x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Pourquoi souscrire un contrat d'assurance vie ?

souscription assurance vie

Une assurance vie est un contrat à durée fixe, signé entre vous, le souscripteur, et une compagnie d’assurance ou un établissement bancaire. Il s’agit d’un produit d’épargne, aux conditions fiscales attractives. Cette épargne vous sera restituée par l’assureur sous forme de rente ou de capital. N’oublions pas le volet « assurance ». Ce contrat permet de vous assurer dans deux cas de figure : en cas de vie - si vous êtes toujours en vie à la fin du contrat, vous touchez un capital ; en cas de décès au cours du contrat - le bénéficiaire de votre choix touche un capital. Mais avant l’échéance du contrat, bien des actions sont possibles.

 

« Produit d’épargne, outil d’investissement et de transmission du capital : l’assurance vie présente de nombreux avantages. »

 

En souscrivant un contrat d’assurance vie, vous pouvez poursuivre des objectifs variables, mais complémentaires :
 

  • L’assurance vie est un outil d’épargne, prévoyant des mécanismes de défiscalisation des gains. Pour en profiter à plein, il faut respecter l’horizon de temps nécessaire, 8 ans minimum. Contrairement aux idées reçues, sachez que votre argent n’est pas bloqué en deçà de ces 8 ans.
     
  • Dans une optique d’épargne, l’assurance vie est considérée comme une source efficace de complément de revenus à la retraite, grâce à la libération des capitaux sous conditions fiscales avantageuses ou au versement d’une rente régulière.
     
  • L’assurance vie constitue également un outil d’investissement et de diversification du patrimoine. Elle permet d’investir son capital sur différents types de supports, avec des profils de risque, et donc de rendement, variés.
     
  • Enfin, un contrat d’assurance vie est un biais de transmission de capital à votre décès, à votre conjoint survivant ou vos descendants. Cette transmission peut s’accompagner d’une exonération fiscale ou se faire sous forme de versement d’une rente au bénéficiaire du contrat.

 

Cas concret : Je possède déjà un livret A, dont j’ai atteint le plafond, et un Plan épargne logement (PEL). Est-ce le moment de souscrire une assurance vie ?

Dans une optique d’épargne à moyen ou long terme, mieux vaut souscrire au plus tôt une assurance vie. En effet, pour bénéficier des exonérations fiscales, la durée minimale de détention de ce contrat est de 8 ans. Au terme de votre contrat, dont vous aurez fixé la durée à la souscription, il est possible de toucher intégralement votre capital, intérêts compris, ou de recevoir une rente viagère. Dans ces deux cas, le versement des sommes se fait sous conditions fiscales avantageuses (voir article 4).

En cas de besoin de liquidités, il est possible de sortir de l’argent de son contrat avant cette échéance de 8 ans. La fiscalité qui pèse sur les intérêts est alors plus lourde. Il existe cependant une étape intermédiaire au bout de 4 ans de détention, seuil qui permet un premier abaissement de la fiscalité.

Le contrat d’assurance vie est soumis à des frais divers, à prendre en compte au moment de son ouverture : frais de dossier, frais d’entrée à chaque versement, frais de gestion et, pour certains, frais d’arbitrage en cas de transferts de sommes entre différentes unités de compte (voir article 2).

retour au sommairelire la suite : Comment fonctionne un contrat d'assurance vie ?

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez les assurances vie jusqu'à 3,60 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com