Quels sont les risques des interactions médicamenteuses ?

Les médicaments apportent une aide certaine aux patients souffrant d'une pathologie. Pourtant, ces derniers doivent être pris avec prudence. Les interactions entre deux médicaments ou les effets secondaires peuvent altérer la santé des patients.

Certains mélanges doivent être évités, le médecin connait les risques, mais si le patient a des traitements délivrés par différents médecins, le risque existe. Il faut en particulier bannir la prise de deux médicaments de la même classe. On ne prend pas deux produits contenant du paracétamol, deux hypnotiques ou deux anticoagulants, les effets se multiplient, mais ne s'additionnent pas. Leur efficacité est bien souvent annulée ou en tout cas diminuée.

La prise d'Ibuproféne, un anti-inflammatoire non stéroïdien, avec un médicament régulant l'hypertension, diminue l’efficacité de ce dernier. Les médicaments contre l'acidité gastrique empêchent parfois l'absorption d'autres molécules. Les médicaments pour traiter les rhumes ou les nausées associés à d'autres traitements peuvent provoquer de graves interactions. C'est pourquoi l'automédication peut être dangereuse. En cas de doute, il faut en parler à son médecin ou son pharmacien qui vérifiera.

La iatrogénie médicamenteuse désigne les effets indésirables de certains traitements. Ces effets secondaires peuvent être plus ou moins graves. Les symptômes peuvent être plus ou moins importants, d'une simple fatigue passagère à l'hémorragie digestive, les risques sont bien existants et trop souvent sous-estimés.
 

Ces risques sont en partie évitables, car les causes sont simples :

  • L'erreur dans la manière de prendre le médicament,
  • une dose trop importante,
  • le non respect des horaires de prise, par exemple.
     

Certains d'entre eux sont difficilement évitables :

  • Des allergies à certaines molécules, non identifiées encore,
  • des effets indésirables inhérents à certains médicaments et figurant dans la notice d'utilisation.

Avec l'âge, les iatrogénies peuvent être plus fréquentes, en effet, la prise de plusieurs médicaments n'est pas rare et aggrave ce risque majeur. À partir de 65 ans, l'élimination des molécules est beaucoup plus difficile et plus lente, l'organisme, plus fragile d'où un risque accru.

retour au sommairelire la suite : La sécurité sociale en France

comparez les assurances santé pour économiser jusqu'à 50 %

assurance santé