Le barème du malus 2021

Le barème du malus 2021 se durcit en attaquant plus bas les taux d’émission de CO2. Alors qu’en 2020 le malus ne commençait à s’appliquer qu’à partir de 138 g/km de CO2, en 2021 il démarre dès 133 g/km de CO2, ce qui implique une majoration des taxations en cascade.

Alors qu’un véhicule émettant 138 g/km de CO2 en 2020 était taxé à hauteur de 50 €, l’acheteur du même véhicule en 2021 devra s’acquitter du montant de 170 €, soit plus du triple.

Retrouvez ci-dessous le barème complet du malus 2021, et l’augmentation par rapport à 2020 :

Taux d’émission de CO2 (en g/km)Malus 2021Augmentation en €
13350€50€
13475€75€
135100€100€
136125€125€
137150€150€
138170€120€
139190€115€
140210€110€
141230€105€
142240€90€
143260€90€
144280€90€
145310€100€
146330€100€
147360€120€
148400€140€
149450€170€
150540€230€
151650€320€
152740€380€
153818€418€
154898€448€
155983€443€
1561 074€424€
1571 172€432€
1581 276€458€
1591 386€488€
1601 504€521€
1611 629€555€
1621 761€589€
1631 901€625€
1642 049€663€
1651 205€701
1662 370€741€
1672 544€783€
1682 726€825€
1692 918€869€
1703 119€914€
1713 331€961€
1723 552€1 008€
1733 784€1 058€
1744 026€1 108€
1754 279€1 160€
1764 543€1 212€
1774 818€1 266€
1785 105€1 321€
1795 404€1 378€
1805 715€1 436€
1816 039€1 496€
1826 375€1 557€
1836 724€1 619€
1847 086€1 682€
1857 462€1 747€
1867 851€1 812€
1878 254€1 879€
1888 671€1 947€
1899 103€2 017€
1909 550€2 088€
19110 011€2 160€
19210 488€2 234€
19310 980€2 309€
19411 488€2 234€
19512 012€2 462€
19612 552€2 541€
19713 109€2 621€
19813 682€2 702€
19914 723€3 235€
20014 881€2 869€
20115 506€2 954€
20216 149€3 040€
20316 810€3 128€
20417 490€3 217€
20518 188€3 307€
20618 905€3 399€
20719 641€3 492€
20820 396€3 586€
20921 171€3 681€
21021 966€3 778€
21122 781€3 876€
21223 616€3 975€
21324 472€4 472€
21425 349€5 349€
21526 247€6 247€
21627 166€7 166€
21728 107€8 107€
21829 070€9 070€
21930 000€10 000€

Les familles nombreuses peuvent bénéficier d’une exonération à hauteur de 20 g par enfant.

En revanche, le malus sur les automobiles d’occasion a disparu depuis le 1er janvier 2021.

Pour rappel, les modèles d’occasion de 10 cv et plus pouvaient être taxés de 100 à 1 000 €.

Disparition également du malus annuel de 160 € qui touchait les voitures rejetant plus de 250 g/km de CO2.

Enfin, la taxe sur le poids des véhicules, qui a fait beaucoup d’encre, est reportée au 1er janvier 2022. Les véhicules de 1 800 kg et plus ne subiront donc pas cette taxe supplémentaire en 2021.

Continuité du bonus écologique

Continuité du bonus écologique

Lors du premier déconfinement, et de la mise en place du plan de relance du secteur automobile, le bonus écologique en faveur des voitures électriques était porté à 7 000 €, ou 27 % du prix d’achat, pour un véhicule propre de moins de 45 000 € (ou 3 000 € pour une voiture électrique entre 45 000 et 60 000 €).

La bonne nouvelle, c’est que cette mesure se poursuit jusqu’au 30 juin 2021. Un raison de plus de passer à l’électrique au cours du premier semestre. Au 1er juillet, ce bonus retombera à 6 000 €, et les autres aides dégressives perdront chacune à peu près 1 000 €.

La plupart des aides sont maintenues jusqu’au 30 juin 2021.

Les véhicules hybrides rechargeables, dotés d’une autonomie électrique d’au moins 50 km, bénéficient quant à eux d’un bonus de 2 000 € jusqu’au 30 juin 2021 également.

Enfin, la prime à la conversion, ou prime à la casse, conserve elle aussi ses conditions plus favorables pour ce premier semestre 2021.

L’avis de Choisir.com

La première moitié de l’année bénéficiera de la continuité des aides incitatives à l’achat nées de la crise sanitaire. Une bonne nouvelle pour les consommateurs, comme pour les constructeurs qui redoutent plus que tout un nouveau confinement mettant un frein aux ventes.