Besoin d'aide pour choisir votre fournisseur d'énergie ?

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Comment bien choisir son locataire ?

Location

Les visites s’enchainent dans votre logement à louer et vous avez plusieurs dossiers de locataires sur la table. Le moment est venu de faire votre choix. Quelques conseils pour choisir au mieux et limiter les risques.

 

Un dossier de location, qu’est-ce que c’est ?

 

Le dossier de location doit vous permettre de jauger de la solvabilité, des garanties apportées et de la pérennité des revenus du candidat à la location.

Attention, la loi fixe très précisément ce que vous pouvez ou pas demander pour étayer votre choix. Ainsi tout dossier pourra comporter les copies de :

  • Un justificatif d’identité (carte d’identité, passeport, permis de conduire ou titre de séjour) ;
  • Le contrat de travail ;
  • Les trois dernières feuilles de salaire ;
  • Le dernier avis d’imposition ;
  • Un justificatif de domicile (facture EDF, quittance de loyer...).

Toute demande d’un document ne figurant pas dans cette liste est illicite, tout comme le fait d’exiger un chèque de réservation du logement.

Seule la signature du bail engage les parties. Il ne peut donc y avoir de transaction financière en amont.

 

Photocopiez vous-même les originaux
En photocopiant vous-même les documents originaux et que vous remettrez immédiatement à leur propriétaire, vous serez ainsi certain de la véracité des informations transmises. Les logiciels de retouche d’image permettent en effet de constituer aisément des faux parfaitement imités pour améliorer les fondamentaux d’un dossier bancal !

 

L’analyse des dossiers

 

Les pièces fournies par chaque candidat doivent vous permettre de sélectionner le dossier le plus solide.

La pérennité des revenus est essentielle et limite le risque d’impayé tout comme la solidité des cautions solidaires apportées.

N’oubliez pas que la CAF peut vous virer directement l’Allocation Personnalisée au Logement (APL) à laquelle est éligible un candidat. Une part du loyer assurée qui doit vous inciter à ne pas écarter les candidats éligibles à l’APL.

 

"La règle non écrite réclame que les revenus du locataire soient équivalents à au moins 3 fois le montant du loyer."

 

Vous êtes libre bien sûr de revoir cette exigence à la baisse, mais plus vous êtes souple sur cette règle, plus vous vous exposez au risque d’impayés !

Vous êtes aussi en droit de contacter grâce aux quittances de loyer fournies l’ancien propriétaire de votre postulant pour vérifier son comportement de locataire.

Un petit coup de fil qui peut vous rassurer et vous permettre d’écarter les personnes qui malgré leur solvabilité multiplient les impayés.

 

Pas de discrimination !

 

Votre choix doit bannir tout critère discriminatoire. La discrimination à la location est durement sanctionnée par les tribunaux.

En tant que propriétaire, vous vous exposez à 3 ans d’emprisonnement et à une amende pouvant aller jusqu’à 45  000 € pour toute discrimination dans le traitement des dossiers des candidats à la location de votre appartement.

Il y a discrimination lorsque le plaignant apporte la preuve que son dossier a été refusé sur la base d’un des critères suivants :

  • Le nom de famille
  • L’adresse d’origine 
  • L’origine ethnique réelle ou supposée 
  • La langue d’expression (autre que le français) 
  • Le sexe 
  • L’orientation sexuelle 
  • La situation de famille ou la grossesse 
  • L’apparence physique et l’âge 
  • L’état de santé 
  • La religion ou les convictions politiques 
  • La précarité de sa situation économique

 

Le locataire recommandé

 

Une relation peut vous recommander un locataire, a priori une bonne nouvelle qui facilite votre recherche. Recommandation ne vaut pas vérification.

Avec des charges à payer, vous ne pouvez pas vous permettre d’accepter un locataire sur simple recommandation. Exigez toutes les pièces que la loi vous autorise à demander

Si d’aventure, il devait y avoir des impayés, votre relation ne se substituera pas à son protégé informel pour les régler : les conseillers ne sont pas les payeurs !

 

L'avis de Choisir.com

 

Le choix du bon locataire est une phase très délicate du processus de location. Entre peur des impayés et tentation d’aller au-delà de ce que la loi autorise en matière d’information sur les postulants, le propriétaire a le sentiment d’avancer en terrain mouvant. Une phase qui a elle seule peut justifier le recours à une agence immobilière !

retour au sommairelire la suite : Comment bien rédiger le bail de location et l'état...

Obtenez des devis personalisés pour votre déménagement

Déménagement