Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

10 astuces pour se chauffer sans électricité

L’hiver, ce n’est pas que la neige, Noël et les vacances au ski. C’est aussi le froid, le radiateur à fond et les factures d’électricité qui grimpent. En France, le chauffage représente 60 % de la consommation totale d’énergie, et peut même atteindre 75 %, une proportion énorme qui pèse dans le budget. Dans cette situation, toutes les bonnes idées pour réduire la facture sont les bienvenues. Ça tombe bien, Choisir.com vous présente 10 astuces qui vous éloigneront de vos radiateurs et garderont votre argent bien au chaud dans votre portefeuille.

Astuces pour se chauffer sans électricité

Astuce n° 1 : isolez vos ouvertures

isolation fenêtres et portes

Fenêtres, portes, baies vitrées, portes-fenêtres, le froid peut venir de toutes les ouvertures de votre maison. Plutôt que d’employer les gros moyens et de réaliser de gros travaux d’isolation, commencez par appliquer des joints sur vos fenêtres et vos portes.

Le froid, l’humidité ou encore la chaleur abîment vos joints et un petit coup de neuf apparaît comme une solution nettement moins coûteuse qu’un changement complet de vos ouvertures. Un léger calfeutrage avec des mousses expansives peut suffire à vous garder ces quelques degrés si confortables.

Une autre solution complémentaire ? Les coussins de portes. Longtemps boudés pour leur faible aspect esthétique, ils reviennent en force pour faire office de barrière contre le froid et les courants d’air.

Les maisons d’hier, une problématique énergétique d’aujourd’hui

Selon l’ADEME, les 2/3 des logements français ont été construits avant 1974. Pourquoi cette année pose problème ? Parce qu’avant 1974, il n’existait aucune réglementation thermique. Ce qui signifie que toutes ces maisons sont de vraies passoires énergétiques qui méritent d’être rénovées.

Astuce n° 2 : installez des rideaux isolants

installation rideaux isolants

Les volets ne sont pas les seuls remparts anti-air frais. Pour garder la chaleur à l’intérieur de votre maison, vous pouvez aussi accrocher des rideaux épais à vos fenêtres. Il en existe de deux types :

  • les rideaux isolants thermiques, qui limitent les déperditions de chaleur ;
  • les rideaux isolants phoniques, qui atténuent de façon significative les nuisances sonores.

Généralement, les rideaux isolants thermiques sont recommandés pour les fenêtres qui ne sont pas dotées de double vitrage. Ils forment ainsi un rempart épais contre le froid (mais aussi la chaleur en été) et peuvent être utilisés comme solution de repli si un changement de vos fenêtres n’est pas prévu pour tout de suite. Mais ses avantages ne s’arrêtent pas là puisqu’ils sont :

  • occultants, ce qui vous permet d’être dans l’obscurité la plus complète (et donc de mieux dormir la nuit par exemple) ;
  • disponibles dans tous les styles, ce qui vous donne la possibilité de faire d’une pierre deux coups et d’allier l’utile à l’agréable en ajoutant une touche de décoration à votre pièce.

La température idéale dans un logement ?

Tout dépend de la pièce. L’ADEME recommande comme températures :

  • 19 °C la journée et 17 °C la nuit dans les pièces à vivre ;
  • 17 °C dans les chambres ;
  • 17 °C dans les lieux de passage ;
  • 22 °C dans une salle de bains (quand vous l’utilisez) et 17 °C (quand vous ne l’utilisez pas).
comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Astuce n° 3 : posez un revêtement de sol doux et chaleureux

revêtement de sol chaud

Vous n’êtes pas sans savoir que le froid rentre par les extrémités de votre corps (tête, mains et pieds) et qu’il n’y a rien d’agréable à marcher sur un carrelage pieds nus en plein hiver (encore plus s’il n’y a pas de plancher chauffant). Mais poser ses pieds sur un tapis à poil long ou sur une moquette douce, n’est-ce pas une sensation qui vous évite bien des frissons l’hiver ?

Les tapis épais sont, en quelque sorte, des chauffages décoratifs. Assortis à votre décoration intérieure, ils rendent une pièce chaleureuse et invitent à venir se détendre. Mettez-en partout : sous votre table de salle à manger, sous votre table basse, au pied de votre lit.

Les tapis, réservés aux sols ?

Non, ils peuvent aussi orner vos murs. Originale, cette décoration murale est très efficace pour conserver la chaleur dans toutes vos pièces.

La moquette, quant à elle, est un revêtement de sol très moelleux et confortable. Qu’elle soit en laine, synthétique ou en fibres naturelles, elle se vend par rouleaux ou par dalle, ce qui vous facilite sa pose !

Astuce n° 4 : le soleil est votre ami

laisser entrer le soleil

Premier réflexe à avoir quand le soleil est au rendez-vous : laisser vos volets ouverts, et ce toute la journée. Pourquoi ? Parce que l’énergie solaire est gratuite, inépuisable et vous permet de chauffer rapidement votre maison.

En effet, même si une partie des rayons du soleil est réfléchie de vos fenêtres vers l’extérieur, on estime qu’entre 40 et 75 % pénètrent à l’intérieur de votre logement. Ce serait dommage de se priver d’un tel moyen de chauffage qui ne vous demande aucun effort. Les maisons solaires passives, par exemple, exploitent très bien cette énergie.

En revanche, n’oubliez pas de fermer vos volets une fois la nuit tombée. Une fois que le soleil s’est couché, l’air extérieur se rafraîchit, tout comme la température de surface de vos vitres. En fermant les volets, vous gardez ainsi toute la chaleur que vous avez récupérée la journée, mais vous empêchez l’air frais extérieur d’atteindre votre intérieur. Cette capacité à garder la chaleur et empêcher le froid de rentrer dépend principalement de votre type de vitrage :

  • si vous avez des fenêtres simple vitrage, fermer les volets ne suffirait pas. Changez complètement de fenêtres et optez pour des modèles à double vitrage. Aujourd’hui, de nombreuses aides peuvent vous apporter un soutien financier dans ce projet de rénovation énergétique.
  • si vous avez des fenêtres double, voire triple vitrage, vos volets fermés feront amplement l’affaire.

Qui du toit ou du plancher fait perdre le plus de chaleur à votre maison ?

Réponse : le toit ! Selon l’Agence de la transition écologique (ADEME), la déperdition thermique d’une maison non isolée provient :

  1. du toit (entre 25 et 30 %) ;
  2. de l’air renouvelé, des fuites et des murs (entre 20 et 25 %) ;
  3. des fenêtres (entre 10 et 15 %) ;
  4. des planchers bas (entre 7 et 10 %) ;
  5. des ponts thermiques (entre 5 et 10 %).

Astuce n° 5 : fermez vos pièces

fermer les pièces de la maison

Laisser des portes ouvertes toute la journée, c’est l’occasion pour l’air de passer dans toutes vos pièces. Une bonne idée ? Malheureusement non. Toutes vos pièces vont perdre en confort thermique, vos radiateurs individuels fonctionneront pour chauffer toute la surface de votre logement alors qu’ils ne devraient se concentrer que sur votre chambre, votre salon ou votre salle de bains.

La solution : fermer les pièces inoccupées la journée. Résultat : vous économisez environ 6 % d’énergie. De cette façon, vous pourrez rentrer confortablement dans votre lit ou prendre votre douche le soir sans avoir la désagréable sensation de vivre dans un logement mal isolé.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Votre logement est une vraie passoire ?

Deux solutions s’offrent à vous :

  1. contactez gratuitement un conseiller France Rénov’ pour obtenir des conseils sur la nature des travaux à réaliser et les aides dont vous pouvez bénéficier ;
  2. faites réaliser un bilan énergétique par un professionnel. Vous connaîtrez les failles de votre logement et pourrez réaliser des travaux ciblés pour les combler.

Astuce n° 6 : aérez votre maison

aérer son logement

Aérer sa maison présente de nombreux avantages comme :

  • chasser la pollution intérieure ;
  • prévenir les problèmes liés à l’humidité ;
  • se débarrasser des mauvaises odeurs ;
  • ou encore… réchauffer votre intérieur.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’air hivernal peut augmenter la température de votre logement. Pourquoi ? Parce qu’il apporte de l’air frais et sec. En hiver, le problème de l’air dans une maison réside dans son humidité. La salle de bains, la buanderie, la cuisine, toutes ces pièces génèrent de l’humidité qui ne s’échappe pas et reste dans votre logement. On estime qu’à partir d’un taux d’humidité intérieur supérieur à 55 %, il devient difficile de chauffer convenablement votre logement.

Cet air vicié et humide entretient non seulement la sensation de froid dans votre logement mais demande à vos appareils de chauffage d’employer plus d’énergie pour atteindre une température intérieure confortable. Un véritable fléau qui se ressentira sur votre facture ! Apporter de l’air frais est donc un excellent moyen d’améliorer la qualité de votre air, mais aussi de le chauffer plus rapidement.

Aérez votre intérieur sans subir la pollution intérieure

Si vous habitez en ville, aérez votre logement avant 10 heures ou après 21 heures. C’est à ce moment-là que l’air extérieur est le moins pollué.

Vous avez peur de prendre froid ? 5 à 10 minutes par jour suffisent ! Pour que l’air intérieur pénètre votre maison, créez un maximum de courants d’air. N’hésitez pas non plus à ouvrir les fenêtres en grand et coupez vos radiateurs le temps que votre logement s’aère. Ensuite, refermez tout, remettez le chauffage en marche et vous pourrez profiter d’un air chaud et sain dans les heures qui suivent.

Astuce n° 7 : habillez-vous chaudement

s'habiller chaudement

Parfois, les choses les plus simples sont parfois les plus évidentes. Ajouter quelques couches de vêtements pour réduire votre budget énergie en fait partie. Alors, ouvrez les tiroirs de votre commode et sortez vos plus beaux pulls en laine ainsi que vos chaussettes les plus confortables. Et pour marcher dans la maison, n’oubliez pas vos chaussons. N’est-ce pas plus agréable d’être habillé chaudement et de se cocooner plutôt que de faire grimper sa facture d’électricité ?

Autre combo qui tient chaud : un plaid + une bouillotte. Vous avez cuisiné des pâtes ou des œufs ? Mettez un bac sous votre passoire pour récupérer l’eau chaude et remplir votre bouillotte à eau avec (c’est mieux que d’utiliser votre bouilloire). Ensuite, tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de vous emmitoufler sous un plaid devant un livre ou la télévision.

La bouillotte chauffe trop lentement ?

Mettez du gros sel ! C’est une technique très pratique pour accélérer la montée en température de l’eau.

Astuce n° 8 : allumez quelques bougies

allumer des bougies

En plus de donner à votre intérieur une ambiance cocooning, les bougies réchauffent votre intérieur. Évidemment, difficile de comparer la puissance d’une petite bougie à un radiateur électrique, mais cette dernière aura le mérite de chauffer un coin de votre pièce. Vous pouvez même créer un mini-chauffage d’appoint (aussi appelé « chauffe-pot ») en plaçant une bougie sous un pot en terre cuite retourné (en le surélevant de quelques centimètres pour laisser passer l’air). Grâce à ce procédé, vous bénéficierez d’un léger chauffage pendant une durée de 4 heures (en fonction de la taille de votre bougie). Pratique non ?

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Astuce n° 9 : prenez votre douche la porte ouverte

prendre sa douche la porte ouverte

De prime abord, cette astuce ne risque pas de faire que des heureux. Mais profiter de la chaleur de votre douche pour augmenter la température de votre salle de bains est loin d’être une mauvaise idée. Ici, rien de bien sorcier puisque le principe est le même qu’une douche à l’italienne. De cette façon, vous aurez moins de mal à sortir de la douche et vous n’aurez pas besoin d’allumer le radiateur avant de vous sécher.

Astuce n° 10 : changez d’énergie

changer de source d'énergie

La meilleure solution pour se chauffer sans électricité ne serait-elle pas de ne pas en utiliser ?

Selon l’étude des chiffres clés de l’énergie – édition 2021 du ministère de la Transition écologique, les Français ont dépensé en moyenne 1 602 € en énergie, dont :

  • 944 € en l’électricité ;
  • 380 € en gaz naturel ;
  • 183 € en produits pétroliers ;
  • 52 € en bois.

L’électricité apparaît donc comme l’énergie la plus coûteuse, et les foyers qui l’utilisent pour se chauffer ont peut-être cherché ce type d’astuces pour réduire leur budget énergie. Se chauffer au gaz (facture moyenne de 1 415 €) ou au bois (811 €) aurait pu être une de ces solutions.

Aujourd’hui, les systèmes de chauffage fonctionnant avec une énergie autre que l’électricité ne manquent pas (outre que le fioul, qui n’est pas très écoresponsable). Vous pouvez très bien installer :

Nouveau fournisseur, nouvelles économies

Parfois, un simple changement de contrat suffit à réduire votre budget électricité. Aujourd’hui, des dizaines de fournisseurs d’électricité sont en concurrence sur le marché de l’énergie, c’est l’occasion de comparer les fournisseurs d’électricité en ligne pour trouver le contrat le plus adapté à votre consommation. En plus d’être gratuites, les démarches sont entièrement réalisées par le service client de votre futur fournisseur d’énergie. Pourquoi s’en priver ?

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation