x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Opel Zafira Tourer vs Peugeot 5008 : Fini le compact !

Opel Zafira Tourer vs Peugeot 5008 : Fini le compact !

Les monospaces n’ont pas dit leur dernier mot face au succès grandissant des SUV et autres crossover qui inondent nos routes. Pour lutter contre cette déferlante, les familiales misent de nouveau sur un gabarit plus imposant capable de délivrer d’avantage d’espace de vie intérieure. C’est le cas du 5008 et du Zafira Tourer. Plus longs, plus modulaires, ces deux concurrents vont à contresens de la mode « compact ». Si Opel a autrefois pu jouer sur son innovation exclusive de véhicule sept places, les autres constructeurs n’ont pas tardé à lui emboîter le pas. L’allemand doit donc sortir de nouvelles cartes de sa manche. Tandis que la firme aux chevrons se contente d’un simple restylage.

 

De l’extérieur

 

Opel Zafira TourerIl faut bien l’avouer, le Zafira Tourer est une réussite esthétique. Avec une ligne racée et fluide (autant que peut l’être celle d’un monospace), le Zafira gagne réellement en séduction. Il reprend les optiques en boomerang issues de l’Ampera, et adopte un décroché au bas des portières qu’il a emprunté à l’Insignia. Au dessus de la prise d’air, une double transversale chromée encadre le logo Opel. Un chromé qui est juste suffisant pour faire joli, mais qui n’est pas excessif comme dans l’ancienne version de l’allemande. La face arrière en revanche n’est pas exceptionnelle avec ses lointains airs de Ford C Max.

 

Peugeot 5008Le 5008, quant à lui, adopte un look un peu pataud. Son museau est plutôt insignifiant, et les deux nervures sur la carrosserie du capot n’y changent pas grand-chose. L’arrière est un peu mieux réussi avec un effet fourgon qui invite au chargement. De profil, la ligne n’est pas si mal, mais pas vraiment transcendante.

Vous l’aurez compris, le Zafira Tourer est le gagnant du salon de beauté.

 

A bord

 

opel Zafira tourerA bord, cela devrait se gâter pour l’Opel. Le constructeur n’a jamais été renommé pour faire preuve de rigueur dans le choix de ses matériaux, ni de finesse dans ses assemblages. Pourtant, il semblerait qu’outre Rhin des mesures aient été prises. Nous sommes tout d’abord surpris par la qualité des plastiques et leur bonne tenue. Les finitions sont soignées et la planche de bord deux tons en T fait trôner l’écran de navigation d’une façon aussi moderne qu’élégante. Les montants du toit sont uniques en leur genre et offrent un champ de vision inédit. Sur la finition Cosmo Pack, le toit panoramique (à l’image de celui du C4 Picasso) est fabuleux. La sellerie, elle, reste confortable dans la tradition des Zafira.

Mais Opel ne s’est pas contenté d’améliorer le confort pur. La firme dote son fleuron familial d’équipements très poussés comme l’aide au stationnement avant et arrière, les rétroviseurs rabattables électriquement, le détecteur de pluie, l’allumage automatique des phares, la lecture de la signalisation routière, et le rétroviseur intérieur achromatique. Tout cela est disponible en option sur la finition Edition, et de série dés les versions Cosmo. Pour les sportifs, l’option FlexFix proposant un porte-vélo intégré qui sort du pare-choc arrière est un vrai plus (une option à 1 100 € tout de même).

Peugeot 5008 intérieurDe ce côté-là, le 5008 est un peu à la traîne. Avec son système Distance Alert, indiquant à quelle distance se trouve le véhicule précédent, et le système de parking intelligent, vous aurez fait le tour des assistance à la conduite proposés. Toutefois, de série, l’affichage tête haute apporte un réel confort pour le conducteur (il s’agit d’une lame escamotable, plus haute que le volant, qui reprend les informations essentielles à la conduite). Du côté des commandes, le 5008 se révèle plus ergonomique que son concurrent avec une prise en main plus facile des instruments. Le monospace du lion peut aussi se flatter d’une finition intérieure quasiment parfaite. Si le Zafira s’est amélioré de ce côté-là, le 5008 s’impose encore largement.

 

La modularité

 

opel Zaifra Tourer arrièrePour comparer ce qui est comparable, nos deux candidats bénéficient d’une rangée supplémentaire afin d’afficher sept places au total. Si c’est bel et bien le Zafira qui a initié cette nouvelle norme, les autres constructeurs ont su la reprendre à leur compte, et bien souvent l’ont amélioré. Le système Flex7 de l’allemande permet un passage de deux, à cinq, à sept places en un clin d’œil. Le 5008, s’il permet un peu moins de variantes, demeure toutefois efficace dans ce domaine.

Le Zafira Tourer, avec ses 20 cm de longueur supplémentaires, propose un volume de coffre minimal de 152 litres en sept places, pouvant atteindre les 1 860 litres en deux places. Le 5008 annonce quant à lui 194 litres et 1 754 litres.

Si les deux rivaux se valent en termes d’espace intérieur (hormis pour les passagers arrière du 5008 qui devront se serrer un peu), le Zafira reste le champion des petits rangements bien pratiques.

 

En route !

 

Peugeot 5008 arrièreAvec presque 400 kilos de plus que le 5008 (1 843 kg pour 1 470 kg), le Zafira souffre d’un surpoids qui n’engage pas à acheter une motorisation d’entrée de gamme. Il faudra alors opter au minimum pour le 2.0 l CDTi 110 ch qui offre un couple généreux de 300 Nm. Réactif et agréable à conduire, ce CDTi demeure toutefois très bruyant. Surtout à froid.

Le 5008 offre un bon agrément de conduite dès le bloc 1.6 l HDi 110 ch. Légèrement plus gourmand que celui de l’allemand (7 l/100 km contre 6,8 l/100 km), ce moteur est aussi plus discret.

Les suspensions, fermes pour ces deux monospaces, sont d’un niveau suffisant pour parcourir de longues distances.

 

Les tarifs

 

L’Opel Zafira Tourer est proposé à partir de 24 550 € en version Edition 1.4 l 120 ch, jusqu’à 34 700 € pour le Cosmo Pack 2.0 CDTi 195 ch. Le Peugeot 5008 démarre à 23 450 € en Access 1.6 l VTi 120 ch pour culminer à 34 300 € en 2.0 l HDi 160 ch.

 

Notre avis

 

Le Zafira a corrigé bon nombre de ses anciens défauts (tenue de route, finitions,…) mais en a conservé certains autres (surpoids, bruit,…). Il mérite toutefois une seconde chance, lors d’un essai par exemple. Le 5008 est fidèle à l’esprit Peugeot en proposant une meilleure motorisation et un niveau de qualité globalement plus élevé, mais avec une offre moins riche en équipements.

retour au sommairelire la suite : MINI Cooper S vs Peugeot 208 GTI : à la hauteur de...

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com