Du caractère et de la déception

A sa sortie en 2014, la C4 Cactus de Citroën nous a autant séduits que déçus. Son physique atypique a tout d’abord généré de la curiosité et un certain élan d’enthousiasme visuel pour celle qui venait alors bousculer les codes du design.

Idem à l’intérieur avec la planche de bord façon mobilier qui était alors précurseur des nouvelles orientations de la marque.

La C4 Cactus a été un échec commercial jusque là.

Mais une fois passé le premier regard, la C4 Cactus s’est révélée assez peu pratique avec son habitacle manquant désespérément de rangements, son coffre au volume réduit, sa banquette non fractionnable ou encore ses équipements absents de série.

Citroën C4 Cactus

Changement de positionnement

Et voilà donc une C4 Cactus qui voulait auparavant révolutionner le segment des SUV urbains, venir glisser doucement vers celui des berlines compactes. Un grand écart autorisé par le faible sentiment SUV qui émanait finalement de la carrosserie.

La C4 Cactus conserve sa garde au sol, et ses fenêtres arrière à compas.

Plus consensuelle, cette Cactus restylée perd ses barres de toit de série (toujours disponibles en option), voit ses airbumps réduits au strict minimum en bas de caisse, et sa face avant s’harmoniser avec le reste de la gamme en adoptant les optiques à deux étages.

Le museau semble plus massif qu’avant, notamment au travers de prises d’air plus larges.

Citroën C4 Cactus

Mais les véritables changements sont davantage technologiques. La Citroën se dote désormais de butées hydrauliques progressives qui offrent davantage de confort pour les passagers.

Malheureusement, la prise de roulis en virages et le sentiment de rebondir après une bosse accompagnent cette nouveauté. Mais c’est bien le dynamisme, l’un des points forts de la Cactus originale, qui risque d’en souffir. A vérifier lors d’un prochain essai.

Enfin, la dotation s’améliore, mais pas forcément de série. Cette C4 Cactus peut donc désormais s’équiper de la navigation, de l’aide au stationnement, de la caméra de recul ou encore de l’alerte franchissement de ligne.

En savoir plus sur la Citroën C4 Cactus

Citroën C4 Cactus

L’avis de Choisir.com

La C4 Cactus perd de son originalité pour gagner en pragmatisme. N’aurait-elle pas pu jouer sur les deux tableaux ? Elle est toutefois mieux armée pour tenter de remplir la mission qui lui est confiée : remplacer la C4 sur le segment des berlines compactes.