Peut-on installer des panneaux solaires dans le jardin ?

Actuellement, la majorité des installations solaires se font en toiture, car cette solution apporte de nombreux avantages. Il est cependant tout à fait autorisé d’opter plutôt pour l’installation de panneaux solaires au sol ; dans certains cas, il s’agit même de la seule option possible.

Où faire poser des panneaux solaires ?

Aujourd’hui, les panneaux solaires s’installent sur presque toutes les surfaces, et l’on trouve des panneaux solaires :

  • au sol ;
  • sous forme de toiture solaire (panneaux ou tuiles photovoltaïques), directement sur un logement ;
  • sur des toits-terrasses ;
  • sur des pergolas ou carports solaires ;
  • installés à la verticale, sur des façades, garde-fous, etc.

Comment installer des panneaux solaires au sol ?

L’avantage principal des panneaux photovoltaïques au sol est qu’il est possible de les installer soi-même. Pour cela, le plus simple est d’investir dans un kit de panneaux solaires à installer au sol à monter soi-même, sur son terrain.

Une installation photovoltaïque se compose toujours :

  1. des panneaux, ou modules photovoltaïques qui produisent de l’électricité à partir de l’énergie solaire. Ils peuvent être monocristallins ou polycristallins ou, plus rarement, des panneaux amorphes ;
  2. d’un onduleur de chaîne qui transforme le courant continu généré par les modules en courant alternatif qui peut être utilisé dans le logement. Il est également possible d’installer un micro-onduleur pour chaque module.

De plus, certains particuliers décident d’investir dans une batterie pour stocker une partie de l’électricité produite. Il faut toutefois souligner qu’en-dehors des sites isolés (non raccordés au réseau Enedis), cet achat est rarement rentable, et son impact environnemental est très élevé.

Enfin, pour fixer des panneaux photovoltaïques au sol, un support doit être posé en premier ; c’est sur celui-ci que les modules seront installés. Il doit être solidement fixé pour garantir une utilisation sécurisée de l’installation photovoltaïque. Il existe plusieurs types de supports pour panneaux solaires au sol, avec chacun leurs avantages et inconvénients.

Système d’attacheDescriptifAtoutsDéfauts
Bacs en plastiqueBac qui se pose sur le sol, des matériaux lourds (gravas, sable, etc.) se placent au fond pour assurer le lestage. Les modules sont fixés directement sur le bac, très près du sol.– Très facile à mettre en œuvre (une seule personne peut réaliser l’installation).
– Aucun câblage n’est visible.
– Solution parmi les plus économiques sur le marché.
– Support posé au ras du sol, une végétation un peu trop haute peut facilement interrompre la production.
– L’inclinaison (généralement 15°) n’est pas idéale (30-35° en France métropolitaine) pour optimiser le rendement des panneaux solaires.
– L’emprise au sol est importante.
Bacs métalliquesCes bacs à lester sont un plus hauts que ceux en plastique et servent eux-mêmes de support pour des rails sur lesquels sont fixés les modules photovoltaïques.– La végétation a moins d’impact sur la production car les panneaux sont surélevés.
– L’inclinaison est réglable (en général 10 à 40°).
– L’emprise au sol est plus faible qu’avec un bac plastique.
– L’installation est un peu plus longue et nécessite une deuxième personne.
– Le câblage est accessible et apparent à l’arrière des modules.
Équerres à poser au solDes structures métalliques en forme de triangle reliées par des rails sont posées au sol et les panneaux sont fixés aux rails. Le lestage se fait sur les équerres.– L’installation est extrêmement simple.
– L’emprise au sol est limitée.
– L’inclinaison est généralement de 30° ce qui est adapté à la plupart des zones en France métropolitaine.
– Les modules sont au ras du sol et donc sensibles à la végétation.
– Le câblage est accessible et apparent à l’arrière des panneaux.
Avantages et inconvénients des fixations pour panneaux solaires au sol

Enfin, il est également possible d’opter pour une structure à fondations plutôt que pour le lestage. Toutefois, il est essentiel de bien se renseigner avant de se lancer dans la construction d’une telle structure : les panneaux solaires au sol offrent une prise au vent très importante. Bien plus importante en effet que ceux posés en toiture qui bénéficient de la protection du toit sur lequel ils sont installés. La solidité de la structure et de sa fixation doit donc être parfaitement adaptée à la surface totale des modules, à l’inclinaison et orientation des panneaux photovoltaïques et au terrain sur lequel l’installation se fait.

Une fois le choix de structure, de panneaux et d’emplacement fait, le montage de panneaux solaires au sol est très simple, il suffit de :

  1. préparer l’emplacement prévu (tonte de l’herbe, taille des arbustes à proximité, etc.) ;
  2. creuser les tranchées nécessaires si les câbles sont enfouis ;
  3. réaliser les fondations si la structure est fixée au sol et non lestée ;
  4. monter les bacs ou la structure ;
  5. remplir les bacs en intégralité de matériaux lourds (cailloux, gravas, terre, sable, etc.) ;
  6. fixer les panneaux sur les rails ou les bacs prévus à cet effet ;
  7. réaliser les connexions électriques ;
  8. vérifier que tout fonctionne correctement.

Panneaux solaires thermiques au sol

Les panneaux thermiques sont généralement installés en toiture, tout comme les panneaux photovoltaïques. La pose peut toutefois se faire au sol, sur un support lesté ou scellé. Ces panneaux servant à produire de l’eau chaude sanitaire ou à chauffer le logement, il est important de les installer le plus près possible du ballon d’eau chaude ou du départ du système de chauffage pour éviter les pertes thermiques en route. De plus, les tuyaux doivent absolument être isolés, sans quoi les panneaux thermiques seront inefficaces.

Tout cela est également vrai pour les panneaux solaires hybrides hydrauliques dont le fonctionnement est très proche de celui des panneaux solaires thermiques. Les panneaux aérovoltaïques quant à eux ne peuvent être installés qu’en toiture.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Réglementation pour les panneaux photovoltaïques au sol

La législation pour panneaux solaires au sol est dans l’ensemble plus simple que celle qui s’applique aux panneaux installés en toiture. Toutefois, ce type d’installation garantit moins d’avantages pour le propriétaire.

Panneaux solaires au sol et droit de l’urbanisme

L’obtention d’un permis de construire pour panneaux solaires ou le dépôt d’une déclaration préalable de travaux est indispensable pour les familles qui souhaitent installer des panneaux solaires en toiture. Cela est également le cas pour les pergolas et carports.

Dans la majorité des cas, il n’est pas nécessaire de demander une autorisation pour panneau solaire au sol. Pour que cela soit vrai, trois conditions doivent être remplies :

  • la puissance crête installée est inférieure à 3 kWc (kilowatt-crête) ;
  • la hauteur de la structure panneaux inclus est inférieure à 1,80 m ;
  • le logement n’est pas situé en zone protégée.

Pour les ménages dont le projet ne remplit pas ces trois critères, il convient de se référer au tableau ci-dessous pour savoir quelle autorisation d’urbanisme demander pour des panneaux photovoltaïques au sol.

StructurePuissance en kilowatt-crêteZoneAutorisation
Hauteur <1,80 m< 3 kWcNon protégéeAucune autorisation nécessaire
Hauteur >1,80 mDéclaration préalable de travaux
Toutes taillesEntre 3 et 250 kWc
> 250 kWcProtégée ou nonPermis de construire
< 3 kWcProtégéeDéclaration préalable
> 3 kWcPermis de construire
Quelle autorisation d’urbanisme pour un panneau solaire au sol ?

Pour savoir si un logement se situe en zone protégée ou non, il faut se rapprocher du service urbanisme de la commune.

Autoconsommation et panneau solaire au sol

Dans le cas de panneaux photovoltaïques au sol, seule l’autoconsommation électrique est possible. Autrement dit, il n’est pas possible de revendre de l’électricité à EDF OA (Obligation d’Achat).

En effet, pour être éligible à un contrat d’achat d’électricité solaire EDF OA, la pose des panneaux solaires doit :

  • se faire sur une toiture (logement, pergola, garage, etc.) et les panneaux doivent être parallèles au toit ;
  • être réalisée par un professionnel certifié RGE ;
  • se faire sur une habitation disposant d’un compteur Linky.

Impossible donc de revendre l’électricité produite par un panneau solaire au sol, que ce soit à EDF OA ou à un autre opérateur. Le propriétaire des panneaux a donc deux options pour l’électricité qu’il ne consomme pas lorsque la production des modules excède la consommation dans le logement :

  • investir dans une ou plusieurs batteries pour stocker l’électricité qui sera consommée plus tard, lorsque les panneaux ne fonctionneront plus. Cette solution est généralement privilégiée pour les sites isolés, c’est-à-dire très éloignés du réseau ;
  • injecter gratuitement l’électricité sur le réseau. Cette option est la plus habituelle pour les propriétaires de panneaux photovoltaïques au sol.

Le raccordement des panneaux photovoltaïques au réseau est gratuit pour les particuliers qui choisissent l’injection de surplus.

Il est intéressant de noter que les modules photovoltaïques installés sur une pergola, un abri de jardin ou de voiture, un garage, ou tout autre bâtiment permettent de revendre tout ou partie de l’électricité produite. La rentabilité des panneaux photovoltaïques posés sur ces structures est donc généralement plus élevée que celle des panneaux au sol.

Limite de puissance photovoltaïque pour panneaux au sol

Dans le cas d’une pose au sol, il n’est pas possible d’injecter sur le réseau à un instant donné plus que la production de 3 kWc de modules photovoltaïques. Les personnes dont l’installation est raccordée au réseau ne peuvent donc pas dépasser cette puissance, contrairement aux propriétaires de modules photovoltaïques sur toiture. En fonction du nombre de panneaux solaires à installer, certains consommateurs seront obligés d’opter pour une pose en toiture ou de diminuer la taille du projet.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Prix des panneaux solaires au sol

La puissance maximale installée au sol est de 3 kWc. Une installation de cette puissance de panneaux solaires au sol coûte généralement entre 6 500 et 11 000 €. Cela correspond à environ 8 à 12 modules, pour une surface de 15 à 25 m². Bien sûr, il est tout à fait possible de ne poser qu’un ou deux panneaux pour faire quelques économies sur les factures sans prendre trop de place dans le jardin ; les kits photovoltaïques les plus abordables ont des prix avoisinant les 400 €.

Il s’agit du type de pose le plus économique : faire installer des modules photovoltaïques sur une toiture (plate ou pentue) ou sur un abri ou une structure coûte généralement plus cher (à puissance équivalente). Toutefois, il est important de considérer également les aides financières pour la pose de panneaux solaires qui sont disponibles dans un cas et dans l’autre.

Comment faire des économies sur les factures d’électricité ?

Malheureusement, tout le monde n’a pas les moyens ou l’espace nécessaire pour faire poser des panneaux photovoltaïques, au sol ou sur la toiture. Toutefois, il existe des astuces simples à mettre en œuvre pour faire baisser les factures d’électricité. La plus simple consiste à utiliser un comparateur d’offres d’électricité pour choisir le contrat le moins cher. Il est aussi conseillé d’adopter des éco-gestes faciles à mettre en œuvre, et qui peuvent diminuer les factures tout en protégeant l’environnement.

Aides de l’État pour les panneaux solaires au sol

Les panneaux photovoltaïques au sol ne sont éligibles qu’à la TVA à taux réduit pour une installation de moins de 3 kWc, tout comme les toitures photovoltaïques. Cela signifie que les propriétaires de panneaux au sol renoncent :

  • à la prime à l’investissement, aussi appelée prime à l’autoconsommation qui est versée sur les cinq premières années et dépasse les 1 000 € pour une installation de 3 kWc. Elle n’est versée qu’aux personnes optant pour l’autoconsommation avec revente de surplus ;
  • aux tarifs subventionnés du photovoltaïque fixes pendant 20 ans dont bénéficient les ménages qui revendent leur électricité à EDF OA, que ce soit en partie ou en totalité.

Ces deux aides sont réservées aux personnes revendant une partie au moins de leur électricité, que leurs panneaux photovoltaïques soient sur la maison, le garage, la pergola ou l’abri de la voiture.

En ce qui concerne les panneaux thermiques posés au sol, les aides financières disponibles restent les mêmes (MaPrimeRénov’, la prime énergie, l’éco-prêt à taux zéro, etc.). Pour être sûr d’y être éligible, mieux vaut toutefois contacter un conseiller du réseau FAIRE, le service public de la rénovation énergétique.

Panneaux solaires au sol ou sur le toit : avis

L’installation des panneaux solaires au sol, que ce soit dans un jardin, sur une terrasse ou tout autre type de surface, est une solution intéressante dans certains cas, mais qui présente des désavantages de taille. Mieux vaut donc bien réfléchir et peser le pour et le contre avant de se lancer.

IntérêtsLimites
– L’inclinaison et l’orientation des modules au sol peuvent être choisies librement. Il suffit d’acheter une structure de fixation adaptée au projet.
– Les démarches administratives sont généralement simplifiées.
– Il est possible de poser des panneaux solaires au sol soi-même.
– Dans certaines zones (protégées, à proximité d’un monument historique, etc.), la pose au sol est la seule option pour installer des panneaux solaires.
– Il est impossible de revendre l’électricité générée par des panneaux au sol.
– Les propriétaires de modules au sol ne bénéficient pas de la prime à l’autoconsommation.
– L’entretien du terrain autour du lieu d’implantation doit être très régulier pour éviter les ombrages sur les panneaux.
– L’emprise au sol d’une installation solaire au sol peut être très importante.
Avantages et inconvénients des panneaux photovoltaïques au sol

Présence de panneaux solaires dans le jardin

Un avantage souvent oublié de la pose au sol est qu’elle permet un nettoyage des panneaux solaires simplifié puisqu’ils se trouvent à hauteur d’homme. Toutefois, il faut également compter avec le fait qu’ils ont plus de chance d’être endommagés, voire volés, et il est important de les poser dans une zone relativement sécurisée. De plus, comme mentionné plus haut, certains supports prévoient que le câblage soit apparent sur l’arrière des panneaux. Il faut donc veiller à ce que ces câbles ne soient pas trop accessibles pour éviter les ennuis sur l’installation (fils débranchés ou endommagés).

Dans l’ensemble, les panneaux solaires au sol sont plutôt à choisir dans le cas où il est impossible de les faire installer sur le toit, par exemple si :

  • l’orientation de la toiture de l’habitation est défavorable (plein nord, nord-est ou nord-ouest) ;
  • l’inclinaison du toit est trop ou pas assez forte pour garantir un bon rendement des panneaux solaires ;
  • des arbres ou bâtiments plongent la toiture dans l’ombre une bonne partie de la journée ou de l’année ;
  • le type de toiture est incompatible avec l’installation de modules ;
  • la maison se trouve dans une zone classée.

Pour les personnes qui se trouvent dans l’une de ces situations, nous conseillons d’étudier la possibilité de faire installer les modules sur un abri de voiture ou une pergola. Si cela aussi est impossible, il est alors recommandé d’utiliser une partie du terrain pour faire installer des panneaux solaires.

De l’électricité verte moins chère

Il est aujourd’hui possible de consommer vert sans avoir à produire son électricité soi-même. En effet, il existe de nombreux fournisseurs d’énergie verte dont certains proposent des tarifs très intéressants. De plus, le changement de fournisseur d’énergie est une démarche gratuite, sans coupure et tous les contrats pour particuliers sont sans engagement.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h