x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quels sont les points à vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion ?

Acheter une voiture d'occasion

Voilà, vous avez pris rendez-vous avec le propriétaire d’un véhicule d’occasion qui vous intéresse. Vous êtes devant votre promise, elle est plutôt belle, mais cache-t-elle quelque chose ? Vous n’êtes pas mécanicien, vous êtes un peu désemparé, c’est normal. Voici nos conseils pour vous permettre une analyse rapide et efficace  du véhicule.

 

1. Réaliser un bon essai routier 

 

Comme pour une voiture neuve, vous devez réaliser un essai routier complet de la voiture d’occasion que vous convoitez. Cet essai doit se composer :
 

  • d’un trajet sur route à faible allure
     
  • d’un trajet sur route à vive allure (dans le respect des limitations de vitesse)
     
  • d’un trajet sur autoroute
     
  • et si possible d’un trajet sur route sinueuse et/ou en dénivelé

 

Lors de l’essai routier, pensez à tester le véhicule fenêtres ouvertes afin de percevoir le moindre bruit suspect.

Mais aussi fenêtres fermées pour tester l’insonorisation de l’habitacle.

Sifflements, vibrations, bruits de crécelles doivent vous alerter. Néanmoins, il est inutile de paniquer pour rien.

Certains véhicules sont bruyants d’origine, et ne souffrent pas forcément d’un défaut moteur.

Pour cette raison, il est vivement conseillé d’essayer plusieurs véhicules du même modèle afin d’être en mesure de faire la comparaison.

 

"Un essai routier complet est indispensable. Si le vendeur est réticent, fuyez !"

 

Pendant que vous roulez, portez également votre attention sur les pédales. Une pédale d’embrayage trop dure est mauvais signe. Une pédale de frein trop lâche, ou une voiture qui s’affaisse lorsque l’on freine signifie que les disques et les plaquettes vont devoir être changés même si la voiture semble freiner correctement.

Réalisez d’ailleurs plusieurs essais de freinage, à vitesse normale et réduite, dans le respect des règles de conduite.

A une allure normale, lâchez le volant pour voir si le véhicule garde bien sa trajectoire. Passez plusieurs fois les rapports pour voir si rien « n’accroche ». Enfin, en phase d’accélération, regardez bien dans le rétroviseur si vous apercevez une fumée suspecte sortir du pot d’échappement.

 

2. Les vérifications à l'arrêt 

 

Faites d’abord fonctionner toutes les commandes électriques : lève-vitres, poste, allume-cigare…

Puis vérifiez les manettes de réglage des sièges, les systèmes de modularité.

Ouvrez et fermez les portes, coffre et capot plusieurs fois

Les joints aux ouvertures sont également importants.

Défectueux, ils vous feront passer l’hiver dans un nuage de buée, et réduiront l’efficacité de la climatisation en été.

 

"Un essai s’effectue en plein jour avec le propriétaire authentique du véhicule."

 

Faites ensuite le tour de la voiture pour inspecter les pneumatiques. Ils peuvent être à changer, et si le vendeur vous a averti au préalable cela joue en faveur de sa bonne foi.

Vérifiez les éléments de carrosserie. Rayures et autres accroches ne sont pas rédhibitoires, mais peuvent là encore être signe d’un accrochage plus important. Les changements de couleur, même infimes, entre deux portières sont également à vérifier.

Sous le capot, inspectez les niveaux d’huile et de liquide de refroidissement. S’ils sont bas, il est possible que le propriétaire ait mal entretenu sa voiture. Faites tourner le moteur capot ouvert pour dénicher des bruits suspects.

 

3. L'entretien avec le vendeur

 

Enfin, questionnez le vendeur sur l’historique du véhicule.

Combien de propriétaires a-t-il eu ? Quelles réparations ont été faites ? Le véhicule a-t-il été accidenté ? 

Par exemple, un Diesel qui sert uniquement à de courts trajets risque d’avoir souffert, même avec un bon entretien.

Demandez toutes les factures d’entretien au vendeur.

Contrôlez la fréquence des vidanges d’huile moteur en vous référant aux dates du carnet d’entretien.

 

"Le contrôle technique OK doit avoir moins de 6 mois, ou moins de 2 mois s’il nécessite une contre-visite."

 

Inspectez minutieusement le compte-rendu du contrôle technique, y compris les défauts qui ne nécessitent pas de contre-visite. Les remarques qui font état d’apparition de corrosion, particulièrement sur les longerons, sont inquiétantes. La corrosion ne se rattrape jamais complètement et peut entraîner d’autres problèmes sur le véhicule.

Le vendeur doit également vous présenter une pièce d’identité, une carte grise en règles, et un certificat de non-gage qui prouve que le véhicule n’est pas sous le coup d’amendes impayées.

Sur la carte grise, constatez la date du dernier changement de propriétaire. En effet, si le véhicule a été acheté il y a peu de temps, il est étonnant que le propriétaire veuille s’en séparer si tôt. Cela peut cacher un véritable problème sur le véhicule.

 

Découvrez toutes les étapes pour bien vérifier l'état du véhicule lors de l'essai routier grâce à la vidéo de UFC-Que Choisir :
 

 

Trouvez votre voiture d'occasion au meilleur prix 
Pour comparer les offres des professionnels parmi 60 000 voitures d'occasion disponibles, nous mettons à votre disposition des annonces de véhicules garantis au minimum 12 mois. Grâce à notre moteur de recherche, vous pouvez cibler précisément un modèle et dénicher la perle rare.

retour au sommairelire la suite : A qui acheter sa voiture d’occasion ?

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Trouvez votre voiture d'occasion parmi plus de 30 000 offres

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com