x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

BMW Série 2 Active Tourer VS Citroen C4 Picasso, luxueuses et technologiques

BMW Série 2 Active Tourer VS Citroen C4 Picasso, luxueuses et technologiques

Il y a encore peu de temps, le titre de cet article aurait pu faire bondir les connaisseurs en automobile, et nous les premiers. Un comparatif entre des modèles de ces deux marques aurait été bancal tant leurs positionnements différent en tous points. Mais aujourd’hui que BMW s’attaque au marché des monospaces compacts, il se retrouve en concurrence directe avec les références du marché. Et pour affronter le tout nouveau fleuron germanique, notre C4 Picasso national a mis les petits plats dans les grands.

 

Rien à envier

 

BMW serie2 Active TourerD’un côté, le BMW 218 d Active Tourer de 150 ch. Premier modèle à traction avant de la marque, ce Série 2 prend l’allure d’un véritable monospace compact. La firme allemande se lance donc à l’assaut d’un segment où ses breaks premiums et ses berlines haut-de-gamme ne trouvent pas leur place. Le moteur transversal en lieu et place du longitudinal n’est pas la seule surprise, car cet Active Tourer adopte une ligne totalement nouvelle qui se trouve en parfaite adéquation avec ses nouveaux rivaux. Sa hauteur de 1,56 m en dit long sur les remaniements des ingénieurs qui ont du laisser de côté leurs préoccupations aérodynamiques. Le véritable hayon arrière présente une vocation pratique d’avantage qu’esthétique, et le museau plongeant ainsi que les optiques ne sont pas sans nous laisser soupçonner une légère inspiration Volvo. Il ne semble rester d’une BMW que la double calandre caractéristique. Les passionnés de la marque détesteront ce design d’avantage familial. Ceux qui ne trouvent pas leur bonheur dans les breaks premiums l’adoreront.

Citroen C4 PicassoEn face, le C4 Picasso BlueHDi de 150 ch qui n’a, de prime abord, pas grand-chose à envier à son challenger. Depuis 2013, cette nouvelle mouture du standard de Citroën fait les beaux jours de la firme, et des familles. Une ligne des plus réussie, un intérieur de haute facture, et des équipements innovants, le C4 Picasso a su se moderniser sans pour autant perdre de son habitabilité et de sa modularité légendaires. Sorti en 2013, cette version ne savait pas qu’elle devrait se frotter à des ténors de l’automobile comme BMW. Et malgré tout, le Picasso n’a pas à rougir de ses formes. Au contraire même. Lisse et massive, sa carrosserie adopte un ton de modernité que son concurrent n’a pas.

Si le Série 2 a fait un pas vers la famille des monospaces compacts, le C4 Picasso avait déjà fait une véritable enjambée vers le niveau supérieur. Sur le match purement physique, Citroën l’emporte largement, alors que BMW ne propose rien de nouveau.

 

A l’intérieur

 

BMW série2 Active TourerA l’intérieur, le Série 2 conserve tous les atouts que l’on connaît au constructeur. Une position de conduite des plus agréables (plus haute de 2 cm que sur un X1), une ergonomie capable d’amadouer les plus revêches aux innovations, et des matériaux assemblés qui frisent la perfection. Le petit volant, la console centrale et le large écran tactile finissent de confirmer la signature luxueuse de l’ensemble.

Si le C4 Picasso, dans sa catégorie, est un must en matière de qualité intérieure, l’impression de luxe est bien moins présente que chez son rival (hormis sur l’affichage qui reste fabuleux). En revanche, on y respire mieux. Le pare-brise panoramique et les 5 cm d’espace supplémentaires aux coudes n’y sont pas étrangers. Mais le français nous fait profiter également de nombreux rangements, de trois vrais sièges indépendants à l’arrière et d’une modularité largement simplifiée. Tout ce qui fait cruellement défaut à l’allemand chez qui le passager central devra se faire tout petit, et où le tunnel central devient un encombrement récurrent (et de plus inutile si vous ne justifiez pas de la transmission intégrale).

Citroen C4 PicassoDans notre finition Lounge à 32 600 €, le Série 2 Active Tourer embarque la climatisation automatique bizone, le volant cuir, les antibrouillards, les radars de stationnement arrière, le régulateur de vitesse et le Bluetooth.

En version Intensive à 31 980 €, le C4 Picasso écrase son rival en automatisant l’allumage des phares et des essuie-glaces, en rajoutant le radar avant, l’aide au démarrage en côte, le MP3 et surtout la navigation.

N’oublions pas les 100 l de coffre en plus pour finir d’achever la concurrence germanique.

 

Sur route

 

BMW Serie2 Active TourerSur route, le bloc de 150 ch du Série 2 exécute de véritables prouesses. Vif à bas régimes, il est capable de relancer énergiquement même lorsque l’on est déjà monté dans les tours. Un comportement qui, pour le coup, n’a rien à voir avec un monospace. Son agilité donne une sensation de légèreté inédite pour ce segment. Ajoutons à  cela que l’allemand à gagné en insonorisation et en sobriété pour comprendre que c’est un sans faute.

Si le BlueHDi du C4 Picasso est excellent dans son genre, il ne tient pas la comparaison. Plus pataud, plus bruyant, il n’est vraiment à son aise qu’au-delà des 2 500 t/min. Notons la fiabilité et la discrétion de son Stop&Start parfait pour la ville.

 

Notre avis

 

C4 PicassoMieux équipé, plus pratique, et plus novateur en termes de design, le C4 Picasso devance largement le Série 2 Active Tourer. Ce dernier reprend l’avantage sur la route, mais pas suffisamment pour en faire le gagnant de ce comparatif.

retour au sommairelire la suite : Ford S-MAX 2 vs Volkswagen Sharan, vive la rentrée...

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com