x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Que faire pour éviter le hors forfait ?

Éviter le hors forfait mobile

Les factures de nos opérateurs nous réservent parfois quelques surprises, avec des dépassements plus ou moins attendus. Quelles sont les sources du hors forfait ? Comment y remédier ?

 

À qui cela n’est jamais arrivé, à la suite d’un séjour à l’étranger, d’un appel vers un numéro spécial, ou lors d’un dépassement de son forfait, de recevoir de la part de son cher opérateur une note bien salée ?

 

« Il est tout à fait possible d’éviter le hors forfait, il faut juste connaître 2 ou 3 astuces. »

 

Il existe pourtant certains réflexes et/ou attitudes afin de limiter le risque de hors forfait.

En tout premier lieu, il est important de regarder ce que votre forfait inclut comme services. S’il commence aujourd’hui à être ancien, il peut être conseillé de le remplacer par une offre plus récente, généralement plus complète.

 

Le hors forfait lié à la voix

 

Si la plupart des forfaits intègrent aujourd’hui les SMS illimités, il n’en est pas toujours de même pour les appels vocaux.

Si vous avez opté pour une offre avec 2 heures d’appels et qu’il vous arrive régulièrement de dépasser cette limite, ces petits écarts risquent de vous coûter la plupart du temps extrêmement cher.

Ainsi, le forfait Mini 50 Mo d’Orange, avec 2 heures d’appels et 50 Mo d’internet, fait état d’un tarif de 0,38 euro la minute au-delà du forfait, soit pas loin de 23 euros l’heure supplémentaire.

À ce niveau-là, seul le forfait 2 heures d’appels de Free semble faire état de dépassements raisonnables, soit 0,05 euro la minute supplémentaire (3 euros pour 1 heure).

Si vous pensez être tranquille à ce niveau-là parce que vous avez un forfait voix illimité, détrompez-vous ! Car chaque opérateur y va de ses limites dans son offre soi-disant illimitée. Et des limites plus ou moins restrictives.

N’hésitez donc pas à lire les petits astérisques des conditions générales de vente avant de vous décider.

  • Orange, par exemple, fixe cette limite à 250 correspondants par mois et à 3 heures maximum par appel.
  • Chez SFR, la limite est aussi fixée à 3 heures : selon les mobiles et le réseau (4G, 4G+), la communication sera coupée au bout de 3 heures ; pour les autres, elle continuera et sera facturée 0,22 euro la minute.
  • Coriolis, pour sa part, abaisse la limite maximum de destinataires à 99 chaque mois.

 

Le hors forfait lié à la data

 

Auparavant, la plupart des opérateurs ne facturaient pas en hors forfait les dépassements de votre forfait data mais instauraient un débit moindre. Ce n’est malheureusement plus le cas aujourd’hui, et le hors forfait data peut coûter très cher.

Chez La Poste Mobile, B&YOU et Bouygues Telecom, par exemple, pour la plupart des forfaits le dépassement de données sera facturé 0,5 euro par Mo.

Free, de son côté, ne facture le hors forfait data que s’il est effectué depuis l’étranger, et à 0,009 euro par Mo seulement. Orange continue pour l’instant de simplement réduire le débit, une fois l’enveloppe du forfait dépassée. 

Pour son forfait 100 Mo, SFR bloque l’accès au web une fois l’enveloppe épuisée, mais permet d’acheter des recharges de 50 Mo de data ; pour les forfaits supérieurs de l’opérateur, le débit est juste réduit.

 

Les numéros spéciaux

 

Ce sont tous ces numéros commençant par 08 ou aussi certains numéros courts. Le mieux serait évidemment de ne pas avoir à les composer, mais il arrive que nous n’ayons pas le choix.

La cause de cette appréhension : les tarifs parfois exorbitants de l’appel et de la minute passée avec le correspondant. Et figurez-vous, que depuis un mobile, c’est encore pire !

En effet, les opérateurs appliquent pour nombre de ces numéros une surfacturation, appelée coût de communication mobile. Cette dernière est totalement libre et varie entre les opérateurs et les numéros.

 

L’itinérance

 

L’itinérance concerne l’utilisation de votre téléphone à l’étranger. En effet, en dehors de la France, votre téléphone mobile passe sur un réseau local, souvent un partenaire ou une filiale de votre opérateur.

La plupart des actions effectuées chez cet opérateur d’emprunt sont facturées en dehors de votre forfait (sauf forfait ou option spéciale) : appels, SMS, navigation sur internet, téléchargement…

Heureusement, les choses ont changé depuis le 15 juin 2017. Après une âpre bataille entamée depuis 10 ans par le Parlement européen, les frais d’itinérance disparaissent enfin en Europe.

En pratique vous pouvez désormais profitez de votre forfait (appels, envoi de SMS, web…) en Europe sans payer de frais supplémentaires.

Attention, ceci est valable uniquement pour les 28 pays membres l’Union européenne, mais pas forcément pour des pays comme l’Andorre ou la Suisse, et encore moins pour des pays d’Asie, d’Amérique ou autre

retour au sommairelire la suite : Comment changer d’opérateur facilement avec la por...

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez en quelques clics plus de 300 forfaits mobiles

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com