x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Ford Focus Electric : Le Déclencheur ?

Ford Focus Electric : Le Déclencheur ?

L’on parle beaucoup de la voiture électrique. Elle remplit l’actualité des médias, et s’offre des spots de pub en prime-time. Mais sur les routes, cette innovation majeure et écologique brille par son absence. Si l’on n’habite pas en centre-ville de Paris, Lyon ou Marseille, croiser une électrique reste, dans une certaine mesure, un évènement. Les raisons sont nombreuses pour ne pas choisir une voiture électrique : le prix, l’autonomie, l’habitabilité… et le look. Car si l’on n’a pas envie de rouler en soucoupe volante, le choix se restreint forcément. Heureusement, la Ford Focus Electric est enfin arrivée en Europe. Et pour séduire les réticents, la voiture la plus vendue au monde adopte un style très sobre. Ou presque.

 

Où ai-je garée ma navette ?

 

Bien sûr, celui qui se demande pourquoi la voiture électrique ne s’est pas généralisée n’a sûrement pas consulté les fiches tarifaires. Les budgets d’achat de ces nouveaux véhicules, même en tenant compte de l’économie de carburant qu’ils génèrent, sont clairement hors de portée pour de nombreux foyers (bonus écologique compris !). L’autre critique récurrente réside dans l’autonomie. Même si les constructeurs ont fait de gros progrès sur ce point, le manque cruel de bornes de recharges annihile tous leurs efforts. Et puis, il y a aussi la voiture en elle-même. Où mettre les valises des vacances dans une Nissan Leaf ? Et où mettre les enfants dans une Renault Zoé ? Et quand bien même l’on nous dénicherait un peu plus de place, nous ne voulons pas tous forcément rouler dans un « véhicule du futur » sensé contrebalancer les frustrations issues des années 80 (« en l’an 2000, les voitures voleront… »). Bref, pour beaucoup d’entre nous, la voiture électrique n’a de voiture que le nom. Et c’est là où la Ford Focus Electric prend à cœur son rôle de première voiture mondiale en nous proposant une alternative qui, esthétiquement, reste proche de sa version thermique. Premier bon point.

 

Une Ford Focus… électrique

 

Lorsque l’on croise la Ford Focus Electric, l’on voit d’abord une Ford Focus. Puis, quelques détails viennent quand même nous mettre la puce à l’oreille, comme cette trappe pour la prise de recharge qui est cerclée d’un néon lumineux diminuant au fur et à mesure que la batterie se décharge. Et bien sûr, le silence du moteur électrique. Aussi reposant que dangereux. Mis à part ces points qui ne sont pas des détails, la Ford Focus Electric garde les lignes d’une voiture à part entière qui ne se destine pas à jouer dans le prochain film de science-fiction issu des studios d’Hollywood.

 

A l’intérieur

 

A bord, même constat. Pas vraiment de dépaysement dans cette Focus Electric. L’on retrouve donc les bonnes habitudes du constructeur avec des finitions soignées, des plastiques de bonne qualité et une sellerie tout ce qu’il y a de plus accueillante. Sans compter l’offre en équipements, toujours très riche chez Ford (et pour le coup, au prix de la voiture électrique, ce n’est pas un luxe gratuit). Mais malheureusement, comme d’habitude, l’ergonomie n’est pas vraiment bien pensée et il semble incontournable de suivre une formation poussée pour utiliser certaines commandes.

Si le poste conducteur est tout de même assez spacieux, il n’en va pas de même pour les passagers arrière qui manquent d’espace aux jambes.

Côté coffre, le volume de 343 litres est un peu juste… surtout qu’il est en fait mangé par la batterie lithium-ion de 23 kW/h qui le fait passer à seulement 237 litres ! Ce bloc imposant qui prend toute la largeur du coffre empêche d’avoir un plancher plat une fois la banquette rabattue. L’on n’aurait pas pu rêver moins pratique ! Loger la batterie dans un compartiment sous le plancher, à l’instar de la Leaf par exemple, eût été une bonne idée.

 

Au volant

 

Puisque les voitures électriques disposent encore d’un volant, prenons-le ! Côté silence nous sommes servis. Grâce au moteur électrique bien sûr, mais aussi de par un très bon aérodynamisme qui ne laisse que peu de prises d’air au vent lorsque l’on prend un peu de vitesse (là où d’autres sifflent de façon insupportable).

Pour la puissance, les 142 ch qui équipent son moteur de 107 kW jouent bien leur rôle en offrant une accélération tout à fait satisfaisante avec un passage du 0 à 100 km/h en seulement 10 secondes. Et ce, malgré un poids certain (1 674 kg). Avec une vitesse de pointe avoisinant les 130 km/h, l’on peut dire que la Focus Electric est au-dessus de la moyenne dans son segment.

Malheureusement, le comportement routier ne suit pas. Avec une tendance au sous-virage et des retours de couple trop violents, la Focus Electric peut surprendre, et pas d’une plaisante façon. Mais de tout ceci vous n’aurez que faire si vous vous contentez d’une conduite en ville, ce qui est quand même son principal intérêt.

 

Autonomie

 

La Ford Focus Electric annonce une autonomie de 162 km. Peut-être, mais dans quelles conditions ? Sans chauffage ni climatisation ? Sans utiliser les vitres électriques ni le poste ? Lors d’une utilisation normale, il serait plus sage de ramener ce chiffre vers la barre des 120 km. Sachant que pour récupérer 100 km d’autonomie, il vous faudra la charger pendant au moins 4 heures (7 heures pour une charge complète en 32A).

 

Tarif

 

Avec une Ford Focus Electric, vous bénéficiez d’un bonus écologique de 6 300 €, dans la limite de 27 % du prix d’achat TTC (comprenant les batteries). Ce qui ramène le prix d’achat à 33 690 € (39 990 €), et met la Focus largement au-dessus de ses principales rivales (23 890 € pour la Nissan Leaf).

 

Notre avis

 

Voilà une voiture électrique qui reste jolie et relativement confortable. Elle vous permet d’emmener les enfants à l’école, mais pas en vacances. Vous ne trouverez pas à redire sur son autonomie et ses performances routières tant que vous resterez en ville. L’on demeure tout de même en droit de s’interroger sur ce tarif clairement excessif au regard de la concurrence sur ce segment.

retour au sommairelire la suite : Opel Zafira Tourer vs Peugeot 5008 : Fini le compa...

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com