x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quels sont vos besoins en matière de santé ?

besoins en matière de santé

Il n’est pas toujours aisé de bien se positionner sur la complémentaire santé qu’il nous faut. Entre les multiples assureurs et sociétés qui se disputent le marché, les formules et différents modules qui existent par dizaine, il y a en effet de quoi y perdre son latin. Votre premier réflexe doit être d’estimer vos besoins et votre consommation actuelle et future en matière de santé. Choisir.com vous accompagne dans cette quête.

 

A chacun ses besoins en matière de santé. Avant de vous précipiter tête baissée dans des comparatifs infinis entre les différents organismes, il est important de savoir mieux vous définir en tant que consommateur en matière de santé. Car chaque société d’assurance  y va aujourd’hui de ses multitudes de formules, de packages et de ses modules complémentaires. Le tout pour mieux répondre aux attentes du consommateur et à ses spécificités. Car s’il est important de prévenir l’imprévisible, autant le faire de façon objective et réfléchie. Avoir 20 ans ou 75 ans, c’est aussi avoir des besoins différents.

 

« Toujours prévoir sa complémentaire santé de façon réfléchie et objective en fonction de son état de santé et son âge »

 

Votre premier réflexe avant de choisir votre complémentaire santé doit donc être de procéder à une analyse complète et à une estimation de votre consommation de soins actuels et pour les prochains mois. Votre médecin généraliste et, plus largement, les professionnels de santé que vous avez l’habitude de consulter, appliquent-ils par exemple des dépassements d’honoraires ? Cela vaut-il le coup le cas échéant de payer plus cher pour un module que vous risquez de ne jamais utiliser ou très peu ? Envisagez-vous aussi des soins et/ou des opérations particulières dans les mois à venir ? Ces derniers sont-ils suffisamment remboursés dans la formule de base ou vaut-il mieux opter pour une couverture supérieure ?

Enfin, présentez-vous des risques de santé particuliers, du fait notamment de votre âge ou de pathologies présentes ou passées ?  Ce sont autant de questions qui peuvent vous aider à juger de l’avantage ou de l’inconvénient tarifaire de telle ou telle couverture. Autant de questions qui trouveront des réponses différentes selon les individus. Ainsi, si un malade de longue durée peut avoir intérêt à ajouter certains modules de prise en charge, la personne ne présentant aucune véritable pathologie pourra peut-être, quant à elle, se satisfaire de la formule de base.

 

Le forfait journalier hospitalier

 

Toutes les dépenses de santé ne sont pas remboursées par l’Assurance Maladie. Parmi elles, on retrouve notamment le forfait journalier hospitalier. Ainsi, en cas d’hospitalisation, au-delà des frais médicaux et de soins, il reste toujours 18 euros par jour, correspondant aux frais d’hébergement et d’entretien, qui incombent au patient. Selon votre niveau de couverture, ces derniers peuvent ou non être pris en charge par votre complémentaire santé, tantôt partiellement ou totalement, parfois avec un nombre limite de jours de prise en charge. Un malade de longue durée, amené à séjourner plus ou moins régulièrement à l’hôpital, a par conséquent tout intérêt à être attentif à ce type de condition avant de choisir son assurance.

 

Les vignettes : les médicaments et leur remboursement
 

Tous les médicaments ne sont pas remboursés selon le même taux par la Sécurité sociale. Pour les distinguer, l’Assurance Maladie a mis en place différentes vignettes de couleur. Sur le haut de la marche, les vignettes blanches et barrées signifie que le médicament est remboursé à 100%. Lorsqu’elles sont blanches (non barrées), la prise en charge se fait alors à hauteur de 65%. Cette dernière tombe même respectivement à hauteur de 30% et 15% lorsque la couleur de la vignette est bleue ou orange. En fonction de votre niveau de couverture, votre complémentaire santé peut ou non vous rembourser le complément. Les médicaments dont la vignette est orange sont par exemple loin de faire l’objet d’une prise en charge généralisée par les complémentaires santé.

 

Optique, dentaire : à chacun son module !

 

Vous avez une myopie développée et/ou évolutive qui vous amène chaque année à engloutir une petite fortune dans l’optique ? Ou votre enfant a ses dents qui poussent de travers et il a besoin de consulter un orthodontiste ? A chacun ses petits tracas et handicaps du quotidien. Mais des petits handicaps pour lesquels la note peut très vite s’envoler, si vous n’avez pas opté pour le bon niveau de couverture. Face à cela, chaque assureur y va de ses propres modules adaptés, venant alors sensiblement élargir la prise en charge de toutes ces pathologies par rapport au tronc de base. 

D’autant plus que ces dépenses restent très peu, voire pas du tout, remboursées par l’Assurance Maladie. Au niveau de l’optique, la prise en charge de la Sécurité sociale pour les verres et les montures se limite ainsi le plus souvent à quelques euros. Aucun remboursement du régime obligatoire n’existe pour les implants et prothèses dentaires.

Il en va de même de certaines visites auprès de plusieurs catégories de professionnels, au regard notamment des ostéopathes. S’il vous arrive d’y avoir recours, choisissez la couverture adaptée !
 

Afin d'en savoir plus sur les remboursements dentaires, voici une vidéo éditée par MNH :
 

 

Cas concret : Thomas, comme toute sa famille, est myope. Sa correction est importante et il peut difficilement se passer de lunettes. Il les porte quotidiennement, sa monture s’abîme donc forcément de façon prématurée. Sa myopie n’est d’ailleurs toujours pas stabilisée. Il est, par voie de conséquence, contraint de changer de montures et de verres, en moyenne une fois par an. Le prix de sa monture tourne autour des 80 euros et celui de sa correction de 350 euros pour les deux verres. Le tarif conventionnel de la Sécurité sociale pour les montures est fixé à 2,84 euros, celui de sa correction à 4,12 euros par verre. En prenant la couverture de base de sa mutuelle, Thomas sera remboursé par l’Assurance Maladie et sa mutuelle à hauteur de 100 % du tarif conventionnel, soit seulement 11,08 euros. Avec la couverture intermédiaire, son remboursement atteindra 117,21 euros. Si Thomas accepte de prendre le module optique, ses frais d’optique seront alors pris en charge jusqu’à  267,21 euros.  

 

Deux profils et deux niveaux de couverture différents

 

Vous êtes jeune. Vous n’avez pas de souci de santé particulier

Vous êtes encore en pleine force de l’âge. Vous avez une hygiène de vie globalement saine. Vous consultez très peu les professionnels de santé, sinon pour les visites de routine (dentiste) ou pour des rhumes passagers. Inutile d’opter pour une formule haut de gamme. La couverture de base prendra en charge les principaux soins et la plupart des frais en cas d’urgence ou d’hospitalisation. Veillez cependant le cas échéant à faire attention à la prise en charge ou non du forfait journalier hospitalier. Si vous portez des lunettes, vous pouvez aussi y adjoindre un module optique.

 

Votre état de santé ou votre âge nécessite un suivi régulier

Avec l’âge, on est souvent plus sujet aux accidents de la vie. De la même façon, certaines pathologies nécessitent un suivi médical régulier. Par conséquent, vous avez des visites médicales forcément plus nombreuses, à la fois avec votre médecin généraliste mais aussi avec des spécialistes. Certains d’entre eux appliquent peut-être des dépassements d’honoraires. Vous avez aussi un traitement de longue durée. Prenez une couverture plus complète, permettant notamment une bonne prise en charge des différents médicaments ainsi que quelques dépassements d'honoraires chez les professionnels de santé. Dans la mesure où vous risquez de longues périodes d’hospitalisation, choisissez une complémentaire qui prend en charge le forfait journalier hospitalier et, si possible, sans limite de durée.

retour au sommairelire la suite : Les clés pour comparer les prestations et services...

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les assurances santé pour économiser jusqu'à 50 %

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com