Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Fioul ou gaz : quelle énergie choisir pour faire des économies d’énergie ?

Le fioul et le gaz sont toutes deux des énergies fossiles reconnues pour leur pouvoir calorifique important. Quelle énergie choisir entre le fioul et le gaz pour chauffer son logement ? Du fioul ou du gaz, quelle énergie est la plus économique à l’usage ? Le raccordement du logement au réseau de distribution de gaz ou, au contraire, l’isolement de l’habitation sont-ils des critères déterminants dans le choix entre fioul ou gaz ? Prix, rendement, impact environnemental, etc., suivez le décryptage de Choisir.com.

Fioul ou gaz

Choisir entre fioul, gaz naturel, gaz propane : de quoi parle-t-on ?

Lorsque l’on essaie de choisir la meilleure énergie pour son logement, on parle principalement de choisir entre le gaz naturel, le gaz propane/butane et le fioul domestique.

Ces trois énergies sont des énergies fossiles utilisées en France pour différents usages domestiques dont le chauffage. Ces énergies comportent chacune des spécificités :

  • le gaz naturel est extrait de gisements miniers terrestres ou sous-marins. Issu du mélange d’hydrocarbures gazeux, le gaz naturel subit de multiples traitements d’épuration avant d’être injecté dans le réseau général de distribution du gaz en France. Communément appelé « gaz de ville » (à tort, puisque le véritable gaz de ville était un gaz produit à partir de houille, utilisé jusque dans les années 1960-1970), le gaz naturel est la 2e énergie la plus utilisée en France derrière l’électricité ;
  • le fioul domestique est un produit transformé issu du raffinage du pétrole. Combustible liquide hautement inflammable, le fioul domestique est la 3e énergie la plus utilisée en France pour le chauffage. Le fioul est conditionné essentiellement en cuve ou en citerne ;
  • le gaz propane ou butane – communément appelé GPL (gaz de pétrole liquéfié) – est un gaz liquide dérivé du gaz naturel et du raffinage du pétrole brut. Stocké en citerne, le gaz propane se destine à un usage plus élargi (chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson) que le gaz butane en bouteille (principalement pour la cuisson).

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Comparatif fioul et gaz : les critères clés

Choisir la meilleure énergie suppose d’opter pour celle qui va cumuler tous les avantages : économiques, pratiques et environnementaux.

Le tableau ci-dessous est une synthèse des principaux points clés pour comparer le fioul au gaz.

CaractéristiquesFioul domestiqueGaz naturelGaz bouteille
Propane/butane
Usages principauxChauffage
Eau chaude sanitaire
Cuisson
Eau chaude sanitaire
Chauffage
Cuisson
Eau chaude sanitaire
Chauffage
Conditionnement
Approvisionnement
Citerne
Cuve
Réseau de distributionBouteille
Citerne
Emissions de CO2
(en grammes de CO2/kWh)
329227270
Pouvoir calorifique inférieur (PCI)12,8 kWh/kg ou 9,93 kWh/litreEntre 9,5 et 11,3 kWh/kgEntre 12,66 kWh/kg et 12,78 kWh/kg
Prix de 100 kWh PCI* (en €)8,9894 €7,91 €Propane : 14,1479 €
Butane bouteille 13 kg : 35,15 €
Coût moyen d’installation (en €)Cuve/citerne + raccordement = 5 000 € TTCRaccordement GRDF : 1 478,38 € TTC
prix certificat conformité gaz
Location citerne/cuve + maintenance : entre 110 €/mois et 150 €/mois suivant le fournisseur de gaz
Prix de la chaudière modèle HPE (en €)3 000 à 10 000 €1 500 à 6 000 €1 500 à 6 000 €
*PCI : pouvoir calorifique inférieur – Données extraites de la base Pegase et GES Ademe.

Prix du fioul, prix du gaz : quelle énergie est la moins chère ?

Le critère tarifaire est un argument déterminant lorsque l’on veut comparer le fioul et le gaz naturel ou le gaz propane/butane. Le coût du chauffage représente pour rappel plus de 60 % de la facture annuelle moyenne d’un ménage en France.

Sur ce point, le prix du gaz naturel est inférieur au fioul, soit respectivement 0,0791 €/kWh PCI contre 0,0898 €/kWh pour le fioul. Le prix du fioul étant plus volatil et fluctuant suivant l’évolution du cours mondial du pétrole.

Quant au prix du gaz propane, ce dernier est hors concours, puisque son prix au kWh est plafonné en moyenne à 0,1447 € soit l’équivalent du prix du kWh d’électricité.

En conséquence, en fonction des usages, et notamment pour le chauffage, il est plus prudent de se tourner vers le gaz naturel ou le fioul domestique.

Attention cependant, il est impératif de prendre en compte dans son calcul le coût global apporté :

  • par le raccordement et l’abonnement mensuel au gaz naturel ;
  • le coût d’installation et de location d’une citerne au fioul ;
  • les taxes principales telles que la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) de 15,76 €/MWh pour le fioul domestique et la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) de 8,43 €/MWh sur le gaz naturel. Et également, la TVA à taux plein de 20 % sur la consommation et de 5,5 % sur l’abonnement.

Ces frais supplémentaires viennent impacter le montant total de sa facture de chauffage annuelle. Il est donc primordial de réaliser des comparatifs de prix du gaz ou du fioul de plusieurs fournisseurs d’énergie.

Attention à la flambée des prix du fioul et du gaz naturel en 2021 !

Depuis le début de l’année 2021, les cours mondiaux du fioul domestique et du gaz naturel ont subi des hausses successives importantes. L’augmentation du prix du gaz naturel en octobre 2021 est chiffrée à +12,60 % (source CRE – Commission de la régulation de l’énergie), tandis que le prix du fioul suit l’augmentation vertigineuse du cours du pétrole brut (+180 € par rapport à avril 2021 ! Source Fioulmarket). Les effets de la pandémie de la Covid-19, conjugués à une crise économique latente, expliquent en partie cette inflation des prix des énergies.

Rendement du gaz vs fioul : qui a la palme de l’efficacité énergétique ?

Le fioul domestique et le gaz naturel ou propane/butane présentent un rendement énergétique quasi-similaire. Pour estimer la performance d’une énergie ou d’un combustible, on utilise le plus souvent l’indicateur PCI (pouvoir calorifique inférieur). Cette unité de mesure permet d’évaluer la quantité d’énergie produite lors de la combustion, c’est-à-dire le pouvoir de chauffe. Sur ce point, il n’y a guère de différences entre les deux énergies : le PCI du gaz naturel se situe entre 9,5 et 11,3 kWh/kg, tandis que le PCI du fioul est d’environ 12,80 kWh/kg.

Pour comparer le fioul et le gaz sur un terrain plus concret et plus parlant, il est indiqué de s’intéresser aux équipements de chauffe : soit la chaudière au fioul et la chaudière au gaz.

A modèle équivalent à haute performance énergétique (HPE), il est difficile de se faire un avis tranché. La chaudière à condensation gaz et la chaudière fioul à condensation ont toutes deux un rendement similaire supérieur à 100 %.

Toutefois, si vous envisagez d’installer ou de remplacer une chaudière vieillissante ou en panne, il est conseillé de se tourner vers une chaudière à gaz à haute performance énergétique (ou toute autre solution de chauffe alternative, économique et écologique telle que la pompe à chaleur, le poêle à bois, la chaudière à granulés de bois, etc.).

Générant de fortes émissions de CO2 et de particules fines, la chaudière au fioul est frappée d’une interdiction de commercialisation et d’installation à partir de juillet 2022 (pour les modèles de chaudière au fioul rejetant plus de 0,250 kg CO2/kWh).

Avec une chaudière à gaz, bénéficiez des aides à la rénovation de la performance énergétique

La chaudière au fioul n’est pas éligible aux différentes aides financières publiques en faveur de la transition énergétique. Avec ces dispositifs financiers, le particulier peut réduire le coût de remplacement de sa chaudière. Le financement de sa chaudière à gaz à condensation peut être pris en charge en partie via MaPrimeRenov’, le Coup de Pouce Chauffage, le dispositif CEE (Certificat d’économie d’énergie) ou encore l’Eco-prêt à taux zéro.

Disponibilité et approvisionnement du fioul versus gaz : réseau ou citerne ?

Le gaz naturel offre, en termes de conditionnement et d’approvisionnement, plus d’intérêt que le fioul domestique. Néanmoins, on note quelques spécificités à connaître avant de fixer son choix :

  • des disparités d’approvisionnement entre le gaz et le fioul. Le réseau de gaz naturel peut alimenter un logement en continu sans risque de panne d’énergie. De son côté, le fioul domestique ou le gaz propane nécessite de prévoir le remplissage d’une citerne ou d’une cuve au moins 2 fois par an suivant la taille de son logement ;
  • des différences de disponibilité entre le gaz et le fioul. Le gaz naturel n’est pas présent à 100 % sur toutes les communes de France. Quelques communes échappent encore en 2021 au réseau de distribution de GRDF. Les fournisseurs de fioul et de gaz propane sont présents partout en France et peuvent en conséquence approvisionner des logements isolés ou non raccordés au gaz naturel ;
  • le gaz propane est disponible en réseau comme le gaz naturel, mais de manière beaucoup plus restreinte sur certaines petites villes. A noter également que l’offre de fourniture de gaz propane en réseau se limite à une poignée de fournisseurs.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Entre le fioul et le gaz, quelle énergie pollue le moins ?

Le fioul domestique et le gaz (gaz naturel, propane et butane) sont des énergies fossiles. A ce titre, elles rejettent des émissions de gaz à effet de serre. Ces émissions polluantes composées principalement de CO2 et de particules fines sont responsables de multiples maux : dérèglement climatique et problèmes de santé (asthme, problèmes respiratoires divers, cancers, etc.).

La prise en compte de l’aspect environnemental lors de l’utilisation d’une énergie a toute son importance aujourd’hui, et encore plus dans un futur proche. Quid entre le fioul et le gaz ? Quelle énergie pollue le moins ?

Voyons les données extraites de la Base Carbone de l’Ademe (Agence de la transition énergétique) qui évalue les émissions des principaux gaz à effet de serre des énergies en France et en Europe. Les spécificités entre fioul et gaz sont les suivantes pour tout le cycle de vie de l’énergie (extraction, transformation, transport, distribution, combustion) :

  • 329 gCO2/kWh pour le fioul domestique ;
  • 270 gCO2/kWh pour le gaz butane ou propane ;
  • 227 gCO2/kWh pour le gaz naturel.

Le fioul domestique est beaucoup plus polluant que le gaz naturel ou le gaz butane/propane. L’interdiction des chaudières au fioul en 2022 est, de plus, un argument de poids pour passer du fioul au gaz naturel ou propane.

Toutefois, interdiction de nouvelles installations ne signifie pas obligation de changer de chaudière. Les propriétaires de chaudière au fioul peuvent conserver leur modèle actuel jusqu’à la fin de vie de l’appareil de chauffe.

De ce fait, pour réduire leur impact environnemental, ils peuvent opter pour des solutions alternatives telles que le biofioul.

Le développement de la filière du biofioul en est encore à ses débuts. Toutefois, la Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffage table sur un début de commercialisation du biofioul en 2022. Composé à 70 % de fioul domestique et à 30 % d’extraits de colza, le biofioul rejetterait jusqu’à 15 % d’émissions de CO2 en moins que le fioul domestique classique. Dans une version améliorée de biofioul avec 100 % d’extraits de colza, la réduction des émissions de CO2 pourrait atteindre +50 %.

De leur côté, les usagers de chaudière à gaz peuvent changer pour la version plus écologique et vertueuse du gaz naturel ou gaz propane/butane : le biométhane et le biopropane ou biobutane.

L’interdiction de la chaudière au gaz avec la RE 2020 ?

La réglementation thermique 2020, qui fixe les grandes orientations en termes d’économie d’énergie dans l’habitat individuel ou collectif, prévoit l’interdiction des chaudières au gaz dans les nouvelles constructions. Cette interdiction de la chaudière au gaz ne concerne pas les travaux de rénovations énergétiques. Quelle que soit la situation, les usagers sont encouragés à se tourner vers des solutions de chauffe écologiques telles que la chaudière biomasse, la chaudière à granulés de bois, la pompe à chaleur ou la chaudière hybride.

Installation et maintenance du fioul et du gaz : quelle énergie est la plus simple à mettre en place ?

Le fioul domestique et le gaz offrent des conditions d’installation et de maintenance quasi similaires.

En termes d’installation, les potentiels usagers du gaz naturel non raccordés doivent prendre en compte le raccordement au réseau de distribution s’ils souhaitent bénéficier de cette énergie. D’un autre côté, les usagers du fioul domestique doivent installer obligatoirement une cuve ou citerne de grande contenance (moyenne de 2 500 L).

En outre, une citerne de gaz ou de fioul est soumise à de multiples réglementations. Certains modèles peuvent être enfouis en terre, d’autres sont obligatoirement installés en aérien. Il est de plus nécessaire d’obtenir un certificat de conformité gaz pour pouvoir utiliser ces types d’énergie.

Au coût d’installation pour la fourniture du gaz ou du fioul, il faut ajouter l’installation même du moyen de chauffe. Sur ce point, une chaudière au fioul est généralement posée au sol. De ce fait, elle est plus encombrante que la chaudière au gaz qui peut être fixée au mur ou dans un placard dédié.

Autre point à souligner, la maintenance et l’entretien des chaudières au gaz ou au fioul. Sachez que ces deux énergies, hautement inflammables, peuvent présenter des risques pour la santé en cas de fuite due à une mauvaise isolation de la cuve ou de la chaudière. Sans compter un mauvais réglage du débit des brûleurs qui peut réduire le rendement énergétique de la chaudière.

Il est ainsi obligatoire de souscrire un contrat de maintenance avec un professionnel du gaz ou du fioul afin de contrôler annuellement sa chaudière.

En résumé, l’ensemble de ces obligations impliquent évidemment des coûts importants que l’on peut chiffrer ainsi :

Fioul domestiqueGaz naturelPropane
Achat + installation d’une chaudière à gaz HPE (en €)Entre 3 000 € à 10 000 € TTCEntre 1 500 € à 6 000 € TTCEntre 1 500 € à 6 000 € TTC
Maintenance (en €)150 €/an150 €/an150 €/an
Raccordement GRDF (en €)1 478,38 € TTC
Location + installation citerne (en €)Environ 150 €/moisEnviron 150 €/mois
TOTAL TTC (en €) pour la première annéeEntre 4 950 € et 11 950 €Entre 3 128 € et 7 628 €Entre 3 450 € et 7 950 €

Engagement et souscription de contrat de fioul ou de gaz : quelle énergie est la plus souple ?

La fourniture du gaz naturel, du gaz propane ou butane ainsi que du fioul domestique est liée à la souscription d’un abonnement chez un fournisseur d’énergie.

Sachez que sur ce point, le gaz naturel offre plus de souplesse en termes d’engagement, car tous les contrats d’énergie au gaz naturel sont sans engagement de durée. En conséquence, les particuliers ont la liberté de changer de fournisseur à tout moment et sans frais.

Pour réduire le coût de sa consommation de gaz naturel, il est recommandé de faire appel à un comparateur d’offres de gaz. En quelques clics, il est possible d’obtenir rapidement un comparatif des meilleurs fournisseurs de gaz du marché.

Choisir.com vous aide ainsi à trouver le fournisseur de gaz le plus adapté à votre profil de consommation. C’est simple, sans engagement et gratuit !

A contrario, la location d’une citerne et la fourniture de fioul domestique ou de propane sont soumises à un contrat à durée déterminée (1 à 3 ans suivant le fournisseur). Seule option pour se défaire de ce principe d’engagement : l’achat de sa citerne de fioul ou de gaz propane. Ce qui implique un coût moyen supplémentaire s’élevant entre 1 500 € et 3 000 € pour une citerne gaz et entre 500 € et 1 500 € pour une cuve de fioul.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Passer du fioul au gaz naturel, comment ça marche ?

Les particuliers convaincus par les potentielles économies d’énergie réalisables avec le gaz naturel peuvent passer du fioul au gaz sans grandes difficultés.

Il faudra néanmoins prévoir un investissement financier de départ important, vite rentabilisé par les centaines d’euros économisés sur sa facture de chauffage :

  • des travaux de raccordement au réseau de distribution du gaz naturel (environ 1 478,38 € TTC hors coût du certificat de conformité gaz) ;
  • le coût de remplacement de la chaudière au fioul à une chaudière à gaz à condensation (entre 1 500 € et 6 000 € selon les modèles).

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?