Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Quelle est la consommation électrique d’un étudiant ?

Avec la hausse des prix de l’énergie, ces dépenses prennent de plus en plus de place dans le budget des consommateurs. Qui dit étudiant dit bien souvent premier logement, premières factures à payer, et petit budget. Réduire sa consommation d’énergie est alors essentiel. Quelles sont les meilleures astuces pour faire des économies ? Comment s’y retrouver dans la jungle des fournisseurs ? Quelle offre d’électricité choisir quand on est étudiant ? Réponses avec Choisir.com.

Consommation électrique d'un étudiant

La consommation électrique moyenne d’un étudiant

Pour éviter les mauvaises surprises sur sa facture d’électricité, il faut d’abord estimer sa consommation électrique. Nous partirons ici du principe que la majorité des étudiants habitent dans des logements de petite surface (souvent des studios), c’est-à-dire compris entre 9 et 30 m2. Deux cas de figure sont à distinguer, en fonction du système de chauffage et d’eau chaude sanitaire de votre appartement.

Quels paramètres permettent d’estimer la consommation électrique d’un logement étudiant ?

Pour calculer la consommation moyenne électrique d’un étudiant dont le logement est chauffé à l’électricité, nous nous baserons sur l’outil d’estimation de consommation mis à disposition par Énergie-info, le site du Médiateur national de l’énergie.
Cette estimation dépend de plusieurs critères :

  • la nature du logement : appartement ou maison ;
  • la surface habitable : et plus spécifiquement celle qui est à chauffer l’hiver ;
  • le nombre de personnes occupant le logement ;
  • le temps de présence par jour dans l’appartement : dépendant notamment de votre nombre d’heures de cours, etc. ;
  • les équipements électriques : si la plupart des studios sont équipés d’un réfrigérateur, tous ne disposent par exemple pas d’un lave-linge, d’un téléviseur ou même d’un lave-vaisselle et d’un four classique. Les plaques de cuisson ne fonctionnent par ailleurs pas forcément à l’électricité ;
  • l’isolation du logement : pour savoir quelle est la qualité d’isolation de votre appartement, reportez-vous à sa classe énergétique figurant sur le Diagnostic de performance énergétique (DPE). Ce dernier figure sur l’annonce de location de votre appartement. Si celle-ci n’est plus disponible, n’hésitez pas à poser la question au propriétaire ou à l’agence immobilière.
Classe énergie figurant sur le DPE de l’appartementQualité de l’isolation du logementConsommation d’électricité (en kWh EP/m².an*)
ATrès bonne à bonne isolation (logement économe)≤ 50
B51 à 90
CIsolation moyenne91 à 150
D151 à 230
EMauvaise à très mauvaise isolation (logement énergivore)231 à 330
F331à 450
G450
DPE logement : isolation et consommation d’électricité

Un logement dont la classe énergie est de F ou G est considéré comme une passoire thermique. Ces logements sont très mal isolés. Ne vous laissez pas séduire par leur loyer peu élevé, car ces appartements vous coûteront très cher chaque mois en facture d’électricité.

Interdiction des passoires thermiques sur la marché locatif

Afin de lutter contre la précarité énergétique et la consommation excessive des passoires thermiques, le Gouvernement a prévu d’en interdire progressivement la location. Les logements classés G ne pourront donc plus être présents sur le marché locatif à compter de 2025. La date est fixée à 2028 pour les habitations avec un DPE de F. Dès le 1er janvier 2023, les logements consommant plus de 450 kWh d’énergie finale par m² et par an ne pourront plus être mis en location.

Quelle est la consommation électrique d’un studio chauffé à l’électricité ?

Intéressons-nous maintenant à la consommation électrique moyenne d’un studio occupé par un étudiant, et dont les caractéristiques sont les suivantes :

  • le chauffage est électrique ; ;
  • l’eau et la cuisson reposent également sur l’électricité ;
  • la qualité de l’isolation est moyenne ;
  • il est équipé d’un réfrigérateur, mais ne possède ni de téléviseur, ni de lave-linge.

D’après Énergie Info, sa consommation sera la suivante :

Taille du logement (en m2)Consommation annuelle électrique estimée (en kWh / an)
10 m²Environ 5 050 kWh / an
15 m2
20 m2Environ 6 500 kWh / an
25 m2
30 m2
Superficie du logement et consommation annuelle d’électricité moyenne
Source : Énergie Info

Vous pouvez vous-même effectuer cette estimation avec les données correspondant à votre appartement étudiant, grâce à l’outil disponible sur le site du Médiateur national de l’énergie.

Comme vous pouvez le constater, la surface du logement n’impacte que très peu sa consommation électrique moyenne dans le cas d’un logement compris entre 20 et 30 m².

Quelle est la consommation électrique d’un studio non chauffé à l’électricité ?

Il peut être intéressant de comparer l’exemple précédent avec un studio étudiant qui utiliserait du gaz pour le chauffage et l’eau chaude. Le logement est aussi occupé par une seule personne, et tous les autres paramètres restent les mêmes. La cuisson nécessite donc de l’électricité, il y a un frigo, pas de télévision ou de lave-linge.

Vous pouvez constater que la consommation électrique estimée est moins élevée dans ce cas :

Taille du logement (en m2)Consommation annuelle électrique moyenne (en kWh)
10 m2Environ 2 320 kWh / an
15 m2
20 m2
25 m2
30 m2
Superficie du logement et consommation annuelle d’électricité moyenne
Source : Énergie Info

Attention aux radiateurs d’appoint

L’utilisation d’un radiateur d’appoint électrique fera augmenter votre consommation moyenne, et donc votre facture. Bien que ce type de chauffage puisse s’avérer utile dans certains cas, il est très énergivore. Il peut être intéressant pour atteindre rapidement la température souhaitée dans une salle de bain avant de l’utiliser, par exemple. En revanche, ne l’utilisez jamais comme votre système de chauffage principal.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

Quelle offre de fourniture d’électricité choisir quand on est étudiant ?

Une quarantaine de fournisseurs coexistent actuellement sur le marché de l’électricité en France. Quelles sont les offres de fourniture les plus adaptées à la consommation électrique d’un étudiant ?

Comprendre le montant de sa facture d’électricité pour mieux l’optimiser

Une facture d’électricité se décompose en trois parts :

  • l’acheminement : c’est-à-dire le transport de l’électricité jusqu’à votre logement ;
  • les différentes taxes : comme le Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE), la Contribution tarifaire d’acheminement (CTA) et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Elles permettent de rémunérer un certain nombre d’acteurs, comme le gestionnaire de réseau Enedis ou le Réseau de transport d’électricité (RTE) ;
  • l’abonnement auprès d’un fournisseur et le prix de la fourniture en électricité.

Chaque part est à l’origine d’environ un tiers de votre facture. Il vous est impossible d’influer sur le coût de l’acheminement et sur celui des taxes. Par contre, vous pouvez réduire au maximum le prix de l’abonnement et celui de la consommation. C’est ce que nous allons voir ci-dessous.

Choisir une puissance de compteur électrique adaptée à sa consommation

Au moment de souscrire une offre d’électricité auprès d’un fournisseur, vous devrez choisir la puissance de votre compteur. Cette dernière, représente la quantité maximale d’énergie pouvant être consommée par l’ensemble des appareils électriques s’ils étaient tous en marche à un moment donné.

Avec une puissance trop faible, vous risqueriez de subir des coupures d’électricité régulières, signifiant que le compteur est trop sollicité. Au contraire, une puissance trop élevée occasionnerait une hausse inutile de votre facture. En effet, plus la puissance de compteur est importante, plus l’abonnement est cher.

Pour les particuliers, le choix se fait entre 3 kVA (kilovoltampères), 6 kVA, 9 kVA, 12 kVA, 15 kVA, 18 kVA, 24 kVA, 30 kVA et 36 kVA.

Faire des économies sur ses factures nécessite donc de sélectionner la puissance qui convient à son profil de consommation :

Usages de l’électricitéPuissance de compteur recommandée (en kVA)
Non chauffé à l’électricitéÉquipé de peu d’appareils électriques énergivores.
3 kVA
Équipé d’appareils électriques énergivores (lave-linge, four, radiateurs d’appoint électriques, etc.).6 kVA
Chauffé à l’électricitéÉquipé de peu d’appareils électriques énergivores.
Équipé d’appareils électriques énergivores.
Puissance de compteur pour un logement de moins de 30 m²

Choisir une offre d’électricité pratiquant des tarifs adaptés aux faibles consommations des étudiants

Il n’existe pas d’offre de fourniture d’électricité spécifiquement dédiée aux étudiants. Leur profil de consommation (petite puissance de compteur) rend néanmoins plus intéressantes les offres caractérisées par un faible coût d’abonnement.

De nombreux fournisseurs commercialisent des offres ayant chacune leurs particularités. N’hésitez pas à appeler les conseillers Choisir.com, qui pourront vous épauler dans le choix du contrat d’électricité le plus adapté à vos besoins.

Comment changer de fournisseur d’énergie ?

Changer de fournisseur d’électricité est simple, rapide, et n’entraîne pas de frais supplémentaire. Quant aux démarches administratives, elles sont effectuées par le fournisseur auprès duquel vous souhaitez souscrire une nouvelle offre. Vous n’avez donc pas à résilier vous-même votre ancien contrat.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

L’option Heures pleines / Heures creuses est-elle avantageuse pour les étudiants ?

Certaines offres de fourniture comportent des heures creuses et des heures pleines. Très concrètement, cela signifie que le prix du kilowattheure d’électricité varie en fonction du moment de la journée. Pour en profiter, il suffit de souscrire l’option tarifaire Heures pleines / Heures creuses (HP/HC), disponible avec tous les contrats d’électricité destinés aux particuliers, quel que soit le fournisseur.

Le coût de l’abonnement est généralement plus élevé avec ces offres. En outre, le prix du kWh est plus cher pendant les heures pleines qu’en tarif Base. Par conséquent, les contrats HP/HC sont surtout intéressants pour les consommateurs équipés d’appareils gourmands en électricité, pouvant être paramétrés pour fonctionner principalement pendant les heures creuses. On peut notamment penser aux machines à laver, sèche-linge, ou même aux chaudières électriques à accumulation équipées d’une réserve importante d’eau chaude.

En tant qu’étudiant habitant un studio ou un petit appartement, il est rare de posséder ce genre d’équipements. Il n’est donc pas forcément recommandé de retenir l’option HP/HC. Dans tous les cas, la souscription de ce type d’offre est impossible si vous optez pour une puissance de compteur de 3 kVA.

Facturation mensuelle fixe ou basée sur la consommation réelle ?

Vous pouvez choisir entre un forfait mensuel fixe et une facturation mensuelle basée sur votre consommation effective d’électricité. Pour cette dernière, les factures sont plus élevées en hiver qu’en été, surtout si votre appartement est chauffé à l’électricité. Dans le cas d’un forfait mensuel fixe, un échéancier de paiement est défini en fonction d’une estimation de vos dépenses en énergie. Une facture de régularisation, dont le montant est établi par rapport à une relève de compteur, vous est ensuite adressée une fois par an. Si votre logement étudiant est déjà équipé de Linky, vos données de consommation sont transmises automatiquement et quotidiennement au fournisseur. Chaque mode de facturation a ses avantages et inconvénients. Toutefois, il faut savoir que la facture de régularisation peut réserver de mauvaises surprises. Avec une facturation au réel, vous pouvez suivre vos dépenses plus facilement et agir pour les réduire.

Quel budget prévoir pour l’électricité quand on est étudiant ?

La question du budget est souvent cruciale lorsqu’on est étudiant. Vous trouverez ci-dessous un comparatif du coût annuel de différentes offres de fourniture d’électricité, pour un studio de 30 m²occupé par une personne (avec une puissance de compteur de 3 kVA, et en option Base) :

Coût annuel des offres d’électricité sur la base d’une consommation de 2 320 kWh / an

Fournisseur d’électricitéNom de l’offreCoût mensuel de l’abonnement (en € TTC)Coût du kWh en tarif de base (en € TTC)Coût annuel global de l’offre
(en € TTC)
Spécificités de l’offre
EngieOffre Élec Référence 1 an8,14 € / mois0,56297
€ / kWh
1 403,77 € / an-Un prix bloqué sur toute la durée du contrat (1 an) pour l’abonnement et le prix du kWh HT ;
-de l’électricité verte.
TotalEnergiesOffre Verte Fixe8,67 € / mois0,4770 € / kWh1 210,68 € / an-Un prix HT du kWh et de l’abonnement bloqué pendant 1 an ;
-une électricité 100 % verte et française ;
-un rendez-vous énergie annuel pour faire le point sur vos consommations avec un expert.
Happ-e by EngieOffre de marché Électricité happ-e0,2334 € / kWh645,57 € / an-Une offre 100 % en ligne ;
-un prix du kWh HT révisé une fois par an ;
-un prix de l’abonnement HT identique au tarif réglementé ;
-l’option VERTELEC+ pour 2,99 € par mois, pour opter pour une électricité 100 % éolienne et française.
SoweeOffre Élec’ Optim0,2894 € / kWh775,45 € / an-Un prix bloqué de l’électricité HT sur 1 an ;
-vos émissions de CO2 compensées grâce à l’achat de crédits carbone contribuant au financement de projets en faveur de la transition écologique ;
-un service client basé en France.
EniOffre Indexée Éco Électricité9,73 € / an0,7656 € / kWh1 892,93 € / an-Une électricité 100 % verte ;
-une option reforestation à 1 € TTC / mois.
Tarifs mis à jour en octobre 2022

Au vu de ce comparatif, l’offre de fourniture d’électricité la plus avantageuse pour un étudiant ayant choisi une puissance électrique de 3 kVA est actuellement l’offre de marché Électricité happ-e by Engie.

Pour un studio de 30 m² occupé par une personne (avec une puissance de compteur de 6 kVA, et en option Base) :

Coût annuel des offres d’électricité sur la base d’une consommation de 5 050 kWh / an

Fournisseur d’électricitéNom de l’offreCoût mensuel de l’abonnement (en € TTC)Coût du kWh en tarif de base (en € TTC)Coût annuel global de l’offre
(en € TTC)
EngieOffre Élec Référence 1 an10,34 € /mois0,56297
€ / kWh
2 967,08 € / an
TotalEnergiesOffre Verte Fixe11,42 € /mois0,4812 € / kWh2 567,10 € / an
Happ-e by EngieOffre de marché Électricité happ-e0,2334 € / kWh1 315,71 € / an
SoweeOffre Élec’ Optim0,2894 € / kWh1 598,51 € / an
EniOffre Indexée Éco Électricité12,48 € /mois0,7656 € / kWh4 016,00 € / an
Tarifs mis à jour en octobre 2022

Pour ce profil, les offres d’électricité les plus avantageuses financièrement sont aujourd’hui celles de Happ-e by Engie et de Sowee.

Attention, ces tarifs sont amenés à évoluer. Avant de souscrire, n’oubliez pas de vérifier les prix pratiqués par les fournisseurs et les conditions des offres. Ces dernières peuvent aussi changer. Il est donc possible que les contrats mentionnés dans le tableau ci-dessus (en octobre 2022) ne soient plus disponibles ou aient été remplacés au moment de votre souscription. N’hésitez pas à consulter notre comparateur d’électricité en ligne pour retrouver toutes les offres actuellement commercialisées. Nos conseillers sont également joignables gratuitement par téléphone pour vous accompagner.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Penser aux frais d’ouverture du compteur électrique

Vous emménagez dans un nouveau logement ? Après avoir choisi un fournisseur et l’offre adaptée à vos besoins, n’oubliez pas de prévoir les frais d’ouverture du compteur. Sans cette étape, il vous sera impossible d’avoir de l’électricité dans votre appartement étudiant.

Ouvrir un compteur électrique (ou le mettre en service) correspond simplement à la souscription d’un contrat. Il est possible de le faire en ligne ou directement par téléphone. Pensez à effectuer cette démarche au moins 15 jours avant votre emménagement si vous souhaitez avoir de l’électricité à votre arrivée. Pour faciliter votre échange avec le fournisseur, assurez-vous d’être en possession :

  • de l’adresse de votre futur appartement ;
  • d’un RIB ;
  • du nom de l’ancien locataire (facultatif) ;
  • du relevé du compteur électrique de l’appartement.

La mise en service de l’électricité n’est pas gratuite et nécessite l’intervention du gestionnaire de réseau (Enedis ou votre ELD). Elle peut s’effectuer à distance avec Linky. Néanmoins, avec un compteur traditionnel, le déplacement d’un technicien est indispensable. Les frais qu’entraîne cette prestation sont à régler sur la première facture d’électricité.

Le prix d’une mise en service reste le même quel que soit le fournisseur. Il varie, en revanche, en fonction du type de compteur dont est équipé votre studio, et du délai sous lequel vous souhaitez que l’électricité soit mise en service :

Type de compteurDélai d’intervention souhaitéLogement ancien ou neuf ?Prix de la prestation facturée par Enedis
(en € TTC)
LinkySous 24 heures (standard)Logement ancien13,94 €
Logement neuf51,47 €
Le jour même (express)Logement ancien52,90 €
Logement neuf90,43 €
Compteur traditionnel10 jours ouvrés (standard pour le neuf)Logement ancienNon disponible
Logement neuf51,47 €
5 jours ouvrés (standard dans l’ancien)Logement ancien13,94 €
Logement neuf90,43 €
2 jours ouvrés (express)Logement ancien52,90 €
Logement neufNon disponible
Le jour même (express)Logement ancien148,72 €
Logement neufNon disponible
Tarifs de la mise en service de l’électricité (2022)
Source : Catalogue des prestations Enedis & Les particuliers

Électricité comprise dans le loyer : comment éviter un litige ?

Généralement, l’électricité n’est pas comprise dans le prix du loyer et le locataire doit souscrire un contrat à son nom. Cependant, si vous ne vous trouvez pas dans ce cas, pensez à procéder à des relèves de compteur afin de vérifier que le montant demandé corresponde bien à vos consommations.

Comment réduire sa facture d’électricité quand on est étudiant ?

Les étudiants ont, dans la majorité des cas, des petits budgets. Il est donc essentiel de réduire au maximum le montant de sa facture d’électricité pour faire des économies.

Limiter sa consommation électrique grâce à des habitudes de vie éco-responsables

Qui dit étudiant dit bien souvent premier logement et premières années de vie en autonomie. Cela peut donc être le bon moment de mettre en place des habitudes de vie éco-responsables.

Quelles sont les principales sources de consommation d’électricité pour un étudiant ?

Tout d’abord, analyser la répartition des usages de l’électricité par les ménages français peut permettre de mieux maîtriser son budget :

Répartition des usages de l'électricité par les ménages (en moyenne en France)
Source : Guide pratique Réduire sa facture d’électricité, de l’ADEME, d’après les chiffres du Réseau de Transport d’Electricité (RTE)

Le chauffage est responsable de plus d’un quart de la consommation électrique moyenne des Français. Le poste suivant correspond au froid et au lavage, et donc aux équipements comme le réfrigérateur ou le lave-linge. Quelques astuces peuvent être adoptées pour ne pas se retrouver avec des factures d’électricité trop élevées.

Réduire sa consommation d’électricité liée au chauffage

Dans le cas d’un étudiant, le froid et le lavage étant souvent réduits (voire nuls si le studio n’est pas équipé d’une machine à laver), la part du chauffage dans la consommation électrique du logement peut être encore plus élevée.

Pour limiter votre consommation d’électricité liée à ce poste de consommation, évitez de surchauffer votre appartement. Selon l’ADEME (l’Agence de la transition énergétique), baisser la température de seulement 1 °C peut permettre de réduire sa consommation de 7 %. Cette faible différence ne se fait pas sentir, et a un impact significatif sur les factures d’électricité.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

Réduire sa consommation électrique liée aux besoins en froid et au lavage

Les besoins en froid et en lavage occupent la deuxième place du podium de la consommation d’électricité moyenne des Français.

Dans le cas d’un étudiant, cela implique essentiellement d’optimiser la consommation électrique de son réfrigérateur, et de son lave-linge le cas échéant.

Pour ce qui est du réfrigérateur, pensez à :

  • ne pas le placer à côté d’une source de chaleur : comme un four ou un radiateur, si la taille de votre appartement étudiant le permet ;
  • laisser 10 centimètres entre le mur et le frigo : pour que l’air puisse circuler autour. Ne le recouvrez pas non plus, en y posant votre micro-ondes ou une petite étagère, par exemple ;
  • ne pas le régler sur une température trop froide : l’ADEME recommande de la maintenir à 4 ou 5 °C ;
  • ne pas le laisser ouvert trop longtemps ;
  • nettoyer régulièrement la grille arrière de l’appareil : cela peut vous permettre de réaliser jusqu’à 30 % d’économie d’énergie ;
  • vérifier régulièrement l’état de ses joints : afin de s’assurer que le frigo est bien hermétique. Si ce n’est pas le cas, il est important de les remplacer ;
  • dégivrer régulièrement le freezer ou le congélateur.

Si votre studio étudiant est équipé d’un lave-linge, vous réduirez votre facture d’électricité en :

  • privilégiant les lavages à basses températures (lavage à froid, à 30 ou 40 °C) : d’après L’ADEME « un lavage à 30 °C consomme 3 fois moins d’énergie qu’un lavage à 90 °C et un lavage à froid consomme 2 fois moins qu’un lavage à 40 °C » ;
  • utilisant les programmes Eco (si votre machine en propose) ;
  • nettoyant régulièrement le filtre de l’appareil ;
  • remplissant suffisamment le tambour : tout en respectant le poids recommandé par le fabricant.

Réduire ses factures d’électricité et son impact sur l’environnement

Mettre en place des habitudes éco-responsables, c’est aussi protéger notre planète du réchauffement climatique. Si la part des énergies renouvelables augmente chaque année dans le mix énergétique français, le nucléaire et les énergies fossiles restent encore majoritaires. Votre consommation d’électricité a donc un fort impact environnemental. Les énergies fossiles sont de fortes émettrices de gaz à effet de serre (GES), contribuant activement au dérèglement climatique. La gestion des déchets nucléaires présente, quant à elle, une réelle problématique bien que cette source d’énergie n’émette que très peu de CO2.

Opter pour un équipement électroménager peu gourmand en électricité

Tous les appareils électroménagers n’affichent pas les mêmes performances énergétiques. Ces dernières se reflètent sur leur étiquette énergie, sur laquelle figure une classe notée de A à G.

Plus la note est proche de A, et plus l’efficacité énergétique des appareils est grande. Très concrètement, cela signifie qu’ils consommeront moins d’énergie et pèseront moins sur votre facture d’électricité. Ces appareils sont certes plus chers à l’achat, mais ils représentent un très bon investissement si vous les gardez plusieurs années.

Une nouvelle étiquette énergie depuis 2021

L’étiquette énergie a été modifiée en mars 2021. Vous pouviez auparavant retrouver des mentions « + », « ++ » ou « +++ » près de la classe A. Ces mentions ont été supprimées, et les classes énergies qui allaient jusqu’à D (pour les appareils les plus énergivores) vont désormais jusqu’à la classe G. Les exigences pour obtenir une classe A sont aujourd’hui très élevées. L’objectif de cette nouvelle étiquette est notamment d’encourager la conception d’appareils plus efficaces afin d’éviter la surconsommation. Attention, il est encore possible de trouver dans le commerce des équipements qui affichent l’ancienne étiquette énergie. Pensez à mettre en relation les informations qu’elle présente avec les exigences actuelles. Un appareil se trouvant auparavant en A + est aujourd’hui classé C.

Quelles sont les aides disponibles pour payer ses factures d’électricité ?

Il n’existe pas d’aide au paiement des factures d’électricité spécifiquement dédiée aux étudiants. Si vous êtes en difficulté financière, vous pouvez néanmoins bénéficier de certaines aides pour payer ces factures :

  • en contactant votre fournisseur d’électricité : il pourra notamment vous proposer d’échelonner vos paiements ;
  • en utilisant votre chèque énergie : si vous n’êtes pas rattaché au foyer fiscal de vos parents, vous en êtes peut-être bénéficiaire. Pensez à vérifier votre éligibilité. Son montant varie entre 48 et 277 euros, et peut être utilisé pour régler les factures d’électricité et/ou de gaz. Aucune demande n’est à effectuer. Si vous êtes éligible, vous recevrez directement votre chèque entre fin mars et fin mai ;
  • en faisant une demande FSL (Fonds de Solidarité Logement) : auprès de votre département. Pour ce faire, rapprochez-vous d’un Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), afin d’être accompagné ;
  • en demandant le Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) : en se rapprochant d’un travailleur social (auprès de la Mission locale dont vous dépendez, de votre CCAS ou de votre foyer de jeunes travailleurs). Cette aide est accordée aux jeunes les plus démunis, y compris les étudiants ;
  • en se rapprochant de certaines associations caritatives : comme la Fondation Abbé Pierre ou le Secours Catholique, qui peuvent aussi attribuer aux étudiants des aides au paiement des factures d’électricité.

Si vous n’êtes pas certain de pouvoir vous acquitter des sommes demandées par votre fournisseur sur le long terme, sachez que certains d’entre eux proposent une assurance au paiement des factures. Toutefois, pour une faible consommation électrique comme celle d’un étudiant, impliquant des factures de petits montants, cette option n’est pas recommandée.

Quelle conséquence en cas d’impayé de facture d’électricité ?

En cas d’impayé de vos factures, vous vous exposez à une suspension de votre fourniture d’énergie ou à une réduction de puissance. Cependant, votre fournisseur ne peut pas vous priver d’électricité pendant la trêve hivernale qui s’étend chaque année du 1er novembre au 31 mars. Il est néanmoins en droit de procéder à une réduction de puissance pendant cette période. Notez également que certains fournisseurs, comme EDF et Plüm, ne coupent plus l’électricité en cas d’impayé, même en dehors de la trêve hivernale. Une puissance minimale de 1 kVA est alors maintenue afin de conserver les usages essentiels de l’électricité dans le logement.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !