Quelles différences entre un DPE et un audit obligatoire ?

Le diagnostic de performance énergétique et l’audit énergétique sont tous deux des documents qui renseignent sur la performance énergétique d’un bâtiment. Toutefois, ces deux diagnostics ne répondent pas aux mêmes objectifs et ni aux mêmes critères (contenu, prix, garantie, technicien, obligations). Découvrez en quoi consistent ces différences entre le DPE et l’audit énergétique, et pourquoi ces deux études techniques ne peuvent pas se remplacer l’une l’autre.

differences dpe audit

À quoi servent un DPE et un audit énergétique ?

L’audit énergétique et le diagnostic de performance énergétique (DPE) sont deux évaluations qui ont comme résultat de :

  • connaître et informer du niveau de consommation d’énergie d’un logement ;
  • proposer et inciter à la réalisation de travaux d’amélioration de la performance énergétique.

En dehors de ces points communs, le DPE et l’audit énergétique divergent sur de nombreux points, à commencer par leur définition et leurs missions.

Le DPE, un bilan énergétique incontournable pour vendre ou louer un logement

Créé en 2006, le diagnostic de performance énergétique fait partie des diagnostics immobiliers (termite, plomb, amiante, etc.) obligatoires à la location et à la vente d’un bien immobilier.

Le DPE évalue la situation du logement au niveau de :

  • sa consommation d’énergie primaire (consommation du chauffage, du système de production d’eau chaude sanitaire, climatisation, etc.) exprimée en kWh/m².an ;
  • ses émissions de gaz à effet de serre exprimée en kg CO2/m².an.

À partir de ces données, le diagnostiqueur établit un classement énergétique du logement suivant une échelle de valeur alphabétique : A pour un logement très économe à G pour un logement très énergivore.

D’autre part, le rapport du diagnostic propose également une série de travaux de rénovation énergétique pour améliorer la performance des plus mauvaises classes énergie considérées comme des passoires thermiques (classes D, E, F ou G).

Le DPE apparaît comme un véritable outil d’aide au choix pour louer ou vendre un logement via les différentes données énergétiques qu’il procure au potentiel acheteur ou locataire.

L’audit énergétique, un bilan thermique complet pour rénover efficacement

De son côté, l’audit énergétique ne remplit pas les mêmes objectifs que le DPE. Tout d’abord, l’audit énergétique n’établit pas de classement énergétique mais livre un rapport bien plus complet que le DPE sur deux plans :

  • une évaluation détaillée de l’état de performance énergétique d’un logement en fonction d’une analyse approfondie de la structure du bâti et des habitudes des habitants ;
  • une véritable feuille de route à suivre pas à pas par le propriétaire pour rénover son logement.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Le DPE et l’audit énergétique : différences de contenu

Les deux diagnostics ne remplissent pas la même mission et divergent donc dans le contenu de leur rapport :

  • le DPE est une photographie à un instant T du niveau de performance énergétique d’un logement ;
  • l’audit énergétique est un cahier des charges complet pour améliorer l’état énergétique d’un bâtiment.

Le DPE : une étiquette énergétique et une indication de travaux de rénovation

Le diagnostic de performance énergétique se présente comme un rapport synthétique qui évalue le niveau de consommation d’énergie et l’impact environnemental d’un logement à travers une étiquette énergétique.

Pour rappel, visuellement, l’étiquette énergétique du DPE classe le logement sur une échelle de notation en fonction de son niveau de performance entre la classe A (logement économe) et la classe G (logement très énergivore).

Pour établir la classe énergie du logement, le diagnostic base son évaluation sur différents critères tels que :

  • les différents équipements de chauffage, de système de production d’eau chaude sanitaire, de climatisation ;
  • l’état de l’isolation thermique et du système de ventilation ;
  • le concept de confort d’été pour évaluer la capacité du logement à garder une température intérieure tempérée même en période de canicule.

L’audit énergétique : un plan d’action clés en main pour rénover son logement

L’audit énergétique livre en premier lieu différentes évaluations détaillées :

  • une étude thermique du logement mettant en lumière les points de déperditions thermiques (faiblesse de l’isolation) et les ponts thermiques ;
  • un compte rendu d’inspection des différents équipements de chauffage, de système de production d’eau chaude sanitaire (ECS), de ventilation et d’éclairage ;
  • une estimation de la consommation d’énergie des équipements de chauffage et du système de production ECS, d’éclairage, de refroidissement à partir des factures des 3 dernières années ;
  • une analyse de la structure du bâti (matériaux utilisés pour les murs, les fenêtres et portes, la toiture et le plancher, etc.).

Ensuite, le rapport d’audit énergétique est conçu comme un plan d’action complet pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans son logement.

Ce cahier des charges est prêt à l’emploi pour entamer la phase de travaux. Il informe le propriétaire de toutes les actions à entreprendre, dans quel ordre, à quel prix, les subventions éligibles, etc., suivant un calendrier prévisionnel de travaux chiffrés et priorisés.

À noter que les travaux de rénovation énergétique préconisés permettent a minima d’atteindre le label Bâtiment basse consommation, soit la classe B du DPE.

Enfin, le rapport d’audit indique l’impact des travaux de rénovation avec une idée du montant de la facture d’énergie.

Différents sur le contenu mais similaires sur leur responsabilité juridique

Les deux bilans énergétiques engagent une responsabilité juridique similaire pour le diagnostiqueur.

En 2021, une réforme du DPE et de son mode de calcul rend ce diagnostic opposable. Concrètement, le nouveau DPE devient un document juridique qu’un propriétaire ou locataire peut utiliser en cas de fausses informations constatées sur l’état énergétique du logement loué ou acheté.

C’est pourquoi un DPE vierge de toute étiquette énergétique est désormais interdit, faute de renseigner du niveau de consommation d’énergie d’un logement.

De son côté, l’audit énergétique engage la responsabilité de l’auditeur thermicien en charge de sa réalisation. Les solutions préconisées (travaux, remplacement d’équipement de chauffage, etc.) doivent réaliser les économies d’énergie prévues dans le rapport d’audit.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Audit énergétique et DPE : sont-ils obligatoires ou recommandés ?

Voyons maintenant dans quels cas les deux bilans énergétiques font l’objet d’une obligation de réalisation.

Le DPE, une obligation pour tous les propriétaires de logement

Le diagnostic de performance énergétique est un document obligatoire lors d’une mise en location ou vente d’un logement.

Cette obligation de DPE concerne tous les bâtiments d’habitation individuels, du studio à la maison individuelle, meublés ou non meublés.

Le propriétaire du bien immobilier est responsable de sa réalisation et doit faire le nécessaire pour le porter à la connaissance d’un potentiel acquéreur ou locataire.

En conséquence, le DPE doit figurer obligatoirement dans :

  • le dossier de diagnostic technique (DDT) avec les autres diagnostics immobiliers obligatoires (termites, plomb, amiante, etc.) ;
  • les annonces de location ou de vente immobilière.

Quelques logements ne sont pas soumis à l’obligation de réaliser un DPE :

  • les bâtiments indépendants d’une surface inférieure à 50 m² (abri de jardin, mobile-home, bungalow, etc.) ;
  • les meublés touristiques ;
  • les logements occupés moins de 4 mois par an ;
  • les habitations sans chauffage ou cheminée, et sans système de climatisation ;
  • les bâtiments classés monuments historiques, les lieux de culte ;
  • les bâtiments à usage agricole, industriel ou artisanal.

Et le DPE en copropriété ?

Les logements en copropriété disposant d’un chauffage et d’une climatisation à usage collectif sont dans l’obligation de réaliser un DPE, suivant le calendrier réglementaire :

  • 1er janvier 2024 pour les copropriétés de plus de 200 lots ;
  • 1er janvier 2025 pour les copropriétés entre 50 et 200 lots ;
  • 1er janvier 2026 pour les copropriétés d’au maximum 50 lots.

Les copropriétés de 50 lots et plus construits avant 2001 sont exclues de cette obligation de DPE collectif mais doivent réaliser un audit énergétique.

L’audit énergétique : pour rénover ou pour les passoires thermiques

Le propriétaire d’un bien immobilier peut recourir volontairement ou obligatoirement à un audit énergétique dans le but :

  • de réaliser des travaux de rénovation pour améliorer les performances énergétiques de son logement. L’audit énergétique volontaire est réalisé à l’initiative du propriétaire dans le but de réduire les factures d’énergie et gagner en confort thermique ;
  • de sortir son logement de son statut de passoire thermique avec la réalisation d’un audit énergétique réglementaire obligatoire pour tous les logements destinés à la vente :
Classe énergie concernée par l’audit énergétique réglementaireDate d’échéance
Classe F et GDepuis le 1er avril 2023
Classe EÀ partir du 1er janvier 2025
Classe DÀ partir du 1er janvier 2034
Calendrier d’obligation d’audit énergétique réglementaire selon la classe énergie DPE

La durée de validité du DPE et de l’audit énergétique est-elle identique ?

Non, la durée de validité du DPE est de 10 ans, tandis que celle de l’audit énergétique réglementaire est de 5 ans. Quant à l’audit énergétique volontaire, sa durée de validité est indéterminée.

Réalisation d’un DPE et d’un audit énergétique : différences de corps de métier et de prix !

Les deux études techniques immobilières ne sont pas gratuites et présentent entre elles des écarts de prix importants. De plus, il est indispensable de faire appel à un professionnel avec des champs de compétences bien précis. Focus sur ces différences de prix et de corps de métier.

Des techniciens aux métiers différents

  • Dans le cadre d’un diagnostic de performance énergétique, le technicien en charge est un diagnostiqueur certifié DPE par le COFRAC (Comité français d’accréditation). Faites bien attention à cette formation lorsque vous demandez un devis. Consultez l’annuaire des diagnostiqueurs DPE en France pour éviter les nombreuses arnaques présentes dans le secteur de la rénovation énergétique.
  • Dans le cadre d’un audit énergétique, le professionnel est un auditeur thermicien certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement). Il appartient souvent à un bureau d’études thermiques ou à une société d’architectes ayant suivi une formation RGE. Vous pouvez également faire appel un diagnostiqueur immobilier certifié par une formation à la réalisation d’un audit énergétique réglementaire.

Une différence de prix : du simple au double

Le DPE et l’audit énergétique sont similaires au niveau de la fixation de leur prix. En effet, les tarifs non réglementés de ces deux diagnostics sont fixés librement. Toutefois, les écarts de prix sont bien présents entre un DPE et un audit énergétique :

  • comptez entre 100 € et 250 € en moyenne pour la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique ;
  • tandis qu’il faut débourser entre 500 € et 1 000 € en moyenne pour un audit énergétique.

Différences DPE et audit énergétique : le bilan

Voici un résumé des principales différences entre un DPE et un audit énergétique :

DPEAudit énergétique
ObjectifsDresser un état de la performance énergétique d’un bâtiment à l’aide d’une étiquette énergétique (consommation d’énergie et émissions de gaz à effet de serre)Donner une feuille de route pour réaliser des travaux de rénovation énergétique
Utilité• Pour être autorisé à vendre ou louer un bien immobilier.
• Pour obtenir une meilleure classe énergie DPE suite à des travaux de rénovation énergétique.
• Pour mieux choisir son logement à louer ou à acheter via l’estimation de la facture d’énergie annuelle.
Pour bien cerner les besoins du logement avant des travaux de rénovation énergétique
ObligationsVendre ou louer un logement• Vendre une passoire thermique (classe F ou G).
• Obtenir des aides financières pour des travaux de rénovation énergétique.
ContenuRapport avec une étiquette énergétique et des recommandations de travauxRapport avec un plan d’action complet pour rénover son logement efficacement
PrixEntre 100 € et 250 €Entre 500 € et 1 000 €
Type de professionnelDiagnostiqueur certifié COFRACAuditeur thermicien certifié RGE
Durée de validité10 ans• 5 ans pour l’audit énergétique réglementaire.
• Indéterminée pour l’audit énergétique volontaire.
GarantiesResponsabilité civile professionnelle• Responsabilité civile professionnelle
• Garantie décennale
Différences DPE audit energetique

Optimisez davantage les recommandations du DPE et de l’audit énergétique

Un diagnostic immobilier est un bon outil pour vous aider à rénover énergétiquement votre logement et réduire votre facture d’énergie. Changer de fournisseur d’électricité ou de gaz est également une bonne astuce pour faire des économies d’énergie.

Avec un comparateur d’énergie, vous accédez aux offres les plus compétitives du marché. C’est simple, rapide et gratuit, n’hésitez pas !

D’autres questions sur ce sujet ?

Besoin d'aide pour changer de contrat d'énergie ?

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h