x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Renault Megane 2014 VS Volkswagen Golf VII : Le combat reprend

Renault Megane 2014 VS Volkswagen Golf VII : Le combat reprend

S’il est un nom qui fait trembler sur le segment des berlines compactes, c’est bien celui de la Golf. Régulièrement en tête des ventes sur notre vieux continent, le best-seller de Volkswagen doit pourtant céder sa place de leader en France. Outre-Rhin, la pression est forte entre nouveauté et identification de la légendaire Golf. Du côté français, avec une Mégane III qui commence un peu à dater, Renault se devait de réagir. Deuxième restylage donc pour la vedette tricolore qui veut faire oublier son âge. Un pari esthétiquement réussi, mais le reste de l’offre est-il à la hauteur des attentes actuelles ? Mégane III vs Golf 7, match retour.

 

Le défilé

 

Renault Megane III 3 2015 berline compacteLa concurrence est rude sur le marché automobile, et la nouveauté fait aujourd’hui partie des déclencheurs d’achat. Pour cette raison, la Mégane III, lancée en 2009, en est à son deuxième restylage. Le premier était intervenu lors de la sortie de la Golf 7, fin 2012, le deuxième pour contrer le succès annoncé de la 308, voiture de l’année tout de même, fin 2013. Même s’il paraît un peu trop optimiste de pouvoir rivaliser avec des modèles entièrement revus, en se contentant d’un simple lifting, force est de constater que cette Mégane est réussie. Elle reprend les nouveaux codes de la marque au losange, se parant d’une calandre effilée au centre de laquelle trône le logo du constructeur cerné d’une ligne chromée du plus bel effet. Les optiques ont été redessinées, sans être minimisées comme le veut la tendance actuelle, et les feux de jour à LED ont été placés sur le bouclier. Une originalité qui n’a pas manqué de nous séduire. En revanche, la face arrière demeure terriblement quelconque et nous rappelle l’âge avancé de la star française qui ne l’aidera pas à demeurer en haut de l’affiche (notons que l’arrivée de la Mégane IV est prévu pour la fin de l’année 2015. Nous en saurons plus sur cette nouveauté à l’automne, après sa présentation attendue au Mondial de l’Automobile à Paris).

Volkswagen Golf VII 7 berline compacteFace à elle, une Golf 7 qui se présente sous une forme totalement nouvelle, en conservant tout de même la ligne Golf caractéristique. D’une silhouette presque citadine, la Golf 7 nous propose un capot plongeant et des phares réduits à leur plus simple expression. Les entrées d’air sont affinées et le bouclier joue sur la discrétion. Cette face avant nous semble un peu quelconque et très peu innovante, à l’heure où les bureaux d’études rivalisent d’idées neuves. En revanche, la poupe respire la modernité. Elle semble avoir été coulée d’un seul tenant et donne un côté très « technologique » à la berline compacte allemande. La double cassure sur le hayon apporte un relief subtil.

Vous l’aurez compris, nous aimons l’avant de la Mégane, et l’arrière de la Golf. Mais d’autres critères de choix peuvent les départager.

 

L’habitacle

 

Renault megane III 3L’habitacle de la Mégane n’a pas subi de changement notable. Sobre, trop peut être, la planche de bord ne réveille pas d’émotion particulière. Dommage, lorsque l’on voit que la concurrence a fait de gros efforts de ce côté-là. Toutefois, Renault n’a pas manqué de revisiter l’ergonomie des commandes qui avait essuyé bon nombre de critiques jusque là. L’ensemble est un peu plus cohérent et facile d’accès, mais l’écran tactile demeure trop éloigné du conducteur et doit être manipulé depuis le joystick, dont la réactivité n’est pas époustouflante, sous le levier de vitesse. Toutefois, en s’offrant une option à 800 € (qui est intégrée de série sur la finition Bose), l’on aimera profiter des applications proposées par le système R-Link.

Quant à la qualité d’assemblage, si, à première vue, des efforts ont été fournis de ce côté-là, ils portent surtout sur les éléments directement visibles. Ailleurs, c’est discutable.

Volkswagen Golf habitacle interieurPour la Golf, pas de surprise à ce niveau. Les plastiques intérieurs sont quasiment irréprochables et l’ensemble est fini avec soin (toutefois, les éléments noirs laqués garderont difficilement leur éclat dans le temps). Si le positionnement de l’écran tactile reste un peu bas, il n’en demeure pas moins précis et rapide (et intégré de série dés l’entrée de gamme). Sa légère inclinaison vers le conducteur ne le rend que plus attractif. Conducteur qui appréciera tout autant la largesse de réglage du siège tout comme la bonne vision périphérique qui s’expose devant lui.

A l’arrière, l’augmentation de deux centimètres d’empattement permet aux passagers de se trouver très à l’aise. Sur la Mégane, ce sera une autre histoire, alors qu’elle est plus longue de cinq centimètres que sa rivale.

 

Du pratique au quotidien !

 

Renault Megane 3 III 2015Lorsque l’on opte pour une berline compacte, c’est bien souvent un choix de chargé de famille. Alors coup de cœur ou pas, il faut aussi poser les chiffres dans la balance.

A ma gauche, la Mégane III, 1 290 kg, 4,30 m de longueur, un coffre minimal de 405 l pouvant atteindre les 1 162 l.

Dans le coin opposé, la Golf 7, 1 240 kg, 4,25 m de long, et un coffre proposant dans ses deux configurations un volume de 380 l à 1 270 l.

Cela se joue dans un mouchoir de poche.

Concernant les rangements intérieurs, la Golf l’emporte de peu. Elle propose quelques espaces, là où la Mégane ne fait que peu d’efforts.

 

Le lièvre et la…

 

Volkswagen Golf 7 VII VWPlus lourde, plus longue, la Mégane tarde un peu à développer son couple. En 110 ch, la Mégane monte à 240 Nm à 1 750 tr/min, tandis que la Golf de 105 ch atteint les 250 Nm dès 1 500 tr/min. Résultat, une bien meilleure accélération et une consommation un peu moindre constatée en mixte (3,9 l contre 4,2 l). Mais la puissance ne sert à rien sans contrôle, et c’est là où la française s’affirme. Reconnue depuis toujours pour son agrément de conduite, le fleuron de Renault ne déçoit pas. A l’aise en ville comme sur autoroute, c’est bien sur les routes sinueuses que la Mégane laisse ses concurrentes en retrait avec sa direction précise et sa caisse parfaitement équilibrée.

La Golf n’est pas en reste grâce aux prouesses de sa nouvelle plateforme MQB qui la rend particulièrement véloce. En revanche, le mode Sport proposé avec la boîte DSG tire sur la corde en créant un surrégime permanent insupportable.

 

Les tarifs

 

Les tarifs jouent clairement en faveur de la Mégane. Prenons la 1.5 l dCi 110 ch, à laquelle on rajoute l’option R-Link, et l’on obtient un prix catalogue de 25 750 € (26 950 € avec la boîte EDC). La Golf équivalente, 1.6 l TDi 105 ch est, quant à elle, annoncée au tarif de 27 155 €, Pack Drive Assist inclus (29 055 € avec la boîte DSG). Une différence de taille qui ne se justifie pas forcément au regard des performances des deux véhicules.

Pour vous faire votre propre opinion, vous pouvez essayer ces deux modèles gratuitement en cliquant ici

retour au sommairelire la suite : Dacia Sandero Stepway VS Citroen C4 Cactus : un ma...

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com