x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Les nouveautés du salon de Francfort 2015

Les nouveautés du salon de Francfort 2015

Alors que le salon de Francfort ouvre ses portes au public, nous avons pu profiter en avant-première des nouveautés des constructeurs lors des journées presse. Et si les firmes allemandes ont bien ménagé leurs effets, les autres constructeurs, français en tête, ne sont pas venus faire de la figuration.

 

La loi du losange

 

Renault TalismanIl faut bien l’avouer, outre les constructeurs allemands qui inondent leurs stands de nouveautés, ce sont les français qui font partie des plus prolifiques en présentation lors de ce salon de Francfort. Et à ce petit jeu là, Renault est largement en tête. A commencer par la Talisman qui vient s’exhiber,  sachant une partie de son public déjà conquise par sa présentation officielle au mois de juillet. Avec la Talisman, Renault met les petits plats dans les grands. La marque au losange nous livre là une berline de haute volée sensée s’attaquer à l’hégémonie de la Volkswagen Passat. Et c’est en bonne voie, avec son physique tout d’abord. Un design extérieur qui inspire le premium, au même titre qu’une Audi A4. Bouclier massif mais pourtant raffiné, signature optique élégante, et lignes profilées font de la Talisman une berline très séduisante.

L’habitacle est lui aussi bien léché, mais manque de quelques finesses, notamment sur les plastiques des parties basses, pour entrer réellement dans la cour du haut-de-gamme. Mais en dehors de ces petites pingreries qui se discutent sur les chaînes de production, la Talisman a clairement relevé le niveau et possède des atouts capables de l’imposer devant la C5 ou la 508. Et probablement devant la Passat, particulièrement si elle sait se rendre plus accessible financièrement.

En effet, Renault est reparti de zéro pour la conception de sa Talisman, laissant aux oubliettes la recette désuète de feu Laguna. A l’intérieur (outre les plastiques bas donc), les finitions sont réussies et l’ergonomie nous enchante. Sur ses niveaux supérieurs de finition, la Talisman embarque l’écran tactile de 8,7’’ à la verticale, inauguré sur l’Espace, qui centralise la plupart des fonctions de façon très intuitive. L’habitabilité est bonne avec un empattement qui permet d’offrir de l’air aux passagers, ainsi qu’un pavillon suffisamment haut pour que les grands gabarits se sentent à l’aise.

Côté volumes, le nouveau fleuron de Renault est parmi les mieux placés de sa catégorie avec un coffre de 608 l. Malheureusement, la modularité n’est pas le fort de la firme au losange qui doit encore faire des progrès en la matière. Mais ceci ne devrait pas empêcher le succès de cette nouvelle berline française à l’échelle européenne, et notamment dans sa version Estate venue se frotter aux pendants SW germaniques.

Renault Megane IVEt pour l’heure, c’est en famille que la Talisman doit partager la vedette. En effet, très attendue elle aussi, la Mégane IV n’a pas manqué son entrée à Francfort. Avec son physique plus racé, l’historique berline compacte de Renault adopte des lignes plus sportives qu’auparavant. Plus longue (+ 6,4 cm), plus basse (- 2,5cm) et plus large (+4,7 cm) que sa devancière, la nouvelle Mégane renforce son physique d’athlète avec ses déflecteurs arrière, ses écopes latérales, et une signature lumineuse très réussie.

Comme sur toute sa gamme, Renault a aussi largement amélioré ses objectifs qualitatifs. Plus richement équipée, elle propose aussi cinq modes de conduite, accompagnés de cinq ambiances lumineuses.

 

PSA dans le concept

 

Citroen conceptChez Peugeot, le 308 GTi était bien sûr très attendue avec ses blocs 250 et 270 ch qui subliment la déjà très bonne impression de celle qui fût élue voiture de l’année. Mais la sportive polyvalente se fait clairement éclipser par le concept Peugeot Fractal. Un coupé cabriolet électrique qui affiche des performances à faire pâlir les GT, et propose de surcroît 450 km d’autonomie. Il faut reconnaître que le lion réussit à nous faire rêver avec un véhicule propre, fait rare. En espérant que tout cela s’accompagne d’une véritable politique de développement.

De son côté, Citroën enfonce le clou avec son Aircross qui, nous assure-t-on, est très similaire à ce qui sortira des usines. Toujours dans le concept, le constructeur aux chevrons s’est amusé à transformer son Cactus en une Méhari moderne. Le Cactus M ne demeurera pour autant qu’un travail de style et n’a pas vocation à être commercialisé. Outre ces rêveries, les C1 et C3 se dotent de nouvelles options, et la DS4 nous livre une version Crossback qui semble vouloir la positionner d’avantage vers le crossover. Des changements frileux pour une stratégie incertaine.

 

Outre-Rhin

 

VW tiguanEt bien sûr, sur leur terrain, les allemands tentent de garder la balle. Et la présentation la plus attendue était sûrement celle du nouveau Tiguan. Le best-seller de Volkswagen se pare d’une nouvelle robe pour continuer à rencontrer le succès. Doté d’une ligne plus sportive, avec une garde au sol en baisse, nul doute qu’il séduira toujours autant son public.

Autre figure historique, l’Astra se dévoile dans sa cinquième génération, en berline compacte et carrosserie break. Une nouvelle mouture qui présente, en plus d’un physique séduisant, d’avantage de polyvalence et d’équipements que sa devancière.

Notons aussi l’arrivée de la nouvelle A4, toujours aussi premium. D’aucun furent déçus par le peu changements esthétiques de la berline. Elle demeure pourtant très séduisante, et offre à l’intérieur un habitacle totalement revisité et beaucoup plus moderne. Cette nouvelle A4 s’enrichit d’équipements de pointe, notamment d’aides à la conduite, qui lui permettent de devenir autonome quant à la vitesse et au maintien dans la voie à faible allure.

Le X1 se renouvelle lui aussi et suit la tendance en affichant des caractéristiques plus urbaines. Mieux équipé pour des tarifs quasi similaires, il compte bien gagner du terrain face à l’Audi Q3.

Enfin, Mercedes nous présente son concept IAA doté d’une carrosserie « intelligente » qui use de toutes les connaissances en aérodynamique des bureaux d’études. L’hybride IAA fait dans la sobriété et dans la performance, mais ne se dote que de 32 km d’autonomie électrique.

 

Et ailleurs

 

Parmi les nombreux autres constructeurs présents à ce salon de Francfort 2015, Jaguar nous présente son SUV F-Pace. Un véhicule qui jouit de tout le confort et l’ergonomie que l’on connaît au constructeur. Esthétiquement, on ne peut s’empêcher d’y voir la silhouette et la calandre d’un XC90, en plus racé.

Autre SUV, plus populaire celui-ci, le Kia Sportage nous présente sa nouvelle génération, aux côtés de l’Optima qui se dote de belles qualités pour trouver enfin sa place sur la marché européen. A noter également le restylage de la Fiat 500, la version cabriolet de la Smart Fortwo ou encore l’arrivée d’une nouvelle concurrente pour notre Clio, la Suzuki Baleno.

 

Notre avis

 

Le salon de Francfort 2015 regorge de nouveautés. L’année 2016 sera chargée de nouveaux modèles, et si les constructeurs tiennent les promesses de leurs concept-cars, les prochaines années risquent fort de chambouler en profondeur le milieu automobile.

retour au sommairelire la suite : Peugeot 508 vs Citroën C5, les sœurs ennemies

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com