La Sandero leader pour les particuliers

Si la Renault Clio est en tête des ventes en France depuis de nombreuses années, elle le doit aussi aux flottes d’entreprises. Car si l’on se borne uniquement aux ventes pour les particuliers, c’est la Dacia Sandero qui prend la tête au premier semestre 2016.

La Sandero vient de bénéficier d’un restylage.

En effet, la Sandero s’est écoulée à 26 942 exemplaires de janvier à juin 2016, contre 26 070 Peugeot 208 et 24 905 Renault Clio.

Il n’en fallait pas plus pour que la Sandero bénéficie de sa version RS.

Dacia Sandero

Un look et des performances

La fiche technique de cette Sandero RS est plutôt alléchante : bloc 2.0 l 16V atmosphérique de 145 ch, boîte manuelle six rapports, quatre disques de freins, suspensions sport, et mode sport pour alléger les interventions de l’ESP.

200 km/h en vitesse de pointe et un 0 à 100 km/h effacé en 8,5 s.

L’emballage n’est pas oublié avec un habitacle typé sport qui gagne en qualité pour une Dacia, mais qui reste en deçà des ténors du segment. Esthétiquement, l’ensemble est très sobre si l’on retire le badge RS, les pédales en alu et les liserais sur les sièges.

Des sièges qui, particulièrement enveloppants, assurent un excellent maintien jusque dans les grandes courbes.

Dacia Sandero RS

A l’extérieur, les jantes 17’’ cinq branches, les pneus ContiSport Contact 3 en 205/45, le becquet arrière, la double sortie d’échappement ou encore les boucliers spécifiques confèrent un vrai look sportif à cette Sandero RS.

Dacia Sandero RS

Badgée Renault

Au Brésil, la Sandero RS est affichée au prix de vente de 16 300 € (58 880 Réaux brésiliens).

En Amérique du Sud, la Sandero est badgée Renault.

Ses principales rivales, la Suzuki Swift Sport et la Ford Fiesta RS, à blocs équivalents, sont plus chères.

Un bloc qui contraint la Dacia à une carrière uniquement étrangère pour l’instant. Une motorisation à la norme Euro 6 n’étant pas encore au programme de la division Renault Sport.

Dacia Sandero RS

L’avis de Choisir.com

Comme toujours chez Dacia, le rapport qualité/prix est imbattable. Et même si elle se dote de performances bien inférieures à celles d’une Clio RS (bien plus onéreuse), elle pourrait à coup sûr trouver son public en France.