x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quelles sont les offres d'épargne pour les jeunes ?

offres d'épargne, jeunes

Il ne faut pas attendre d’être majeur pour posséder un compte épargne. L’enfant ou l’adolescent n’a cependant pas les mêmes besoins en matière d’épargne et de dépenses qu’un adulte, les banques ont donc développé des offres d’épargne spécifiques. Le livret Jeune est le produit phare de cette offre, mais n’est pas la seule option possible.

 

 "Pour accompagner l’enfant de sa naissance à sa majorité en toute sécurité, privilégiez le livret A."

 

1. Pour constituer une épargne dès la naissance

 

C’est un cadeau de naissance traditionnel : un premier compte épargne, abondé de manière régulière ou non, en vue d’offrir un coup de pouce au jeune lorsqu’il entrera dans sa vie d’adulte. Si tel est votre souhait, vous disposez de plusieurs options :

 

  • Le livret A

Il peut être ouvert avec un dépôt minimum de 10 € et faire l’objet de versements à votre guise. Son taux, le même dans toutes les banques, est de 1 %, et il est plafonné à 22 950 €. Le livret A est défiscalisé, sans frais, et ne fait pas l’objet de prélèvements sociaux.

 

  • Les livrets spécifiques conçus par les banques

Les établissements bancaires proposent des livrets pour les bambins, des offres limitées dans le temps. Certains sont dédiés aux bébés de 0 à 12 mois, d’autres aux enfants de moins de 12 ans, comme offre préalable au livret Jeune. Notez également que les banques proposent souvent des « promos » à la naissance : abondement de la part de l’établissement, peluche cadeau, etc… Vérifiez surtout les taux d’intérêt, le plafond et les conditions pour transférer l’épargne lorsque l’âge limite de l’enfant est atteint.

 

2. Pour favoriser une gestion active par l’enfant

 

  • Le livret Jeune

Ce livret d’épargne réglementé s’adresse aux 12-25 ans. Il est plafonné à 1 600 € et son taux est variable selon les établissements. A noter qu’il ne peut être inférieur à celui du livret A. Tout comme ce dernier, il ne fait l’objet d’aucun frais, taxe ou prélèvements sociaux. Il permet au jeune de posséder une carte pour effectuer des retraits dans sa banque, mais pas d’achat dans les commerces.

 

3. Pour faire bénéficier le jeune d’avantages spécifiques

 

  • L’épargne logement

Un Plan épargne logement (PEL) et un Compte épargne logement (CEL) peuvent être ouverts pour tout mineur, qui peut posséder les deux, à condition qu’ils soient domiciliés au sein du même établissement. Le premier est rémunéré à 2 % (depuis le 1er février 2015) pour un plafond de 61 200 € et le second à 0,75 %, pour un montant maximum de 15 300 €.

Il est obligatoire de verser au moins 540 € par an sur le PEL. L’objectif : financer un premier achat immobilier, grâce à l’obtention facilitée d’un prêt assorti d’une prime de l’Etat, pour le jeune devenu majeur. Attention, la durée de détention de ces comptes est limitée à 15 ans. Une donnée à prendre en compte dans leur date d’ouverture. Ne négligez pas non plus le poids de la fiscalité, fonction de la durée de détention de ces produits.

 

  • L’assurance vie 

Un mineur peut posséder un contrat d’assurance vie à son nom, abondé par un adulte. Point important, ce dernier peut conserver un pouvoir décisionnaire sur l’utilisation de l’épargne et également imposer un âge minimum à partir duquel l’argent devient disponible. La durée conseillée de la phase d’épargne est de 8 ans minimum, afin de limiter les prélèvements obligatoires au moment des retraits d’argent.

 

Cas concret : Lucas, 11 ans, reçoit 50 € par mois de la part de ses parents. En dessous de 12 ans, il n’est pas possible d’ouvrir un livret Jeune. La seule forme d’épargne laissant l’argent disponible est alors le livret A, sur lequel Lucas déposera son argent.

Une fois atteint l’âge de 12 ans, Lucas ouvrira un livret Jeune car les taux d’intérêt sont plus intéressants que ceux du livret A.

En revanche, il conservera son livret A, car le plafond du livret Jeune est peu élevé : 1 600 €. Conserver un livret A ouvert n’entraîne pas de frais.

retour au sommairelire la suite : Comment fonctionne un livret Jeune ?

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com