x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Hyundai i30 vs Volkswagen Golf, la reine doit-elle s’inquiéter ?

Hyundai i30 vs Volkswagen Golf, la reine doit-elle s’inquiéter ?

La Golf en rivalité avec la Clio, ou encore avec l’excellente 308, d’accord. Mais lorsque la concurrence vient de Corée, la star allemande a-t-elle de quoi s’inquiéter ? Et bien oui. Car la i30 n’est pas là pour faire de la figuration, et Hyundai a mis les petits plats dans les grands pour s’imposer sur le segment des berlines compactes.

 

Hyundai travaille son image

 

Auparavant c’était simple. On achetait une Hyundai car elle correspondait à un budget moindre qu’une VW ou qu’une Renault. Et avec cette économie, l’on était un peu moins exigeant, acceptant d’acquérir un véhicule à la fiabilité discutable et aux finitions approximatives. Après tout, avec un coup chance, il est toujours possible de tomber sur l’exemplaire qui sort du lot.

Aujourd’hui la donne a changé. Hyundai est en quête d’une certaine respectabilité. La firme coréenne semble délaisser sa stratégie low-cost pour une attaque plus frontale, particulièrement en Europe. Logiquement donc, les Hyundai bénéficient d’un développement plus sérieux et d’une hausse de la qualité perçue. Et bien sûr, les tarifs suivent le mouvement.

L’asiatique reste tout de même un peu moins chère que sa consœur allemande, mais de peu. Surtout si l’on considère la possibilité d’un malus écologique sur le 1.6 l de 186 ch de la i30 Turbo.

En revanche, sur la Golf il faut encore ajouter 820 € pour bénéficier de la version cinq portes, de série sur la Hyundai, la finition Turbo étant la seule en trois portes.

Les différences esthétiques sont évidentes entre une Hyundai qui a fait certains efforts en la matière, sans pour autant atteindre le podium, et une VW qui perpétue sa propre tradition. A l’intérieur, là encore le coréen fait des progrès sur l’ergonomie et la qualité, mais l’attrait de l’ensemble et les finitions demeurent du côté de l’allemand.

 

La mieux lotie

 

De série, la i30 créative propose le keyless, le régulateur limiteur de vitesse, le Bluetooth et l’USB, l’aide au stationnement avant et arrière, la climatisation automatique, 1 Go de mémoire pour stocker de la musique, les optiques à LED à l’avant et à l’arrière, et les capteurs de pluie et de luminosité.

 Pour la différence de prix avec sa rivale, la coréenne peut se payer le toit vitré panoramique ouvrant électrique pour 990 €, ou encore le Pack multimédia qui comprend la navigation Europe, la caméra de recul et le divertissement pour 1 100 €.

La Golf Confortline propose le blocage électronique du différentiel, la climatisation automatique, les capteurs de pluie et de luminosité, l’USB, le régulateur limiteur de vitesse et le Stop & Start.

En option, l’allemande propose des équipements de sécurité dont sa rivale ne dispose pas : régulateur automatique de distance avec freinage de secours en ville (820 €), ou encore les airbags latéraux arrière (355 €). Le système de navigation Discover Pro fait bondir le budget de 2 300 € !

Au final, si la i30 est mieux équipée pour un prix inférieur, elle mise surtout sur le confort. Les amateurs d’équipements de sécurité et d’assistance à la conduite devront s’orienter vers la Golf.

 

Tarifs et performances

 

La Hyundai i30 démarre à 16 500 € en finition Base. Pour ce tarif, elle n’offre pas des prestations spectaculaires, mais propose tout de même l’aide au freinage d’urgence, les feux diurnes ou encore le contrôle de trajectoire électronique. En face, en Trendline, la Golf d’entrée de gamme s’affiche 2 150 € plus chère. Elle propose néanmoins le dispositif de freinage anti-multicollision et la détection de fatigue du conducteur.

Cœur de gamme pour l’allemande, la Confortline s’échange à 23 150 €. En face, l’équivalent tarifaire est le cinquième niveau de finition de la i30 en Créative pour 23 800 €. A ce prix là, la Hyundai embarque un 1.6 l GDi de 135 ch. Pour bénéficier du CRDi 110 ch et de la boîte auto Dual Clutch 7 il faudra pousser le budget à 26 700 €.

De base la Golf Confortline annonce le 1.2 l TSi 110 ch. Passer au Diesel avec la fabuleuse DSG 7 rapports fait gonfler la facture à 28 110 €. L’écart se réduit, mais il n’est toujours pas anodin.

Mais la Dual Clutch peut-elle rivaliser avec la DSG ? Force est de constater que la boîte auto, que la firme Hyundai produit elle-même, est d’une douceur tout à fait inattendue. A bas régimes, les reprises se font sans à coups, et les accélérations sont d’une linéarité sans faille. L’étagement parfait des rapports convient également aux portions routières où la DCt offre un véritable agrément de conduite.

Quant à la DSG 7, on ne la présente plus tant les propos à son égard sont élogieux. Encore perfectible, elle est tout de même une référence dans son domaine. Les 110 ch de la Golf sont largement suppléés par l’efficacité de cette boîte qui, mis à part un léger creux en deçà des 1 000 tours, adopte un comportement presque parfait, rendant le recours au mode Sport plus que futile.

Et si la i30 propose quelques 25 ch de plus que la Golf, c’est bien l’allemande qui tient le haut du pavé en termes de conduite.

 

Notre avis

 

Hyundai veut soigner son image, et y parvient avec cette i30 qui gagne en qualité et en équipements. Elle demeure toutefois insuffisante pour quelqu’un qui cherche le sérieux et l’agrément d’une Golf.

retour au sommairelire la suite : Espace V vs XC60, ont-ils les mêmes valeurs ?

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com