x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Comment choisir les spécificités du moteur ?

Les moteurs de voiture

Vous vous êtes penché sur les spécificités du moteur appartenant au modèle de véhicule que vous souhaitez acheter, et vous ne vous y retrouvez pas parmi l’ensemble des déclinaisons proposées ?

Lorsque l’on vous parle de « ch » ou de « Nm », cela vous parait encore un peu flou ?

Mince ! Vous vouliez juste acheter une voiture et non pas devenir un grand connaisseur en mécanique. Pas de stress, nous faisons le point pour vous sur les caractéristiques principales des motorisations actuelles.

 

Voici les principaux termes techniques qui définissent la puissance d’un moteur :

  • Le cheval vapeur, « ch », exprime la puissance du moteur (à ne pas confondre avec le cheval fiscal, CV, qui fixe le coût du certificat d’immatriculation). Le nombre de ch va déterminer la vitesse que le véhicule peut atteindre à haut régime.
  • Le couple, « Nm »  (Newton mètre), détermine la force de poussée à bas régime. Ce que l’on pourrait appeler « la reprise ». Plus le couple « Nm » est élevé, moins il sera nécessaire de solliciter l’accélérateur pour prendre de la vitesse. Par conséquent, le moteur tourne moins vite, s’use moins vite et consomme moins de carburant. C’est le cas des véhicules Diesel qui disposent de plus de couples que les véhicules à essence.
  • La cylindrée, qui va conditionner le couple « Nm », s’exprime en litres pour les voitures, contrairement aux motos qui l’expriment en cm³ : un moteur de voiture de 1.2 l correspond à une cylindrée de 1 200 cm³ pour une moto. La cylindrée désigne le volume du ou des cylindres, et donc leur capacité à recevoir du carburant.

 

"Pour considérer la puissance d’un véhicule de façon réaliste, il faut également prendre en compte son poids total."

 

Le rapport poids/puissance d’une voiture est primordial pour déterminer ses performances routières. D’ailleurs, pour exemple, une citadine de type Renault Twingo, d’un poids total de 925 kg, est proposée en 1.2 l pour sa version essence, et en 1.5 l pour son Diesel. Aucune motorisation plus puissante n’est nécessaire.

En revanche, un Nissan Pathfinder dont le poids à vide est d’environ 2 200 kg n’est proposé qu’en Diesel avec une cylindrée de 2.5 l.

 

Avez-vous besoin de puissance ? Posez-vous cette question. Si vous roulez principalement en ville, ce besoin n’est pas évident. En revanche, sur route, c’est une autre histoire, particulièrement en côte.

Débarrassez-vous de cette idée qu’un moteur avec de hautes performances consomme plus. Dans la réalité, une mini-citadine avec un cylindre de 900 cm³ peut devenir un vrai gouffre à carburant si on le sollicite constamment à haut régime.

 

"Une voiture puissante, symbole de robustesse du moteur, sera plus facile à revendre."

 

Forcément, plus une voiture développe de puissance, plus elle émet du CO2, ce qui la rend sujette au malus écologique. Mais n’oublions pas non plus le plaisir de conduire, qui s’efface instantanément au volant d’une voiture de moindre puissance.

 

Cas concret : Pour un actif utilisant sa voiture tous les jours pour aller au travail, mais aussi pour partir en week-end le plus souvent possible, les spécificités du moteur sont à bien étudier.

L’option la plus pertinente sera certainement de choisir un véhicule Diesel d’au moins 90 ch et 1.6 l, autant capable de grimper les cols de montagne que d’assurer une consommation raisonnable en milieu urbain.

retour au sommairelire la suite : Votre voiture avec boîte automatique ou manuelle ?...

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com