Une petite place au catalogue

A la première impression le 4008 présente un design moderne qui semble issu d’un savant mélange entre ruralité et urbanisme, un peu à l’image de la 508 XTR. Et il faut dire que c’est un peu nouveau pour nous d’être séduits par le physique extérieur d’une Peugeot.

Le museau est volontaire et la calandre bien travaillée, la garde au sol est généreuse, la silhouette est dynamique et la face arrière très sympathique. Voilà qui aurait pu signifier une réconciliation entre le lion et le design (ce que fera prochainement la nouvelle génération de 3008).

Peugeot 4008

Pourtant, si la plateforme est empruntée à Mitsubishi, la carrosserie est entièrement inédite. En effet, tout comme la C4 Aircross, le 4008 est basé sur la plateforme de l’ASX tout en offrant une « gueule » bien plus séduisante.

Du trio ASX, C4 Aircross et 4008, c’est le Peugeot qui bénéficie du design le plus réussi.

Avec ses 4,34 m de long, 1,62 m de haut et 1,77 m de large, le Peugeot 4008 a le gabarit pour se confronter aux Qashqai, Tiguan ou Kadjar. Mais le constructeur français semble ne pas croire en son petit SUV en ne le proposant qu’une seule finition et deux motorisations.

Peugeot 4008

A l’intérieur, l’impression extérieure ne se poursuit pas. Le 4008 emprunte tous ses composants, en dehors du volant, à Mitsubishi. Ceux qui espéraient retrouver l’ambiance qualitative Peugeot seront largement déçus.

Plastiques de piètre qualité, assemblages incertains, console central bien loin des standards Peugeot, l’on peut affirmer que l’habitacle n’est pas à la hauteur d’un véhicule à plus de 35 000 €.

Peugeot 4008

Heureusement, le confort et les équipements sont là.

Pour l’équipement, écran tactile de 7’’ pour gérer la navigation Europe, le CD MP3, le Bluetooth et quelques autres fonctions dont les commandes ne sont plus accessibles directement.

Accès et démarrage mains libres, technologie Hill Assist (aide au démarrage en côte), caméra de recul, aide au stationnement avant et arrière, capteurs de pluie et de luminosité et ESP sont aussi de la partie.

Pour le confort, la sellerie est accueillante, et si le 4008 dispose d’un bel espace intérieur, le conducteur de grande taille aura un peu de mal à ne pas jouer du volant avec ses genoux. Idem pour le passager central à l’arrière qui risque de se sentir un peu comme un cheveu sur la soupe.

Notons dans les points forts de nombreux rangements qui facilitent grandement la vie au quotidien, ainsi qu’un volume de coffre appréciable pour la catégorie allant de 416 l à 1 193 l.

Peugeot 4008

Deux offres moteur

Seulement deux offres moteur au catalogue pour le Peugeot 4008 :

  • le 1.6 l HDI STT 115 ch 4×4 avec boîte de vitesse manuelle à six rapports. Ce bloc annonce une consommation mixte de 5,0 l et passe juste en dessous de la barre du malus avec 129 g/km de CO2.
  • le 1.8 l HDI STT 150 ch, lui aussi avec la transmission intégrale et une boîte manuelle six, y pénètre de plein pieds avec 146 g/km de CO2 (pour une consommation mixte de 5,6 l/100 km) et génère donc un malus de 900 €.

Tous deux sont équipés du Stop & Start de PSA qui nous a déjà démontré son confort d’utilisation.

Et toutes deux proposent la gestion électronique de la transmission intégrale :

  • en mode 2WD, le 4008 fonctionne à l’instar d’une traction avant classique
  • en mode 4WD, un calculateur intégré se charge de répartir la puissance entre le train avant et le train arrière
  • en mode LOCK, les quatre roues sont motrices à égalité, à l’image d’un 4×4
Peugeot 4008

Et force est de constater que le 4008 excelle là où on ne l’attendait pas, sur la route. Car même avec son gabarit et sa garde au sol plutôt généreuse pour le segment, le Peugeot offre un excellent agrément de conduite et une liaison au sol parfaite.

Dans l’agrément de conduite, l’on retrouve enfin du Peugeot.

Et si le 115 ch demeure un peu juste pour des routes rurales ou en côte, la transmission intégrale permet d’affronter sereinement tous types de météos.

L’avis de Choisir.com

Le 4008 ne présente pas la qualité habituelle de Peugeot, ce qui a sûrement causé son désamour auprès du public. Toutefois, c’est un SUV qui démontre de sérieux atouts, et qui aurait mérité une carrière plus ambitieuse.