Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

Tout ce qu’il faut savoir pour nettoyer des panneaux solaires

Les panneaux solaires sont soumis à toutes les intempéries et peuvent subir une baisse de rendement lorsqu’ils deviennent trop sales, cela est vrai pour tous les types d’installations solaires. La seule solution pour y remédier : le nettoyage des panneaux. Cette étape peut être faite par le propriétaire des panneaux ou par un professionnel.

nettoyer des panneaux solaires

Faut-il nettoyer ses panneaux solaires ?

Bien qu’il n’existe aucune obligation en la matière, un entretien régulier des panneaux solaires est fortement recommandé pour tous les particuliers qui ont un système de ce type chez eux. Cela est valable pour les panneaux photovoltaïques principalement, mais les panneaux thermiques ont aussi des besoins spécifiques pour rester en parfait état aussi longtemps que possible.

Il est possible de faire faire le nettoyage des panneaux solaires par une entreprise ou de s’en charger soi-même en prenant quelques précautions. En effet, c’est une démarche relativement simple qui ne nécessite pas forcément de produits ni d’outils de nettoyage des panneaux solaires spécifiques.

Pourquoi nettoyer les panneaux solaires ?

Au fil de l’année, les panneaux solaires de tous types se salissent : des poussières, particules fines et déchets organiques s’accumulent en surface et diminuent la production d’électricité ou de chaleur de l’installation solaire. La plupart des panneaux solaires sont installés avec une inclinaison suffisante pour que la pluie et le vent les gardent relativement propres. Toutefois, ces modules photovoltaïques ou thermiques ont besoin d’un peu d’aide, en particulier s’ils sont :

  • posés dans une zone côtière où le sel, le sable et les nombreux oiseaux laisseront des traces sur les panneaux ;
  • situés dans une grande agglomération. La pollution aux particules fines y est inévitable, et celles-ci se déposent sur les cellules photovoltaïques et panneaux thermiques ;
  • sur un territoire très industrialisé, car là aussi, les particules fines peuvent se trouver dans l’air en grande quantité ;
  • à proximité d’une zone agricole à forte activité. L’épandage, la projection de produits phytosanitaires ou encore les moussons chargent l’air de poussières qui se déposent inévitablement sur les capteurs ;
  • dans une région où il neige régulièrement, car en fondant, celle-ci laisse un dépôt en surface ;
  • installés avec une inclinaison inférieure à 15°, car les impuretés s’élimineront moins facilement lorsqu’il pleut.

Il est donc important d’entretenir régulièrement les panneaux solaires pour un rendement optimal. Cependant, il faut souligner que la diminution de production liée aux salissures reste faible et n’atteint pas les 10 % dans des conditions normales d’utilisation ; la baisse de rendement de panneaux solaires sales se trouve en général entre 2 à 7 % d’après la DGS e.V., la section allemande de la Société internationale de l’énergie solaire (ISES). Certains professionnels du solaire n’hésitent pas à affirmer que la perte due aux souillures atteint les 30 %, il convient alors d’être vigilant : cette personne souhaite sûrement vous vendre une prestation dont vous n’avez pas forcément besoin.

Quand nettoyer les panneaux solaires ?

La fréquence idéale de nettoyage des panneaux solaires est, dans la majorité des cas, d’une fois par an. Pour les consommateurs qui se trouvent dans l’un des cas cités précédemment (bord de mer, grande ville, zone agricole ou très froide ou installation peu inclinée), il peut être nécessaire de monter jusqu’à deux fois par an.

Cette fréquence est une indication générale, valable pour la majorité des logements, mais la décision de laver les capteurs solaires se prend au cas par cas. Voici comment savoir s’il est temps de nettoyer les panneaux solaires :

  1. un simple contrôle visuel de l’installation permet de voir si une couche de poussière opacifie la couche de verre qui se trouve sur le dessus du panneau, si des feuilles mortes ont réussi à s’y déposer ou si des oiseaux y ont fait leurs besoins. Si c’est le cas, un nettoyage est de rigueur ;
  2. toutes les installations ne sont pas accessibles, il peut parfois être difficile d’aller constater par soi-même l’état des panneaux solaires. Les personnes ayant investi dans un outil de suivi de la production en temps réel peuvent l’utiliser pour savoir quand laver les panneaux solaires. Il suffit de contrôler régulièrement les niveaux de production : si une baisse est constatée alors que l’ensoleillement est le même, des saletés peuvent être à l’origine du problème ;
  3. enfin, pour les consommateurs qui ne peuvent pas inspecter leur centrale solaire et qui n’ont pas d’équipement de suivi de la production, il est judicieux de surveiller régulièrement la quantité d’électricité consommée depuis le réseau. Grâce au compteur connecté Linky, il est possible de connaître le nombre de kilowattheure (kWh) d’électricité consommée par jour, semaine, mois ou année et de comparer plusieurs périodes. Une augmentation de consommation qui ne s’explique ni par un temps particulièrement mauvais, ni par une augmentation générale de la consommation (nombre d’occupants en hausse, présence dans le logement en journée en semaine, etc.) peut indiquer qu’il est temps de dépoussiérer les panneaux.

Ces trois éléments permettent de se faire une idée du meilleur moment pour procéder à un nettoyage des capteurs. En effet, s’il y a une baisse notable de production qui n’est pas due à une diminution de l’ensoleillement, il est conseillé de nettoyer les panneaux solaires.

De manière générale, les meilleurs moments pour laver les panneaux solaires sont :

  • le milieu du printemps, pour éliminer les pollens et traces laissées par tous les animaux pour lesquels le retour du beau temps est un épisode de forte activité. Cela permet de s’assurer que la centrale solaire sera propre et prête pour l’été qui correspond à la période de production maximale ;
  • le milieu de l’automne, pour retirer les nombreux déchets organiques créés à ce moment-là. De plus, cela permet de s’assurer que la production hivernale, généralement la plus faible de l’année, sera aussi importante que possible ;
  • après un épisode particulièrement salissant propre à la zone où se trouve l’habitation (tempête, moissons, sirocco, épisode important de pollution atmosphérique, etc.).

Au cours de la journée, les panneaux solaires sont bien évidemment exposés aux rayons du soleil. Un effet secondaire de la production d’énergie solaire est que les modules photovoltaïques et thermiques montent rapidement en température. Au plus chaud de la journée, ils peuvent atteindre facilement 60 à 80 °C. Il est donc conseillé de nettoyer les panneaux solaires le matin, quand ils sont encore frais. Ainsi, la personne lavant les panneaux ne risquera pas de se brûler et ces derniers ne subiront pas de choc thermique dû à une différence de température trop élevée entre la surface du module et l’eau utilisée.

Baisse de production avec des panneaux solaires propres

Le contrôle de la production d’électricité, en temps réel ou via les factures, sert aussi à détecter un dysfonctionnement. En effet, si le problème n’est pas réglé par un nettoyage minutieux des panneaux, il est conseillé de faire contrôler toute l’installation par un professionnel.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Comment nettoyer les panneaux solaires photovoltaïques et thermiques ?

Bien que leur fonctionnement soit très différent, le panneau photovoltaïque et le panneau thermique se lavent de la même manière. De plus, cette méthode est également adaptée aux panneaux hybrides à eau et aux panneaux aérovoltaïques. Quel que soit le type d’installation solaire, il est possible de la nettoyer soi-même, en prenant quelques précautions, ou de la faire laver par un professionnel. Cette deuxième option est la plus sûre, mais aussi la plus chère.

Nettoyage d’un panneau solaire soi-même

Le frein principal au lavage « maison » des panneaux solaires est la hauteur de la centrale. En effet, les capteurs sont généralement installés en toiture, le plus souvent sur un toit en pente ; ils sont donc difficiles d’accès.

Les panneaux au sol ne présentent aucune difficulté au moment du nettoyage, il suffit de suivre les instructions ci-dessous.

Pour les centrales solaires posées sur un toit plat, les risques sont limités : il faut simplement veiller à ne pas trop s’approcher du bord et à ne pas faire de mouvement irréfléchi, comme reculer sans regarder derrière soi. Il est quand même conseillé de s’assurer, c’est-à-dire s’attacher à un point fixe avec du matériel d’escalade.

Les toitures en pente sont plus délicates, car le risque de chute augmente très vite avec la pente. Lorsqu’elle est limitée à 15-20°, il est encore possible de se déplacer sur le toit sans trop d’encombres, en faisant bien attention de ne pas glisser et en étant assuré avec une corde d’escalade et un baudrier. Il faut également veiller à ne surtout pas marcher sur les panneaux solaires, ni s’appuyer de tout son poids sur leur surface. Si la pente du toit est plus importante, l’idéal est de fixer solidement une échelle, de s’y assurer et de nettoyer les panneaux à l’aide d’une perche suffisamment longue.

Dans tous les cas, il convient d’être toujours au moins deux pour réaliser cette opération : en cas de problème, la deuxième personne sera en capacité d’apporter son aide immédiate et, si nécessaire, d’appeler les secours. Il est essentiel de rappeler que tous les travaux en hauteur nécessitent de s’assurer ; le port du casque est également conseillé. En effet, la chute est vite arrivée, et les conséquences peuvent être très graves. Nous conseillons donc aux particuliers souhaitant laver leurs panneaux solaires eux-mêmes d’acheter, d’emprunter ou de louer :

  • une échelle suffisamment longue pour la toiture en question, de bonne qualité et pouvant facilement être fixée au toit ;
  • le matériel d’escalade nécessaire pour assurer toutes les personnes qui travailleront en hauteur, y compris un casque de qualité. Les personnes restant au sol doivent aussi porter un casque, car la chute d’objets présente un vrai risque.

En ce qui concerne le matériel nécessaire, le nettoyage en lui-même ne requiert pas forcément d’investissement spécifique. Voici avec quoi nettoyer un panneau solaire :

  • une éponge douce (sans partie « grattoir ») ou le côté mousse d’une éponge de cuisine classique ;
  • un chiffon doux, le même que celui utilisé pour faire les vitres ;
  • pour les installations sur un toit très incliné, il peut être judicieux d’investir dans une perche télescopique de nettoyage des panneaux solaires qui permet de réaliser cette opération en restant les deux pieds au sol ;
  • de la même manière, il existe des brosses pour le nettoyage des panneaux solaires composées de fibres douces et montées sur de grandes perches pour atteindre les installations en hauteur ;
  • enfin, il est possible de se procurer un kit de nettoyage panneaux solaires qui contient une perche télescopique, un embout spécial pour laver les modules sans les abîmer, un système de fixation d’un tuyau d’arrosage, un filtre pour adoucir l’eau et une vanne pour contrôler le débit d’eau. C’est le produit le plus complet qui existe sur ce marché.

En ce qui concerne les produits de nettoyage des panneaux solaires, il n’est pas nécessaire d’investir. De l’eau tiède convient parfaitement au nettoyage de l’installation. Celle-ci doit être aussi douce que possible (pauvre en calcaire), et les consommateurs qui ont une eau plutôt dure (riche en calcaire) sont encouragés à utiliser de l’eau déminéralisée ; tous les minéraux ont été éliminés, elle ne laissera donc aucun dépôt sur le verre qui recouvre les capteurs. Il faut que l’eau utilisée soit tiède pour éviter le choc thermique entre celle-ci et les panneaux : il peut se produire avec de l’eau glacée ou bouillante et abîmer sérieusement l’installation. De plus, l’eau tiède sera plus agréable pour la personne qui se charge du lavage.

Dans le cas où les panneaux seraient très sales, il est envisageable d’ajouter un peu de savon doux à l’eau de lavage. Il faut alors veiller à rincer abondamment à l’eau claire, pour éviter que le savon salisse à son tour les panneaux. Attention également à ne surtout pas utiliser de savon surgras : très bon pour la peau, il contient toutefois des huiles qui se déposeront sur le panneau et accéléreront le rythme de salissure après le lavage.

Une fois tout le matériel de nettoyage des panneaux solaires prêt, il n’y a plus qu’à commencer à laver. Cependant, avant de se lancer, quelques précautions sont à prendre, et en nettoyant des capteurs solaires, il faut veiller à ne jamais :

  • marcher sur les panneaux solaires, ou même s’appuyer de tout son poids sur les modules. Lorsqu’il est inévitable de prendre appui sur l’installation, ce sont les supports en métal des panneaux qui doivent être utilisés, et non la surface en verre ;
  • réaliser le nettoyage d’un panneau solaire avec un Karcher ou appareil équivalant à haute pression. Ces équipements projettent de l’eau à une pression beaucoup trop forte pour les modules photovoltaïques et thermiques qui seraient endommagés de manière irréversible ;
  • « gratter » la surface du panneau avec une brosse dure ou le côté vert d’une éponge, car cela pourrait rayer le verre qui se trouve en surface. Cela est particulièrement vrai pour les panneaux photovoltaïques. En effet, des rayures, même microscopiques, modifient la trajectoire des rayons du soleil dans le verre ; cela signifie que des panneaux rayés ne peuvent jamais fonctionner à plein régime, car tous les rayons n’atteignent pas les cellules parallèlement les uns aux autres ;
  • utiliser de produit abrasif, décapant ou pire, corrosif ! Comme mentionné plus haut, de l’eau douce suffit largement, avec un peu de savon si le panneau est particulièrement sale.

Astuce de nettoyage des panneaux solaires

Pour les personnes qui ne souhaitent pas investir dans du matériel spécifique, il est tout à fait possible d’utiliser une perche de nettoyage de piscine pour laver l’installation solaire. Celles-ci sont généralement très longues, télescopiques et résistantes car habituellement utilisées dans l’eau. Il faut alors faire très attention de bien changer l’embout avant de s’en servir, car elles sont souvent équipées d’une brosse dure, idéale pour le fonds d’une piscine, mais trop agressive pour des panneaux solaires.

Faire appel à une société de nettoyage de panneaux solaires

Comme mentionné plus haut, il est tout à fait possible de confier le lavage des capteurs photovoltaïques ou thermiques à des professionnels. Ce sont généralement les installateurs qui proposent également cette prestation. Il n’y a pas d’obligation de passer par l’entreprise qui a réalisé l’installation, mais c’est un bon point de départ pour comparer les devis.

L’avantage de faire réaliser cette opération par des professionnels est la tranquillité d’esprit : les panneaux seront propres, ils ne seront pas endommagés accidentellement et le particulier n’a rien à organiser. De plus, il est possible de souscrire un contrat d’entretien avec une entreprise de nettoyage des panneaux solaires à une fréquence déterminée pour être sûr de ne jamais oublier de faire laver les panneaux solaires.

Tarif de nettoyage des panneaux solaires

La manière la plus économique de laver les panneaux solaires est bien sûr de le faire soi-même, avec une éponge ou un chiffon et de l’eau. Cela ne coûte que quelques euros, même en achetant de l’eau déminéralisée pour l’occasion. Les personnes souhaitant investir dans une perche télescopique spéciale panneaux solaires devront débourser en moyenne 50 €. Il s’agit uniquement de la perche avec un embout brosse adapté aux modules solaires.

Les consommateurs décidant d’opter pour un kit de lavage complet pour panneau solaire devront prévoir entre 130 et 200 €. Il s’agit du système contenant la perche et sa brosse, mais aussi une arrivée d’eau filtrée directement au niveau du panneau. Sur le long terme, cela peut être un investissement rentable pour ceux qui sont sûrs de toujours réaliser cette opération eux-mêmes.

Le prix du nettoyage des panneaux solaires par un professionnel est généralement d’une centaine d’euros à chaque lavage, soit un budget annuel de 100 à 200 €. Attention toutefois, ce montant peut augmenter en fonction de la complexité de l’opération : plus l’installation est en hauteur et plus la pente du toit est raide, plus il sera compliqué de nettoyer les modules. Pour être sûr de trouver le meilleur prix pour le nettoyage des panneaux solaires, l’idéal est de demander plusieurs devis à différents professionnels de la région pour pouvoir comparer les prestations.

Comment payer l’électricité moins cher ?

L’installation de panneaux solaires est un investissement idéal pour les personnes souhaitant faire baisser leurs factures d’électricité sur le long terme. Toutefois, ce n’est pas la seule solution : aujourd’hui, les particuliers peuvent choisir librement leur fournisseur d’énergie. En comparant les offres d’électricité, il est donc possible de faire des économies sans investissement initial et sans changer les habitudes de la famille.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Nettoyage de l’onduleur photovoltaïque

Toutes les installations solaires photovoltaïques et hybrides sont équipées soit d’un onduleur de chaîne relié à tous les panneaux soit d’un micro-onduleur par module. Cet appareil est indispensable au bon fonctionnement de la centrale, car il transforme le courant continu en courant alternatif qui peut être utilisé dans le logement.

Pour garantir le fonctionnement optimal de cet appareil tout au long de sa vie, il doit être dépoussiéré régulièrement. Pour les personnes ayant opté pour des micro-onduleurs, il n’y a rien à faire : ceux-ci sont installés à l’arrière des panneaux photovoltaïques, ils sont donc inaccessibles. Ils sont fabriqués de manière à ce que le vent suffise à garder les aérations du boîtier dégagées.

L’onduleur de chaîne est quant à lui placé en intérieur, c’est donc à l’utilisateur de faire le ménage. Voici comment nettoyer l’onduleur solaire :

  1. ouvrir en grand le local dans lequel se trouve l’appareil (portes et fenêtres) ;
  2. passer l’aspirateur dans la pièce en se concentrant sur toutes les surfaces où la poussière peut se déposer ;
  3. si la remise où se trouve l’onduleur est équipée d’une VMC ou d’un autre système de ventilation, nettoyer la grille ;
  4. une fois que le local est parfaitement propre, aspirer les grilles d’aération de l’onduleur avec l’aspirateur. Si la puissance d’aspiration est réglable, il faut la positionner sur faible à moyen pour cette étape.

Cette opération est à réaliser une fois par an environ. Cette fréquence doit cependant être adaptée selon la vitesse à laquelle la poussière s’accumule dans la pièce.

Maintenance des panneaux solaires par un professionnel

En plus du nettoyage régulier, il est possible de souscrire un contrat d’entretien de l’installation solaire avec une entreprise, généralement un installateur de panneaux.

Pour les panneaux photovoltaïques, la maintenance inclut :

  • la vérification de l’aspect général des panneaux ;
  • le contrôle de l’état de l’onduleur ;
  • l’évaluation de l’état des câbles ;
  • l’inspection du tableau électrique.

Cet entretien par un professionnel n’est en aucun cas obligatoire pour les installations domestiques, cela n’est le cas que pour les installations de plus de 100 kilowatt-crête (kWc). Chez les particuliers, ce sont en général 1 à 9 kWc qui sont posés. Toutefois, les consommateurs qui le souhaitent peuvent tout à fait contacter une société d’installation de panneaux solaires pour un rendez-vous de maintenance, cela est même recommandé en cas de baisse de production inexplicable.

En ce qui concerne les panneaux thermiques ou hybrides hydrauliques, la maintenance doit être faite en fonction des recommandations du fabricant du panneau. Celles-ci sont détaillées dans la notice remise au particulier après l’installation du système. La fréquence généralement recommandée est d’une fois par an ; un professionnel se déplace et vérifie :

  • la pression du fluide caloporteur qui circule dans les panneaux ;
  • la qualité antigel de ce liquide ;
  • l’étanchéité du réseau ;
  • toutes les sécurités dont l’installation est équipée ;
  • la pompe qui actionne le fluide ;
  • le vase d’expansion qui participe à contrôler la pression dans les tubes ;
  • la partie électrique du système.

Un déplacement de maintenance préventive des panneaux solaires coûte dans la plupart des cas entre 100 et 150 €. Ce prix varie d’un prestataire à un autre et augmente avec la complexité et la taille et la puissance de l’installation.

Contrairement à une croyance populaire, les panneaux solaires n’échappent donc pas à la nécessité d’un nettoyage et d’un entretien régulier. Toutefois, les opérations de maintenance restent limitées : elles sont peu fréquentes, rapides à réaliser et à un tarif raisonnable lorsqu’elles sont confiées à un professionnel. Il est vivement conseillé de prendre toutes les précautions nécessaires et de suivre les recommandations du constructeur pour s’assurer que les panneaux solaires auront une durée de vie maximale avec une production optimale jusqu’à la fin.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?