Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Tout savoir sur l’installation d’un deuxième compteur électrique

Si vous souhaitez mettre en vente ou à la location une partie de votre logement, il peut être nécessaire, voire obligatoire, de procéder à l’installation d’un deuxième compteur d’électricité. Cela vous permettra d’avoir deux installations électriques indépendantes avec chacune leur propre contrat d’électricité. Démarches à entreprendre, coût de l’opération et conséquences pour votre installation électrique intérieure et votre contrat : retrouvez dans les lignes qui suivent tout ce qu’il faut savoir pour installer un deuxième compteur d’électricité.

installation 2e compteur électrique

Pourquoi installer un deuxième compteur électrique ?

Un compteur électrique est un dispositif de comptage qui permet de mesurer la consommation d’électricité du logement auquel il est associé. Relevée sur place ou à distance (en ce qui concerne les nouveaux compteurs communicants Linky) par le gestionnaire du réseau d’électricité (Enedis ou l’Entreprise locale de distribution concernée) cette mesure permet au fournisseur d’énergie de facturer l’abonné sur la base de ses consommations réelles d’électricité.

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à demander l’installation d’un deuxième compteur électrique, à savoir :

  • la séparation d’un logement existant en deux habitations distinctes ;
  • la mise en location ou en vente d’une partie d’un logement ou d’une dépendance.

Dans ces deux cas de figure, vous devrez séparer les installations électriques des deux logements ou des deux parties du logement et procéder à l’installation d’un deuxième compteur pour mesurer indépendamment les consommations d’électricité de chaque installation. Si vous comptez mettre en location une partie d’un bien immobilier, le futur locataire pourra ainsi souscrire son propre contrat d’électricité à son nom.

Notez que le décret du 23 décembre 1994 interdit de revendre ou de refacturer une consommation d’électricité au kWh. Procéder à l’installation d’un deuxième compteur vous permet ainsi d’éviter tout litige si vous louez une partie de votre habitation. Votre locataire gérera lui-même son approvisionnement en électricité.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Quel est votre interlocuteur pour l’installation d’un deuxième compteur ?

L’installation d’un deuxième compteur nécessite de tirer une nouvelle ligne depuis le réseau public d’électricité et de créer un nouveau point de livraison. En pratique, cela équivaut à demander le raccordement au réseau d’une nouvelle installation électrique, comme pour une construction neuve, avec toutes les démarches que cela implique. C’est donc loin d’être une opération anodine pouvant être confiée à un simple électricien.

Les travaux d’installation d’un deuxième compteur sont du ressort d’Enedis, le gestionnaire public du réseau de distribution d’électricité, ou de l’Entreprise locale de distribution (ELD) concernée. Ils peuvent être assez importants, relativement coûteux et longs. Il peut ainsi s’écouler plusieurs semaines entre votre demande, l’achèvement des travaux et la mise en service de l’électricité à partir du nouveau compteur.

Quelle procédure devez-vous suivre pour l’installation d’un second compteur électrique ?

L’installation d’un deuxième compteur est une prérogative exclusive d’Enedis ou de l’Entreprise locale de distribution (ELD) concernée. En aucun cas vous ne pouvez vous occuper vous-même de cette opération délicate ou demander à un électricien professionnel de s’en charger pour vous. De toute façon, vous ne trouverez pas de compteur électrique en vente libre dans le commerce. Retrouvez ci-dessous les différentes étapes à respecter pour l’installation d’un deuxième compteur.

Faites une demande de raccordement sur le site dédié d’Enedis

Votre deuxième compteur électrique est indépendant, vous ne pouvez pas le raccorder directement à la ligne qui alimente votre premier compteur. Il faut créer un nouveau raccordement en tirant une nouvelle ligne qui lui soit dédiée depuis le réseau public de distribution d’électricité, exactement comme pour une construction neuve.

Pour faire votre demande en ligne, vous devrez fournir au gestionnaire les informations suivantes :

  • le plan de masse de la parcelle concernée ;
  • la puissance de raccordement dont vous souhaitez disposer pour ce nouveau compteur ;
  • la date souhaitée de livraison des travaux (comptez a minima deux mois).

À la réception de ces différents éléments, complétés si possible d’une description de votre projet et de quelques photos, un agent d’Enedis vous contactera pour vous présenter les différentes phases de la solution technique envisagée depuis la création d’une nouvelle ligne jusqu’à la pose de votre deuxième compteur et sa mise en service.

Validez le devis et réglez l’acompte

Enedis prépare et vous envoie sous dix jours la solution technique envisagée pour votre raccordement. Elle dépend essentiellement de :

Sur la base de cette solution technique, complétée si besoin par une étude réalisée sur place, un devis valable 3 mois vous est proposé, assorti d’un prévisionnel et d’une date de livraison des travaux. Pour valider votre demande et lancer les travaux, vous devrez renvoyer le devis signé et payer un acompte ou la totalité du montant des travaux.

Enedis procède aux travaux de raccordement

Dès la réception du devis signé accompagné du paiement de l’acompte demandé, Enedis vous contacte pour convenir d’un planning. Comptez en moyenne entre 2 et 3 mois entre les premiers échanges et la mise en service du deuxième compteur. À la fin des travaux, une fois la nouvelle ligne créée, le compteur électrique et le disjoncteur principal d’abonné sont installés :

  • soit dans un coffret en limite de propriété ;
  • soit à l’intérieur du logement si la distance entre le réseau public et le logement est inférieure à 30 mètres.

Notez que dorénavant, ce sont systématiquement des compteurs communicants Linky qui sont installés, que ce soit en remplacement d’un ancien compteur ou suite à un nouveau raccordement au réseau public de distribution d’électricité, comme dans le cas, en ce qui nous concerne, de l’installation d’un deuxième compteur électrique.

  1. Réceptionnez les travaux : à la fin des travaux de raccordement, il ne vous reste plus qu’à payer le solde de la facture si vous ne l’aviez pas déjà réglé en totalité. Enedis vous transmettra le numéro PRM (anciennement PDL) de votre deuxième compteur, un numéro indispensable pour pouvoir souscrire un contrat auprès d’un fournisseur d’électricité.
  2. Souscrivez un contrat d’électricité : pour pouvoir demander l’ouverture du compteur et sa mise en service, vous devez souscrire un contrat d’électricité auprès du fournisseur de votre choix. Un contrat étant toujours lié à un compteur unique, vous devez souscrire un nouveau contrat pour votre deuxième compteur.
    Notez que rien ne vous oblige à conserver le même fournisseur que pour votre premier compteur. De plus, sachez que si vous comptez mettre en location cette partie de votre logement, c’est en principe au locataire de prendre en charge cette démarche.
  3. Demandez la mise en service à votre fournisseur : après avoir souscrit votre contrat d’électricité, demandez à votre fournisseur la mise en service de l’électricité.
    Ce dernier transmettra votre demande à Enedis (ou à l’ELD concernée) qui dépêchera un technicien à votre domicile dans un délai de 10 jours ouvrés (ou 5 jours pour une première mise en service express) pour procéder à l’ouverture du compteur et à la première mise en service de l’électricité, au même tarif que pour un premier compteur :
Types de mise en serviceDélaisTarifs (en € TTC)
Première mise en service standard
(logement neuf)
10 jours ouvrés50,65 € TTC
Première mise en service express
(logement neuf)
5 jours ouvrés86,22 € TTC
Mise en service du compteur électrique – Tarifs Enedis (février 2022)

Doit-on faire viser son installation électrique par le CONSUEL suite à l’installation d’un deuxième compteur électrique ?

Contrairement au raccordement d’une maison neuve dont l’installation électrique n’a jamais été alimentée en électricité, le raccordement d’un second compteur ne nécessite pas que l’installation électrique soit certifiée conforme par le CONSUEL, l’organisme qui veille au respect des normes électriques. Vous n’avez donc pas à vous plier à cette formalité qui vous obligerait à mettre votre installation électrique existante aux normes.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?

Combien coûte l’installation d’un second compteur électrique ?

L’installation d’un second compteur électrique et son raccordement au réseau public ne nécessitent le plus souvent qu’un simple branchement sur le coffret électrique situé :

  • en limite de propriété pour une maison ;
  • au pied du bâtiment pour un immeuble collectif.

Pour l’installation d’un second compteur électrique, le prix moyen du raccordement et de l’installation du compteur et de son disjoncteur tourne autour de 300 € TTC, un tarif qui comprend :

  • la création d’un nouveau point de livraison depuis le réseau ;
  • la pose du nouveau compteur et son raccordement au point de livraison ;
  • la pose et le réglage du disjoncteur ;
  • la programmation du compteur.

Cette prestation fait toujours l’objet d’un devis personnalisé dont le montant peut être réévalué à la hausse en fonction des contraintes liées aux spécificités de votre projet, notamment si la distance séparant la partie de votre logement à raccorder du réseau public excède 30 mètres et nécessite le creusement d’une tranchée pour enfouir la ligne.

La mise en service du compteur, considérée dans ce cas comme une première mise en service, est forfaitaire et vous coûtera 50,65 € TTC (tarif Enedis au 1er août 2021), et ce, quels que soient votre fournisseur et votre situation géographique. Notez que, le cas échéant, cette intervention est normalement à la charge du locataire ou du nouveau propriétaire de cette partie de votre habitation.

Qu’est-ce que l’installation d’un deuxième compteur change pour votre installation électrique intérieure ?

L’installation d’un second compteur électrique est indispensable lorsqu’on souhaite séparer une installation électrique intérieure en deux installations indépendantes.

À cette fin, vous devrez procéder à quelques travaux préparatoires qui devront être réalisés par un électricien professionnel, de préférence avant la pose du deuxième compteur par Enedis. De cette manière, vous pourrez immédiatement brancher votre deuxième compteur à son installation électrique dès la fin des travaux de raccordement.

Pour pouvoir être séparée de l’installation électrique principale, la partie de l’installation que vous souhaitez rendre indépendante et ses différents circuits doivent être équipés de leur propre tableau électrique de répartition qui sera directement relié au deuxième compteur électrique via le disjoncteur principal d’abonné.

Pour la création et l’installation d’un tableau électrique équipé de ses différents dispositifs de protection (parafoudre, protection différentielle, disjoncteurs divisionnaires, fusibles, etc.), il faut habituellement compter entre 750 et 1 250 euros TTC tout compris (main-d’œuvre et matériel), un tarif qui varie essentiellement en fonction du nombre de circuits que compte l’installation.

En revanche, votre ancien tableau électrique, celui correspondant à l’installation électrique originelle et qui restera alimenté en électricité via le premier compteur électrique peut être conservé en l’état, même dépouillé des circuits électriques faisant désormais partie de la seconde installation électrique et dont les câbles ont été branchés sur le nouveau tableau électrique. A priori, vous n’avez pas besoin d’y toucher.

Avant le début des travaux et pour des raisons de sécurité, vous devrez procéder à la pose d’un sectionneur pour séparer mécaniquement la partie de votre installation électrique rendue indépendante de l’alimentation en électricité. Cet appareil électromécanique pourra ensuite être retiré après la pose du second compteur.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Qu’est-ce que l’installation d’un deuxième compteur change pour votre contrat d’électricité ?

A priori rien pour le contrat existant. L’installation d’un second compteur électrique ne nécessite pas de résilier ou de suspendre le contrat dont vous bénéficiez jusqu’à présent. Vous devrez simplement souscrire un nouveau contrat pour le deuxième compteur, vous, ou le nouvel occupant de cette partie rendue indépendante de votre habitation.

En revanche, il est probable que la puissance souscrite au compteur qui était nécessaire quand les deux installations ne faisaient qu’une ne soit plus adaptée. La consommation en électricité étant désormais répartie sur deux installations distinctes, vous devrez réévaluer vos besoins en électricité et modifier la puissance souscrite en conséquence.

Pour modifier la puissance dont vous bénéficiez au compteur et faire baisser la part fixe de votre facture, celle qui correspond à votre abonnement à l’électricité, il vous suffit de contacter votre fournisseur pour modifier votre contrat. Il fera une estimation gratuite et à distance de vos nouveaux besoins en électricité pour vous proposer une puissance adaptée.

En ce qui concerne le contrat lié au deuxième compteur d’électricité, c’est au futur occupant d’en souscrire un à son nom. En revanche, si vous demeurez l’occupant principal de cette partie de votre bien ou si vous faites de la location saisonnière ou temporaire, vous devrez souscrire ce deuxième contrat d’électricité à votre nom.

Une alternative peu coûteuse : l’installation d’un sous-compteur électrique

Beaucoup moins complexe que l’installation d’un deuxième compteur d’électricité, l’installation d’un sous-compteur, aussi appelé compteur divisionnaire, peut représenter une alternative intéressante pour connaître la consommation d’une partie d’un logement. Ce dispositif de comptage privatif peut suffire pour différencier les consommations au sein d’un même logement ou d’une même propriété.

Directement relié au compteur électrique principal et placé dans le tableau de répartition, un sous-compteur ne nécessite ni l’intervention d’Enedis, ni la souscription d’un nouveau contrat d’électricité. Son coût moyen oscille entre 25 et 100 € TTC. Cette solution peut d’avérer particulièrement pratique pour de la location temporaire afin de différencier facilement les consommations d’électricité des deux parties d’un bien.

Notez cependant qu’avec un sous-compteur électrique, vous ne pourrez pas refacturer les consommations d’électricité correspondant au second logement telles quelles, au kWh près. Vous devrez convenir avec votre locataire d’un forfait fixe afin de respecter la législation en vigueur qui interdit la revente d’électricité entre particuliers.

Profitez de l’installation d’un deuxième compteur pour changer de fournisseur d’électricité

Depuis l’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie, de nombreux fournisseurs alternatifs d’électricité ont vu le jour aux côtés des fournisseurs historiques. À service équivalent, certains proposent des tarifs jusqu’à 15 % inférieurs aux tarifs réglementés de l’électricité, de quoi réaliser d’importantes économies sur vos factures.

Pour trouver une offre qui correspond à vos besoins, utilisez notre comparateur des fournisseurs d’électricité. Il analyse pour vous les offres disponibles sur le marché et calcule les économies qu’elles vous permettraient de réaliser. Pour rappel, les offres d’énergie étant désormais commercialisées sans engagement, changer de fournisseur d’énergie est gratuit et ne nécessite de respecter aucun préavis. Profitez-en !

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?