Quels sont les frais annexes à prévoir lors de l’achat ?

achat voiture

Ce n’est une surprise pour personne, l’achat d’une voiture neuve entraîne des formalités administratives et des frais annexes au prix d’acquisition inévitables.

Toutefois, profitant de la joie du moment, certains professionnels n’hésitent pas à éditer des factures fantaisistes, reprenant même des services déjà inclus dans le tarif du véhicule. S’ils le font, c’est que la plupart des clients, peu ou pas informés, pensent ne pas avoir le choix. Après avoir parcouru cet article, vous allez pouvoir fièrement tenir tête aux dépenses inutiles.

 

Avec votre budget ficelé en poche, votre choix arrêté sur un modèle précis, et maintenant le stylo de la signature finale en main, voilà que l’on veut vous faire soudainement gonfler la facture avec des « frais de mise à disposition ».

Ces frais comprennent :

  • cinq litres de carburant dans le réservoir pour vous permettre d’atteindre une station-service.
  • les frais de préparation du véhicule comme le lavage et le déparaffinage.
  • la fabrication et la pose des plaques d’immatriculation définitives.

 

"Les frais de mise à disposition sont inclus dans le prix d’achat."

 

Tous ces services, vous êtes prêt à les payer car ils sont nécessaires. Mais vous les avez déjà payés car ces « faux frais » sont déjà inclus dans le prix d’achat TTC du véhicule ! C’est la loi qui l’exige.

Vous pouvez donc refuser de payer toute facturation reprenant ces postes de dépense. D’autant plus que les plaques d’immatriculation sont remboursées au concessionnaire par le constructeur.

Toutefois, le concessionnaire peut vous proposer des produits supplémentaires nécessaires au bon fonctionnement du véhicule comme :

  • une boîte d’ampoules de rechange.
  • un bidon d’huile.
  • du carburant supplémentaire pour savourer sereinement les premiers tours de roue.

Mais soyons clairs, vous allez payer ce service bien plus cher que si vous vous procuriez directement ces produits en magasin.

Du côté des formalités administratives, vous allez devoir mettre la main à la poche. Mais là aussi, il y a deux poids deux mesures. Le concessionnaire va forcément vous proposer de s’occuper de toutes les démarches à votre place, mais ce service est-il gratuit ? Evidemment non.

Vous avez tout intérêt à calculer au préalable le montant exact des taxes que vous aurez à payer, à savoir le coût du certificat d’immatriculation et un éventuel malus écologique. 

 

"Si vous décidez de vous occuper des formalités administratives, le vendeur doit vous remettre le certificat de vente qu’il aura préalablement rempli (cerfa n°13 749-03)."

 

Calculez le coût de votre certificat d’immatriculation en vous basant sur le nombre de chevaux fiscaux de votre véhicule, ou CV (à ne pas confondre avec les chevaux-vapeur qui indiquent la puissance), que vous multiplierez par le coefficient de taxe selon votre région. Afin de savoir si vous êtes soumis au malus écologique (ce que le vendeur aura dû vous dire au préalable), consultez la fiche technique de la voiture ainsi que le barème officiel pour 2018.

 

Cas concret : Le vendeur vous présente une facture de 650 € pour les frais de mise à disposition. Mais vous décidez de réaliser vous-même les démarches administratives auprès de la préfecture. Habitant dans la région PACA, votre véhicule est doté de 8 CV, et il émet 120 g de CO2/km (donc sans bonus ni malus écologique).
Le coût de la carte grise sera de 409,60 € (8 x 51,20). Vous économiserez donc 240,40 €. De quoi savourer davantage votre nouvel achat.

retour au sommairelire la suite : Quelles sont les méthodes de financement pour ache...

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise