deux certifications :

  • Professionnel Gaz, pour intervenir sur une chaudière gaz à condensation ;
  • Qualit’PAC, pour intervenir sur une pompe à chaleur.

Très souvent, les chauffagistes, voire les fournisseurs d’énergie ou les fabricants de chauffage, proposent des contrats d’entretien. En tant que consommateur, cela vous permet d’assurer le suivi et l’entretien de votre chaudière par le même prestataire. Raison pour laquelle il est conseillé de souscrire un contrat d’entretien. Certains contrats incluent :

  • la visite d’entretien annuelle (avec le contrôle d’étanchéité) ;
  • les dépannages (main-d’œuvre et déplacement compris) et les réparations des pannes électriques et hydrauliques ;
  • le ramonage du conduit de cheminée (pour l’évacuation des fumées).

Les prestataires proposent souvent des offres à tiroir. Dans les contrats les moins chers, ils vous proposeront le strict minimum (comme l’entretien annuel et quelques dépannages). Dans les contrats les plus chers, vous aurez accès à tous les services (et conseils) relatifs à la bonne utilisation de votre système de chauffage.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Le financement d’une chaudière hybride

Pour financer votre installation de chaudière hybride, sachez que vous n’êtes pas tout seul ! L’État a mis en place plusieurs aides financières afin de faciliter l’acquisition d’un système de chauffage plus performant et plus écologique pour votre logement. MaPrimeRénov’, prime énergie, TVA réduite et éco-prêt à taux zéro, voici un tour d’horizon des différentes aides dont vous pouvez bénéficier.

MaPrimeRénov’

Première aide dont les futurs propriétaires de chaudière hybride peuvent profiter : MaPrimeRénov’. Elle remplace le Crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) et le programme « Habiter Mieux Agilité » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) depuis le 1er janvier 2020. Mais attention, cette aide est sujette à quelques conditions :

  • le logement doit être une résidence principale ;
  • le logement doit avoir été achevé depuis plus de 2 ans.

Jusqu’en juin 2021, seuls les propriétaires occupants peuvent en bénéficier. Pour les propriétaires occupant leur logement, vous devrez attendre le mois de juillet 2021 pour faire votre demande.

MaPrimeRénov’ est segmenté en 4 types de ménages. Le montant de la prime varie en fonction des ressources de ces ménages :

Ressources du ménageMontant de la prime
Très modestes4 000 €
Modestes3 000 €
Intermédiaires2 000 €
SupérieuresNon éligible

Vous voulez estimer le montant de votre aide ?

Rendez-vous sur Simul’aides, le simulateur qui vous permet d’estimer le montant des aides pour rénover votre logement.

La prime énergie

Deuxième soutien financier pour l’acquisition de votre chaudière hybride : la prime énergie, ou « Coup de pouce économies d’énergie ». Cette prime, qui est valable jusqu’au 31 décembre 2021, est proposée par les fournisseurs d’électricité et « permet de payer des dépenses pour le remplacement de son chauffage ou faire des travaux d’isolation » selon le site du gouvernement.

Qui peut bénéficier de cette prime ? Malheureusement, pas tout le monde. Seuls certains foyers y ont droit, et surtout les foyers avec des Revenus fiscaux de référence (NFR) modestes. Ces ressources sont calculées sur l’année N-2.

Exemple : Pour connaître le montant de votre prime coup de pouce en 2021, il vous faudra ressortir de vos placards votre NFR de l’année 2019.

Vous voulez savoir si vous faites partie de cette catégorie ? Voici le tableau en fonction de votre foyer et de votre région :

Composition du foyerMontant des ressources par région
Île-de-FranceAutres régions
1 personne25 068 €19 074 €
2 personnes36 792 €27 896 €
3 personnes44 188 €33 547 €
4 personnes51 597 €39 192 €
5 personnes59 026 €44 860 €
Par personne supplémentaire7 422 €+5 651 €
Ménage aux ressources modestes
Source : Service Public

Le montant de la prime change selon vos revenus :

  • le montant de la prime s’élève à 4 000 € pour les ménages aux revenus modestes ;
  • le montant de la prime est de 2 500 € pour les autres ménages.

La bonne nouvelle, c’est que cette aide financière est cumulable avec un autre dispositif mis en place par l’État : l’éco-prêt à taux zéro.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) est un prêt qui aide au financement de divers travaux de rénovation énergétique, et ce jusqu’au 31 décembre 2021. La chaudière hybride, en tant « qu’équipement de chauffage et de production d’eau chaude utilisant une source d’énergie renouvelable » rentre dans le cadre de ce prêt.

Niveau conditions, l’éco-PTZ demande les mêmes que MaPrimeRénov’ en matière de logement, à savoir que le logement doit :

  • être une résidence principale ;
  • avoir été achevé depuis plus de 2 ans.

Pour une installation de chaudière hybride, le montant maximum du prêt sera de 15 000 €. Si vous souhaitez profiter de ces travaux de rénovation énergétique pour procéder à d’autres changements dans votre logement (comme l’isolation thermique de l’ensemble de la toiture ou celles des murs donnant sur l’extérieur), sachez que le montant du prêt peut être augmenté :

  • 25 000 € pour deux travaux ;
  • 30 000 € pour trois travaux ou plus.

De combien de temps je dispose pour rembourser mon éco-prêt ?

Le délai maximal d’un remboursement d’éco-PTZ est de 15 ans.

La TVA réduite à 5,5 %

Dernier soutien financier pour votre investissement énergétique : la TVA réduite à 5,5 %. Elle vous permet de bénéficier d’une TVA avantageuse lors de toutes les opérations sur votre chaudière hybride. En d’autres termes, que cela concerne l’installation ou l’entretien de votre équipement, la TVA sur la facture de la prestation sera de 5,5 % et non de 20 %.

Pour cela, plusieurs conditions doivent être respectées :

  • le logement doit être une résidence principale ou secondaire (et non un local professionnel) ;
  • le logement doit avoir été achevé depuis plus de 2 ans ;
  • la chaudière doit avoir une ETAS supérieure ou égale à 92 %.

Qu’est-ce que l’ETAS ?

C’est l’acronyme utilisé pour l’« Efficacité énergétique saisonnière ». Elle est le résultat de nombreuses variables qui permettent, par la suite, de mesurer le rendement d’un système de chauffage. Grâce à cette information, les consommateurs peuvent estimer l’efficacité du système et savoir s’il donne droit à certaines aides financières.

Vous pouvez obtenir cette information en faisant la demande à votre artisan chauffagiste.

Résumé des différentes aides possibles

Pour bien vous y retrouver, nous vous avons dressé un tableau synthétique :

AidesBénéficiairesMontant de la primeCumulable avec…
MaPrimeRénov’Propriétaires occupants (et bailleurs dès juillet 2021)Entre 2 000 et 4 000 €– Éco-PTZ
– TVA à 5,5 %
Prime énergiePrincipalement les revenus modestesEntre 2 500 et 4 000 €– MaPrimeRénov’
– Éco-PTZ
Éco-PTZPropriétaires15 000 €– MaPrimeRénov’
– Prime coup de pouce
Taux de TVA à 5,5 %Propriétaires et locataires– MaPrimeRénov’
– Éco-PTZ

Acquérir une chaudière hybride nécessite d’y investir plusieurs milliers d’euros mais le but est louable : réduire sa facture d’énergie et transiter vers un système de chauffe plus écologique. Alors, pourquoi ne pas pousser la réflexion plus loin et continuer en trouvant des offres plus avantageuses ? Pour la fourniture de votre électricité et/ou de gaz, mieux vaut comparer pour trouver le contrat le plus adapté à vos besoins et à votre logement. De plus, c’est le moment de vous orienter vers des offres vertes (pour l’électricité) et des contrats compensés carbone (pour le gaz) afin de chauffer votre logement de façon plus écoresponsable. Pour cela, utilisez notre comparateur en ligne ou appelez-nous ! Dans les deux cas, c’est gratuit et sans engagement.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation