x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Nissan Qashqai VS Peugeot 3008 : le choix cornélien

Nissan Qashqai VS Peugeot 3008 : le choix cornélien

Le marché des SUV est devenu en quelques années l’une des priorités des constructeurs. Si Toyota, Honda et Land Rover ont essuyé les plâtres sur ce segment, il faut reconnaître que c’est Nissan qui l’a démocratisé avec son Qashqaï. Deux millions d’exemplaires vendus dans le monde, c’était un pari plus que gagnant. Depuis, d’autres firmes automobiles se sont engouffrées dans la brèche, à l’image de Peugeot et de son 3008, cador des ventes lui aussi. Entre ces deux best-sellers, un duel serré s’annonce.

 

Les prétendants

 

Nissan Qasqai 2015Pour notre comparatif, nous avons ciblé des finitions précises. Le combat se déroule donc entre le Nissan Qashqaï 1.6 dCi 130 ch Connect Edition (30 840 €) et le Peugeot 3008 1.6 l HDi 115 ch Allure (30 300 €). La précision est importante tant la différence entre les deux véhicules peut être importante (notamment sur la technologie embarquée) alors que leurs tarifs sont proches. Notez tout de même un supplément pour le choix du coloris, de 600 € chez Nissan (exception faite du blanc et du rouge) et de 630 € chez Peugeot (sauf pour le blanc).

Avec des rejets à 115 et 125 g de CO2/km, ces deux véhicules échappent au malus écologique.

 

Deux designs totalement opposés

 

Peugeot 3008 2015Une toute nouvelle génération de Qashqaï, voilà ce que nous propose Nissan, et voilà ce qui fait trembler les autres SUV en vogue. D’extérieur, il y a déjà de quoi, car cette nouvelle mouture est très séduisante. Elle arrive à allier un profil de véritable mini tout-terrain avec un museau d’une sportivité affirmée. Suivant la tendance actuelle, la garde au sol perd 1,5 cm . Ce physique véloce se fait bien sûr au détriment d’éventuelles aptitudes hors routes, mais Nissan mise sur son nouveau X-Trail pour combler cette lacune. En bref, et malgré une face arrière qui aurait pu être mieux réussie, les lignes de ce nouveau Qashqaï nous plaisent beaucoup.

Le 3008 quant à lui est plutôt original. Il faut aimer ce capot arrondi façon citadine surmontant l’énorme prise d’air qui est devenue une signature chez Peugeot. Précisons que le 3008 n’a subi qu’un simple restylage pour venir affronter un tout nouveau Qashqaï. Avec ses lignes pleines de bonhommie et son allure discrète, on ne peut pas dire que le SUV du lion réveille les passions. Son charme a toutefois su toucher son public aux vues des très bons chiffres de vente. A moins que les acheteurs de 3008 ne s’intéressent d’avantage à la beauté intérieure…

 

Deux poids deux mesures

 

Nissan Qashqai dos 2014Car à l’intérieur, nos deux challengers présentent chacun leurs atouts. Le 3008, fidèle à la qualité qui fait désormais la réputation de Peugeot, présente des matériaux de très bonne qualité, bien finis, et bien assemblés. Même si l’on craint de laisser des traces de doigt sur l’entourage laqué de la console centrale, et que les nombreux coins et recoins de la planche semblent propices à accumuler la poussière. On aime l’affichage tête haute pour le conducteur, et l’aspect « technique » des commandes qui n’enlève en rien à leur ergonomie. Voilà un intérieur très agréable, voire haut-de-gamme, mais qui connaît quelques lacunes sur les équipements proposés.

Car Nissan l’a bien compris, les conducteurs veulent de la technologie (qui marche !) au bout de leurs doigts. C’est ainsi que la version Connect Edition propose le pack Safety Shield qui comprend l’avertisseur d’angle mort, le freinage d’urgence automatique et le passage automatique en feux de croisement. Ces équipements sont totalement indisponibles sur le 3008, ce qui va rebuter plus d’un client.  Le Qashqaï propose également, de série sur cette version, le toit panoramique en verre, les vitres arrière surteintées, et la très utile caméra de recul, là où Peugeot ne propose qu’un radar de recul en option à 225 €.

Il faut se rendre à l’évidence, côté équipements, le 3008 se prend une déculottée !

 

Habitabilité et modularité

 

Peugeot 3008 dos 2015Critiqué pour la modularité de son ancienne version, le nouveau Qashqaï a fait de gros efforts en la matière. L’on peut enfin disposer d’une surface totalement plane lorsque la banquette est rabattue, et le cache-bagages que l’on ne sait jamais où mettre dans ce type de configuration trouve une place sous le plancher du coffre. Plancher qui se divise en deux parties pour mieux organiser le rangement. Mais côté modularité, le 3008, qui était déjà une référence en la matière, enfonce le clou. Les poignées pour rabattre les dossiers sont incroyablement pratiques, et l’on aime bien l’ouverture à double battant du hayon. Sur la finition Féline, le siège avant droit est même entièrement repliable. De plus, le 3008 offre presque 100 litres de volume de coffre en plus en position minimale.

En revanche, le japonais prend sa revanche sur l’habitabilité. Ses 2,6 cm de plus en largeur sont directement profitables aux passagers, tout comme la hauteur sous pavillon. L’on y est définitivement plus à l’aise que dans le Peugeot.

 

Sur route

 

Nissan Qashqai interieur 2015Le bloc 1.6 l  dCi 130 ch du Qashqaï est d’une grande douceur dans le passage des rapports, tout en restant dynamique à la moindre sollicitation. C’est un moteur discret mais qui garde son répondant, très légèrement à la peine en pleine charge mais qui convient parfaitement à la plupart des utilisations. Quant au 1.6 l HDi 115 ch du 3008, c’est un véritable concerto. Véloce et volontaire, il nous ferait presque croire être un 2.0 l. Si les sensations esthétiques de Peugeot sont discutables, les sensations de conduite sont bien là ! Malheureusement le concerto est un poil trop bruyant en phase d’accélération.

 

Notre avis

 

Peugeot 3008 intérieur 2015Nous voilà face à deux véhicules qui présentent chacun leurs atouts. Finitions, modularité et agrément de conduite pour le 3008. Design, équipements et confort pour le Qashqaï. Au terme de ce comparatif, notre cœur balance d’avantage vers le Nissan, dont la version 2014 a toutes les chances de s’écouler aussi bien que la précédente.

retour au sommairelire la suite : Citroen C1 vs Toyota Aygo : à la croisée des chemi...

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com