Choisir.com - Comparez, économisez.

LES FOURNISSEURS D’ÉNERGIE EN FRANCE

  • Butagaz

    L’entreprise française Butagaz distribue du gaz de pétrole liquéfié dans toute la France. Créée en 1932 en tant que filiale du groupe Shell, elle appartient depuis 2015 au groupe DCC Energy. Butagaz opère dans toute l’Hexagone, auprès des clients professionnels et particuliers. A travers 26000 revendeurs, elle commercialise aussi des solutions de gaz propane en réseau, des granulés de bois et du GPL carburant.

  • Cdiscount énergie

    Cdiscount est un e-marchand bien connu des français pour son large choix de produits, ses prix agressifs et sa présence en ligne depuis des années. L’entreprise bordelaise s’est lancé sur le marché de l’électricité pour les particuliers et déclare proposer une offre qui est 15 % moins chère que les tarifs réglementés. Le site internet met son savoir-faire dans le domaine des achats en ligne pour faciliter au maximum les démarches de ses abonnés.

  • Dyneff

    Dyneff est une société française spécialisée dans la distribution d’hydrocarbures et de gaz naturel. Elle travaille aussi bien avec les particuliers que les professionnels ou les collectivités grâce notamment à son réseau d’une centaine de station-services. L’entreprise est installée tout particulièrement dans le sud de la France, elle fut créée dans le Languedoc-Roussillon, ainsi qu’en Espagne.

  • EDF

    EDF est le fournisseur historique français du domaine de l’énergie. Premier producteur au monde, EDF est toujours aujourd’hui une entreprise de référence. Consciente de son impact et de ses enjeux, l’entreprise propose de plus en plus d’offres d’électricité verte issue des énergies renouvelables qu’EDF distribue au même titre que l’électricité d’origine nucléaire.

  • Engie

    Engie est une entreprise française née de la fusion de Suez et de GDF. L’entreprise, troisième producteur d’énergie au niveau mondial, propose au grand public des offres tant sur le gaz naturel que l’électricité. Engie est l’un des premiers producteurs d’électricité verte avec un mix énergétique composé à plus de 60 % d’énergies renouvelables.

  • Eni

    ENI est une société spécialisée dans le domaine des hydrocarbures, d’origine italienne. On la retrouve aujourd’hui partout dans le monde, en la reconnaissant aisément avec son logo représentant un chien a 6 pattes. ENI propose au grand public des solutions de distribution d’électricité et de gaz ainsi que de nombreux services liés à la fourniture de ces deux énergies.

  • Happ-e

    Happ-e est une filiale du groupe Engie (anciennement appelé GDF Suez), fondée en 2014, qui fournit du gaz et de l’électricité verte. Happ-e propose des tarifs avantageux par rapport aux fournisseurs historiques. Vous pourrez changer d’offre sans engagement et continuer d’utiliser le même réseau d’approvisionnement.

  • Mint Énergie

    Mint Energie est un fournisseur d’électricité d’origine renouvelable fondé en 2000 à Montpellier. La marque appartient à Budget Telecom et compte aujourd’hui environ 200 000 clients, particuliers et professionnels. Elle met en places des offres low-cost moins chères que l’offre EDF Online & Green. Elle dispose d’une application mobile pour mesurer son impact écologique et suivre sa consommation en temps réel.

  • Planète OUI

    Lancée en 2007, lors de la libéralisation du marché de l’énergie, Planète Oui est un fournisseur d’électricité verte qui compte environ 30 000 clients. Elle propose aux particuliers et entreprises une énergie 100 % renouvelable, avec une de promesse de couverture de 80 % des besoins en consommation. Elle est rachetée par le groupe BCM Energy en 2016.

  • Plüm

    Plüm est un fournisseur d’électricité assez nouveau sur le marché puisque créé en 2016. L’entreprise se démarque en ne proposant que de l’électricité verte et en proposant surtout un système de récompenses qui vise à faire baisser le prix de l’électricité plus la consommation baisse. Résolument écologique, l’entreprise n’achète son électricité qu’auprès de founisseurs verts et de petits produteurs.

  • Sowee

    Sowee est une filiale d’EDF, le producteur et distributeur historique de l’électricité en France. Cette filiale se démarque par son approche 2.0 de la maison, notamment en proposant une station connectée qui permet de piloter les chauffages à la voix et par le biais de divers capteurs installés dans la maison afin de réaliser des économies d’énergies.

  • TotalEnergies

    TotalEnergies, anciennement Total Direct Energie, est un fournisseur d’électricité et de gaz naturel. Contrairement à beaucoup d’autres fournisseurs présents sur le marché français, Total produit une partie de l’électricité qu’il vend grâce à ses différentes filières industrielles. Aujourd’hui l’entreprise se présente comme la première solution alternative d’accès à l’électricité avec un ensemble de plus de 4 millions de clients.

  • Vattenfall

    Créé en 1909 en Suède, Vattenfall s’installe en France sur le marché des professionnels en 2000. Depuis octobre 2018, il fournit également de l’électricité et du gaz aux particuliers avec notamment des offres vertes. Ce producteur et fournisseur d’énergie est aujourd’hui implanté dans 7 pays européens et compte plus de 20 000 collaborateurs.

Le fournisseur d’énergie, l’un des acteurs clés du marché de l’énergie

Comme son nom l’indique, le fournisseur d’énergie est celui qui fournit de l’énergie, que ce soit du gaz et/ou de l’électricité, aux consommateurs.

Le fournisseur achète l’énergie dont il a besoin aux producteurs de gaz et d’électricité. Il revend ensuite cette énergie aux clients consommateurs, en utilisant le réseau de distribution géré par d’autres entités. Pour bien comprendre ce qu’est un fournisseur d’énergie, il faut identifier son rôle sur le marché de l’énergie.

Du producteur au fournisseur d’énergie

Afin que l’énergie soit produite puis acheminée jusqu’au consommateur final, le client, différents acteurs interviennent sur ce que l’on appelle le marché de l’énergie. 4 principaux acteurs interviennent sur le marché de l’électricité, ils sont 5 pour le marché du gaz en France :

  1. Les producteurs d’électricité et de gaz naturel ;
  2. Les sites de stockage de gaz pour le marché du gaz. L’électricité produite en France n’est pas stockée, elle est directement utilisée par le consommateur ;
  3. Le gestionnaire du Réseau de transport de l’électricité (RTE) et celui dédié au transport du gaz naturel (GRTgaz pour une grande partie du territoire et Teréga qui opère dans la partie sud-ouest de la France) ;
  4. Le gestionnaire du réseau de distribution, qui est Enedis pour l’électricité et Gaz Réseau Distribution France (GRDF) pour le gaz. Les gestionnaires de réseau du gaz et de l’électricité partagent le territoire avec des ELD (entreprises locales de distribution) ;
  5. Le fournisseur d’électricité et/ou de gaz.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Qu’est-ce qu’un fournisseur d’énergie, dernier acteur avant le consommateur ?

Enfin, dernier pôle important du marché de l’énergie, celui de la fourniture. Au début de cette page, différents fournisseurs d’énergie sont cités, comme Butagaz, Cdiscount énergie, Dyneff, EDF ou encore Happ-e. Le fournisseur d’énergie a pour rôle de vendre l’électricité ou le gaz aux clients finaux, c’est-à-dire les consommateurs qui sont titulaires d’un contrat commercial d’électricité ou de gaz.

Pour que l’énergie soit acheminée jusqu’à sa destination, le fournisseur utilise le réseau de transport puis de distribution, après avoir acheté le gaz ou l’électricité au producteur.

Le fournisseur d’énergie en France à plusieurs rôles à jouer. Il s’occupe de :

  • la commercialisation de ses offres ;
  • la facturation auprès de ses clients ;
  • le service relation clientèle.

Un fournisseur d’électricité ou de gaz peut également assurer le rôle de producteur et produire l’énergie qui est injectée dans le réseau de distribution. C’est le cas du fournisseur historique EDF ou encore d’Engie.

Les différences entre fournisseurs historiques et alternatifs

Les termes fournisseur historique et fournisseur alternatif ont fait leur apparition depuis l’ouverture du marché à la concurrence. Cela permet de différencier les fournisseurs d’énergie historiques que sont EDF, Engie et les ELD, avec les fournisseurs alternatifs qui proposent des offres alternatives aux tarifs réglementés (tarifs fixés par l’État proposés uniquement par les fournisseurs historiques).

Le monopole des fournisseurs historiques (avant 2007)

Les fournisseurs historiques de gaz et d’électricité sont ceux qui étaient présents sur le territoire avant l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, en juillet 2007. Jusqu’à cette date, ils avaient le monopole de la fourniture d’énergie en France.

EDF : le fournisseur historique d’électricité

EDF (Électricité De France) est créée le 8 avril 1946 par Marcel Paul, alors ministre de la Production industrielle. Cet établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) est né de la nationalisation de plusieurs compagnies d’électricité opérant sur le territoire français (alors fortement bouleversé suite à plusieurs années de guerre).

Plus de 70 ans après, EDF agit en tant que producteur et fournisseur d’électricité. La société gère dans un premier temps la production électrique des centrales nucléaires, des parcs éoliens et solaires ou encore des centrales hydroélectriques. Dans un second temps, EDF, commercialise ses propres offres d’électricité et de gaz.

En tant que fournisseur historique, EDF est soumis aux tarifs réglementés fixés par les pouvoirs publics et la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Les Français et les tarifs réglementés : une longue fidélité ?

Bien que les tarifs réglementés soient considérés comme les plus élevés du marché de l’électricité, les clients consommateurs français sont encore majoritaires à bénéficier de l’offre Tarif Bleu d’EDF.
Cela s’explique par une confiance sans faille des clients qui sont habitués au fournisseur historique. Par ailleurs, les idées reçues concernant le changement de fournisseur d’énergie (ce serait long à faire, payant, générateur de coupure, etc.) empêchent de nombreux clients de sauter le pas et de changer de fournisseur d’énergie.
Sachez que le changement de fournisseur d’électricité et/ou de gaz est rapide et totalement gratuit. Par ailleurs, la transition d’un opérateur à un autre se fait sans coupure d’électricité et/ou de gaz.
Pour vous faire aider dans vos démarches, vous pouvez dès à présent contacter un conseiller Choisir.com qui vous guidera et vous aidera à trouver le meilleur fournisseur d’énergie en France.

Engie : le fournisseur historique de gaz

Engie est né en 2008 de la fusion de deux grands groupes énergétiques français :

  • Gaz de France (GDF) qui a été créé le 8 avril 1946, en même temps qu’EDF. GDF avait pour rôle d’acheter, de transporter, de distribuer et de commercialiser le gaz naturel en France ;
  • Suez, un groupe industriel français créé en 1858 qui était spécialisé dans les secteurs du gaz et de l’électricité (énergies), mais aussi de l’eau et de la propreté (environnement). C’est cette société vieille de plus de 160 ans qui a percé le fameux canal de Suez qui relie la Méditerranée à la mer Rouge, en Égypte.

Avant de devenir Engie en juillet 2015, le groupe s’est d’abord dénommé GDF Suez (avril 2015). Ce changement de dénomination commerciale a été le résultat de la fusion entre GDF et Suez.

Ce groupe est donc riche d’une longue histoire. Engie est aujourd’hui spécialisé dans les domaines du gaz naturel, de l’électricité et des services dédiés à l’énergie.

En tant que fournisseur historique de gaz et d’électricité, Engie a longtemps été soumis aux tarifs réglementés, cela a changé depuis 2019.

Fin des tarifs réglementés pour le gaz

La loi énergie-climat, adoptée le 8 novembre 2019, est venue mettre un terme aux tarifs réglementés du gaz pour toutes les nouvelles souscriptions chez le fournisseur historique Engie. Les contrats souscrits avant la date d’application de la loi devront automatiquement être modifiés à compter de juillet 2023, dans le cas où le client n’aurait pas changé d’offre entre-temps.

Chez Engie, la facture de gaz varie selon plusieurs critères :

  • la zone tarifaire du gaz dans laquelle vous vous trouvez (zone 1 à 6, la zone 1 étant la moins chère, 6 la plus chère. Les communes en zone 6 sont celles qui sont les plus éloignées des principaux réseaux de distribution, ce qui explique une majoration sur la facture de gaz) ;
  • la classe de consommation de gaz dans laquelle vous vous situez. Plus vous consommez de gaz, plus le prix de l’abonnement est élevé et au contraire, plus le prix du kWh baisse.

Les ELD, autres acteurs historiques de l’énergie

Lorsque l’on évoque les fournisseurs historiques d’électricité et de gaz, on pense souvent à EDF et ENGIE. Il serait faux de dire que ce sont les seuls fournisseurs historiques d’énergie en France. En effet, la plupart des entreprises locales de distribution (ELD) en France comptent parmi les fournisseurs d’énergie historiques. De manière générale, tous les opérateurs d’énergie existants avant la dérégulation du marché en 2007 sont des fournisseurs historiques d’électricité et/ou de gaz.

Dès l’ouverture du marché à la concurrence en 2007 (dès 1999 pour certaines entreprises), les ELD historiques ont dû elles aussi accueillir de nouveaux acteurs énergétiques sur leur territoire tout en étant soumises aux tarifs réglementés.

En ce qui concerne les ELD distribuant du gaz, elles ont profité de la loi énergie-climat pour se libérer des tarifs réglementés du gaz et ainsi proposer des offres au prix du marché.

2007 et l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence

Jusqu’en 2007, le marché de l’énergie était dominé par EDF, GDF (Engie) et les ELD.

Sur les territoires des ELD (à Bordeaux, Strasbourg ou encore Grenoble), les clients consommateurs n’avaient pas d’autre choix que souscrire une offre proposée par l’ELD opérant sur le secteur. Pour les clients dont le lieu d’habitation était géré par GDF pour le gaz, un seul interlocuteur énergétique était alors à leur portée. De même, pour souscrire un contrat d’électricité, il fallait se tourner vers EDF ou vers l’ELD d’électricité en charge de la zone géographique. Ce qui ne laissait pas de place à la concurrence et donc à la liberté de choisir pour les clients consommateurs.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Mise en place de la dérégulation du marché de l’énergie

Aussi appelée dérégulation ou encore déréglementation du marché de l’énergie, l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence a été engagée dès 1996 par la Commission européenne. Cette dérégulation fait suite à la directive européenne 96/92/CE datant de 1996 qui ne concernait que le marché de l’électricité. La première directive européenne a été remplacée par différents textes l’améliorant, dont la directive 2009/72/CE qui est aujourd’hui en vigueur.

En 1998, la directive européenne 98/30/CE a conduit la France à déréguler le marché du gaz. Cette déréglementation a également été modifiée plusieurs fois, la directive 2009/73/CE du 13 juillet 2009 est la dernière en date.

Ces deux directives ont concerné tous les pays membres de l’UE, dont la France. Elles ont été développées afin de mettre en place un marché intérieur de l’énergie au sein de l’Union européenne.

Pour le client consommateur, cette déréglementation du marché de l’énergie lui a donné la liberté de choisir son fournisseur d’électricité et/ou de gaz.

Cela a également contribué à la naissance de nouveaux fournisseurs d’énergie, libres de s’établir sur le territoire et de proposer des offres alternatives.

Un marché qui s’est ouvert à la concurrence dans toute l’UE

Ces directives européennes pour le gaz et l’électricité ont dû être adoptées par tous les pays membres de l’UE. Chaque pays s’est conformé aux directives et certains ont ouvert leur marché de l’énergie à la concurrence bien avant la date butoir fixée par l’Union européenne (2008).
Ainsi, au Royaume-Uni et en Allemagne, les marchés du gaz et de l’électricité ont été totalement déréglementés à partir de 2000. Cette même année, la Finlande et la Suède ont dérégulé leur marché de l’électricité.
En France, cela a commencé dès 1999, comme nous allons le voir dans le prochain point.

Les dates clés de la dérégulation du marché de l’énergie

En France, la déréglementation du marché de l’énergie n’a pas pu s’opérer du jour au lendemain. Il a fallu mettre en place des étapes afin de suivre les demandes formulées à travers les directives européennes portant sur le gaz et sur l’électricité.

En premier lieu, la France a ouvert le marché de l’énergie à hauteur de 20 %. Cela s’est passé dès février 1999 et seules les grosses entreprises consommant plus de 100 GWh (gigawattheures) d’énergie étaient concernées. Celles-ci, grandes consommatrices d’énergie, achètent souvent leur gaz ou électricité directement au producteur et sont reliées par des réseaux de transport de grande envergure (gazoducs pour le gaz, lignes de moyenne tension pour l’électricité).

En février 2000, le marché de l’énergie en France est dérégulé à seulement 30 %. Seules les entreprises consommant plus de 16 GWh par an sont concernées. La France compte environ 1 600 sites qui peuvent profiter de cette libéralisation de l’énergie. 30 %, c’est ce qu’imposait la directive européenne 96/92/CE pour l’électricité. Contrairement à certains de ses voisins, la France n’a pas souhaité ouvrir le marché à la concurrence dans sa totalité dès 2000. Rappelons qu’à cette date, l’État détenait une grande partie des capitaux d’EDF et de GDF.

Au début de l’année 2003, le marché du gaz et de l’électricité s’ouvre à la concurrence à hauteur de 34 %. Les entreprises consommant plus de 7 GWh d’énergie par an sont concernées. Les clients particuliers ne profitent pas encore de cette libéralisation. Pour les entreprises, cette ouverture du marché à la concurrence a permis l’émergence de fournisseurs d’électricité et de gaz entièrement dédiés aux professionnels, comme Alterna énergie, EDF Pro, TotalEnergies Professionnels, etc.

En juillet 2004, les professionnels et les collectivités locales sont concernés par l’ouverture du marché de l’énergie. 70 % du marché est libéralisé, ce qui représente environ 4,5 millions de sites.

Juillet 2007 est la date que nous retenons tous. Elle annonce l’ouverture intégrale du marché de l’énergie à la concurrence. 30 millions de clients consommateurs (détenteurs de contrats d’énergie) sont concernés. C’est une véritable révolution sur le marché de l’énergie pour les particuliers qui peuvent désormais comparer les offres d’énergie afin de trouver le fournisseur le moins cher et le tarif le plus intéressant.

Voici un schéma montrant les étapes que nous venons de citer :

Etapes de l'ouverture du marché des énergies à la concurrence
Source : Le médiateur national de l’énergie.

L’émergence des fournisseurs alternatifs (après 2007)

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, de nouveaux fournisseurs d’énergie ont fait leur apparition. Ils ont permis aux clients consommateurs d’avoir le choix et la liberté de se tourner vers des offres plus attractives.

Au fil des ans, des marques filles (ou filiales) ont fait leur apparition, comme Sowee qui est une filiale alternative d’EDF ou encore Happ.e, marque fille d’Engie. Des opérateurs étrangers, comme Vattenfall ou Eni ont eux aussi investi le marché de la fourniture d’électricité.

Un besoin de diversifier les activités

Avec l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en France, les différents fournisseurs ont diversifié leurs activités. Ainsi on compte :

  • des fournisseurs d’électricité alternatifs et historiques ;
  • des fournisseurs de gaz alternatifs et historiques ;
  • des fournisseurs de gaz et d’électricité alternatifs et historiques.

EDF étant un fournisseur d’électricité historique, l’entreprise est également devenue un fournisseur alternatif de gaz. De la même manière, Engie (anciennement GDF) étant un fournisseur historique de gaz est devenu un opérateur alternatif d’électricité. Suite à la libéralisation du marché de l’énergie, il n’y avait aucune raison que ces deux groupes restent sur leurs acquis, ils ont donc diversifié leurs activités respectives. Par ailleurs, ces deux entités historiques ont pu profiter de la fidélité de leur clientèle pour proposer de nouvelles offres et se classer parmi les premiers fournisseurs alternatifs en France.

Les fournisseurs d’énergie alternatifs en France

Aujourd’hui, environ 50 acteurs se partagent le marché de l’énergie.

Les fournisseurs alternatifs d’électricité

Les fournisseurs d’électricité en France, alternatifs et historiques, se partagent depuis 2007 (ou avant pour leurs clients professionnels) le marché de l’énergie électrique. Les fournisseurs alternatifs sont donc venus prendre une part importante du marché que détenait majoritairement EDF.

On compte environ 40 fournisseurs d’électricité alternatifs, qui peuvent aussi proposer des offres de gaz, en plus de l’électricité.

Les fournisseurs alternatifs de gaz

Les fournisseurs de gaz en France, alternatifs et historiques, se partagent eux aussi la fourniture d’énergie aux clients consommateurs. GDF, devenu Engie, n’est donc plus le seul à vendre du gaz aux consommateurs finaux.

Les gestionnaires du réseau de transport (GRTgaz et Teréga) et de la distribution (GRDF et les ELD dédiées à certains territoires) restent cependant les mêmes qu’avant l’ouverture du marché à la concurrence.

La plupart des fournisseurs alternatifs de gaz proposent aussi de l’électricité. Cependant, certains sont entièrement dédiés à la fourniture de gaz, comme nous le verrons dans le tableau plus bas.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Liste des principaux fournisseurs d’énergie en France

Nous venons de le voir, la majorité des fournisseurs d’énergie en France fournissent aussi bien du gaz que de l’électricité. Certains sont spécialisés dans l’une ou l’autre énergie, d’autres privilégient les énergies vertes, tandis que plusieurs proposent aussi bien de l’énergie issue de ressources fossiles que du gaz ou de l’électricité verte.

Voici les principaux acteurs alternatifs sur le marché de l’énergie en France (classés dans l’ordre alphabétique). Nous avons détaillé leurs particularités au début de cette page :

  • Butagaz ;
  • Cdiscount énergie ;
  • Dyneff ;
  • ENI ;
  • Happ-e ;
  • Mint Energie ;
  • Planète Oui ;
  • Plüm ;
  • Sowee ;
  • TotalEnergies :
  • Vattenfall.

La liste n’est pas exhaustive. Il existe, en effet, d’autres fournisseurs alternatifs.

Évolution du marché pour les fournisseurs alternatifs

Avec la libéralisation du marché de l’énergie, de nombreux fournisseurs alternatifs ont vu le jour. En dérégulant le marché, l’État n’avait pas prévu un nombre si important d’opérateurs proposant du gaz et/ou de l’électricité. Pour les clients, cela a eu pour effet de rendre l’offre trop diversifiée. Certains ont préféré rester chez les fournisseurs historiques, ne sachant pas vraiment vers quel opérateur alternatif se tourner. Pour les fournisseurs nouvellement arrivés sur le marché, cela a eu des conséquences économiques désastreuses.

De ce fait, on assiste depuis quelques temps à un resserrement du marché actuel. Les entreprises pleinement implantées dans le secteur des énergies rachètent celles qui sont en difficulté, comme :

  • Mega Énergie qui a récupéré le portefeuille client résidentiel de la société Butagaz (la société française se concentrant sur la distribution du gaz en bouteilles et en citernes) ;
  • Total qui a racheté la société belge Lampiris, pour devenir Total Spring, puis le fournisseur français Direct Énergie (qui avait déjà fusionné avec Poweo) pour devenir Total Direct Energie (puis TotalEnergies).

Comparatif des offres des fournisseurs historiques et alternatifs

Fournisseurs historiques et alternatifs se partagent désormais le marché de la fourniture d’énergie. Les clients ont désormais le choix parmi de nombreuses offres.

Les différents types d’offres

Tarifs réglementés, prix indexés, prix fixes, prix révisables à la baisse, il est difficile de se perdre parmi toutes ces offres proposées par les différents fournisseurs alternatifs. Voici quelques explications :

Les tarifs réglementés

Fixés par les pouvoirs publics et la CRE, les tarifs réglementés de vente, ou TRV, sont des prix auxquels doivent se soumettre les fournisseurs historiques, et uniquement eux (c’est-à-dire EDF, Engie (jusqu’en 2023) et les ELD historiques). Cet encadrement des tarifs permet de contrôler plus ou moins les tarifs de l’électricité et du gaz et ainsi d’éviter une flambée des prix qui serait néfaste pour le budget des consommateurs.

Du côté des fournisseurs alternatifs, il est possible de présenter des prix qui s’alignent sur les tarifs réglementés. Ces derniers n’y sont pas obligés, mais peuvent le faire, comme c’est le cas du fournisseur alternatif Planète Oui.

Les offres indexées

Les offres indexées sont celles qui varient en fonction des tarifs réglementés de vente. Cela signifie que dès que les pouvoirs publics annoncent une augmentation ou une diminution du prix de l’énergie, les offres indexées suivent la tendance (à la hausse ou à la baisse, donc).

De nombreux fournisseurs d’énergie, comme TotalEnergies ou encore Happ.e, proposent un pourcentage moins cher par rapport aux tarifs réglementés (pour l’électricité, c’est le prix au kWh du Tarif Bleu d’EDF qui sert de référence). Ainsi, ils promettent à leurs clients -X % sur le prix du kWh.

Les prix fixes

Les prix fixes proposés par certains fournisseurs alternatifs sont des tarifs déterminés au moment de la signature d’un contrat d’électricité ou de gaz. Le temps du contrat (entre 1 et 3 ans, habituellement), le client bénéficie du même tarif du kWh de gaz ou d’électricité. Généralement, le prix de l’abonnement et celui des services restent eux aussi les mêmes, mais ils ne sont pas à l’abri d’une augmentation. Sowee compte des offres de ce type.

Les prix révisables à la baisse

Le nom de cette offre parle de lui-même. Il s’agit donc de tarifs qui peuvent être revus à la baisse, en sous-entendant qu’ils ne seront pas révisés à la hausse. Ce type d’offre est aussi nommée « prix fixe ajustable ».

Pour ce genre de contrat, le prix du kWh est fixé dès la souscription (il est souvent identique aux tarifs réglementés). Durant toute la durée du contrat (2 ans, en général), le prix n’augmente pas, mais il peut baisser à chaque fois que les TRV diminuent. Le fournisseur ENI est l’un des opérateurs de gaz et d’électricité à commercialiser une offre avec prix révisables à la baisse.

Les offres dynamiques

Une tarification dynamique, ou offre dynamique, est un moyen de facturer le prix du kWh selon l’évolution du coût de l’électricité en temps réel (prix du marché). En d’autres termes, le client paye l’électricité à son prix le plus juste au moment où il la consomme.

Ce type d’offre est peu répandu pour le moment. Cependant, les fournisseurs sont appelés à en proposer au moins une de ce genre afin d’être en conformité avec les exigences de l’article L332-7 du Code de l’énergie. En effet, à partir du 1er janvier 2022, les opérateurs d’énergie ayant plus de 200 000 clients (EDF, TotalEnergies, notamment) devront proposer une offre à tarification dynamique dans leur catalogue.

Les offres des fournisseurs historiques

Pour rester compétitifs, les fournisseurs d’énergie historiques doivent proposer des prix et des services intéressants, tout en respectant les tarifs réglementés (pour l’électricité seulement) :

Les offres d’EDF

Chez EDF, il s’agit de l’offre « Tarif Bleu » qui évolue (à la hausse ou à la baisse) tous les ans. Ce tarif comprend 3 options (nous retiendrons les puissances souscrites les plus fréquentes, soit entre 3 et 12 kVA ou 15 kVA pour l’offre Tempo) :

Option EDF Tarif BleuParticularitésPrix de l’abonnement mensuel* (TTC) selon le kVA souscritPrix du kWh en euro (TTC)*
Option Base Le prix du kWh de l’électricité reste le même en permanence3 kVA8,74 €3 kVA0,1558 €
6 kVA11,47 €6 kVA
9 kVA14,27 €9 kVA0,1605 €
12 kVA17,12 €12 kVA
Option Heures Creuses**Le prix du kWh est plus avantageux durant certaines périodes de la journée (généralement la nuit)6 kVA12,15 €6 kVA0,1821 € en heures pleines
0,1360 € en heures creuses
9 kVA14,52 €9 kVA
12 kVA18,60 €12 kVA
Option Tempo***Le prix du kWh varie certains jours et durant certains moments de la journée
HC = heures creuses
HP = heures pleines
9 kVA15,24 €Jour bleu
(9, 12, 15 kVA et plus)
HC : 0,1231 €
HP : 0,14,98 €
12 kVA18,39 €Jour blanc
(9, 12, 15 kVA et plus)
HC : 0,1412 €
HP : 0,1773 €
15 kVA21,27 €Jour rouge
(9, 12, 15 kVA et plus)
HC : 0,1509 €
HP : 0,6274 €
*Prix applicables au 1er février 2021. Source : EDF Prix de l’offre Tarif Bleu.
**Adaptée aux contrats de plus de 6 kVA.
***Adaptée aux souscriptions de plus de 9 kVA.

Depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007, EDF a également la possibilité de proposer des offres au prix du marché, en fixant librement le prix du kWh et de l’abonnement. Ainsi sont nées plusieurs nouvelles offres EDF pour l’électricité :

  • Digiwatt : une offre en ligne qui permet de payer l’électricité 5 % moins cher par rapport aux tarifs réglementés ;
  • la gamme Vert Électrique qui favorise l’utilisation des énergies renouvelables ;
  • Mes Jours Zen, une offre qui permet de profiter d’une électricité 30 % moins chère durant 3 jours par semaine (le reste du temps, le Tarif Bleu est appliqué).

EDF ne fournit pas seulement de l’électricité à ses clients, il propose aussi des offres de gaz naturel qui ne sont pas soumises aux tarifs réglementés (conformément à la loi énergie-climat, que nous vous expliquons dans un encadré ci-dessous). Ces offres sont sans engagement et résiliables à tout moment :

  • Avantage gaz : le prix du kWh de gaz (hors taxes) est fixe durant 4 ans et 1 mois ;
  • Avantage gaz Durable : le prix du kWh de gaz (HT) reste fixe pendant 4 ans et 1 mois et l’offre permet de contribuer au développement des énergies renouvelables ;
  • Avantage gaz Connecté : un prix du kWh de gaz qui ne bouge pas pendant 4 ans et 1 mois, ainsi que la possibilité de profiter des atouts du thermostat connecté Netatmo pour piloter le chauffage à distance et réduire les dépenses.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Les offres du marché Engie

Nous l’avons vu, depuis 2019, Engie a la possibilité de proposer des offres du marché, c’est-à-dire des offres en concurrence avec celles des fournisseurs alternatifs de gaz. Au 1er mai 2021, les offres tarifaires d’Engie sont variées. Elles concernent trois domaines : le gaz naturel, l’électricité, ainsi que les abonnements en duo pour le gaz et l’électricité (ce que l’on appel des offres duales) :

Type d’offreOffreParticularités
Gaz naturelGaz Énergie Garantie– Un prix fixe du kWh (HT) de gaz pendant 1, 2, 3 ou 4 ans ;
– service Ma conso inclus permettant de suivre la consommation de gaz ;
– offre sans engagement et sans frais.
Gaz Référence– Un gaz au prix du marché pendant 2 ans ;
– une partie de la facture qui reste stable ;
– transparence de facturation, le client connaît le détail de ce qui lui est facturé (fourniture, acheminement et obligations).
Mon Pilotage– Le prix du kWh de gaz (HT) reste fixe ;
– offre dédiée aux clients équipés d’un compteur Gazpar ;
– appli ENGIE pour maîtriser au mieux sa consommation ;
– thermostat Intelligent Netatmo inclus.
Électricité verteElec Énergie Garantie– Une offre à prix fixe du kWh (HT) d’électricité pendant la durée du contrat (1, 2 ou 3 ans) ;
– une électricité 100 % verte ;
– sans engagement et sans frais de souscription ou de résiliation.
Elec Référence– Le prix de l’électricité reste attractif pendant 2 ans ;
– un prix stable sur une partie de la facture ;
– facturation transparente.
Elec Weekend– Uniquement pour les compteurs Linky ;
– l’électricité 30 % moins chère du vendredi minuit au dimanche minuit ;
– une offre sans engagement et sans frais de résiliation ;
– une alerte mobile pour vous avertir en cas de pic de consommation ;
– accès à l’appli Ma conso pour suivre vos dépenses.
Gaz et électricité verteDuo Énergie Garantie– L’électricité verte et le gaz réunis dans un même contrat ;
– prix du kWh (HT) bloqué pendant 1, 2 ou 3 ans ;
– sans engagement et sans frais.
Duo référenceTous les avantages de Gaz Référence et Elec Référence réunis dans une seule offre pendant 2 ans.
Duo Mon Pilotage– Suivi de la consommation en temps réel (réservé aux clients équipés de compteurs communicants) ;
– accès à l’appli Engie pour piloter son chauffage à distance et maîtrise sa conso ;
– le prix du kWh de gaz qui reste fixe pendant la durée de l’offre ;
– thermostat Intelligent Netatmo inclus.

Les fournisseurs alternatifs, plus intéressants que les fournisseurs historiques ?

Pour proposer des offres entrant en concurrence avec les tarifs des opérateurs historiques que sont EDF, Engie et les ELD, les fournisseurs alternatifs indexent leur prix sur les tarifs réglementés. Ils proposent des offres qui sont en général de 5 à 10 % moins chères que celles des fournisseurs d’énergie historiques. Dès que les TRV (tarifs réglementés de vente) bougent, à la hausse ou à la baisse, les tarifs des fournisseurs alternatifs suivent la tendance.

FournisseurType d’offresRéduction proposée par rapport aux tarifs réglementés* du kWh HT
Butagaz par MegaÉlectricité
Gaz naturel
5 % moins cher
Cdiscount énergieÉlectricité verte et nucléaire
Gaz naturel
Jusqu’à 20 % moins cher
DyneffGaz10 % moins cher
ENIÉlectricité nucléaire et verte
Gaz naturel
3 % moins cher
Happ-eÉlectricité nucléaire et verte
Gaz naturel
8 % moins cher
Mint EnergieÉlectricité verte5 % moins cher
Planète OuiÉlectricité verte
Biogaz
Identique aux tarifs réglementés
(permet de consommer une énergie 100 % verte)
PlümÉlectricité4 % moins cher
SoweeÉlectricité et gaz naturelIdentique aux tarifs réglementés (prix du kWh fixe pendant 3 ans)
TotalEnergiesÉlectricité nucléaire et verte
Gaz naturel et gaz vert
10 % moins cher
VattenfallÉlectricité nucléaire et verte
Gaz naturel
10 % moins cher
*Tarif Bleu EDF ou Gaz Référence Engie.

Ces fournisseurs alternatifs se basent uniquement sur le tarif réglementé du kWh d’énergie. En d’autres termes, ils ne prennent pas en compte le prix de l’abonnement et des services des fournisseurs historiques. Pour trouver le fournisseur d’énergie le moins cher du marché, il faut donc comparer aussi bien le prix du kWh que le coût de l’abonnement et des services (service client joignable par téléphone, suivi conso via une application…). Parfois, les fournisseurs proposant des offres particulièrement alléchantes ont des tarifs d’abonnement plus élevés.

Le principe de réversibilité

Dans le domaine des offres énergétiques on parle de « réversibilité » lorsqu’un client ayant souscrit une offre du marché souhaite revenir aux tarifs réglementés, cela quelle que soit la raison qui le motive. Ce système permet de rassurer les clients qui hésitent à souscrire une offre chez un fournisseur alternatif.
Grâce à la loi du 7 décembre 2010 dite « loi NOME », un retour à une offre réglementée est possible pour tous les petits consommateurs d’électricité, c’est-à-dire tous les clients particuliers dont la puissance de compteur est comprise entre 3 et 15 kVA (kilovoltampères) ou pour les professionnels dont la puissance souscrite est inférieure ou égale à 36 kVA.
Pour les entreprises dont la puissance de compteur est supérieure à 36 kVA, les tarifs réglementés ont été abrogés depuis le 1er janvier 2016. Ces professionnels peuvent donc revenir librement aux fournisseurs historiques qui leurs proposeront des offres de marché pour l’électricité et/ou le gaz.

Les offres dédiées aux professionnels

Les professionnels, c’est-à-dire les entreprises, les artisans ou encore les commerçants peuvent eux aussi profiter des offres de marché proposées par les fournisseurs alternatifs.

Les offres peuvent être :

  • indexées, avec un prix plus intéressant que les tarifs réglementés ;
  • fixes, qui ne bougent par pendant la durée du contrat ;
  • ajustables à la baisse, pour faire des économies quand les TRV baissent.

Chaque fournisseur propose des contrats spécialement dédiés aux professionnels, ces derniers ne peuvent donc pas souscrire aux abonnements conçus pour les clients particuliers.

Enfin, les professionnels peuvent également se tourner vers les fournisseurs historiques. Un comparatif des offres et des services permet de trouver les tarifs les moins chers pour les pro.

Fournisseurs d’énergies vertes : un marché en pleine expansion

À l’heure où la transition énergétique est au cœur des préoccupations, nombreux sont les fournisseurs d’énergie en France à se tourner vers les ressources renouvelables.

L’origine de l’énergie verte en France

En France, l’énergie issue de ressources renouvelables provient pour l’électricité :

  • des centrales hydroélectriques ;
  • des parcs solaires ;
  • des parcs éoliens.

Pour le gaz, c’est essentiellement du biogaz qui permet de créer du gaz grâce à la méthanisation.

Le biogaz, un gaz naturel ?

L’appellation gaz naturel est réservée à l’hydrocarbure fossile puisé dans les sous-sols de la planète. Le biogaz n’est donc pas du gaz naturel.

Climat et énergie : l’objectif du 3 x 20

En décembre 2008, l’Union européenne adopte le « paquet climat-énergie » qui a permis de mettre en commun une politique énergétique visant à lutter contre le réchauffement climatique. Ce paquet climat-énergie a instauré un objectif commun nommé « 3 x 20 » ou « 20-20-20 », fixé pour 2020.

3 x 20 ou 20-20-20 signifie :

  • 20 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique européen ;
  • 20 % des émissions de CO2 en moins au sein des pays de l’Union européenne ;
  • 20 % d’efficacité énergétique en plus d’ici 2020.

Les Français et les énergies vertes

Les consommateurs finaux se tournent de plus en plus vers les énergies vertes. Nombreux sont les fournisseurs alternatifs qui comptent au moins une offre verte dans leur catalogue, comme TotalEnergies. Les fournisseurs historiques Engie et EDF proposent eux aussi des offres vertes pour l’électricité et/ou le gaz. Cela permet aux clients de choisir quelle énergie consommée.

Par ailleurs, les souscriptions aux offres vertes permettent aux fournisseurs de commander aux producteurs encore plus d’énergie verte. Au bout de la chaîne, le producteur est donc encouragé à produire de plus grandes quantités d’électricité verte ou de biogaz, ce qui contribue au développement de la filière des énergies renouvelables.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?